dimanche 8 novembre 2009

Ramassis de notes (1) – 1/2 finale - On ne parle plus des Cantons


Le début du match fut particulier, le QB recrue des faux-alligators Jordan Heather se comportait comme un quart établi, réussissant ses 4 premières passes tout en bougeant très bien dans la poche protectrice, bien que la pression des Bleus fut minimale. Et puis l’erreur de #15 PP Gélinas (disons qu’il est plus à l’aise se déplaçant vers l’avant que vers l’arrière) leur permit de conserver leur momentum. Après, il fut victime d’un sac... et ce fut la fin de l’offensive mauvâtre pour le reste de la partie. Par la suite, les passes étaient moins précises et les receveurs ne semblaient plus vouloir de la peau de cochon. Un fait qu’on a trouvé particulièrement « encourageant » est qu'usuellement, lorsque les Carabins ont un tel retard au compte, les punitions qu’ils amassent compliquent toute tentative de remontée et ultimement pénalisent le jeu au sol…

La demi-finale du Dunsmore l’an dernier en est l’exemple parfait. Samedi dernier, les Carabins n’ont pratiquement pas pris de punitions, SORTEZ LE CHAMPAGNE, simplifiant de beaucoup la remontée qui s’ensuivit…

Le score final n’est pas le reflet du match, les Carabins ont une fois encore manqué d’opportunisme dans la red zone. Les verges gagnées sont un meilleur indicateur de l’allure du match, 639 pour les Bleus et 191 pour les Guêtres . Malgré les 236 verges de #8 Rotrand Sené, les Carabins ont tout de même gardé le ratio passes/courses à 47%, ratio très respectable compte-tenu que tous s’attendaient à un match quasi unidimensionnel en faveur de la course.

Si jamais il en reste qui doutaient de #4 Marc-O Brouillette... Il vient de prouver qu’il est dans l’élite des passeurs de la ligue. À notre connaissance, c’est la première fois qu’il gagne un match sans ses jambes. Il n’a pas couru du tout. Seulement son bras droit et Rotrand dans le back field, combiné à sa ligne offensive qui l’a tenu à l’écart des défenseurs mauvâtres, lui laissant tout le temps pour passer. Lorsque les Guêtres blitzaient, un RB ou un garde le neutralisait ou le ralentissait et Marc-O complétait le jeu. À une occasion, on a vu #70 Elie Ngoyi passer la ligne et venir menacer Marc-O. Le guerrier #34 Mark DeLuca y était et protégeait Marc-O de façon paternelle… Disons qu’il a poliment expliqué à Elie les tenants et aboutissants de sa présence non désirée dans le champ arrière.

On avait mentionné, il y a quelques semaines que les receveurs de Marc-O, sans avoir échappé de passes, n’avaient pas souvent complétés les longs jeux sur des passes qui semblaient relativement précises… Et bien, #13 Youssy Pierre et #80 François Leclerc ont renversé la tendance. Youssy n’a non seulement bien réceptionné les passes, mais il se positionnait toujours bien pour les YAC par la suite, même s’il n’a pas fait de gains impressionnants par la course. En fait, depuis la blessure à #88 Djems Kouamé, Youssy a tout simplement été parfait. Youssy/ Coach Santerre, nous ont expliqué que c’était une stratégie de leur part d’effectuer plusieurs jeux en direction du #13 pour profiter de l’attention que les Faux-alligators allaient porter à #19 Frank Bruno, et c’est ce qui avait été pratiqué pendant cette semaine. La stratégie a vraiment porté fruit.

Parlant de Frank, c’était sa journée tranquille de l’année… peu de bottés en sa direction et très peu de passes également. Il a commis une erreur en précipitant un attrapé de botté, causant un revirement en faveur des Mauves. On sentait qu’il voulait « trop », causant provoquant l’erreur.

On poursuit demain avec nos ramassis de notes (2) et après avoir visionné le "match" des bicolores dorées vs les Piqueurs de ConU, nous allons probablement jeter sur papier quelques notes également...