lundi 24 novembre 2014

Coupe Uteck - Les entrevues

Au travers toute l'action des dernières semaines, on ne perd pas le focus de nos entrevues, soit de vous faire découvrir des joueurs moins interviewés que les médias traditionnels négligent. Donc cette semaine, le micro interrogateur du Maître du Monde a passé sous les mentons de : notre #stidebotteur #82 F. Ménard- Brière, un secondeur qui prend de plus en plus de place #49 Frédéric Chagnon, et celui qui a fait le jeu du match #2 A. Coady (Il était sûrement tanné de voir By-Ray le faire!).

On a aussi droit à un caméo du plus jeune des DeuxFans.



Et on remercie l’infatigable Domskibum au micro et au montage... En passant, les gars, ça s'est terminé 29-26...


dimanche 23 novembre 2014

Coupe Uteck - Ramassis de notes


À tout seigneur, tout honneur, un #stidebotteur qui fait la une - Photo Domskibum
- Les deux équipes venaient de créer de gros upsets la semaine auparavant, mais on doit avouer que les Bisons étaient davantage prêts pour ce match que les Carabins pouvaient l'être

- On nous a menti!
  •   J. Yantz ne devait pas être un quart scrambler. Il avait une moyenne de passes complétées de 56.3%. Wow, toute une performance. Plus on le pressait et plus il réussissait ses passes.
  • On ne nous avait pas parlé du #88 Zach Regert qui attrapait les ballons à gauche et à droite.
  • On nous avait vanté leurs demis-défensifs comme des faucons de ballons, mais on a découvert des athlètes qui jouaient physiques et ne manquaient pas leurs plaqués.


- La pire partie arbitrée cette année, devinez qui était l'arbitre en chef ? Misteur Berry!!!

Questionné au sujet de l'arbitrage à la suite de la partie, coach Maciocia répondit:

- Je ne connais pas les règlements CIS sur ce que j'ai le droit ou pas de dire au sujet de l'arbitrage...

... moment de silence

- Mais j'en aurais long, très long à dire...

Puis

- ne me posez plus de question là-dessus... (sans qu'il n'ait de question posée)

... moment de silence

- Mais je pourrais ... (on entendait quasi le son de sa langue qui tournait frénétiquement dans sa bouche)
- Dans notre game preview, on vous avait parlé des interceptions lors des Bowls chez des quarts qui n'en commettaient pas en saison régulière ?

#4 Gab Cousineau en a lancé 3 samedi, autant que dans toute la saison régulière... Heureusement, les échappés des Bisons ont équilibré les choses.

- Ce qui a fait la différence dans le match? Les unités spéciales des Carabins.
  •  #82 F. Ménard-Brière a fait un Bédé de lui-même, faisant profiter aux Bleus d'un constant avantage positionnel lors des échanges de bottés.
  • Notre botteur de placement #18 L-P Simoneau a réussi un long placement de 40v.
  • Tout les équipes de couverture n'ont rien donné aux retourneurs des Bisons.
  • Le Gatinois #14 P-Y Lavergne était partout sur les retours de bottés. Si les recruteurs CFL ne l'ont pas vu, ils ne le verront jamais.
  • On le dit depuis le début de l'année, #32 N. Dubeau est le meilleur retourneur des bottés d'envoi, laissez-le retourner ces bottés-là!
Celui qui a mieux résumé le jeu du match, le sac de #2 A. Coady qui provoqua une échappée (en fait, Coady sur ce jeu fut le seul Bleu a vraiment rejoindre Yantz dans le champ arrière dans l'ensemble de la partie) fut son ex-équipier A. Pruneau en la félicitant après la rencontre:

"Man, quand tu l'as rejoint tu faisais un 4.2 secondes!" (en faisant allusion à un temps record au 40v.)

- La fin de la saison va faire du bien, les gars commencent à être sérieusement magannés.... les partisans également (quelqu'un pourrait nous référer un cardiologue ?)

Dans le domaine du social:
Photo B. Turcotte

- Celui qui a eu l'idée des tailgates dans l'esplanade devrait recevoir les clés de la ville de la part du
maire. Il est certain que ça n'a pas la même amplitude que les tailgates de stationnement traditionnel, mais d'un autre côté, la proximité, le partage des B-B-Q crée une solidarité chez les partisans Bleus.

- Partisans, hostie qu'on était beau! 5100 spectateurs habillés en Bleus, beaucoup passèrent la rencontre debout, on a applaudi et encouragé notre équipe sans défaillance, on a chanté, dansé, triflûté, époumoné, crié (en passant, quelqu'un connaît un ORL ?). Simplement WOW!


jeudi 20 novembre 2014

Coupe Uteck - Du Bison, ça se mange Bleu...

J, Yantz tentant d'échapper à la pression adverse -W Free Press
Pour notre game preview, nous avons choisi de vous familiariser avec le bison, cet animal de l'ouest qui adore se rouler au sol, un ruminant dont la viande maigre est délicieuse en hamburger, particulièrement lors d'un tailgate de novembre.

Côté davantage footballistique, décrivons cette équipe:

- Une équipe qui accote les Carabins en ce qui a trait aux punitions, ce qui n'est pas peu dire.

- À l'instar des équipes de l'Ouest, ils marquent des tonnes de points... et s'en laissent compter autant (ce qui explique leur fiche de 4-4 en saison régulière).

- Ils ont fait élire 8 membres de leur personnel dans l'équipe d'étoile de l'Ouest dont leur PB #27 K. Lafrance (2e pour les verges dans l'Ouest).

- Leur quart-arrière #10 J. Yantz possède un très bon bras et est expérimenté. Il protège bien le ballon, mais il n'a obtenu un taux de passes complétées que de 56.3% lors des 6 matches de la saison régulière où il a œuvré.

-Les Bisons tentent 57.3% de leurs jeux par la voie aérienne

- Leur receveur #9 Nic Demski va sûrement être le premier receveur CIS repêché par la CFL en mai prochain. Il a été nommé 3 fois All- Canadian. Un physique genre FFL avec une capacité à se découvrir à la CA Sinotte. Son équipier étoile #83 Matt Sawyer avec ses 6- 4" est également un  receveur à surveiller.

- Un botteur un peu moins long que notre #82 F. Ménard-Brière.

- Ils devront se passer d'un certain nombre de joueurs blessés importants dont le représentant au Shrine Bowl et choix de première ronde CFL E. Gill (DT) - un ACL au début de la saison, Tyler Lee (AD), leur meilleur secondeur Bami Adewale, le receveur Alex Vitt ainsi que le capitaine d'équipe et PB Andrew Barry.

À surveiller:

- Ils ont bloqué plusieurs bottés au cours de la saison et sont reconnus pour parsemer leurs parties d'un certain nombre de jeux truqués.

- Ils ont inscrit leurs deux gains en éliminatoires contre des équipes mieux classées qu'eux, sur la route de surcroît. (Donc ils connaissent le scénario).

- À l'instar du Renard, la peau du Bison est très coriace ; lors de la demi-finale de l'Ouest, tirant de l’arrière 37-18 au début du troisième quart, les Manitobains ont amorcé une fulgurante remontée pour finalement l’emporter 47-39.

- Dans un récent article, J. Dunk nous rappelait que deux des quarts, hors RSEQ s'affrontant la semaine dernière, ayant concédé le moins d'interceptions en saison avaient failli misérablement. A. Buckley de Calgary en ayant distribué 4 (le même nombre que dans la saison entière) et Jazz Lindsay de Guelph, 3 (lui aussi blessé cependant, le même nombre que dans sa saison entière). Alors, même si le #4 Cousin Gab termina la saison avec le moins d'interceptions dans SIC, il n'est pas à l'abri d'une défaillance. Et comme on sait combien les revirements peuvent être coûteux en éliminatoires...

- Parlant de revirements, ces mêmes Bisons ont stoppé 3 fois les Dinos de Calgary en 3e essai. Ils seront sûrement animés d'une grande confiance lors de ces occasions.

Attendez-vous à

Avec une bonne ligne défensive et d'excellents DD très "faucons de ballon", attendez-vous à ce que l'offensive de M. Iadeluca tente d'exploiter des passes courtes et intermédiaires. Ce qu'elle fait avec brio habituellement.

Du côté défensif, on s'attend à ce qu'on test nos demis de coins.  Comme à l'habitude, si on peut se rendre rapidement au quart, ça risque de briser le synchronisme de l'équipe en Brun et Or.

Neige à Buffalo 19 novembre 2014
Alors, tout ce qu'il nous reste à faire, c'est de supporter nos Bleus samedi pendant 4 quarts comme ils ne l'ont jamais entendu vu... #AllezlesBleus

P.S.: Si vous craignez que la température ne soit un brin frisquette pour un spectacle de football, dites-vous que ça pourrait être pire...


Petit addenda: On a lu que les représentants de l'Ouest avaient 15 finissants dans leur alignement!

lundi 17 novembre 2014

FInale de Dunsmore - Les Entrevues

Habituellement, les entrevues de la Dunsmore à Québec nous arrachent le coeur... les finissants pleurent, plusieurs joueurs quittent rapidement le terrain, étant tout simplement incapables de parler et seulement quelques braves peuvent affronter le micro de MdM avec une immense boule dans la gorge...

Pas cette année!

Donc, au menu cette semaine, on a plongé dans les pantoufles avec : #5 P. Enchill (chouchou à MdM), une longue et excellente entrevue à ne pas manquer avec #41 By-Ray, et un recap rapide de la rencontre vue par le #4 Cousin Gab...




Et on remercie Domskibum pour son travail derrière la caméra et au montage.

dimanche 16 novembre 2014

Finale de Dunsmore - Ramassis de notes (1)

Cousin Gab et la dimension "jambes" - Photo Domskibum
Habituellement, on réécoute la télédiffusion du match pour notre ramassis de notes, mais là, on a trop de choses à dire... et ce n'est pas bon de garder tout ça à l'intérieur...
-
  • Les 70 victoires d'affilée à la maison
  • La dernière défaite à la Dunsmore remontant à 2002
  • La foule déchaînée et l'annonceur fatiguant
  • Les foutus ajustements de la mi-temps
  • L'invincibilité de l'uniforme noir
  •  et ainsi de suite
Tout ça a été vaincu par une équipe unie et confiante qui a enterré ses démons un à un pendant la saison. Bravo coach Maciocia.

L'avenir nous le dira, mais on a l'impression que la rivalité va grimper à un autre niveau maintenant... 

- Nous sommes les plus grands fans de By-Ray, mais pour nous, le joueur du match en défensive pour les Bleus a été #40 J-S Blanc, qui a connu sa meilleure partie de la saison. Il était constamment dans le kodak, réussissant 5.5 plaqués, ramenant les courses au centre, pressant le quart même si on le doublait, pouvant reculer pour faire des jeux... Quand on parle de joueur qui se lève dans les grandes occasions...

- On mettrait aussi une étoile dans le cahier de #20 Maïko Zepeda qui a bien fait tout au long du match, même si on jouait souvent sur lui. La passe qu'il a brisée dans la zone des buts à la fin de la rencontre a sauvé la mise des Carabins.

- On a envie de parler de #41 By-Ray, mais à part une nomination comme Maire de Montréal, on ne sait plus quoi dire.

A. Laganière célébrant - photo: Simon Dufresne
Parlant de By-Ray et aussi de #61 d'A. Laganière, lors du recrutement, on évalue la vitesse des toughness, leurs accomplissements passés. Mais on devrait aussi comptabiliser une colonne pour le leadership qu'ils exercent et le coeur qu'ils mettent au football. Ce sont peut-être les plus grandes qualités d'entre toutes...
joueurs, leurs

- Est-ce qu'il y a un meilleur quart dans SIC que le #4 Cousin Gab ?? On aimerait le savoir. Le gars progresse à une vitesse folle. On lui a reproché plus tôt cette année :
  • De trop hésiter avant de faire ses courses - C'est corrigé.
  • De trop attendre et de ne pas sentir la pression dans la pochette. - C'est corrigé
Le seul reproche qu'on pourrait encore lui adresser à l'issu de la rencontre est de ne pas avoir été opportuniste dans la red zone. Compte tenu de sa vitesse de progression, on n'a pas de doute que ça va être réglé samedi prochain au CEPSUM.

- #1 Swissknife Erlington devrait payer une bière à tous ses coéquipiers ayant joué en prolongation. Imaginez, provoquer une défaite historique des Carabins suite à une échappée à 1:30 de la fin devant 400k personnes... Un jeune de 20 ans ne devrait pas vivre ça.

Au moins Bill Buckner était un professionnel et payé pour jouer.

- Parlant de prolongation, on ne l'a pas dit fort... mais suite au temps régulier, on se doutait pas mal qu'il ne se marquerait pas de touché dans cette portion du jeu. Ce qui laissait l'indiscutable meilleur botteur SIC depuis trois ans, B. Bédé, face à #18 L-P Simoneau, une recrue qui était 3 en 4 (un 36v. de manqué)... Mettons que Vegas n'aurait pas parié sur nous...

- Toute une partie ET UNE PROLONGATION (était-ce la première à vie des Carabins?) , on a l'impression d'avoir couru un marathon tellement le coeur était à un rythme élevé pendant des heures.

- Leçon d'anglais: épelez le mot "clutch" : E-N-C-H-I-L-L.

- On ne sait pas s'il y a un rapport, mais c'est l'année où nous avons vu le plus d'anciens des Bleus virevolter dans l'entourage de l'équipe. Des JBR qui a fait le voyage à Qc, des Rotrand qui était de toutes les parties à Mtl (et plusieurs autres également), de A. Pruneau qui est venu aux pratiques et aux parties quand il le pouvait. Des joueurs qui sont maintenant instructeurs Bleus, comme Garlins, Le Roux et H. Boursiquot. C'est ainsi qu'on crée un programme, une continuité et une équipe gagnante.

- Le Rouge et Or... Après le premier match de l'année, on croyait que nous n'aurions pas de saison.

Pourtant, ça a été la meilleure chose qui puisse nous arriver, et la pire pour le Rouge et Or. Ayant connu des succès inattendus par la passe lors de ce match, il nous semble que les Noirs ont voulu modifier leur identité en attaque pour devenir une équipe plus aérienne, plus explosive, délaissant le modèle qui leur avait amené tant de succès.

Sous pression, mené par un quart recrue, ce manque d'identité, mal forgé par une opposition faiblarde au cours de la saison, leur fut fatal samedi.

Addenda: A. Pruneau était présent à Québec city et nous avons oublié l'assistant-entraîneur de la ligue offensive parmi les ex-Carabins, soit Greig Longchamps.

La casquette de la RSEQ s'harmonisant très bien aux couleurs Carabins. - Photo Domskibum