dimanche 14 mars 2010

Joash Gesse au E-Camp

Richard Boutin du Journal de Québec, fraichement revenu de Floride, a fait un détour par Toronto et a notamment écrit un article sur Joash dans le Journal de Québec de ce matin. On y apprends que Joash s'est blessé à son 3e match de l'année:

TORONTO | La longue traversée du désert de Joash Gesse tire à sa fin.

Victime d’une déchirure du ligament croisé antérieur au genou droit en septembre au PEPS contre le Rouge et Or de l’Université Laval, le secondeur étoile des Carabins a néanmoins disputé trois autres parties avant de se résoudre à passer sous le bistouri.
« C’est certainement le plus gros obstacle que j’ai rencontré dans ma vie, a-t-il exprimé. Les trois premières semaines après mon opération furent très difficiles. Je me chicanais avec tout le monde et je m’isolais, ne voulant pas accepter l’aide qu’on m’apportait. »
« C’est mon année de repêchage et c’est l’année où je voulais exploser, poursuit Gesse. Je voulais montrer aux équipes de la LCF que je pouvais rivaliser avec des secondeurs de la trempe de Cory Greenwood et Shomari Williams. »
Dans ses premières entrevues, vendredi soir, avec Calgary, Saskatchewan et Winnipeg, Gesse a été rassuré par les dirigeants, mais une certaine inquiétude le ronge toujours. « Les entraîneurs m’ont dit de prendre le temps de guérir mon genou, a-t-il souligné, et ils me connaissaient, cela m’a apaisé un peu. Toutefois, il y a de très gros joueurs autour de moi et je ne peux rien prendre pour acquis. Je ne contrôle rien et je serai stressé jusqu’au 2 mai (la journée du repêchage). »
« Avant ma blessure, j’étais prêt pour les rangs professionnels, a ajouté la recrue par excellence dans la conférence Québec en 2006, et je ne voulais pas revenir disputer une cinquième saison universitaire. Tout peut changer très vite l’année suivante. »
Réadaptation
Gesse estime qu’il sera rétabli à 100 pour cent à la fin avril, ce qui lui donnera plus d’un mois pour se préparer pour les camps de la LCF. « À la mi-avril, je vais faire parvenir mon rapport médical à toutes les équipes pour les prévenir de l’évolution de ma situation, a-t-il précisé. Je devrais être à 95 pour cent de mes possibilités, mais on ne sait jamais. Je ressens parfois de la douleur et je me questionne dans ces moments si je serai prêt. Mon deuil sera fait uniquement lorsque je serai capable de courir à plein régime. » Classé au 8e rang lors du dernier classement de la Centrale de recrutement de la LCF, Gesse risque de glisser de quelques échelons. « Mon orgueil me dit que je veux sortir en première ronde ou tôt en deuxième, a-t-il mentionné, mais je réalise aussi que le rang de sélection ne veut rien dire. Je comprends maintenant que les équipes choisissent avant tout selon leurs besoins. »
« Mon but est de sortir parmi les trois premiers secondeurs, ajoute Gesse du même souffle. Il y a vraiment un bon groupe au camp d’évaluation. »
On rappelle que Joash a réussi 33 reps @225 livres lors de l'épreuve du benchpress (la seule épreuve qu'il dispute), battant sur record de 28 qu'il avait établi à la Boule Est-Ouest. N'eut été de "la bête", Mike Montoya (FB) - video et ses 40 reps, Joash aurait été co-recordman du E-Camp. L'an dernier (l'année d'É. Légaré entre autre), dans toute la sélection, le mieux que quelqu'un avait pu faire était de 23 reps.

Photo: CFL.ca

10 commentaires:

Anonyme a dit…

Jerry-Ralph Jules avec les Blue Bombers. Une nouvelle un peu cachée dans un article de Vleminckx.

http://ruefrontenac.com/sports/sport-universitaire/19225-basket-mcgill-smart

voir fin de l'article

JC

Deux fans a dit…

Merci JC, une très bonne nouvelle. On l'a retwittée... J-R n'est pas une petite jeunesse (28 ans?) mais s'il affiche autant de détermination qu'à ses 2 dernières saisons, on ne serait pas surpris qu'il fasse l'équipe...

On est un peu gêné des médias montréalais ce matin... Joash qui fait belle figure au Ecamp et J-R qui signe un contrat, et on n'en parle nulle part...

En passant, il parait que Louis Leblanc a rêvé la nuit passée qu'il jouait pour le CH, RDS et La Presse vont pouvoir en faire leur première page!

TNT a dit…

Je suis déçu, à part Vleminckx le football universitaire (en fait tout le sport universitaire) n'existe pas. Aucune mention à CKAC sports de ce qui se passe , pourtant c'est la station qui diffuse les matchs des bleus.
A DF lâchez pas , vous êtes LA référence à Montréal.

Sylven a dit…

C'est non seulement décevant, mais c'est presque gênant l'attitude des médias montréalais face au football universitaire...

Le Maître du Monde a dit…

c'est malheureusement le lot de la majorité des villes où y'a des équipes professionnelles. Le sport amateur, junior, universitaire soufre de la monopolisation de l'intérêt de la population et de la "relocalisation" de l'effectif journalistique sur la couverture des "grands" clubs. Inquiétez vous pas, la minutes qu'une équipe de LNH va revenir à Qc. City, la couverture qu'ont présentement le R&O, les Remparts et autres clubs mineurs va ressembler à celle qu'ont présentement les Carabins et le Junior de MTL.
Je vous rappelle, gens de Qc, que suite au départ des Nordiques, plusieurs postes de radios (d'information) ont fermés et que la moitié des journalistes sportifs de la ville ont perdu leur emplois.

Dom a dit…

MdM: Ouin, et c'est pourquoi qu'on est pogné avec Michel Villeneuve astheure! lol

J'avoue que moi aussi je trouves ça ridicule cette non couverture autre que le CH au moins s'il se calmait l'été durant la saison morte, mais non c'est aussi pire

Als4ever a dit…

@Maitre du Monde
Ta théorie du sport professionel est bonne au Canada, mais pas aux États-Unis où la NCAA est très populaire dans plusieurs gros marchés!

À des places, la NCAA est même plus populaire que la NFL! Il est beaucoup plus facile d'acheter des billets pour voir les Lions de Détroit dans un stade de 80 000 personnes que d'acheter des billets pour les Wolverines du Michigan dans un stade de 106 000 places!

Il y a une question de tradition et de culture dans ça. Et aussi une question de "snobisme".

J'ai plusieurs amis qui sont amateurs de football. Et quand j'invite certains d'entre eux pour aller voir les Alouettes, je me fais répondre "Non merci, le calibre n'est pas assez bon pour moi. J'écoute juste la NFL..." Bon, ok, reste dans ton sofa à écouter une partie Lions-Bucs à la télé qui va finir 9 à 6...

Par contre tous ceux qui laissent leurs préjugés de côté et qui viennent avec moi aux Alouettes ou aux Carabins passent généralement une très belle après-midi... Mais plusieurs personnes sont bouchées et ne veulent même pas essayer. C'est dommage.

Deux fans a dit…

@TNT - Merci, mais nous sommes des blogueurs qui faisons ça à temps partiel. Il y aurait de belles entrevues, compte-tenu du nombre de joueurs de la LFUQ présents, à faire avec les joueurs pour un journaliste professionnel.

@Sylven - Bien d'accord, même anglophones, et même Estriens...

@MdM - Ouais, mais au E-camp, on est rendu à l'antichambre du sport professionnel. De plus, comme au repêchage de la LCF, peut de joueurs s'y rendent, le E-Camp est l'occasion parfaite pour les journalistes de se familiariser avec ces joueurs.

Et Radio-Canada avec leur gros moyen et leur couverture de foot universitaire pourraient y mettre la main à la pâte!!!

Quant à Qc city, tu as raison en partie, mais on croit qu'une équipe de foot de la CFL risquerait plus de diminuer le pouvoir d'attraction du R & O football, qu'une équipe de hockey...

Au fil des ans, le R & O a développé une vraie clientèle d'amateurs de football, qui ne trouveraient pas leur "fix" dans le hockey...

@Dom - Et après les stations de radio et les journaux chialent, ils se spécialisent à tous avoir le même contenu!!!

Sylven a dit…

Maitre du monde, visiblement tu connais mal Québec. Premièrement, il n'y a qu'une seule station de radio d'informations qui ait fermé ses portes depuis des lunes à Québec et c'est CJRP en 1994, soit avant le départ des Nordiques... Si une équipe de la LNH revenait à Québec, la couverture médiatique et l'assistance des Remparts en souffirait, ce qui ne serait certes pas catastrophique considérant que ça fait deux ans de suite qu'ils battent le record canadien d'assistance en une saison pour une équipe junior !!

Mais comme Deuxfans le mentionne à juste titre, le Rouge & Or a sa clientèle propre et le retour des Nordiques ne changerait rien à l'engouement pour le football universitaire à Québec. Ça prendrait une équipe de la CFL pour l'affecter. Son point sur le E-Camp aux portes de la CFL est aussi bon : les médias montréalais, s'ils aiment tant le sport professionnel et non juste le hockey, devraient au moins s'intéresser à ça, surtout qu'il y a des gars de chez nous qui y participaient.

Als4ever, tu as raison sur le snobisme de plusieurs amateurs de football qui ne jurent que par la NFL mais qui restent assis dans leur divan toute la saison à regarder les matchs à la télé. Personnellement, je préfère le football canadien avec ses 12 joueurs (un receveur de plus), ses trois essais (plus de passes), son terrain plus large (moins de courses au centre), sa zone de buts plus grande, son mouvement à volonté derrière la ligne de mêlée et pas de satané 'fair catch' sur les bottés de dégagement qui éliminent au moins la moitié des retours. En plus, je peux être sur place avec l'ambiance et tout !! Bon évidemment les meilleurs athlètes sont dans la NFL, mais les règlements canadiens favorisent selon moi du jeu plus spectaculaire. En tout cas c'est un autre débat mais j'aime bien ton exemple de Lions-Bucs qui finit 9 à 6 !! ;)

Als4ever a dit…

À Montréal, la couverture du football Canadien ne débute qu'avec l'ouverture du camp des Alouettes. Le reste du temps, c'est juste du copier-coller de communiqués de presse des Alouettes... (Le seul qui se force un peu c'est Herb de The Gazette)

C'est triste mais c'est ça!

Heureusement qu'il y a internet et qu'on peut fouiller pour trouver ce qu'on veut savoir!