mardi 16 mars 2010

Est-ce que Marc-O peut faire un Brannagan de lui-même?

L’an dernier, à cette époque de l'année, Danny Brannagan, quart-arrière avec les Golden Gaels de Queen’s depuis les 4 dernières années, pensait mettre un terme à son séjour universitaire après avoir connu une belle carrière certes, mais peu d’espoir d’aller plus loin compte tenu du peu d’accès possible à la CFL pour un quart canadien.

Par une conjoncture un peu particulière, les quarts-arrières canadiens sont, non seulement pas favorisé par la CFL, mais de fait, ils sont plutôt découragés, la ligue ne donnant aucun statut de non-import pour un joueur évoluant comme quart-arrière dans une équipe, contrairement à un joueur canadien évoluant à n’importe quelle autre position. De plus, comme les joueurs canadiens ont souvent moins de « métier » que leurs homologues américains, les équipes ne voient aucun intérêt à considérer un quart canadien, aussi prometteur fût-il. L’exemple classique est celui de Mathieu Bertrand, quart ayant obtenu une nomination pour le Hec Crighton avec le Rouge & Or, qui a été transformé en centre-arrière dès son arrivée dans la CFL…

Danny choisit de revenir pour sa dernière année d’éligibilité SIC, connaissant une année de rêve à la position de quart, surpassant même le record de verges totales en carrière établi l’année précédente par Matt Connell (des Hommes en Rouge), il terminera deuxième, étant à son tour surpassé par son arch rival Michael Faulds de Western Ontario qu’il retrouvera en finale de Yates pour y triompher, in extremis. Sa route se poursuivit, par la suite en accomplissant l’impossible, soit une victoire sur les favoris canadiens, le Rouge & Or de l’université Laval et leur quart-arrière de 5e année, Benoit Groulx, qui désirait plus que tout, lui aussi terminer sa carrière sur un high à domicile. On sait que se tenait, la semaine suivante, la Coupe Vanier qui serait présentée pour la première fois de l’histoire dans la ville où l'on confond Kevin Parent avec le bonhomme Carnaval.

Danny s’assure de compléter sa saison de rêve en triomphant des Dinos de Calgary, menés eux aussi par un quart renommé, Erik Glavic, en orchestrant la plus importante remontée de 2e demie dans les 45 ans d’histoire de la Coupe Vanier.

Suite à ces succès de plusieurs quarts canadiens, la LCF subit de la pression de ses fans pour faciliter l’arrivée de quarts canadiens dans la ligue. Une première mesure est annoncée la semaine dernière: « Les quarts canadiens ne seront pas comptabilisés dans le total limite des 75 joueurs invités au camp d’entrainement des équipes. »

Une première : Trois quarts-arrières sont invités au E-Camp de la CFL : D. Brannigan, M. Faulds et E. Glavic. Faulds traine une blessure au genou de son dernier match et n’est pas rétabli, les deux autres font très belle figure. On entend dire que Glavic est en négociations avec les Ti-Cats d’Hamilton qui attendent des développements du côté de la ligue et de l’accessibilité au statut de non-import pour le QB. Et puis hier, coup de théâtre, officiellement les Argos de Toronto confirment un contrat (non garanti, bien entendu) et une invitation pour le camp d’entrainement à Dan Brannigan!

Quelle belle dernière année pour ce quart !

Et pourquoi Marc-O Brouillette ne pourrait pas faire de même l’an prochain. Rappelons que Marc-O est assurément le plus athlétique des quarts canadiens, il est parvenu à exécuter 35 répétitions @ 225 lbs au benchpress à la combine NIC la semaine dernière et il a déjà couru un 40 verges sous les 4.4, sans compter que la puissance de son bras ne fait aucun doute pour quiconque l’ayant déjà vu s’exécuter!

Il s’est amélioré à chacune de ses saisons au sein des Carabins, et bien que les blessures l’aient ralenti l’an dernier, il est parvenu lui aussi à battre la forteresse que représente le Rouge & Or par ses passes, en octobre dernier.

Rappelons qu'à sa dernière année collégiale AAA, Marc-O avait terminé en beauté en mettant la main sur le Bol D'Or avec les Cheetahs de Vanier...

Qui sait ce que 2010-2011 lui réserve? Peut-être se terminera-t-elle aussi par une invitation de l’autre versant de la montagne?

Rémi Aboussouan a eu une inspiration similaire à la nôtre (ou vice-versa) dans sa toute récente chronique sur RDS.ca.

Mise-à-jour:
Selon coach Santerre qui a discuté avec plusieurs recruteurs à la combine NIC à Toronto, il est inutile de discuter de quart canadien dans la CFL tant que la règle du ratio ne sera pas assouplie... L'entrevue intégrale à Sport du Lit à CKAC (oui oui, CKAC qui a quitté le hockey pour 5:28 secondes, soulignons l'effort...)

Photo de Marc-O gracieuseté de Dom Bernier, l'homme qui ne partage pas sa salle de bain avec 4 femmes.

22 commentaires:

Dom a dit…

Oui

Als4ever a dit…

Petite correction: Mathieu Bertrand a été repêché par les Alouettes et c'est comme QB qu'il a participé au camp avant de décider de quitter pour retourner avec le Rouge et Or:

"Il avait cependant déclaré plus tôt cette semaine qu'il préférait compléter ses années universitaires avec le Rouge et Or de l'Université Laval, plutôt que d'être réserviste à Montréal."

http://www.radio-canada.ca/sports/football/nouvelles/200305/24/004-bertrand.asp

Disons que les Alouettes n'avaient pas aimé une telle déclaration de la part d'un quart provenant du CIS, surtout qu'ils venaient de gagner la Coupe Grey avec Calvillo! Il a donc été libéré peu après. Il est par la suite revenu l'année suivante comme FB avec Edmonton.

Revenons au sujet...

Je me demande si c'est une véritable ouverture ou juste de la poudre aux yeux. Tant que les quarts Canadiens ne conteront pas pour le ratio, j'ai peur que la situation ne change pas vraiment.



Une invitation au camp, c'est bien. Mais qu'une équipe prenne vraiment le temps de développer un quart du CIS durant la saison régulière, c'est ce qu'il faut vraiment.

Deux fans a dit…

Les Argos ont l'air sérieux, la corolaire du "succès" de Brannigan est la pression inévitable que ça entrainera chez les autres équipes canadiennes qui se feront demander par les partisans et les médias ce qu'ils entendent faire pour acquérir/développer un qb...

Anonyme a dit…

Marc-O n'a jamais gagné le Bol d'Or à Vanier. C'est Marc Santerre qui l'a gagné!

L'année d'après Vanier a gagné le Bol d'Or, mais c'était Liam Mahoney le QB partant!


Champion

Sylven a dit…

Ce n'est rien contre Marco, mais on s'entend que ses performances comme quart sont à des lieues de celles de Brannagan qui a accumulé 10 714 verges pendant sa carrière universitaire (2e de tous les temps), a complété 667 passes (4e de tous les temps) dont 77 passes de touché (3e de tous les temps). Pour l'avoir vu jouer au PEPS, ce gars-là est aussi d'un calme incroyable dans la pochette (faut dire qu'il avait la ligne offensive pour bien le protéger) et a un tout un bras.

Donc, si un paquet d'autres grands quarts de SIC n'ont jamais eu leur chance chez les pros, aucun danger que Brouillette se fasse repêcher comme quart dans la CFL ni offrir un contrat d'agent libre parce qu'il ne figure pas parmi cette élite. Ça ne veut toutefois pas dire qu'il n'aura pas sa chance comme receveur vu ses belles qualités athlétiques.

Personnellement, je pense qu'il y a une certaine ouverture de la CFL dû à la pression croissante des amateurs. Cette proposition de ne pas comptabiliser les quarts canadiens dans les trois quarts permis serait un pas dans la bonne direction. Et oui, le 'move' des Argos vient de mettre de la pression sur les autres équipes, ce qui est une bonne chose.

Vengeur Masqué a dit…

Les Argonauts de Toronto sont tellement désespérés (en particulier au poste de QB) qu'ils pourraient bien donner une véritable chance à Brannagan! Personne ne va s'en plaindre.

Je savais déjà que les 2Fans étaient particulièrement "high" sur le cas Brouillette, mais (comme le disait Thierry Lhermite dans "Le dîner de cons") alors là, on repousse les limites! Brouillette a beau être athlétique et être un bon scrambler, c'est un quart-arrière moyen (dans le sens de "dans la moyenne") qui n'a jamais été en mesure de se démarquer dans sa propre conférence et encore moins au niveau national. Alors pour un poste de QB dans la CFL où la crème de la crème échoue (on espère un changement en 2010!), on ne parle même plus de "long shot", ce serait contredire les lois de la balistique...

Vous avez le mérite de m'avoir accroché un sourire ce matin par contre ! ;-)

Deux fans a dit…

@Champion - Merci de la précision, on avait toujours eu cette impression...

@Sylven & @VM - On ne dit pas qu'à ce stade ci de sa carrière qu'il aurait l'invitation, mais on espère que sa 5e année fasse en sorte qu'il l'obtienne...

Mais on doit avouer que même si ses verges gagnées par la passes sont plutôt moyennes, ses qualités athlétiques exceptionnelles lui permettent d'espérer une invitation, ce qui était hors d'atteinte de B. Groulx & M. Connell (qui est rendu en Europe), par exemple.


... et on peut aussi argumenter sur le style flat-footed de Brannagan.

En passant, les Argos ont fait signé un nouveau QB aujourd'hui, un ancien de la NFL, Cleo Lemon http://www.cfl.ca/article/argos-bring-in-some-lemon-aid

Vengeur Masqué a dit…

... et on peut aussi argumenter sur le style flat-footed de Brannagan.

Je confesse mon ignorance en ce qui concerne la CFL, mais il me semble que ce style était plutôt privilégié que pénalisé dans cette ligue "pass-oriented". La longue carrière de Calvillo est un argument en faveur de Brannagan dans tous les cas!

Sylven a dit…

Deuxfans, désolé de vous ramener sur terre, mais Brouillette ne recevra pas d'invitation à un camp pro comme quart, c'est hors de question. Ça a tout pris pour que Brannagan en reçoive une et c'est un quart bien supérieur. Et on s'entend que Brouillette ne lancera pas pour 2500 verges, 75% de complétion et 20 passes de touché cette année quand ses stats des trois années précédentes ont été :
2007 = 74 en 134 (55.2%) pour 934 verges, 6 passes de touché et 5 interceptions (joué 7 matchs)
2008 = 133 en 218 (61%) pour 1698 verges, 10 touchés et 5 interceptions (joué 8 matchs)
2009 = 77 en 133 (57.9%) pour 966 verges, 6 passes de touché et 5 interceptions (joué 6 matchs)

Ce serait déjà bon s'il pouvait répéter sa saison 2008 selon moi.

Ce n'est pas impossible par contre que certaines équipes jugent que ses qualités athlétiques sont suffisantes pour lui donner un essai comme receveur, mais pour être quart dans la CFL, il faut d'abord et avant tout être un excellent passeur, ce qu'il n'est pas.

Et si Michael Faulds, Josh Sacobie, Mathieu Bertrand et Teale Orban (pour ne nommer que quelques très bons quarts de SIC qui n'étaient pas de mauvais scramblers non plus) n'avaient pas ce qu'il fallait, Marco ne l'a certainement non plus.

Als4ever a dit…

Comme VM l'a mentionné, la league est pas mal "pass-happy" et la qualité numéro qu'on recherche chez un quart, c'est d'être capable de lancer le ballon dans les numéros d'un gars ayant la bonne couleur de chandail.

Calvillo à Montréal, Ricky Ray à Edmonton, Buck Pierce à BC, Kevin Glenn à Winnipeg sont tous des exemples de quart qui ont du succès sans être des marchands de vitesse.

Par contre, certains DG semblent bornés à ne considérer que des quarts mobiles. À cause de ça, un gars comme Michael Bishop va avoir réussi à rester 10 ans dans la ligue tout en ayant un % de passe complété de 50%!!!

Deux fans a dit…

@Sylven & VM - Vous comparez Marc-O à des quarts ayant terminés leur séjour dans le football universitaire... on mets toujours un bémol à notre souhait, dépendant des performances qu'il atteindra en 2010...

N'oubliez pas dans vos comparaisons ses verges gagnées au sol et son peu d'interceptions lancées.

Pour vous donner de la matière à chiquer: Sa combine NIC


@Als4ever - Tu sais que c'est toujours la tendance du moment qui l'emporte, et si le coach des unités spéciales des Saskatwechewanais savait compter, la mode serait davantage un quart plus mobile à la Darian Durant...

L'idéal selon nous est d'en avoir un de chaque... il n'y a rien de plus déstabilisant pour la défensive que pour se préparer pour un style et de voir out of nowhere l'antithèse arriver en milieu de match...

Sylven a dit…

Deuxfans, Brouillette a quand même lancé 15 interceptions en trois ans pour un ratio TD/INT très moyen de 1.5. Et même s'il lui reste un an, cette saison n'effacera pas les trois précédentes aussi bonne soit-elle. Tandis que les autres quarts mentionnés dans mon message précédent ont tous connu plusieurs grosses saisons dans leur carrière universitaire pour arriver à des stats globales de beaucoup supérieures à celles de Brouillette.

Marco est et demeurera selon moi un quart universitaire respectable avec de bonnes aptitudes physiques, mais jamais et de loin un candidat pour la CFL au poste de quart.

Anonyme a dit…

Marco...CFL...is this a fucking joke?

Famous Guacamole a dit…

JS Pouliot et Chris Lavaud maintenant confirmes a Laval.

Famous Guacamole a dit…

DF, j'ai vu votre Twitter. Lavaud est bel et bien confirme. Je ne sais pas pourquoi R. Boutin ne le mentionne pas... c'est possible qu'il n'ait pas ete en mesure de lui parler hier...

Deux fans a dit…

Possible, mais on le considère confirmé. Disons que les commits de Rouge & Or mania se sont avérés aussi fiables, que n'importe quelle autre source, tout au long du recrutement...

En passant, l'article de R. Boutin est classé dans la section "Chasse & Pêche" du JdQ... quelqu'un a abusé du Red Bull (sans Crashed ice) au Journal? loll

Sylven a dit…

Bon enfin, un vrai troisième quart ! Sans vouloir rien enlever à Pouliot, j'espère qu'il ne le pense pas sérieusement quand il dit "j’ai joué avec Tristan à Garneau et je pense que nous sommes deux quarts de même force"...

Anonyme a dit…

Pourquoi pas?
Il faisait du 50%-50% à Garneau.
Sans oublier que Pouliot manquait le camp à cause du baseball.

Je crois que Pouliot est un bien meilleur athlète à la base.


David

Sylven a dit…

Pouliot est probablement un athlète plus complet en effet car tout le mérite lui revient d'avoir réussi à concilier football et baseball de haut niveau pendant toutes ces années. Quant à la position de quart-arrière de football, Grenon a accumulé 750 verges de plus par la passe, 350 verges de plus au sol et 15 passes de touché de plus si on compare leur dernière année collégiale, ce qui lui a valu le titre de MVP du AAA. Grenon a aussi 4" de plus que Pouliot et une année d'expérience au niveau universitaire sous la ceinture à s'entrainer avec le Rouge & Or. Et non, ils n'ont pas partagé le travail 50-50 en 2008, Grenon tentant 202 passes contre seulement 29 pour Pouliot.

Selon moi, Grenon a de bonnes chances d'être partant cette année devant Prud'homme qui en est pourtant à sa quatrième année universitaire. Pouliot sera le troisième quart et verra peu d'action en 2010.

Anonyme a dit…

Je suis daccord que c'est le scénario le plus probable, mais je crois que que ça va être une bonne compétition.

Ce qui est tout à l'avantage du Rouge et or.

David

Sylven a dit…

Tout à fait.

Deux fans a dit…

Pour viagra-iser un peu ce billet, voici les commentaires de Duane Ford, ex-joueur et journaliste pour TSN et organisateur de la combine NIC:
For what it's worth, one experienced CFL quarterback coach who was present at the NIC was very impressed with Brouillette, not just as an athlete, but as a QB. He suggested that Marc-O was worthy of a shot at that position in the CFL. As far as his plans for 2010, I can't say, as I never asked him but I'd be shocked if he's not drafted. Whether a team likes him as a QB or as a project at another position, he rates among the athletic elite of this draft class. You can't ignore that.