samedi 31 août 2019

Match #2 - Les entrevues

Les voici! Les entrevues d'après match suite à la victoire à l’arrachée des Carabins contre les surprenants petits Renards.

Les visages étaient longs, mais qques joueurs ont bien voulu se "soumettre" au micro inquisiteur de MdM. Soit les DD  #31 B. Lagacé et l'impitoyable #1 R. Kramdi et finalement, le jeune receveur recrue #84 M. Renault, qui semble se démarquer tranquillement comme révélation de l'année au sein du groupe de receveurs des Carabins 2019.


Ne manquez surtout pas l'entrevue du sympathique receveur retraité F. Thompson et du non moins retraité et sympathique G. Paquet après le générique.

Merci encore aux joueurs pour leur disponibilité.

mercredi 28 août 2019

Match #2 - La visite du surprenant Renard


C’est un Renard gonflé à bloc qui s’amènera au CEPSUM, ce vendredi, pour l’ouverture de la saison à domicile des Carabins.

Gonflé à bloc d’avoir pu tenir tête pendant près d’une demie à la Big Red Machine de Laval. Gonflé à bloc d’avoir réussi à éteindre le PEPS en traversant le terrain sur sa première possession. Gonflé à bloc d’avoir étouffé l’attaque lavalloise lors de ses trois premières possessions. Gonflé à bloc d’avoir réussi à marquer des points lors de ses trois premières possessions. Gonflé à bloc d’avoir limité l’attaque aérienne des Méchants à un maigre 74 verges de gain en première demie. Gonflé à bloc que son attaque de nobody de 1re et 2e année ait réussi à cumuler plus de 222 verges par la voie des airs contre la tertiaire toute étoile des Troupes du Général Constantin. Mais surtout, gonflé à bloc parce qu’eux aussi ont visionné la performance des Carabins vendredi dernier à Loyola.

Eux aussi ont pu voir l’attaque des Bleus encore plus erratique que l’an dernier. Eux aussi ont pu remarquer l’unidimensionnalité de l’attaque. Eux aussi ont pu comprendre que s’ils remplissaient la boîte, ils neutralisaient pas mal les possibilités de gain des Carabins. Eux aussi ont pu se rendre compte que le synchronisme était encore en vacances chez les ouailles de coach Maciocia. Eux aussi ont pu être témoin de l’incapacité à faire les ajustements nécessaires et s’adapter à ce que lui donnait la D de Concordia. Eux aussi ont observé que le  playcalling ne semblait pas faire l’unanimité au sein du personnel sur le terrain. Eux aussi ont pu remarquer que pratiquement aucun jeu de plus de 10 verges n’avait été tenté. Eux aussi ont vu que Dim ne mesurait pas 8 pieds pour saisir les remises hautes. Eux aussi ont pu observer que les receveurs avaient presque tous les mains plein de pouces. Eux aussi ont vu Vance Joy lancer pour plus de 225 verges contre la tertiaire des Carabins.

Par contre, eux aussi auront remarqué que ce ne sera pas encore cette année qu’ils pourront établir leur jeu au sol contre les Carabins. Que malgré qu’elle ait plié à multiple reprise, la défensive des Bleus ne casse pas. Ils auront pu voir que leur jeune QA risque d’en avoir plein les bras contre l’agressif front7 des Carabins.

Heureusement ou malheureusement, c’est selon, l’état-major des Carabins n’aura pas l’excuse qu’elle n’avait pas de film de l’équipe adverse pour se préparer. On a tous remarqué l’attaque des Verts s’écraser quand la D de Laval a contraint leur jeune quart  à demeurer dans sa pochette. On a tous vu que la ligne offensive des renards n’était pas capable d’établir un jeu au sol digne de ce nom. On a tous vu qu’aussi bons soient-ils, les jeunes receveurs de Sherbrooke avaient pas mal moins de succès contre une défensive homme contre homme. On a tous vu que Sherby était incapable de résister à la pression de la grosse ligne offensive toute étoile Rouge! Et on sait tous que les Verts sont quasi aussi indisciplinés que les Bleus.

Donc, si tout le monde fait ses devoirs, attendez-vous à un festival du jeu au sol pour les Carabins, de passes incomplètes, rabattues ou mieux encore interceptées pour le Renard et de mouchoirs à l’excès pour les Zébrés.

Bien qu’à première vue ça ne paraisse pas vraiment, je reste relativement optimiste pour la partie de vendredi ; la cohésion de l’offensive ne pourra que s’améliorer. J’ai espoir que les receveurs auront retrouvé leur «  je ne sais pas quoi » qu’ils avaient au camp et qui me laissait entrevoir une belle saison. J’ai espoir que la raison de l’absence du receveur A. Maihot en fin de partie ne soit pas si grave. J’ai espoir de voir en uniforme les joueurs de ligne A. Dansereau, F. Bessette et JM Derosier. J’ai espoir que la OL ne peut que s’améliorer. J’ai espoir que le retour de R. Malki pourra permettre à Rythme FM de prendre ça un peu plus relaxe et de porter main forte aux receveurs. J’ai espoir que le retour de la 2e Twin tower P. Lemieux-Cardinal redonne du push à la ligne défensive. Et finalement, je prie tous les soirs pour que LM Normandin fasse un Rousseau-Saine de lui-même et qu’il enfile ses crampons et qu’il ressaute sur le terrain, simplement par pitié pour les Bleus partisans…

…et n’oubliez pas d’accueillir notre #stidebotteur comme seul le CEPSUM déchaîné peut le faire.


Les Montagnards vous attendent pour le tout 1er Tailgate St-Houblon des Montagnards présenté par Services Pelletier, Gosselin. Pour l’occasion, des hot-dogs seront distribués, jusqu’à épuisement des stocks, contre une contribution volontaire. On vous rappelle que toutes les contributions volontaires faites lors des différents tailgates iront directement à la bourse des Montagnards. Encore cette année, les membres de l’association auront droit à deux consommations houblonnées, gracieuseté de la Brasserie St-Houblon du campus de l’UdM. N’oubliez pas votre verre SPG/Les Montagnards! Finalement, les membres pourront récupérer leur carte de membre 2019 ainsi que leur cadeau sous la tente lors de l’événement.

- MdM - 





dimanche 25 août 2019

Match #1 - Les entrevues

Encore cette année, Francois "MdM" Mathieu, reprend du service avec son micro inquisiteur aux entrevues d'après match.

Lui aussi en mode #présaison, il a recueilli les commentaires du 5e année et nouveau partant au poste de marauder, le Docteur #17 A. Hardy, le joueur de ligne défensif recru #97 T. Mercier et l'incontournable Kicker de cancer des Carabins, le #ComebackKid, #18 LP Simoneau.


Merci aux joueurs pour leur disponibilité.

samedi 24 août 2019

Match #1 - Ramassis de notes - Finalement, on a eu un match pré-saison

Rythme FM esquivant un adversaire - Photo J. Hajjar

Vendredi soir légèrement venteux et un peu frisquet pour le match inaugural à Loyola de nos Bleus face aux Piqueurs de Concordia en lever de rideau de la saison 2019, mais bon c'était du football...

Voici donc notre ramassis de notes, on débute par notre défensive parce que nous sommes des gens positifs de nature.

En Défensive:

On a essentiellement la même défensive aussi hermétique que l'an dernier. On semblait un peu soft au premier quart, comme si on n'était pas habitué par la vitesse du jeu, mais graduellement on a revu les hermétiques patterns 2018 revenir en place

- Mention à #40 S. Rossi, #53 F. Pelletier et #44 B. Marion qui créaient constamment "havoc" sur la ligne.

- Le quart Vance Joy n'utilisait qu'un moitié verticale du terrain, refusant systématiquement de lancer du côté de #24 M-A "Quoi" Dequoy. Ce qui a donné beaucoup de boulot à #31 B. Lagacé et #9 J-S Bélisle de l'autre côté.

Les Unités Spéciales:

- Malgré une première demie inconstante, notre #kickthecancer national #18 L-P Simoneau a repris du poil de la bête en 2e demie en  reculant profondément les Piqueurs. Ce n'était pas une soirée facile pour les botteurs, car le vent était relativement présent et a tourné lors de la rencontre.

- Avec Dequoy et du nouveau venu #4 C-A Joseph comme "gunners", on a une combinaison qui doit certainement trôner au haut de USports en terme d'efficacité. On va avoir une belle saison à regarder ces pistoleros en action lors des bottés.

- Un flea flicker sur un retour de botté d'envoi à M-A Dequoy pour 37v. a été le seul flash digne de mention.

L'offensive:

Où débuter? Disons que c'est dans cette partie du jeu qui a inspiré notre titre. Peu importe le talent, le travail vidéo et tout le reste, nous n'avons aucune idée de ce que cette unité a faite pendant les 3 semaines d'entrainement:

- #3 D, Morand (nouveau numéro), a été égal à ce qu'il était l'an dernier. Un quart qui ne semble pas avoir confiance en lui, avec un bras qui limite son choix de jeu. Disons que l'unité offensive ne lui a jamais permis de bâtir une drive digne de ce nom. Une de ses plus longues passes était une passe à la pelle de 10 verges (ce qui donne une idée du reste).

- TOUS les receveurs (sauf #84 M. Renaud) ont échappé une ou deux passes. Un loustic disait après la partie que c'était le plus faible escadron de receveurs depuis qu'on tient notre blogue (2008), on ne l'a pas contredit...

- Lorsqu'un jeu réussissait, il était souvent ramené dû à une pénalité (what's new pussycat ?).

- Ce qui s'avérait la plus longue course du match de #29 Rythme FM, avec le terrain qui s'ouvrait devant lui a été stoppée lorsqu'il est entré en collision avec son propre joueur, le RV #81 A. Mailhot... Oui, oui, ce genre de partie...

- Dû aux blessures, un nouveau venu  #55 S. Laurin œuvrait au poste de centre. Toute la soirée ses remises à Dimitri étaient hautes, et ce qui devait arriver arriva, non pas une, mais deux remises en 2 séries de jeu passèrent complètement au-dessus de la tête de notre quart ottavien.... Oui, oui. ce genre de partie.

- La seule lumière en offensive fut Rythme FM qui a réalisé 13 portées, reçu 3 passes et effectué 5 retours de bottés pour des gains totaux de 175v. Il fut très bon toute la soirée. La question que tous les amateurs se posaient en quittant le nid-d'abeilles est: " Pourra-t-il tenir ce niveau d'activité pendant 12 matches ???"

Du côté des Stingers:

- On nous avait dit que les Stingers n'avaient pas de ligne défensive, je crois qu'on a essayé de nous en passer une petite vite pour nous déstabiliser dans le pool. Le #92 de 313 livres, Jahmanensky Lubin contrôlait complètement la ligne, jusqu'à ce qu'on se mette à le doubler systématiquement à la fin du premier quart.

- Décision incompréhensible de B. Collinson d'y aller pour un jeu aérien au lieu d'un botté, à la ligne de 15 v. des Carabins, alors qu'il ne restait que 8 secondes au 2e quart. Un placement facile aurait réduit l'écart à 3 points (9-6), et aurait été fantastique pour le moral des siens en retraitant pour la pause de la demie.

- Le #15 Jeremy Murphy a démontré de belles choses en première demie. Il s'installe comme un prétendant au titre de R-O-Y offensif du côté des Stingers.

La suite ?

Espérons qu'il ne s'agissait que d'une bulle d'air au cerveau de la part de l'offensive. On aura la réponse dès vendredi avec la visite du renard au CEPSUM.

mercredi 21 août 2019

Saison 2019 des Carabins - l'alignement des planètes



Nous y sommes enfin. C’est ce vendredi que s’amorcera la saison 2019 des Carabins. Fidèle à ses habitudes des dernières années, la saison morte des bleus a été tout, sauf tranquille. Dès décembre dernier, qques jours seulement après les Méchants aient rapatrié la Coupe Vanier en sol québécois, l’Équipe annonçait l’arrivé de la plus grosse recrue de leur histoire : Anthony Calvillo.

Tous les espoirs étaient permis pour les fans des Carabins! Coach Antoine allait permettre à Dimitri de retrouver ses repères et de se développer à la hauteur de son talent. Il devenait un élément plus qu’important dans la course au recrutement du Prophète de Grasset. Il allait supporter Coach Cousineau dans son apprentissage au poste de coordonnateur offensif. Cette arrivée nous permettait presque d’oublier le plus ordinaire #recrutement2019 en attaque.

Mais au courant de l’hiver, des échos ont commencé à se faire entendre. Des murmures en provenance de la montagne faisaient circuler des rumeurs. Tout ne tournerait pas rond au sein de la grande famille des Carabins. Et finalement, peu avant le camp de printemps, ces échos devenus murmures, puis rumeurs se faisaient de plus en plus entendre. Les mauvaises nouvelles s’accumulaient autour de l’équipe :
  • Les médecins ont diagnostiqué un lymphome non hodgkinien agressif de type B à Louis-Philippe Simoneau, le #StiBotteur étoile des Carabins;
  • l’éternelle et interminable séance de racolage entre les Alouettes de MTL et Danny était repartie pour une Xieme ronde;
  • après une 2e saison d’affilée affectée par les blessures, le receveur vedette de l’équipe, Louis-Mathieu Normandin décidait d’accrocher ses crampons pour se concentrer sur l’écriture de son examen de l’Ordre des CPA;
  • Plusieurs joueurs, tant pour des raisons personnelles qu’académiques auraient quitté l’entourage de l’Équipe;
  • Après avoir flirté avec les Méchants, le Prophète annonce qu’il se joindra aux Huskies de Uconn dans la NCAA.

Et pourtant. Les planètes étaient enfin enlignées pour les Carabins. Le départ de H. Richard, M. Betts ainsi que du reste de la ligne défensive partante de l’équipe, laisse entrevoir qque chose qui arrive aussi rarement qu’une éclipse solaire, soit des faiblesses à certaines postions dans l’alignement des Résidants de la ville au nouveau système structurant de transport en commun.

Finalement, à qques heures de la fin du camp d’automne, un vent d’optimisme s’est mis à souffler en provenance du CEPSUM. La rémission et le retour sur le terrain de LP, Le Comeback Kid, semble avoir fouetté les troupes. Malgré la perte de ses 3 receveurs étoiles, lors de mes visites, l’attaque aérienne de l’Équipe ne semblait pas avoir perdu de sa vitesse. L’arrivée du QA F. Paquette-Perreault force Dim à lever son jeu d’un cran encore. Plusieurs pages auraient été ajoutées au cahier des jeux offensifs gracieuseté de coach Antoine. Son empreinte se fait sentir autant sur l’exécution des QA, que celle des porteurs de ballon que sur le déplacement des gros bonhommes de la ligne.

C’est donc avec une toute nouvelle identité à l’attaque que les Carabins s’amèneront, ce vendredi soir, sur le terrain du Campus Loyola pour affronter le Rouge et Or junior les Stingers de Coach Collinson. À sa 2e année à la barre de l’équipe, l’entraîneur-chef s’est entouré de plusieurs anciens du RetO pour compléter son équipe d’assistant. Tout comme Torro Roso avec RedBull en F1, les Stingers de Concordia semblent être devenu l’antichambre où les jeunes coachs viennent se faire les dents avant de montrer avec le club ferme, le RetO.

La perte, mais surtout, le non-remplacement des deux énormes joueurs de ligne défensive L. Redguard et M. Sanelli risque de rapidement créer une brèche où vont s’enfuir les rapides porteurs de ballons des Carabins.

À l’attaque, la perte du surdoué M. Simba et du gros centre M. Halbgewachs réduira comme neige au soleil, le peu de temps que disposait le QA de 5e année, Vance joy, pour rejoindre son receveur V. Alessandrini.

Du côté des Bleus, comme la partie hors concours a dû être annulée pour cause de réduction budgétaire du côté de l’Ontario, c’est la partie de vendredi qui nous permettra de répondre à nos éternelles interrogations de début de saison :

  • Est-ce que coach Antoine aura permis à Dimitri de retrouver son swag d’antan?
  • Qui parmi notre courte liste de receveurs inconnus sera prendre les places laissés vacantes par le départ du big tree?
  • Qui callera les jeux? Coach Antoine ou Coach Cousin Gab?
  • Est-ce que Rythme Fm continuera sur sa lancé de l’an passé?
  • Avec les départs de G. Parent, Mak et Mr Roboto qui sera porteur de ballon de puissance de l’équipe?
  • À quel quart allons-nous voir FPP en action?
  • La défensive de l’équipe pourra-t-elle être plus dominante que l’an passé?
  • Est-ce que les Connuistes réussiront à marquer un point?
  • Est-ce Vance Joy osera jouer du côté de Dequoy?
  • Est-ce que les plus fidèles partisans auront envie de chantonner Macho! Maciocia! I wanna be a Maciocia! Après un autre hiver à se promener autre les deux côtés de la montagne
  • Est-ce que je vais verser une larme quand LP, Le comeback kid foulera le terrain pour la première fois?
  • Qui sera le Gros qui chaussera les énormes souliers de K. Prévost?
  • Est-ce que l’équipe jouera en blanc? En blanc et bleu? 

En terminant, voici une liste de joueurs que j’ai remarqués au camp et sur qui je vous suggère de garder un oeil. 

En défensive :
La recrue #5 K. St-Cyr et le 2e année #4 J. Claude-Adler. Si vous êtes amateurs d’abdos, ils sont vos hommes. Le #21 T. Copeland devrait être celui aura la tâche de nous faire oublier les gradués J. Perrin et K. Exumé. Les secondeurs recrus #42. P. Lavoie et #56 M. Charpentier on clairement la shape de l’emploi. Les joueurs de ligne recrue #98 G. Beauchamp, #97 T. Mercier et #89 B. Owusu. Ces trois jeunes hommes vont voir rapidement du terrain. G. Beauchamp semble être le NT partant de l’équipe.


À l’attaque :
Le porteur de ballon #22 K. Dubois devrait surprendre et reprendre au Mr. Roboto a laissé l’an passé. Le diminutif #13 C. Chabot pourrait, contre toute attente, se tailler un poste de receveur partant.


Finalement, Les Montagnards vous attendront au parc Coffee, tout près du stade Loyola dès 16h pour le traditionnel tailgate d’avant match présenté par SPG. Un BBQ sera disponible sur place. De la bière sera disponible contre contributions volontaires. On vous rappelle que ces contributions sont directement affectées à la Bourse des Montagnards. L’an passé, c’est plus de 1000$ qui ont pu être amassés avec les contributions volontaires lors des tailgate à l’étranger. Donc, venez en grand nombre et soyez généreux.

mercredi 14 août 2019

Les MIA 2019 - l'hécatombe chez les receveurs de Carabins.

photo de James Hajjar


Chaque début de camp d’automne amène son lot de MIA (Missing in action), soit des joueurs que l’on s’attendait à voir sur le terrain, mais qui n'ont pas survécu au dur hiver montréalais, et le camp 2019 ne fait pas exception. Bien au contraire.

Voici donc, par position, la trop longue liste des MIA, provenant de l’édition 2018 des Carabins ainsi que du #Recrutement2019.


Unités spéciales :
                S. Ouellet, Botteur
Défense :
                R. Bernard, DD (il égale le record de Redgy Nicolas à titre de MIA 3 années d’affilée)
                H. Hurtubise, DD (grosse perte, une surprenante recrue 2018)
                J. Julien, DD
                G. Morel, DD (Un Grassettois étoilé)
                P. Sargeni, DD
                J. Perrin, DD

                X. Marois, LD
                A. Mulumba-Mutombo, LD
                M. Mbaye, LD
                J. Munyika, LD (R)

                Y. Audette, SEC (Un jour, il faudra nous expliquer)
                C. Mikola (!??!), SEC
Offense :
                M. Boucher, LO
                B. Philogene, LO

                S. Makwanda, PB (Un autre Gassettois étoilé, il semble que les commos aient eues raison de lui)
                J. Grace-Kankolongo, PB (R) ( On avait entendu de belles choses à son sujet)
                M. Morin, PB (R)
                T. Toussaint, PB (R) (Le PB des gagnants du Bol D’Or. Il serait de retour a Grasset)

                JS. Chamberland, REC
                F. Laflamme, REC
                F. Ménard, REC
                J. Pierre, REC
                D. Perron, REC
                S. Losier-Tremblay, REC
                J. Legault, REC
                R. Dejean, REC (L’année où on aurait eu le plus besoin de lui)
                PA. Ouellette, REC (R)
                LM, Normandin, REC. (Indéniablement, la plus grosse perte à une position où nous aurions eu bien besoin de lui)

Sans minimiser l’apport de chaque joueur, le départ de certains d’entre eux aura un impact clairement plus important sur l’équipe. Le DD H. Hurtubise avait montré de très belles choses à sa 1re année avec l’équipe l’an passé. Avec le départ de F. Hamel, il se serait sûrement battu avec le Doc Hardy pour le poste de maraudeur partant de l’équipe. Autre perte importante dans la tertiaire de l’équipe est le prometteur R. Bertrand. Après l’avoir attendu pendant près de 3 ans, il n’aura finalement jamais vraiment porté les couleurs de l’équipe. Le départ du Jetsetteur des Carabins, J. Perrin laisse aussi un vide important. Sans être le plus gros, et assurément pas le plus grand, Jordan avait réussi à s’établir comme l’un des meilleurs DD de la ligue.

Sur la ligne défensive, le départ de M. Mbaye fait mal. Prétendant #1 au poste de NT suite à la retraite de K. Prévost, son absence réduit de moitié le choix possible de candidats d’expérience. Sans vraiment le connaître outre que par ses mensurations sur papier, j’avoue être déçu que la recrue J. Munyika ne soit pas au camp. Il me semble qu’il avait la shape de l’emploi.

Avec seulement 13 joueurs de lignes sur l’alignement qui n’ont en moyenne que 2 ans d’expérience, la perte de M. Boucher et B. Philogene pourrait faire mal en fin de saison. Même s’il n’a jamais joué avec les Carabins, ce dernier était déjà un de nos préférés.

C’est chez les porteurs de ballons et les receveurs que la liste des MIA est la plus longue. Et après les multiples blessures que l’équipe a subies à ces deux positions l’an passé, on a pu constater que l’on n’a jamais assez de bons remplaçants. À moyen terme, les no show des porteurs recrus J. Kankolongo, M. Morin et T. Toussaint pourrait vraiment faire mal. Si l’on additionne à cela la retraite prématurée de l’excellent S. Makwanda, c’est plus de 50% du backfield des Carabins qui fait faux bond.

C’est vraiment au niveau des receveurs que l’hécatombe est importante. En excluant les 3 retraités 2018, soit Régis, Paquet-Rocket et Thompson, c’est au total 9 receveurs qui ont été rayés de l’alignement. Du lot il y avait les prometteurs F. Laflamme et JS Chamberland. Le surprenant D. Perron et l’expérimenté R. Dejean. Mais surtout, le receveur étoile LM Normandin. À ceux-ci, l’on doit ajouter la recrue format géant de Momo, PA Ouellette. Espérons que nos survivants resteront en forme toute la saison, parce que l’on risque d’être obligé de faire jouer MA Dequoy both sides  pour compléter la saison.