mardi 30 mars 2010

Les mystères de l’alignement...

Comme nous sommes dans le sujet de l’alignement et des unités spéciales, laissez-nous vous entretenir d’un sujet que l’on a trouvé passionnant lors de notre entrevue avec coach Santerre. Ayant constaté qu’on était souvent intrigué sur la constitution de l’alignement régulier des matches, il a bien voulu nous expliquer la mécanique autour de ça…

Lors des réunions du jeudi (la situation des blessés est pas mal claire à ce moment-là), les 2 coordonnateurs Pat Gregory et Denis Touchette, remettent à coach Santerre une liste de leurs « essentiels », leur permettant de pouvoir mettre à exécution leur plan de match et d’avoir assez de substituts dans l’alignement pour éviter des  « trous » en cas de blessure. Cette liste totalise 38 ou 39 joueurs.

On rappelle que dans la LFUQ, chaque équipe à droit à un alignement de 45 joueurs le jour (soir?) du match.  Dans la CFL, l’alignement est réduit à 42, bonifiant grandement ainsi les athlètes les plus polyvalents.

Donc par la suite, l’instructeur des unités spéciales Spiro Feradouros a le mandat de compléter l’alignement selon ses besoins à lui. Évidemment, son botteur accapare une position, mais on se rappelle qu’en 2007 et 2008, Michael Sousha faisait les bottés de dégagement et Pierre-Paul Gélinas marquait les points et faisait les bottés d’envoi… Et dépendant s’il se déniche un long snapper dans l’alignement « régulier » ou s'il préfère amener « son homme ».

Coach Santerre nous a ainsi appris que Christophe Alarie, un FX GoGo-Garnois, est rapidement devenu un des favoris à Spiro par son jeu agressif, et il s’est ainsi assuré du temps de jeu à sa saison recrue... Nous avons posé la question sur notre favori des unités spéciales, Nicolas lui il connait ça  Guimond ( aussi Gogo-Garnois) et coach Santerre nous a rassuré, coach Touchette s’occupait de lui faire vêtir le Bleu chandail par ses assignations en défensives.

Nous ne sommes pas naïfs au point de croire que Spiro possède un véto absolu sur le bouclage de l’alignement, mais disons qu’un joueur doit pouvoir être utile dans les unités spéciales s’il sait qu’il est plus profondément enfoui à sa position dans le depth chart

Nous en avons profité pour demander au coach justement ce qu’il pensait de son lot tout de même impressionnant de porteurs de ballon, vis-à-vis l’importance des unités spéciales, et nous a mentionné que c’est un élément qui pourrait faire la différence si un porteur était habillé ou non…

On rappelle que les Carabins ont une belle profondeur dans les porteurs /centre-arrière avec les Alex et Mark DeLuca et Alexis Stropiano, et ceux qui font déjà partis des unités spéciales : les Kevin Kwateng et Vincent Pelletier-Bouchard (on vous laisse deviner de quel collège il provient). De plus, on en accueille deux autres cette année, soit le Campivalenciens Jean-Michel Poisson et le Jeannois Hugo Bergeron. Et ne pas oublier nos porteurs Rotrand, Olivier Renière, Patrick Jean-Marie et celui qui cogne à la porte plus que jamais, Rudy Williams. Disons qu’avec un tel contingent, se révéler indispensable dans les unités spéciales pourrait s’avérer le couteau suisse pour percer l’alignement…

Il ne nous reste qu'a percer le mystère des défaites au PEPS, et le foot n'aura plus de secrets pour nous...

Photos de Spiro, dans une pose caractéristique d'entraineur et de Christophe Alarie au camp d'hiver, gracieuseté de Dom Bernier.

3 commentaires:

Sylven a dit…

Je crois qu'on peut qualifier la profondeur des porteurs de ballon chez les Carabins d'abyssale (!), bien qu'on s'entend que les deux nouveaux venus ne révolutionneront pas l'attaque au sol montréalaise.

Juste un petit commentaire sur les joueurs des Carabins provenant de Garneau, que les Deuxfans se plaisent à faire ressortir du lot : vous remarquerez que ce sont en général des joueurs de second plan qui se retrouvent plus sur les unités spéciales (Guimond, Alarie, Pelletier-Bouchard, etc.) que ceux provenant du Vieux-Montréal chez le Rouge & Or parmi lesquels on retrouve plusieurs partants (Laliberté, Groulx, Arcoite, Hilaire, Feoli, Bernier si je prends l'alignement de l'an passé).

Et on risque selon moi d'assister plus ou moins au même phénomène dans les prochaines années avec les recrues de 2010. Ça me semble assez clair que les Gascon-Nadon, Desmarais, Monjoie, Lochard et Lortie vont tous devenir partants à moyen terme. A noter que les Carabins n'ont qu'une seule recrue de Garneau cette année, soit David Ménard, qui a effectivement de bonnes chances de devenir partant dès cette saison. Certains diront cependant que son avenir était bouché à Laval comme ailier défensif, de là son choix d'aller à Montréal.

Deux fans a dit…

@Sylven - Ça n'a pas de rapport avec le fait qu'ils viennent de Qc city, mais plutôt que ça fait plusieurs joueurs qui proviennent de la même institution et qui EXCELLENT spécifiquement dans les unités spéciales.

On aime bien que tu considère N. Guimond et C. Alarie comme du "menu fretin", tu remarqueras les #14 et #54 qui font les plaqués dans les unités spéciales (spécialement L. Mahoney et le retourneur de Bishop's) ! Et à les voir jouer ainsi, on ne serait pas surpris de les voir inviter au E-Camp à leur tour!

Et de toute évidence, en 2010, on risque beaucoup plus de parler de recrues d'autres collèges que du Vieux, alors habituez-vous!

Sylven a dit…

Deuxfans, mon point ne se rattachait pas à la ville mais bien à l'institution de provenance (Garneau pour Montréal et Vieux-Montréal pour Laval). Je ne prétends certes pas que Guimond et Alarie sont du menu fretin mais je constate juste qu'ils je sont pas partants en offensive ou en défensive avec les Carabins.