lundi 25 novembre 2019

Coupe Vanier - Ramassis de notes - Les longues passes firent la différence

Ce fut un match "dur", mais disputé selon les règles de l'art - Photo J. Hajjar

Une défaite au compte de 27-13 qui fait mal, Mais on ne peut qu'être fiers de l'année de nos Bleus. Voici donc notre ramassis de notes suite au match sur les terres hostiles de ceux qui se sont soudainement développé une amitié avec la préhistoire au cours du week-end.

Essentiellement, ce qui fit la différence dans le match fut les longues passes. Les Dinos réussirent 4 passes de plus de 20 verges (sur 5 tentatives et une autre qui a généré une pénalité d'interférence), où dans la RSEQ, on voit cela très rarement. De mémoire, nous nous étions fait battre une seule fois par ce type de passe (ConU VanceJoy --> J, Tyrell au Cepsum) cette saison. Les receveurs de Calgary obtenaient une séparation minimale, et la passe était toujours au bon endroit, même en triple couverture, bravo M. Sinagra. Pour prouver l'exploit de M. Sinagra, seulement les 2-3 meilleurs quarts en #NFL peuvent aspirer à un ratio d'autour de 50% de passes complétées sur 20 verges et plus.

De notre côté, comme l'illustration ci-contre le démontre, ce type de passes n'est pas dans notre ADN et les quelques passes profondes tentées par #3 D. Morand n'eurent pas de succès. L'avance de 10 points que les Dinos se construiront au début du 4e quart les protégera par la suite.

Le point tournant du match ? À 6:32 à faire au 4e quart, près de la ligne de 40 adverse, avec un 3e et 10 (approx) on tente un jeu truqué flea flicker avec #11 Vincy Biande comme porteur, celui-ci se fit plaquer après une course qui le positionna très près, mais en deça du marqueur de premier jeu (selon les arbitres). Après avoir revu la scène une dizaine de fois au ralenti, et malgré l'angle trompeur de la caméra, on remarquera que l'arbitre place le ballon où le fessier de Biande touche le sol, et non pas où le ballon se trouvait sur son corps (une dizaine de pouce plus loin), ce qui fera la différence entre un turnover on downs et un premier jeu et dix verges à faire.... Mais, sans possibilité de challenge, cela demeurera au conditionnel...

Quelle saison aurions-nous eue n'eut été de l'apport du #13 le p'tit Chabot qui mérite le titre du joueur qui nous a le plus soulevé de notre siège pendant toute la saison.

Côté blessure, il s'agissait de la première fois que le #45, la machine à plaquer J-P Lévesque restait au sol à la suite d'un jeu, dès lors, on perdit une  pièce importante de notre défensive.  Quant au #16 FPP, on a beaucoup parlé de sa jambe, mais on a entendu une autre version qui parlait plutôt de commo. Malgré toutes les versions qu'on nous a conté pendant la semaine, il n'aurait jamais passé près d'être partant samedi.

Les attentifs auront remarqué la semaine dernière qu'à Halifax qu'en fin de rencontre,  le #24 M-A Dequoy avait quitté un jeu en se tenant le bras /poignet, la tête basse. De toute évidence, il s'est reblessé au bras/poignet dès le début de la rencontre. Espérons qu'il sera rétabli pour le Shrine Bowl à la mi-janvier.

On vous invite à aller visionner les entrevues de Maître du Monde, vous comprendrez pourquoi on aime tant l'engagement de ces jeunes hommes envers leur sport et le programme.

On aimerait remercier les joueurs, les entraîneurs pour cette mémorable saison 2019, vous nous avez vraiment fait vibrer en 2019!

Latest
Billet suivant