mercredi 9 septembre 2009

Le successeur de Boursiquot…


Nous avions l’intention de pondre un billet sur le sujet, mais un récent article de Versus-Québec sur le sujet des porteurs de ballon des Carabins nous procure encore plus de matière. Alors, pondons…

Coach Marc Santerre s’est servi du match de samedi pour évaluer ses options au poste de porteur de ballon… et étant donné que le ballon s’est porté plus de 46 fois, disons que l’évaluation doit être pas mal complétée.

Rushing No Gain Loss Net TD Lg Avg
-------------------------------------------------
Rotrand Sene 10 83 3 80 1 23 8.0
Olivier Renière 8 51 0 51 2 18 6.4
Alex DeLuca 5 43 0 43 2 17 8.6
Kevin Kwateng 7 37 0 37 0 15 5.3
P. Jean-Marie 7 18 2 16 1 10 2.3

Donc, analysons les RB les uns après les autres:

Rotrand Sené, on voit que c’est un naturel, il est un coureur instinctif, comme un artisse... Il impressionne ses coaches et ses coéquipiers avec ses cuts et ses changements de vitesse. Nous ne sommes pas certains qu’il puisse subir le « load » de portées que Boursiquot avait l’an dernier. Il apparait plus fragile physiquement. Un de ses « move » est de ralentir jusqu’à quasi-immobilité puis de repartir en fustigeant ses adversaires. Cependant, il l’a fait à deux reprises à la hauteur de la ligne d’engagement contre les hommes en rouge… on n’est pas certain que ce soit une bonne idée contre les bicolores dorés…

Santerre a dit à son sujet : « Il est très mobile et il peut changer de direction rapidement. C’est un joueur spécial qu’on ne peut pas vraiment comparer à ses prédécesseurs. Il ressemble un peu à Hantz Boursiquot, mais il est unique. »


Olivier Renière est la surprise du camp d’entrainement et a continué sur sa lancée à son premier match. Il possède deux qualités, il est extrêmement décevant par sa façon de briser les plaqués et possède une explosion surprenante lorsqu’il franchit la D-line adverse.

Coach Santerre : « Renière à un style différent, il est plus physique, plus fonceur. Il avance verticalement. » (la fameuse verticalité tant recherchée)



Alex DeLuca est le 3e année qui a passé l'année dernière sur la liste des blessés.. à ne pas confondre (comme on l'a fait) avec son frère Mark, spécialiste des unités spéciales et centre-arrière. Il a bien couru jeudi dernier, mais ses courses ont été effectuées lorsque les Hommes en rouge avaient pas mal abandonné. Il a manifesté une vitesse que nous ne lui connaissions pas. L’entraineur des Carbs : « C’est un peu un mélange des deux autres ».





Kevin Kwateng semblait le moins talentueux du lot étant souvent stoppé court jusqu’à ce qu’il s’échappe pour une course de 15 verges.





Ce qui nous amène au cas de Patrick Jean-Marie qui a le moins bien fait des 5. Nous avons vu évoluer Patrick à quelques reprises l’an dernier et à nouveau au camp cette année. Il a le physique et le type de porteur qui peut accumuler aisément les portées. Patrick est comme un Rambler 1963, il doit faire quelques portées pour prendre son rythme et puis ensuite additionner les verges. Nous ne l’avons jamais réellement vu impressionner quand il ne vient que faire une ou deux portées pour laisser le porteur régulier se reposer. Il doit « pounder » la ligne pour trouver ses marques…

Coach Santerre dit de lui avec son ton d’homme de toge : « C’est un joueur solide qui recule rarement sur le terrain. Il sera utile dans certaines situations. »

Nous verrons donc qui sera habillé dimanche, Santerre a dit qu’il n’y en aura pas 5 cette fois, mais Rotrand et Renière y seront assurément… Selon nous, le 3e poste se décidera entre Jean-Marie et DeLucas…

Les photos proviennent de la voûte à Dom Bernier

9 commentaires:

Sylven a dit…

Bravo à Sené et Renière pour leur belle prestation de la semaine dernière en tant que recrue. Le prochain test de Santerre devrait être beaucoup plus concluant, soit contre Concordia dimanche, eux qui n'ont donné que 68 verges à Sébastien Lévesque la semaine passée !

Non, pas une bonne idée de freiner à la ligne de mêlée contre le Rouge & Or, il y a quelqu'un qui va t'accrocher assez vite par le chignon du cou...

Jacques L. a dit…

Attention il ne faut pas confondre Alex et Mark DeLuca.

Le frère ainé d'Alex avait quitté son poste de secondeur réserviste pour dépanner les Carabins l'an dernier qui, j'ai l'impression, avait été surpris par le départ de Jonathan Lapointe vers la LCF.

J'ai crois qu'on verra Sené et Renière, avec Mark DeLuca au poste de centre-arrière.

Si on ajoute un autre porteur, sans aucun doute ce sera Alex DeLuca.

Jacques L. a dit…

Un dont on n'a pas entendu parler beaucoup, pour ne pas dire du tout, c'est Vincent Pelletier Bouchard, membre de l'équipe d'étoile dans le collégial AAA, l'an dernier, qui, à 225 lbs, pourrait éventuellement occuper le poste de centre-arrière.

Quelqu'un sait s'il est blessé?

Bert a dit…

J'ai hâte de connaître le choix des instructeurs. Pour ma part, celui qui m'a impressionné le plus, c'est Renière: vitesse, puissance, beaux ajustements...

PBSM a dit…

Qu'est-ce que ça veux dire '' (Renière) il est extrêmement décevant par sa façon de briser les plaqués'' ????

Sylven a dit…

Ça veut dire qu'il est décevant pour l'adversaire car il reste debout quand on pense l'avoir plaqué.

Pelletier-Bouchard a définitivement le physique de l'emploi pour être FB. Je ne sais pas s'il est blessé. Par contre, il n'a pas été membre de l'équipe d'étoiles du collégial AAA l'an dernier. Les deux récipiendaires étaient Rotrand Sené et Guillaume Bourassa.

Deux fans a dit…

@Jacques L. - Merci on va corriger. On le savait pourtant... Pelletier-Bouchard est dans l'alignement, on va poser des questions... mais avec Rudy... ça fait du monde à la messe!

@PBSM - On ne l'a pas vu à notre goût, mais il donne l'impression aux joueurs adverses qu'ils l'ont arrêtés, et il s'en défait avec un second effort... Décevant dans le sens que "c'est plate pour eux..." loll

@Dom & @Sylven - Vous devez tous deux avoir des petits bérets, pour les matches frisquets...

Bert a dit…

Il y avait peut-être une certaine ironie dans la question de PBSM (après tout, on est ici en milieu universitaire par définition...). "Décevant" est un anglicisme (penser au terme «deceptive») qui ne convient pas du tout pour décrire un coureur qui surprend celui qui pense l'avoir à sa merci et qui échappe d'un mouvement rapide et imprévisible au joueur qui tente de le plaquer, ou encore qui lui échappe alors qu'il est sa portée. De même, je vois mal comment un joueur pourrait «briser» un plaqué («break» a tackle)...

Dom a dit…

@ Deux : Mieux vaut porter un béret par temps froid, qu'une pointe de fromage bleu! ;-)