jeudi 21 août 2014

C'est la saison des tomates...

Gabriel Cousineau prêt à entreprendre la saison 2014 - Photo Domskibum

Les Deux Fans accompagnés de  Maître du Monde se sont déplacés au CEPSUM hier pour assister à l'entraînement des Carabins à la veille (ou quasi) de l'affrontement face aux Gryphons de Guelph.

Quelques notes rapides:
- La bataille des quarts est pour le quart #2, le #1 se trouve dans l'image ci-contre. Il est vraiment dominant sur tous les points en pratique. Espérons qu'il puisse bien faire la transition en situation de match.

- Cette fois encore, celui qui nous est apparu comme le plus solide second QA était le #13 chanceux, S. Caron.

- L'arrivée de R. Cibasu et de T. Godber comme partants (selon toute probabilité) fait passer le calibre de la brigade de receveurs des Carbs à un autre niveau. Comme on l'a indiqué dans le Forum, R. Cibasu est la meilleure recrue Bleue issue du collégial depuis l'arrivée de By-Ray en 2011.

- L'offensive était surprenamment à point pour un jour 5 de camp, particulièrement lorsque #4 G. Cousineau la pilotait.

- On a vu plusieurs formations, autant défensives qu'offensives qui étaient très originales. Un moment donné, on ne sait même plus si la notion d'ailier défensif correspond à quelqu'un.

- Un de nos favoris qui semble solide et rapide sur toutes les répétitions du camp est le DD #25 Djonathan Buissereth. 

À surveiller

En l'absence de M. Girard, le long snapper #7 L-P Bourassa arborant de longs cheveux (rappelant la Perle de Jonquière) était un peu erratique.

En défensive, les postes à combler, soit le secondeur "floater" (remplaçant A. Pruneau), l'ailier défensif (D. Ménard) et le demi-défensif (F. Yansane). On a vu hier, #20 M. Zepeda, #94 E. Ligier-Charron et #34 S. Drapeau les remplacer. La performance des aspirants à ces postes sera sûrement évaluée de très près.

En offensive évidemment il faudra jeter un oeil à notre ligne en attaque en entier, particulièrement au centre, où se concentrent la plupart des "nouveaux", #55 M. Glaude et #61 A. Laganière évoluant comme bloqueurs.

Les Gryphondors de Guelph

Ils ont terminé avec une fiche de 7-1 l'an dernier. Ils se sont inclinés en demi-finale de la Coupe Yate devant Queen's. Ils se sont grandement améliorés depuis l'arrivée de leur coach millionnaire et bénévole Stu Lang.

De ce que Peter Gryphon (qui tient un blogue similaire au nôtre) a mentionné dans le forum, Guelph a une très bonne défense, particulièrement la ligne défensive avec de très solides secondeurs. La tertiaire, bien qu'inexpérimentée possède beaucoup de talents.

En attaque, ils ont un redoutable PB qui pourrait parcourir plus de 1 000v cette année en Rob Farquharson (5e année), ainsi qu'un quart établi de 4e année Jazz (quel prénom!) Lindsey. Les 2 semblent avoir des substituts de haute qualité que nous verrons assurément dimanche.

Ils semblent être dans un bon cycle, car 21 des 24 partants de l'an dernier seront de retour pour eux en 2014.

Malgré que ce soit un match hors-concours, les deux équipes veulent vraiment tester leurs joueurs et leurs stratégies dans un match dans lequel il n'y aura pas les passe-droits des match amicaux usuels.

Nos blessés:
En plus de M. Girard et de A. Vendrame, se sont ajoutés A. Huard et quelques joueurs qui nous étaient inconnus (désolé messieurs), un seul était en béquilles.

P.S. et pour ceux qui veulent comprendre le titre, se référer à la couleur des chandails desdits Gryphons.

dimanche 17 août 2014

Difficile retour en classe...


Une formation offensive - Photo DeuxFans
On a fait notre première visite au camp samedi, et comme à tous les ans, c'est toujours la plus douloureuse. Débutons donc par le vif du sujet, les MIA:

MIA

On  baptisé les MIA, les joueurs avec plus d'une année d'expérience CIS, qui ont déjà vu du temps de jeu SIC, mais qui décident de ne pas revenir l'année subséquente malgré qu'ils soient footballistiquement admissibles. Les raisons peuvent être personnelles (la vie et ses aléas),  un rapport efforts/temps de jeu défavorable, professionnelles (on préfère lâcher l'école pour aller sur le marché du travail), ou académiques (l'athlète-étudiant n'a pu accumuler les 18 crédits nécessaires à sa réadmission).

Donc, ceux dont on a dénoté l'absence sur l'alignement des Carabins 2014: Lloyd Constant (LO), Fode Yansane (DD), Wilgens Desriveaux (DL), David Deschamps (DD) et Anthony Chabot (DD).

Conclusions préliminaires:  nous allons avoir une ligne offensive avec 2 1/2 nouveaux partants (M. Glaude, A. Laganière et R. Giguère sont les anciens). Et la tertiaire se retrouve d'une minceur qui pourrait être inquiétante dans le cours d'une saison.

Les alignements:

Les différentes équipes de la LFUQ ont choisi de débuter leurs camps respectifs avec beaucoup plus d'effectifs que celui des Carabins: Concordia plus de 130, Sherby 110, Bishop's plus que 100, Laval 95, et nous au CEPSUM, nous débutons à 85...  Espérons qu'il n'y ait pas trop de coupures au camp.

Il faut souligner qu'au camp hivernal, coach Maciocia ne se gêne pas pour signifier aux recrues qui ne présentent pas le potentiel pour faire l'équipe qu'ils ne sont pas retenus.

Les quarts

Parlons un peu de la pratique proprement dite, lorsque nous sommes arrivés, #4 Gabriel Cousineau a fait 4-5  passes (aka laser) consécutives pour des gains supérieurs à 15 verges... Pour une première journée en épaulettes, c'était impressionnant. Cependant, il n'a pu maintenir le rythme par la suite.

Notre classement des quarts selon ce qu'on a vu dans le 2 heures de pratique auquel nous avons assisté:
1. Gab Cousineau
2. S. Caron
et à égalité H. Henderson et P-L Varhegyi

Les recrues

La première journée à la vitesse SIC, on voyait que ça allait vite (trop vite) pour la plupart d'entre eux, sauf un, le #3 Régis Cibasu notamment en réalisant un catch de toute beauté en saisissant un long ballon à 2 mains dans le dos de Tomy Duperron qui le surveillait pourtant de près.

Le gars est un vrai baller, lancez-lui le ballon quelque part près de lui et il va finir par trouver une façon de l’attraper. On ne serait pas surpris de le voir sur le terrain dès le premier match.

Les absents à long terme:

Mathieu Girard et Anthony Vendrame étaient en habit de ville. On ne connaît pas la nature de la blessure de notre long snapper, mais pour Vendrame (genou), on parle d'un retour vers la mi-saison.

jeudi 14 août 2014

Les Carabins et les Alouettes, même combat...

Une introduction un peu intrigante vous croyez?

Un scène qu'on veut voir plus souvent - Photo Domskibum
On sait que depuis le début de l'année (ou la retraite de Calvillo si vous préférez), les Alouettes ont un immense problème à faire avancer le ballon par la voie aérienne... Nous allons vous démontrer que les Bleus ont éprouvé un problème similaire l'an dernier.

En effet, à la veille de l'ouverture des camps, on se permet de regarder sur une des faiblesses criantes des troupiers de Coach Maciocia:

La passe

En 2013, les Carabins ont terminé 26e sur 27 équipes de SIC quant au nombre de passes tentées, de passes complétées ainsi que de passes de touchés (4!!!). La seule équipe plus poche que nous à ces chapitres étant Saint Mary's. N'empêche que nous sommes devancés par Carleton, Mount Allison et Waterloo (entres autres).

Anachroniquement, l'entraineur-chef coach Maciocia est un adepte du jeu vertical et s'il n'était pas employé par l'UdM, il serait assurément coordonnateur offensif quelque part pour une équipe professionnelle canadienne...

Les archis-rivaux

Il est pratiquement impossible de parler des Carabins sans parler de leur némésis, l'équipe au bout de la 40. Le Rouge et Or parvient plus souvent qu'autrement à vaincre les Bleus en s'appuyant sur les toujours mêmes deux mamelles:

- On étouffe la course au sol.

- On ne crée pas de revirement quand on est à l'offensive.

Et suivant ces simples théorèmes inéluctables depuis les touts débuts des affrontements face aux Bleus, les bicolores dorés ont compilé depuis 2002 une fiche de 14-5 face aux Bleus en plus de nous infliger 7 défaites (cruellement douloureuses) en éliminatoires. Ils ont remporté leurs 3 affrontements contre nous la saison dernière de façon honnête et carrée.

Vous ne croyez pas qu'un jeu de passe efficace et menaçant serait la clé pour briser cette malédiction qui afflige les locataires du CEPSUM depuis leur retour dans la LFUQ ? La seule année où nous avions effectivement cette arme était 2012, où nous nous sommes incompréhensiblement écroulés face au Renard en demi-finale de la Dunsmore.

Argument supplémentaire, cette année les Carabins affichent la meilleure unité de receveurs de leur histoire. Possiblement que l'année des F. Bruno, Y. Pierre et D. Kouamé, il y avait plus de talents chez les partants, mais nous n'avons jamais approché la profondeur de la brigade 2014:

Les partants potentiels: Le Prince A. Ndao (on s'attend à ce que ça soit SON année), Mickhaïl -les trémas- Davidson, Maxou Fournier-Rioux (qui revient à sa 5e année) et Philip Enchill.

Les prétendants: Timothée Godber, A. Vendrame, S. Nadeau-Piuze, A. Huard, R. Cibasu, G. Marinello et quelques autres recrues assoiffées...

Regardez ça de l'angle que vous vous voulez, il y a de la qualité et de la quantité impressionnante là-dedans... Il ne faut que leur remettre le ballon, encore et encore...

La bonne nouvelle ? Contrairement aux Alouettes, les Carabins ont du temps et un camp d’entraînement entier pour mettre en place une attaque aérienne efficace avant les séries éliminatoires.

jeudi 7 août 2014

L'éclosion ou l'explosion des Bleus...

Historiquement la présence des Carabins dans la CFL a été très éparse. Jusqu'au tournant de la décennie, quelques-uns seulement avaient été repêchés. On pense entres autres à Marc Trépanier, Greig Longchamps, Jean-Francois Roberge, Jonathan Lapointe et quelques autres, mais ceux-ci ne se sont jamais vraiment rendu dans une situation de match.

Puis vint l'année 2010, où Joash Gesse réussi à s'implanter au sein des unités spéciales des Lions de B-C, et par la suite des Eskimos d'Edmonton. C'était aussi l'année de Marc-O Brouillette (qui fut le premier Carabin à évoluer sur des unités régulières). H. Mahmoudi aussi fait l'équipe de réserve des Lions de C-B. L'année suivante Youssy Pierre et Djems Kouamé frappèrent à la porte et allèrent rejoindre les joueurs oscillant entre l'équipe de pratique, les US et la maison. Le DD Jerry-Ralph Jules a aussi connu ce genre de carrière.

Mais cette année nous sommes à un autre niveau, dans des parcours similaires, A. Pruneau est maintenant dans le siège du conducteur comme secondeur extérieur partant chez les Redblacks d'Ottawa et D. Ménard lui, sur la ligne défensive des Lions. À ceux-ci s'ajoutent le FB/TE A. Dupuis qui oeuvre régulièrement sur l'attaque des Argonauts.

Et on n'a pas encore parlé du parcours complètement inattendu de D. Foucault qui a toujours espoir d'être retenu d'une façon comme une autre par les Panthers de la Caroline. Il serait le premier LFUQuien a graduer au sein de la NFL depuis le ConUniste Corey Greenwood et évidemment, le premier Carabin de l'histoire.

De plus parmi les anciens, Gregory Alexandre, qui s'est accroché depuis son repêchage de 2011 à son rêve de footballeur professionnel est habillé à tous les matches pour les Eskimos et évolue régulièrement sur la ligne défensive.  Pour ceux qui l'ignorent, J. Beaulieu-Richard est toujours dans l'alignement des blessés des Alouettes et attend sa guérison pour reprendre sa route au sein des unités spéciales avec l'équipe montréalaise.

Dites-vous que les jeunes joueurs des Carabins, des joueurs recrues aux plus en vus pour le repêchage 2015, sont très conscients du succès de leurs ex-coéquipiers et voient de très près des exemples de réussites. On les perçoit motivés comme jamais à l'aube de la saison 2014.

lundi 9 juin 2014

Rad-Can nous laisse graduellement seuls avec nos ballons…


F. Faucher concluant le dernier bulletin des sports - A. Deshaies #Instagram
Hier soir était la dernière du bulletin des Sports de fin de soirée à Radio-Canada.

On peut dire bof, ça fait partie de la vie et un autre diffuseur / convergeur / intégrateur prendra la relève… Mais en ce qui a trait au football universitaire, on en doute grandement.

En tant que grands agrégateurs de contenu, autant par ce blogue, Facebook ou encore notre populaire fil Twitter, nous avons un regard privilégié pour mesurer la qualité et la quantité du contenu offert par les différents médias, et laissez-nous vous assurer que Rad-Can était tête et épaules au-dessus des autres en ce qui a trait au sport qui nous intéresse.

Combien de fois avons-nous diffusé des « médias applets » qui provenaient du bulletin des sports de Rad-Can, principalement des reportages, mais aussi avec des athlètes qui étaient sous le spotlight de l’actualité footballistique pour une raison ou une autre ? Sans compter les reportages du jeudi qui mettaient la table pour les matches de la fin de semaine à venir…

Rappelons-nous qu’au dernier repêchage, le seul média présent au CEPSUM était Rad-Can et sa caméra qui tentait de communiquer l’excitation et les réactions des repêchés Carabins « à chaud » à la suite de la mention de leurs noms. Sans eux, nous n’aurions eu droit qu’à des reportages écrits dans les journaux de lendemain (ou même du surlendemain).

Comme il semble désormais inévitable que la télédiffusion de la LFUQ à Rad-Can prenne fin avec la saison 2014, on ne peut qu’espérer (tout en doutant fortement), que son successeur puisse aussi bien servir le foot universitaire…