mardi 5 mai 2009

Pourquoi Marc-O a été ignoré?


Les joueurs d’un peu partout au Canada viennent d’arriver à London, ON pour des pratiques et des entrainements en vue du match de la fin de semaine prochaine. La Boule East-West Bowl est la partie annuelle mettant en opposition les meilleurs joueurs de football universitaire au Canada, pratiquement tous à la veille d'amorcer leur 4e année d’éligibilité, l’année du repêchage. Cette classique est d’abord et avant tout une vitrine pour les joueurs avant qu’ils ne soient admissibles aux rangs professionnels. Pour plus de détails concernant cette classique et les joueurs invités, consultez notre billet précédent sur l’événement

Depuis ce billet, nous tenons des réunions ad hoc, des soupers-conférences, des séances de remue-méninge collectives en tentant de comprendre pourquoi Marc-Olivier Brouillette, le quart partant des Carabins depuis les 3 dernières années, n’a pas été invité à la classique et nous en arrivons toujours à la même conclusion : Il a été victime de politicaillerie anti-Carabins de la part des autres instructeurs de la LFUQ. (Genre le niaisage lors de la sélection des joueurs des équipes de double-lettre au hockey, où la plupart du temps le talent et les performances ne sont pas le critère #1 d’évaluation.) Rappelons que ce sont les instructeurs d’une même division (La division Québec dans le cas qui nous intéresse) qui sélectionnent les joueurs invités.


Voyons donc les bases de notre assertion :
Les 2 quarts de l’Est qui ont été sélectionné sont : Benoit Groulx, le Hec Creighton (meilleur joueur au Canada) et unanimement meilleur quart en 2008. Cependant, il était également partant à la Boule en 2008. Rappelons qu’il en est à sa 5e et dernière année. Donc pour lui, il n’y a pas de visibilité supplémentaire à obtenir, il a eu son moment de gloire l’an dernier. De surcroît, il sera probablement le seul joueur de 5e année à être sur le terrain(???) Au moins, si on avait invité César Sanchez (le quart #2 des R & O) on aurait pu comprendre le désir de mettre en valeur un joueur ayant évolué dans l’ombre de l’autre, particulièrement à la lumière des excellentes statistiques qu’il a cumulées en agissant en relève. Une raison supplémentaire de notre incompréhension est le fait que l’Université Laval va envoyer 5 joueurs à la Boule, encore là, une première! Chacune des équipes envoie toujours 3 ou 4 joueurs.

L’autre quart partant sélectionné, Jesse Andrews, des Gaiters de Bishop’s, un chic type, mais dont les statistiques ne s’approchent même pas de celles de Marc-O. Veuillez consulter notre billet précédent sur les quarts-arrière en cas de doute.

Les jeunes évoluant comme quarts-arrière dans la ligue universitaire canadienne n’évolueront probablement jamais au niveau professionnel (du moins comme quart) , les équipes de la CFL favorisant les joueurs américains pour ce poste. Ces jeunes qui s’entrainent quasi à plein temps au poste le plus difficile du football ne peuvent ultimement viser que 2 seules reconnaissances, la conquête de la Coupe Dunsmore/Vanier et une sélection à la Boule Est-Ouest.

Il est extrêmement dommage que Marc-Olivier Brouillette soit exclu de ce privilège pleinement mérité uniquement par des jeux de coulisses (et probablement d’égos) entre les entraineurs rivaux de la LFUQ, dont on rappelle que leur rôle premier est de veiller au développement et aux études des jeunes…

M-A-J: La sélection est effectuée par un groupe de recruteur/dépisteur (et probablement DG) de la CFL à partir d'une liste envoyée par chaque instructeur d'équipe universaire. Dans les années antérieures, il y avait 3 ou même 4 quarts-arrière par équipe, cette année ils se sont limités à deux. Il semble qu'André Bolduc, instructeur des renards verdâtres soit aussi indigné que son quart partant de 4e année soit demeuré dans la capitale de l'Estrie pendant que seulement 3 de ses coéquipiers (rappelons qu'ils ont terminés second dans la LFUQ) soient à London.

Il faut dire que l'objectif de la Boule est extrêmement confus, sur les 4 joueurs envoyés par l'équipe hôte, les Mustangs de Western, aucun n'est éligible au repêchage de 2010!!! La Boule devrait simplement un match d'étoile aux plus méritant, au lieu d'être un fourre-tout confus.

Il semble que le mode de sélection va être modifié l'an prochain (ça fait une belle jambe à Marc-O ça...)




Photographie gracieuseté de Dom Bernier

15 commentaires:

Anonyme a dit…

Justement ce matin dans le Journal de Québec, André Bolduc, l'entaîneur du Vert et Or, se pose des questions sur le mode de sélection des joueurs participant à cette partie et comprend mal que seulement trois joueurs de son équipe aient été sélectionnés.

Et on revient au cas des quart-arrières, sans remettre en cause la sélection de Benoît Groulx, il se demande pourquoi Shoiry n'a pas été sélectionné (la-dessus on pourrait lui rappeler la saison de misère qu'a connu son quart en 2008).

Il est à mon avis évident que Brouillette est le quart, de troisième année, qui a connu le plus de succès l'an dernier, et svp les ''Brouillette bashers'' qui liraient ce commentaire, comparer les statistiques de Brouillette avec celles de Shoiry et Andrews avant de faire les commentaires habituels.

Par contre, habituellement on limite le nombre de joueurs d'une même équipe à quatre, j'ai bien écrit HABITUELLEMENT.

Comme l'objectif est de mettre en évidence les joueurs susceptibles d'intéresser les équipes professionnelles et que les quart-arrières canadiens n'intéressent pas celles-ci, j'ai l'impression que les entraîneurs ne poussent pas trop fort pour leur quart-arrière préférant déléguer d'autres joueurs.

Jacques L.

Anonyme a dit…

D'abord, une correction : Groulx n'est pas le seul joueur de 5e année au East-West Bowl. Il y a aussi le quart partant de l'équipe de l'Ouest Michael Faulds de Western Ontario.

Tel que mentionné précédemment, les quarts-arrières sont exclus de cette règle officieuse car ce n'est pas une question de gloire, on veut donner le meilleur spectacle qui soit pour intéresser les fans et les dépisteurs et pour cela, ça prend les meilleurs quarts au Canada. D'où la répétition de la Coupe Vanier 2008 à cette position. Donc, la présence de Groulx n'a rien de surprenant et encore moins de scandaleux. Et c'est juste normal que les meilleures équipes envoient plus de joueurs à un match des étoiles (Western Ontario en a aussi 5) ! Et Montréal à 4 n'est pas un parent pauvre.

Maintenant quant à savoir pourquoi Andrews a été préféré à Brouillette (ou pire à Brannagan de Queen's qui a eu 2407 vg et 24 passes de touché en 2008), ça reste un mystère pour moi.

Sylven

Le Maître du Monde a dit…

Je ne crois pas à la théorie du complot. Tout est une questin de chimie et de livre de jeu des entraineurs.

Deux fans a dit…

@Sylven - Michael Faulds évolue à domicile, c'est bien normal qu'il ait une droit à une faveur...

Tu vois, tu as un autre objectif toi: "Le meilleur spectacle pour les fans et les dépisteurs"... c'est pour cela qu'on dit que l'évènement est confus.

...et depuis la déclaration de Bolduc, il faudrait lire: Pourquoi Andrews a été préféré à Brouillette ET à Shoiry...

@MdM, dans un match de ce type, il n'y a pas de livre de jeu évolué. Ça va être du jeu "d'école secondaire" (sans ironie ou méchanceté pour personne) très simple...

Anonyme a dit…

Deuxfans, Benoit Groulx évoluait aussi à domicile l'an passé, donc c'est normal qu'il ait eu une faveur et ton argument comme quoi ça fait deux fois qu'il va au East-West Bowl ne tient plus ! ;)

Et en passant, César n'avait pas obtenu des statistiques très étincelantes quand il a remplacé Groulx en 2007 : 938 verges, 9 passes de touché et 4 interceptions en 7 matchs. Les succès offensifs du Rouge et Or cette année-là étaient davantage dus à son talentueux porteur de ballon (Yao).

Jacques, tu es pas mal sévère avec Shoiry. Je dirais plutôt qu'il a connu une FIN DE saison de misère en 2008 car il avait bien performé lors des 5 premiers matchs de la saison. D'où ses statistiques comparables à Brouillette (1829 vg contre 1698, 8 passes de touché contre 10). Que s'est-il passé à partir du 6e match, je ne le sais pas.

Bolduc n'a toutefois pas tort qu'un troisième quart pourrait être invité par équipe, comme ça s'est vu dans le passé.

Selon moi, la question est de savoir pourquoi Andrews, avec des stats très moyennes, a été préféré à d'autres quarts plus talentueux que lui comme substitut à Groulx ?

Pas sûr que le livre de jeux va être si élaboré que ça moi non plus avec une semaine de préparation...

Sylven

Anonyme a dit…

Je suis peut être dur envers Shoiry, mais il aurait dû faire beaucoup mieux en 2008.

Compte tenu de son potentiel et de sa progression au cours des années antérieures, il aurait dû chauffer Connell et Groulx au niveau des statistiques. On a plutôt assisté à une régression.

Jacques L.

Anonyme a dit…

Jacques, je dois te donner raison là-dessus. J'ai bien hâte de voir comment Shoiry va rebondir en 2009, considérant que Sherbrooke a perdu un de leurs bons receveurs en Gaudreau.

Sylven

Deux fans a dit…

Ce qu'on a trouvé impressionnant dans le commentaire de Bolduc, c'est à quel point il appuie son QB - on imagine qu'il va lui donner le ballon pour débuter 09...

Anonyme a dit…

C'est clair que Bolduc va redonner sa chance à Shoiry en début de saison, mais va-t-il être aussi patient que l'an passé avant de passer le ballon à St-Martin et qui sait peut-être essayer le nouveau venu Cliche ?!?

En passant, quelqu'un sait-il si le East-West Bowl de samedi est télévisé et/ou webcasté, et si oui où ?

Sylven

Deux fans a dit…

@Sylven- cable communautaire Rogers à Ottawa et webcasté - on va poster tous les détails dans un billet demain.

En passant t'as lu notre lien Twitter sur Fournier? Il est motivé comme jamais suite au repêchage. - on l'avait dit pas mal... Loll

Anonyme a dit…

Merci Deux fans.

Oui j'ai vu ça l'article sur Fournier dans le Journal de Québec. Effectivement, le repêchage de Boulanger dans la CFL le crinque et c'est bon pour sa motivation cette saison. Ce que je crains un peu par exemple est que s'il n'est pas repêché, il ne reviendra pas au niveau universitaire pour une 5e année. En tout cas, c'est loin et il y a le temps de se passer plein de choses mais avec Allard-Caméus et Arcoite qui graduent cette année, il va falloir que le Rouge et Or se renouvelle au poste de centre-arrière. Peut-être Sénécal ou un des RB qui ne fera pas le club à Montréal pourra être transformé en FB !?!

Sylven

Anonyme a dit…

Pour ce qui est de Shoiry, il faut se rappeler que Benoit Groulx a connu une saison plus difficile à sa 3ième saison. Moi, je m'attend à une très grosse saison de Shoiry et il va en surprendre plus d'un.

Shebrooke a une des meilleures ligne offensive mais il y a un point d'interrogation au niveau des reçeveurs. Peut-être assisterons à l'émergence de Simon Charbonneau-Campeau et avec l'arrivé de Gabriel Bernard-Perron(à ce que j'ai entendu dire, c'est une vrai bombe) et de Gabriel Goulet, c'est très positif. Ces deux derniers vont venir prêter forte à Alexandre Poirier et Alexandre Beaudoin(qui m'a vraiment surpris en 2008).

Alain C.

Anonyme a dit…

Alain, la différence est que Groulx a été blessé une bonne partie de sa troisième saison et qu'à ma connaissance, Shoiry était en pleine forme l'an passé. Je lui souhaite quand même de rebondir en 2009 ! Croisetière est un autre receveur talentueux de Sherbrooke qui m'a fait très bonne impression lors du East-West Bowl. Par contre, leur ligne offensive, même si elle est pleine de promesses est encore jeune.

Sylven

Anonyme a dit…

Et on doit se rappeler qu'à cette époque, Benoît Groulx était en compétition avec Stéphane Larossilière pour le titre du quart-arrière ayant le plus grand tour de taille dans les rangs universitaire.

Année de petite misère pour Groulx, il n'a pas fait le poids face à Stéphane.

Jacques L.

Anonyme a dit…

Effectivement ! Il semblerait d'ailleurs qu'il a continué de s'éloigner de ce titre peu enviable en perdant quelques livres additionnelles cet hiver selon les photos que j'ai vues du East-West Bowl. Ça ne pourra pas faire de tort pour améliorer sa mobilité !

Sylven