vendredi 28 octobre 2011

Jonathan Pierre-Étienne suspendu!

Encore un fois, un coup de théâtre secoue les Carabins...

Les faits
Selon toute vraisemblance, on apprend que l'exceptionnel joueur de ligne défensive, meneur pour les sacs au Canada, serait suspendu pour l'importante partie que les Carabins vont disputer aux Vert & Or demain!

Selon ce qu'on a glané ici et là, la nouvelle n'étant pas encore officielle au moment d'écrire ce billet, #89 J. Pierre-Étienne serait suspendu pour la durée d'une partie pour avoir cut blocké le quart des Stingers Reid Quest, suite à l'interception de #2 A. Coady au début du 4e quart.

Nous avons assisté au match live à Loyola et avons visionné le match 2 fois à la télévision et nous n'avions rien vu de répréhensible, mais donnons le bénéfice du doute à la RSEQ qui a sans doute appuyé sa décision sur le game films.

D'autres faits

Depuis les années que nous suivons le foot universitaire, nous n'avons jamais vu la RSEQ imposer a posteriori des suspensions à moins que ce ne fut à cause de circonstances exceptionnelles (bataille ou autre fait hors du commun), pourquoi cette fois-ci agit-elle ainsi?

Supposons que les faits reprochés soient tels qu'ils méritent une telle suspension. On regarde le film le lundi, et on annonce la suspension le mardi, non ? Pourquoi doit-on attendre au vendredi avant un match d'une telle importance pour annoncer officiellement la suspension. Les instructeurs se voient confrontés à s'adapter à la dernière minute à la situation, alors que le mardi leur aurait donné le temps de revoir leur stratégie face à la perte d'un joueur d'une telle envergure dans un match aussi important.

Dans le même match, à la télévision nationale, on voit Chris O'Kill asséner un sucker punch gratuit au ventre à #14 Nicolas Guimond. Comment as t'on fait pour ne pas voir et punir ce geste en revoyant le film?

Toujours dans le même match, #7 David Ménard se fait blindsighter inutilement alors qu'il reste moins de 2 secondes avant la demie et que le ballon est à environ 35 verges de là et que le jeu est, à toute fin pratique terminé... Le choc est tellement violent que David en perd son casque. Y'a t'il une suspension à venir à l'auteur de ce geste?

Il a y deux ans à Bishop's, Marc-O Brouillette avait été victime d'un late hit vicieux commis par Eli Ngoyi, qui avait laissé le  le quart des Carabins inconscient sur le terrain, sévèrement commotionné. Il manquera le reste de la partie ainsi que le match ultérieur. Pourtant jamais la RSEQ n'avait pris le téléphone à la suite de ce geste, pourtant évident à la face de tous...

Dans tous les matches de football universitaire, si on les regarde à la loupe après-coup, il y souvent des jeux isolés qui pourraient être passible de suspension. Pourquoi jusqu'à aujourd'hui, la RSEQ n'avait jamais réagit face à de tels évènements... pourquoi aujourd'hui prend elle les grands moyens?

Serait-ce parce que la RSEQ se sent humiliée de s'être fait débouter la semaine dernière par son excroissance le CAIF, qui a renversé sa décision quant au cas Dubuisson ainsi que son premier appel rendu? Est-ce possible que cette suspension soit provoquée par la rancœur, suite à la ténacité de l'équipe Bleue d'aller au bout du dossier, et qui ultimement, à l'unanimité générale, laisse à la RSEQ un oeil au beurre noir?

Poser la question c'est y répondre.

 
P.S.: Sur Twitter, l'excellent secondeur des Carabins #50 Jonathan Beaulieu-Richard a écrit hier soir:
"They keep throwing us rocks,  we keep knocking them out of the park."

P..S. 2: Allez les Bleus!