dimanche 10 mai 2009

Le East : 7 et le West : 16


Au TD Waterhouse, hier 10 mai, avait lieu la 7e édition de la East-West Bowl à London, ON. On a visionné le match pour vous sur notre ordinateur. Finalement, la retransmission en Webcast n’était pas si pire, la production du reportage était de qualité, et nous n'avions pas de pauses publicitaires. Tony T. s’est joint à nous pour une première expérience (non planifiée) de Live Chat. La température était correcte si ce n’est d’un vent d’environ 25 km/h dont il fallait tenir compte.

Voici les très rares comptes-rendus officiels que l’on a déniché sur le web:
De la CIS et du London Free Press.

Globalement, le match fut davantage perdu par l’Est que gagné par l’Ouest. Au premier quart, l’inactivité de 6 mois sans match-up semblait peser davantage sur l’Atlantique que le Pacifique. Le seul joueur à se démarquer du côté de l’Est était Corey Greenwood. Benoit Groulx a été victime de 2 interceptions, l’une déviée, et l’autre une vraie. Il semblait off.

Au deuxième quart, on a senti l’énergie revenir graduellement du côté de l’Est, on a recommencé à voir notre Joash Gesse à tous les jeux, sur les unités spéciales ou à la défensive. Mais l’attaque, étant très concentrée au sol, limitait les gros gains. Pas de tentative de passe à Corey Watson ou à Charles Sinotte. Au jeu des bottés (et il y en a eu beaucoup) le botteur de l’Ouest, Maver, était vraiment supérieur au nôtre. On finissait toujours par perdre 25 verges dans les échanges. Il a d’ailleurs terminé la partie avec trois placements en trois tentatives. Les deux gros jeux de l’Est ont été rappelés pour des pénalités (on se sentait en terrain connu :) ).

À la deuxième demie, Groulx est revenu graduellement « dedans », mais lorsqu’il semblait reprendre le rythme il a été remplacé par Jesse Andrews par le processus d’alternance incompréhensible. Le gros jeu a été une bombe de 47 verges de Groulx à Watson. L’Est a provoqué un revirement, et l’Ouest était moins décisif en attaque, au cours de la 2e demie, les receveurs ont échappé 3 passes de Michael Faulds (le joueur du match) qui auraient pu permettre de les distancer de l’Est… TROIS passes dans les mains.

Andrews a beaucoup joué dans la deuxième demie, pas méchant, a réussi quelques belles passes, principalement à Croisetière, mais en a également manqué quelques-unes. On a pu voir qu’il se déplace aisément en évitant le rush adverse et en effectuant quelques courses, mais il n’a pas réussi de gros jeu… égrainant ainsi le temps lui étant alloué… il a terminé la dernière drive sans conclure un 3e jeu et la ligne des buts, mettant ainsi fin à la partie...

Alors, le point de vue de la LFUQ :
Pour nos Carabins, Joash Gesse a été égal à lui-même, malgré un départ un peu lent. Christian Houle a bien joué, étant souvent sur les jeux. Cependant il aurait pu facilement bloquer un botté, mais a baissé ses bras au dernier moment, les commentateurs invoquaient peut-être des consignes de match d’étoile, ça regardait vraiment bizarre…

Notre ami Louis-Alexandre Aubertin a rempli parfaitement son rôle de O-Line en ouvrant le chemin à Fils et n’allouant pas de pénétration, il est vraiment gros. On croit qu’il va être sous la loupe toute l’année par les recruteurs de la CFL. Nous avons peu vu Hamid Mahmoudi, celui-ci n’effectuait pas les retours de bottés. Il a réussi un plaqué solide lors d’un des premiers jeux du match limitant le receveur adverse à 5 verges, après lui avoir laissé beaucoup d’espace (jeu caractéristique de Hamid).

Les joueurs de Sherby ont été les meilleurs représentants de la LFUQ. Pascal Fils réussissant plusieurs portées intéressantes, se déplaçant bien, faisant preuve de patience et suivant bien ses bloqueurs, amassant ainsi 74 verges. Fils, gros rapide et intelligent va assurément être le #1 ou 2 au sol de la LFUQ cette année. Croisetière a capté 7 passes, était sans conteste, le meilleur receveur du côté de l’Est.

Du côté de Qc City, Groulx (8 en 17, aie) a connu un très lent départ et n’a pas eu l’air d’un Hec Creighton, lorsqu’il semblait reprendre son rythme, Constantin l’a remplacé par Andrews. Il a néanmoins réussi une bombe de 47 verges à Corey Watson pavant la voie aux seuls points de l’Est, réussis par une course de 5 verges de Fils. Samuel Fournier a connu un bon match, autant sur les équipes spéciales, que centre-arrière. Il va surement être sélectionné l’an prochain.

Quant aux deux demis, Turcotte-Létourneau a manqué une interception, le ballon lui passant entre les mains, laissant son receveur compléter la passe. Nous avons vu Bérubé à une seule reprise et il a réussi un solide plaqué contre un receveur adverse.

Du côté des Piqueurs, les 2 Corey ont fait bonne impression, Greenwood au premier quart (on ne l‘a pas vraiment revu par la suite), mais Watson était une menace constante down field. Il était vraiment le receveur le plus naturel sur le terrain.

Pour les Mauves, Berta effectué ses longues remises sans faute et a bien bloqué. Turner a couru quelques belles portées, mais rien d’extraordinaire, il s’est fait ramassé au centre du terrain et on ne l‘a pas revu par la suite. Andrews a joué « honnêtement ». C’est le genre de quart qui ne vous fait pas perdre, mais ne vous fait pas gagner non plus. Sa mobilité a été un bel atout, mais sa meilleure course a été annulée suite à une pénalité.

Le match augmentait en intensité au fur et à mesure que le jeu se déroulait et ce fut, somme toute, un bon match, malgré le pointage qui a été le plus bas de tous les Boules Est-Ouest disputées jusqu’à maintenant…

3 commentaires:

Anonyme a dit…

Très bonne analyse Deuxfans, à laquelle j'ajouterais quelques commentaires :
- Aucun des 4 quarts ne m'a impressionné alors qu'il s'agissait supposément des meilleurs au Canada. Je comprends que l'exécution n'est pas à son sommet en mai et qu'ils jouaient contre d'excellentes défensives, mais quand même.
- Groulx a subi 2 interceptions en un quart (même s'il a été malchanceux sur la 2e), soit autant que pour toute la saison 2008 ! Malgré cela, je ne comprends pas que Constantin ne l'ait pas plus utilisé en 2e demie alors que son synchronisme semblait revenir.
- Andrews est rapide et mobile mais est un passeur très moyen selon moi. Sa précision chute dramatiquement dès qu'il dépasse 15-20 verges...
- Une chance que les deux joueurs de Sherbrooke étaient là (Fils et Croisetière), sinon l'attaque de l'Est n'aurait pas accompli grand-chose ! Fi comme ils l'appelaient à Rogers sera à surveiller cette année.
- Selon moi, c'est carrément le botteur de l'Ouest qui a fait la différence dans ce match : 3 placements en trois et des bombes à chaque botté de dégagement. Il contrastait royalement avec celui de l'Est ! Ça aurait dû être lui le joueur du match à mon avis.

Sylven

Deux fans a dit…

On est pas mal d'accord sur tes points Sylven, à l'exception des QB de l'Ouest... si les receveurs n'avaient pas échappées les 3 passes faciles, ils auraient eus de bien meilleures stats.

Quant au botteur, ça reviens au principe, ils auraient du faire un match d'Étoiles régulier, au moins on aurait eu Milo du côté de l'Est.

Toi aussi ça t'accrochait l'oreille quand les commentateurs disaient "Fiiii" ! lolll

Deux fans a dit…

Une chose encore, l'affaire un peu plate des matches télédiffusés (ou webdiffusé comme le correcteur dit) c'est qu'on ne suit que le ballon, on a donc pratiquement pas vus les DB, ni les 2 de QC City, ni Ludovick Kashindi (on n'a pas entendu son nom une seule fois...)