jeudi 6 octobre 2011

Match #6 - La grande visite

Même en volant J. Laliberté n'a pu empêché le majeur - Photo Dom Bernier
Samedi s'affronteront au CEPSUM dans un ciel ensoleillé et une température qu'on promet radieuse, d'un côté, l'équipe la plus pénalisée au Canada dont l'attaque ne fonctionne essentiellement que par l'apport du meilleur porteur de ballon de la conférence et une défensive particulièrement étanche. En grande première à Montréal, cette équipe de bad boys sera, pour la première fois, habillée en Rouge.

De l'autre côté,  une jeune équipe affaiblie avec un nombre effarant de blessés dans les tranchées, qui va tenter de redorer (sic) le blason de l'équipe du côté francophone de la montagne qui gagnerait en respectabilité en arrêtant à 18 la série de victoires consécutives des représentants de Badaboum.

Depuis les deux défaites contre le V & O on entend souvent des remarques que les Carabins ne sont plus dans le duo de tête de la LFUQ et que cette année ils sont en transition et patati patata... Un peu comme coach Constatin qui considère son principal rival dans la LFUQ comme étant dorénavant le Vert & Or.

Laissez-nous donc vous rappeler une statistique importante de nos 4 récentes défaites contre les universités francophones:

Les premiers jeux:

Action de Grâce 2010  : Laval 10 Carbs 25

Demi finale Dunsmore 2010 :  Sherby 13 Carbs 25

Match #2 -2011: Carbs 18 Laval 20

Match #5 -2011: Carbs 23 Sherby 16

On voit bien, qu'on fait amplement avancer le ballon, mais... ce qui pénalise grandement les Carabins c'est leur incapacité à faire de gros jeux "all the way". À l'offensive, on avance de 10 verges péniblement à 3-4 reprises et puis on botte, parfois pour un placement, parfois pour un dégagement. De la même façon, la défensive procure des revirements, mais contrairement à nos adversaires (A. Branco et F. Plesius par exemple), ces revirements n'apportent pas de points au tableau. Même dans notre match forfaité (jusqu'à nouvel ordre) contre SMU, #19 M. Dubuisson s'est fait arrêté à la ligne de 3 et nous n'avons enregistré qu'un seul maigrelet point à la suite de ce gros jeu...

Les défensives
Les deux meilleures défensives de la conférence se ressemblent énormément dans leurs styles. Toutes deux blitzent plus que jamais. On a vu Thommy (avec un H) Bourassa réussir plusieurs sacs, et F. Plesius y aller de quelques uns de son cru également. Du côté des Carabins, ça blitze de partout, même au 1er jeu, mené souvent par O. Fréchette-Lemire ou By-Ray. Des lignes défensives solides et une tertiaire athlétique complètent le tout.  On doit attribuer un certain avantage au R & O dû à l'expérience de leur brigade, mais comme on l'a écrit après le match à Sherby, on aime la hargne de nos jeunes.

Dans le Accrofoot Mag de l'hiver dernier, il y a un article sur la vision de la défensive du coordonnateur défensif du R & O Marc Fortier. Ce dernier insistait sur la nécessité de stopper le jeu au sol et d'avoir une défensive axée sur la rapidité. Dans l'article, on aurait pu interchanger les noms de Marc Fortier et de Denis Touchette, et nous n'y aurions vu aucune différence (à l'exception de la moustache) tellement ils ont une philosophie similaire.

Une question demeure, est-ce que #89 J. Pierre-Étienne va jouer ? Et si oui, pourra t'il terminer un match sans une pénalité de 15v. de rudesse? Compte-tenu de la maigreur de la ligne défensive, c'est quasi assuré que Jonathan sera habillé...

Les unités spéciales
Le retour de R. Gagné nous a coûté le match la semaine dernière, alors restez assis (ou debout dans la Sexxxion 6) pendant les bottés, ça peut se jouer là. Ce sera intéressant de constater de visu la guerre de positionnement avec notre impeccable, jusqu'à maintenant, #15 PP Gélinas et le franco-américano à la jambe triomphante Boris Bede. Historiquement, le R & O n'est pas l'équipe de prédilection de PP, il faudra voir ce qu'il fera maintenant qu'il ne fait plus face à son archrival C. Milo.

Récapitulons
Un match serré, tough et émotif où les erreurs risquent de faire la différence. La façon de faire avancer le ballon face à l'intraitable offensive Rouge-Dorée-Noire?? De l'inattendu et du rapide (hurry-up), qui, idéalement se terminerait par une engueulade à l'endroit de S. Lévesque. C'est la recette du succès...

Alleluiah
Y'a t'il un endroit reconnu où l'on pourrait faire des prières pour s'assurer que Misteur Berry ne soit pas l'arbitre en chef du match?

Ailleurs dans la LFUQ - aussi appelé semaine de matchs thématiques

Bishop's vs Vert & Or... L'affrontement dans l'annuelle Coupe du Maire. Possible que ce ne soit pas un aussi automatique qu'il n'apparait à première vue. Les faux alligators ont tout ce qu'il faut pour perturber l’allégresse actuelle dans la tanière du Renard. Un habile pocket passer J. Heather en pleine ascension et une attaque orientée vers la passe. On sait qu'à leur premier affrontement plus tôt cette saison, les Guêtres avaient subi la défaite imputable uniquement à leur insatiable propension à prendre des pénalités. La semaine dernière à Percival, les Mauves ont été généralement plus disciplinés, mais ils ont écopé d'un nombre effarant de pénalités de hors-jeu à l'attaque. Tout de même surprenant rendu à cette période-ci de l'année.

Dans le cadre du Shrine Bowl, les Hommes en Rouge visiteront les ConUnistes et tenteront d’inscrire autre chose qu'un 0 à leur colonne de victoire. Les 2 équipes ont des attaques mentalement affectés... Autant le duel au CEPSUM sera à bas pointage à cause de l'excellence des défensives, autant celui à Loyola risque d'aboutir au même résultat à cause de l'incapacité de leurs attaques respectives à faire progresser le ballon...

Au collégial...

C'est le bye week dans la Division 1, alors contrairement à leurs homologues universitaires, ils peuvent panser leurs blessures et se reposer pendant ce long week-end. Attendez-vous d'en voir plusieurs au CEPSUM samedi. S'il vous plaît, soyez polis et souriant avec ceux-ci, surtout s'ils s’appellent Félix, Gustave, Réginald ou Pierre-Luc ...

Le gros match de la Div. 2 se tiendra en même temps et opposera St-Jean au Collège Notre-Dame-de-Foy au Séminaire St-François. De notre côté, nous profiterons de ce beau week-end pour aller voir les invaincus Grassetois affronter notre alma mater, les Nordiques de Lionel-Groulx, dimanche à Ahuntsic. Il devrait y avoir quelques recruteurs de toutes les couleurs se pourléchant les babines sur place...

P.S.: Veuillez noter que la photo n'a pas été rognée ni recadrée pour ne pas froisser l'intégrité artistique du photographe Dom Bernier qui tenait à son ombrage de droite... (vous pouvez cliquer dessus pour l'agrandir)