vendredi 17 mai 2019

La saison des mariages


Chaque année, lors du camp de printemps, plusieurs joueurs de l’édition précédente font camp buissonnière. Et chaque année, quand l’on demande pourquoi ces joueurs ne sont pas présents, on a toujours la même réponse : Y’avaient un mariage!


Comme vous l’avez lu dans mes comptes rendus de ma visite au camp d’entraînement de la semaine dernière, plusieurs joueurs n’étaient pas en uniforme ou n’étaient tout simplement pas au camp. Voici donc la liste des joueurs de l’édition 2018 qui auraient troqué les épaulettes pour le nœud papillon.

Prenez note qu’en aucun temps je prétends et affirme que ces joueurs sont des MIA et qu’ils ne font plus partie de l’équipe. La très grande majorité avaient de très bonne raisons de pas être présent et, à qques exceptions près, je m’attends à tous les voir en uniforme en août.

Quarts-arrière :
Éric Parr

Porteurs de ballon :
Samuel Makwanda
Ryth-Jean Giraud

Ligne offensive :
Mathieu Boucher
Jean-Maxime Derosier

Receveurs :
Félix Ménard
Kevin Kaya
. Il s’entraînait sur les lignes de côté avec PM Toussaint
Dominic Perron
Tristan Fiske-Casault
. Pratiquement remis de son opération au genou, il s’entraînait sur les lignes de côté avec PM Toussaint.
Antoine Maihot. Il s’entraînait sur les lignes de côté avec PM Toussaint
Jason Hovington
Jocelyn Legault

Robbi Dejean. Il s’entraînait sur les lignes de côté avec PM Toussaint
LM Normandin. Sa session d’été se termine en juillet.
Patrice Charles
Liam Ward.

Ligue défensive :
Xavier Marois
Momar Mbaye
Nicholas de Bellefeuille-Blais

Secondeurs :
Joachim Christian
Jahson Lafontant-Denis

Demis défensifs :
Marc-Antoine Dequoy. Il s’entraînait sur les lignes de côté avec PM Toussaint
Ronaldo Bernard
Bruno Lagacé. Il s’entraînait sur les lignes de côté avec PM Toussaint
Julien Jeffly
Paolo Sergeni.


mardi 14 mai 2019

La visite au camp de printemps II - La relève


Voici la deuxième partie de mes impressions suite à ma visite au camp de printemps des Carabins. Après l’attaque, place à la défensive et aux unités spéciaux.

L’an passé l’unité défensive des Carabins a inscrit son nom dans le livre des records de la ligue en n'accordant qu’un maigre 46 points aux équipes adverses. Question de jumeler l’insulte à l’injure, les joueurs défensifs ont marqué plus de points qu’ils en ont accordé. Sans le moindre doute, la pression sera forte cette année pour qu’elle soit aussi avare de points. Avec seulement 4 départs et une stabilité au sein du personnel d’entraîneur j’avais comme une impression de déjà-vu.

Ligne défensive :

Joueurs présents : #2 M. Brodrigue, #8 Cayo Coco, #40 S. Rossi, #44 B. Marion, #51 O. Paquet-Brisson, #53 F. Pelletier, #58 C. Mignault, #89 J. Melanson, #91 W. Carron, #94 P. Lemieux-Cardinal, #98 G. Beauchamp,  et les recrues #45 A. Eddine, #97 T. Mercier  et le transfuge #43 A. Mulumba-Mutombo.

Avec le départ de K. Prévost, la force tranquille de la ligne, mon intérêt était de voir qui seraient les « gros » qui allaient « stepper up » et devenir l’ancre de la ligne défensive. En temps normal, je vous aurais dit que le successeur naturel de Prévost était le 2e année M. Mbaye, mais son absence au camp me laisse croire qu’il n’aurait pas survécu à sa 1re année universitaire. Autrement, F. Pelletier semble partir avec une avance sur les autres. Du haut de la 3, Felix semble avoir pris de la masse et était encore plus imposant que l’an passé. Mention spéciale à la recrue #45 A. Eddine et au transfuge #43 A. Mulumba-Mutombo. Ils ont tous les deux pratiqué avec « la deuxième » équipe et ils ont donné du fil à retorde aux porteurs de ballons qui passaient près d’eux. Ils pourraient causer des surprises.


Sur les ailes, les doubles duos composés de #44 B. Marion / #94 P. Lemieux-Cardinal et #2 M. Brodrique / #40 S. Rossi seront un enfer pour les QA adverse.

La recrue B. Owusu-Bekoe de Vanier était sur place. En civil, il semblait bien attentif aux enseignements de Coach Byron. S’il est aussi consciencieux lorsqu’il sera officiellement avec l’équipe, il serait un « élève » hors du commun.

Secondeurs :

Joueurs présents : #1 R. Kramdi, #7 Brian H., #20 Y. Audette, #26 W. Perrier, #36 C. Adler-Joseph, #45 JP Lévesque, #47 S. Côté, #50 PG. Germain et la recrue #42 P. Lavoie.

Avec seulement 9 secondeurs présents au camp, j’espère que certains fans des autres équipes vont finir par en venir du supposé « nombre abyssal » de secondeurs avec les Carabins! Pour ceux qui ont écouté le east-west bowl en fin de semaine, vous avez sûrement remarqué que le Capitaine de la D, Brian H. était dangereusement en forme. C’est peut-être juste moi, mais j’ai l’impression qu’il est encore plus gros. À ses côtés, #1 R. Kramdi était partout et distribuait les plaqués comme s’il n’y avait pas de lendemain. La recrue de Jonquière, #42 P. La La Lavoie a montré de belles choses, mais la marche entre le Div3 et l’universitaire demandait une acclimatation évidente.


Demi-défensifs :

Joueurs présents : #9 JS Bélisle, #10 E. Makonzo, #16 D. Jeannis, #17 A. Hardy, #19 J. Le Guéhennec, #21 T. Copeland, #25 K. Malonga, #32 D. Debrosse, #34 H. Hurtibise, #39 G. Morel et les recrues #5 K. St-Cyr, #11 S. Boucher, #12 N Boucher.

Avec la graduation d’Exumé Kerfalla, François Hamel et Jordan Perrin, jumelée au fait que #24 MA Dequoy et #31 B. Lagacé étaient sur les lignes de cotés à s’entraîner sans équipement, et que JS Bélisle avait un mariage, aucun DB partant de 2018 n’était sur le terrain lors de ma visite. Cette situation particulaire m’a permis de porter mon attention sur les 3 recrues présentes, mais aussi sur les 2e et 3e années avec qui ils vont se battre pour avoir l’un des postes disponibles.


À 1re vue, le #17 Doc Hardy devrait être le maraudeur partant lors de la prochaine saison. Pour ce que ça vaut, le joueur de dernière année pratiquait avec la 1re équipe lors de ma visite. Il devrait être secondé par le MIA de l’an passé, #16 D. Jeannis qui m’a grandement impressionné. À 6’01 et près de 200lbs, le produit de Momo contraste avec son prédécesseur, mais il semble avoir compris que dans le doute, tu rabats / »$% de ballon. Je ne l’ai pas vu perdre beaucoup de ses duels lors des qques un contre un.

L’autre DD qui a retenu mon attention est la recrue de Vanier #5 K. St-Cyr. Je ne sais pas pourquoi, mais il me rappelait un certain M. Zepeda. Même regard de mangeur d’enfants, même attitude de joueur en mission. Je l’aime déjà d’amour.

Bizarrement, malgré le départ du CFLeur Kerfalla, du Jetsetter J. Perrin, et de F. Hamel le favori, la tertiaire des Carabins ne m’inquiète aucunement.

Unités spéciales :

4 botteurs étaient au camp. M. Arpin, A. Panverne, B. Lies et S. Ouellet. Malheureusement, comme ils étaient tous « redshittés » et ne portaient aucun numéro, je n’ai aucune idée qui était qui. Seul A. Panverne avec sa shape de trucker était facilement identifiable. C’est d’ailleurs lui qui m’a paru le plus près de prendre la relève de LP Simoneau, advenant qu’il ne soit pas remis totalement. En parlant de LP, il pratiquait avec les autres botteurs. Et malgré ses traitements, il était clairement le botteur le plus puissant sur le terrain.

Du côté des retours de botté, avec l’absence de #29 Rythme FM, absent pour un mariage, c’est les recrues #12 N. Laflamme et l’explosif #13 C. Chabot qui se sont le plus distingué. Mention spéciale à #33 R. Malki, qui lors de son unique essai, a traversé le terrain en faisant bouffer de la poussière de caoutchouc synthétique à ses poursuivants. Je vous confirme que Coach Byron a engueulé ses ouailles en couverture pour ce touché accordé.

Les Coachs :

J’étais heureux de voir le sympathique G. Sylvestre suivre les traces de R. Giguère et de M. Glaude en assistant coach Pronovost avec les joueurs de ligne offensive.

Vivement que la saison des mariages fasse place à celle des tailgates et de la peau de cochon.

lundi 13 mai 2019

Annulation du match pré-saison

La décision est finalement tombée. Ce que tout le monde anticipait vient finalement d'être annoncé par les Carabins: 

Les camps d'entraînement des équipes de la conférence de l'Ontario ont été reportés, ce qui ne leur laisserait plus suffisamment de temps de préparation avant de jouer un match. Il était également impossible pour certaines autres équipes potentielles de se rendre disponibles à ce moment. Dans ces conditions, et malgré tous les efforts qui ont été réalisés pour organiser ce match, nous sommes dans l'obligation de l'annuler.  Le montant qui a été perçu pour ce match lors du renouvellement des billets de saison vous sera dès lors remboursé dans les prochains jours et se fera automatiquement via l'institution bancaire avec laquelle le billet avait été acheté.

Pour plus d'information, vous pouvez communiquer avec la billetterie du CEPSUM à l'adresse suivante. billeterie-carabins@umontreal.ca

samedi 11 mai 2019

Odeur de peau de cochon - Visite au camp de printemps des Carabins: Partie 1

C’est samedi dernier que prenait fin la 3e édition du camp de printemps, se tenant au printemps, des Carabins de l’Université de Montréal. Voici donc mes impressions sur l’unité offensive de l’équipe, suite à ma visite en solo, DF faisant le plein d’Air lousse-football au chaud en Floride avec Madame. Mon analyse de l’unité défensive suivra sous peu. Gardez en mémoire que mes observations ont été faites en début de camp et que malheureusement j’ai été incapable d’y retourner une seconde fois.

Comme je le disais plus haut, c’est la 3e année consécutive que le camp du printemps se tient réellement au printemps, et non pendant la semaine de relâche. Autant j’adorais l’idée de déplacer le camp à la fin de la session d’hiver il y a deux ans, autant je suis de moins en moins sûr que c’est encore une bonne chose. Outre le fait que les 3 écoles du Campus MTL n’avaient pas leurs semaines de relâche en même temps, l’idée de départ était de pouvoir maximiser le focus des joueurs sur le football, maintenant que leur session était complétée, et de pouvoir pratiquer dehors, au CEPSUM. La réalité c’est que plusieurs joueurs ne peuvent être présents pour cause de session d’été, de stage, d’emploi d’été et de saison des mariages.

Ce qui fait que sur potentiel d’une centaine de joueurs, seulement une cinquantaine était présent, dont 16 recrues.

Les quarts-arrière :

Joueurs présents : #12 D. Morand, #14 Doc Archambault, #1 B. Pelletier. 

Vous n’en avez peut-être pas entendu parler, mais les Carabins ont un nouveau coach des QA. Un certain Antoine C. Mes connaissances techniques du football étant assez de bases, je ne risquerai pas de vous faire croire que j’ai remarqué un réel changement dans la mécanique de nos quarts suite à l’arrivée de Coach Antoine. Par contre, l’implication de celui-ci auprès de l’ensemble des joueurs offensifs était convaincante.

Contrairement à l’an passé, il n’a aucun suspense sur qui sera la QA #1 de l’équipe. Dimitri est clairement aux commandes de cette équipe. Il semble avoir travaillé sur la vélocité de ses lancers durant la saison morte. Car du haut de la section 3, ses longues passes me semblaient plus fortes, plus rapides et surtout plus loin. Cet aspect était clairement la faiblesse de Dim l’an passé.

F. Paquette-Perreault pourrait peut-être venir brouiller les cartes au camp d’automne. Présent au CEPSUM, il n’était pas en uniforme. Il a tout de même pris part à quelques exercices avec les trois autres QA de l’équipe. Pour ce que j’ai vu, il n’a rien perdu de ses qualités athlétiques. Ses passes étaient fortes, rapides et précises. À moins de circonstances inconnues de l’auteur, il sera en uniforme lors du match d’ouverture.

E. Parr ne serait plus avec l’équipe.

Ligne offensive :

Joueurs présents : #54 MA Lemay, #55 S. Laurin, #57 A. Dansereau #59 B. Philogène, #60 D. Sévigny, #65 L. Boh, #66 PO Lestage, #67 F. Bessette, #68 MA Houde et les recrues #52 G. Turcotte, #62 P. Boucher et #64 W.Moses.

Rien n’est plus difficile que d’évaluer la performance de joueurs de ligne offensive pendant une pratique pour un profane comme moi. Par contre, l’arrivée de coach Antoine C. semble avoir donné une nouvelle saveur à la ligne. Elle semblait plus rapide et mobile. Déjà en début de camp, ils pratiquaient des formations que je n’avais jamais remarquées.

Les recrues P. Boucher et W. Moses risquent de causer des surprises. Je n’oserais pas dire qu’ils seront partants d’ici la fin de la saison, mais j’ai l’impression que l’on va les voir plus souvent qu’à leur tour.

A. Dansereau, l’énigmatique B. Philogène et PO Lestage n’étaient pas habillés.

Receveurs :

Joueurs présents : #6 JS Chamberland, #25 J. Pierre, #38 A. Chabot, #80 S. Losier, #83 R. Major-Dagenais, #86 N. Dionne et les recrues  #13 C. Chabot, #84 M. Renault.

Avec le départ de R. Cibasu, Pocket Rocket et le sympathique roux trifluvien, F. Thompson j’étais curieux de voir quels seraient les receveurs qui allaient se démarquer pour tenter de se mériter un des postes de partants disponibles. Malheureusement, seulement 8 joueurs étaient présents. Et de ces 8, seulement 7 étaient habillés. S. Losier pratiquait, sur les lignes de côté, sans équipement, avec K. Kaya, T. Fiske-Casault, A. Mailhot et R. Dejean.


JS Chamberland et la recrue C. Chabot ont été les deux receveurs qui sont sortis du lot. Chamberland a la shape de l’emploi, il pratiquait à la position de LM Normandin, toujours sur les bancs d’école jusqu’à la fin juillet pour compléter son DESS en comptabilité. En ce qui concerne la recrue C. Chabot, il m’a énormément fait penser au jeune retraité G. Paquet. Malgré sa petite taille, il a réussi à s’imposer par sa rapidité et des mains sures. Il a du chien. Il a d’ailleurs été le récipiendaire du plus bel attrapé de la journée que vous pouvez voir dans le résumé vidéo des Carabins. Il verra du terrain rapidement, c’est une évidence. 


Porteurs de ballon et FB :

Joueurs présents : PB : #5 K. Dubois, #22 J. Kankolongo, #27 JC Dazouloute, #33 R. Malki. FB : #4 L. Sem, #28 M. Joubert, #35 A. Demers, #41 S. Chenier.

À tous les ans, dès que je reçois la liste de présence, mon plaisir est d’identifier les MIA, les joueurs qui ne sont pas présents et que l’on n’a pas venu venir. Comme je le disais au début de ce texte, à cause des multiples « absences justifiées » il m’est de plus a plus difficile de dire avec certitude quel joueur n’est plus avec l’équipe. Par contre, quand une recrue porte le numéro d’un joueur établi, c’est souvent un bon indice. Donc, quand j’ai vu que le FB recrue L. Sem portait le #4 de S. Makwanda, j’ai commencé à stresser.

Pour ceux qui se demandaient, R. Malki est totalement rétabli de sa blessure à la cheville (ou ischio ou les deux) et il n’a rien perdu de sa vitesse. Il était de loin le joueur le plus rapide sur le terrain ce soir-là. Il sera le porteur de ballon #1 de l’équipe. Le PB de deuxième année K. Dubois ne s’est pas fait des amis pendant la pratique. À plusieurs reprises il était au centre « d’altercations » avec des joueurs de l’unité défensive. On ne pourra pas lui reprocher de manquer d’intensité.

En bon disciple de M. Trestman, ne soyez pas surpris que l’un des apports à l’attaque de coach Antoine C. soit une surutilisation des FB. Plusieurs jeux les impliquant ont été pratiqués lors de ma visite.

La nomination de J. Hogan comme responsable des porteurs de ballon semble avoir amené une nouvelle dynamique au sein de cette unité. Il est intense et très vocable. Avec Coach Byron, il est celui que l’on entendait le plus sur le terrain.


Mon appréciation de la défensive sera en ligne un peu plus tard cette semaine.

samedi 23 février 2019

L’homme des grands retours face à un grand défi...

L’homme des grands retours.
La nouvelle est finalement tombée sur son Facebook ce vendredi. L'Homme des grands retours, le sympathique botteur des Carabins, Louis-Philippe Simoneau est atteint d'un lymphome:

L’étudiant en santé et sécurité au travail âgé de 24 ans a amorcé des traitements de chimiothérapie qui se poursuivront au cours des prochaines semaines.
Il est encore trop tôt pour déterminer si l’ancien des Élans de Garneau sera en mesure de prendre part à la prochaine saison des Bleus. La priorité est d’abord et avant tout la santé du jeune homme de Saint-Hyacinthe.
Toute l’organisation des Carabins, les entraîneurs et les coéquipiers du numéro 18 s’unissent pour lui offrir du support au cours de cette épreuve difficile.
Par respect pour Louis-Philippe et son combat, aucune entrevue ne sera accordée au cours des prochaines semaines.
Le lymphome non hodgkinien (LNH) est un cancer qui prend naissance dans le système lymphatique qui agit comme système immunitaire dans le corps. Le type de LNH qui touche L-P est la forme la plus commune et réagit très bien aux traitements de chimiothérapie. Cette histoire n'est pas sans rappeler celle du planchiste Maxence Parrot qui a annoncé son cancer en mi-janvier dernier.

Malgré la terrible nouvelle, le moral de LP reste très bon. 

En mon nom personnel et en celui de Deux Fans, nous nous joignons à tous les fans des Carabins et du football universitaire, pour te souhaiter bon courage et prompt rétablissement.

-MdM-

Tous unis aux cotés de notre #StiBotteur.