vendredi 18 septembre 2009

Alexandre Nadeau-Piuze face à tout un défi!


La nouvelle de Serge Vleminckx confirmant qu'Alexandre Nadeau-Piuze avait le feu vert des médecins confirme que ce sera surement lui que recevra les ballons de Stéphane Turner demain. Nous avons interrogé le #10 Alexandre Nadeau-Piuze, pendant le camp d'entrainement, il y a trois semaines et voici ce qu’on avait écrit le 28 août :

Samedi dernier, nous avons vu le quart arrière Alexandre Nadeau-Piuze blessé à la jambe ou la cheville (nous n'étions pas certains, car il était en béquille). Nous l'avons croisé hier et nous en avons profité pour l'interroger; tout d'abord, nous voulions en savoir un peu plus sur la nature de sa blessure. Alexandre nous a expliqué qu'il s'agit d'une fracture de stress près de la cheville. Il a spécifié que cette blessure est le résultat de nombreuses petites blessures qui n'ont jamais guéri. Théoriquement, il devrait pouvoir recommencer à jouer dans 2 semaines et ne pense pas avoir pris beaucoup de retard (il assiste à toutes les pratiques et continu à étudier les tracés). Mentionnons qu'avant cette blessure, il connaissait un très bon camp d’entrainement

Nous étions très sceptiques quant à son 2 semaines prévues, voyant qu’il ne pouvait pas se déplacer sans ses béquilles. Cette entrevue, banale à l’époque, prends toute son importance aujourd’hui alors qu’ Alexandre sera le quart-arrière partant du si important match cet après-midi.

Alors qui est Alexandre Nadeau-Piuze?

Il est avant tout un jeune 20 ans, à sa deuxième année universitaire. L’an dernier, il est venu en relève à Marc-O contre St-FX et a complété 2 de ses 4 passes tentées pour 29 verges de gains. Il fait 6’1 pour 195 livres. Il est un quart très mobile et bien qu’il n’ait pas la même carrure que Marc-O, il compense par une vitesse supérieure.

Plusieurs observateurs nous disaient qu’Alexandre s’était établi comme quart #2 des Carabins à la suite de l’excellent camp de printemps qu’il a connu.

Alexandre est un Repentignois, qui a fréquenté l’école secondaire St-Jean-Vianney, où il a été élu 4 années sur 5, athlète de l’année à l’école.

Puis il a choisi d’aller au Cegep André-Grasset où il a évolué avec les Phénix dans le collégial AA. À sa dernière année, il a terminé au premier rang des rangs collégiaux AA avec 19 passes de touché et, surtout, un total de 2 224 verges de gains par la passe en dix rencontres. Il a en plus gagné 478 verges au sol et marqué cinq touchés. Son total de 478 verges lui a conféré le septième rang chez tous les porteurs de la division un du football collégial AA. Il était évidemment le quart de l’équipe d’étoile. De plus à sa dernière année, il était le quart partant de l’équipe-Québec MU-19 (suite à la défection de Myles Gibbons).

Marc Santerre après son recrutement a dit de lui : «Plusieurs hommes de football du circuit AA m'ont dit que nous avions mis la main sur un solide joueur de football» et il ajoutera par la suite qu’il s’agissait du meilleur quart de la récolte 2008.

«Je me décris d'abord et avant tout comme un quart qui aime mettre en valeur tous ses coéquipiers autour de lui», précise celui qui revendique également des talents de botteur.

Disons comme VRAI baptême, ce sera tout un test, contre l'équipe classée #1 au Canada depuis 2005, à son domicile devant 16 000 personnes dans un PEPS recherchant désespérément des challenges, et plus de 120 000 téléspectateurs du Québec, mais aussi d’un peu partout au Canada. Disons qu’on va surement mieux dormir que lui ce soir…

Notons qu’il sera difficile de le juger, car sa mobilité sera surement très réduite, suite à son opération à la cheville… On s’en fera une meilleure idée au match…

Photo gracieuseté de Dom Bernier

1 commentaire:

Anonyme a dit…

Lorsque vous dites qu il compense par sa rapidité vis a vis marco, avez vous verifier car marco est le joueur le plus rapide de l equipe toute position confondues???