samedi 23 mai 2009

Martin Gagné : Abandonné sur l’autel?



Martin Gagné, joueur tout étoile des Carabins, a passé le dernier repêchage de la CFL sans jamais entendre prononcer son nom…

À quelques jours du début des camps d’entrainement de la CFL, il semble maintenant assuré que Martin ne recevra pas d’offre d’une équipe comme agent libre et devrait être de retour comme ailier défensif avec les Carabins en 2009.

Pourtant Martin était l’an dernier, surement un des joueurs les plus en vues au Canada. Voici quelques-uns de ses accomplissements depuis ses débuts:

• A remporté 3 Bol D’Or collégiaux AAA avec le Vieux-Montréal, tout en étant choisi sur la 1ère équipe d’étoile à sa dernière saison.
• Recrue de l’année de la LFUQ et de la SIC en 2005.
• 1 ère équipe d’étoiles LFUQ et All-Canadian CIS , en 2005, 2006, 2007
• Meilleur joueur de ligne de la LFUQ en 2006 et 2007.

À un moment donné, plusieurs observateurs le classifiaient comme le meilleur joueur de la CIS, toute position confondue!

À la combine de la Boule l’an dernier, l’étudiant en éducation physique qui fait 6’2", 245 livres, a couru le 40 verges en 4.72 secondes et à benchpressé son 225 livres @ 20 reprises.

De plus, Martin est capitaine des Carabins, il est « l’élève modèle » de Marc Santerre. Il est le meneur de tous les temps chez les Bleus avec 16.5 sacs à son actif. Son chandail #51 est un des deux numéros offerts par la boutique des Carabins. Son éthique de travail et son sens du jeu a toujours été vanté par Marc Santerre (de qui il est l’un des favoris). Santerre a déjà dit qu’il se sert du jeu de Martin sur vidéo pour démontrer aux recrues comment exécuter un jeu donné.

Cependant, 2008 a été l’année où son parcours a été modifié, il est passé d’un « top draft prospect » à un MIA à la combine de la CFL.*ici, moment pour faire une pause à la Musicographie*

Une blessure au genou, la première blessure grave de sa carrière, à son 3e match à Sherby l’a tenu hors de l’alignement pour le reste de la saison (si l’on excepte une apparition sans histoire au match éliminatoire contre Qc City). Sa blessure au genou (surement ligamentaire) a nécessité une opération cet hiver, l’empêchant de démontrer son savoir-faire à la combine de la CFL (où il avait été invité). Il est également possible que les recruteurs n’aient pas vu chez Martin la croissance qu’ils auraient appréciés. Il faut dire que Martin avait placé la barre très haute dès le départ, mais contrairement à ses équipiers Mathieu Brossard ou Gregory Alexandre, ou encore Légaré chez les Rouges, il n’a pas affiché la progression tant recherchée des dépisteurs.

Il faut dire que dès 2007 Martin savait que son rêve de jouer dans la CFL ne serait pas gagné (sans jeu de mots) d’avance : «Dans deux ans, j’aimerais être repêché. Je pense que mon rêve est devenu mon objectif à atteindre. Je possède une bonne vitesse et j’ai le physique pour le poste d’ailier défensif», a-t-il souligné. «Je sais que les Canadiens qui occupent ce poste sont rares. On nous met comme plaqueur défensif. Là, il va falloir que je prenne du poids», a-t-il enchaîné.

Son nom est bien connu chez les équipes de la CFL et il n’en tient qu’à lui (et à son genou) de ramener des performances à ses niveaux antérieurs, le cas échéant, nul doute qu’une équipe de la CFL lui fera signer un contrat comme agent libre… et ce, peut-être même avant la fin de la saison universitaire.

Pour l’appuyer en 2009, il bénéficiera du support d’une des plus fortes D-Line de l’histoire des Carabins...


Photo du haut gracieuseté de Dom Bernier


Mise-à-jour : Nous sommes tombés sur cet article qui parle de la situation d’un joueur des Golden Gaels de Queen’s, équipe invaincue en saison régulière de l’OUA (l’équivalent Ontarien de la LFUQ), qui présente beaucoup de similitudes avec celle de Martin.

Thaine Carter, secondeur All Canadian, a été le meneur dans les plaqués dans son équipe lors des 2 dernières années. Sa saison 2008 fut tellement été spectaculaire qu’il a remporté le trophée du Président accordé au meilleur joueur défensif au pays. (Un trophée dont nous ignorions l’existence). Ce natif de Nanaimo, BC (il doit y avoir une pépinière de joueurs dans cette ville là), était classé au 15e rang des prospects par le bureau de recrutement de la CFL.

Une semaine avant la combine de la CFL, il s’est étiré un muscle au mollet, ne pouvant participer à la combine. Ce n’était tout de même pas une blessure ligamentaire. Le jour du repêchage, il a donc patienté en entendant le nom de 44 joueurs mentionnés avant le sien pour être repêché le 4e avant-dernier par les Blue Bombers. Donc, l'article parle de l'amertume de ce joueur et de sa rage de se prouver au le camp d'entrainement.

30 commentaires:

Anonyme a dit…

En passant, j'aimerais savoir le pourçentage de joueurs Canadiens que les équipes doivent avoir dans leur équipe...

Je me rappelle plus de ce pourçentage mais quand je l'avais appris, je m'étais dit qu'on devrait peut-être augmenter le pourçentage. la raison est bien simple, on regarde nos joueurs universitaire et il y a peu de joueurs qui graduent. Également, je souhaite la venue de Québec. ce serait super.

Gagné méritait d'être repêché.

Alain C.

Anonyme a dit…

Les équipes habillent 42 joueurs pour une partie, de ce nombre 3 sont des quart-arrières.

Des 39 autres, 20 doivent être canadiens et 19 peuvent être non-canadiens.

Dans les faits, les équipes habillent 22 américains puisque les quart-arrières ne sont pas comptabilisé, ayant un statut spécial qui fait en sorte qu'à cette position, les équipes recherchent seulement des américains qui ont fait face à un niveau de compétition plus élévé dans la NCAA.

Le résultat, un gars comme Mathieu Bertrand n'a jamais eu la chance de se faire valoir à la position qu'il a occupé durant toute sa carrière universitaire.

Il faut ajouter que, par un tour de passe-passe (pour être considéré canadien un joueur doit avoir résidé au moins cinq ans au Canada avant son quinzième anniversaire), un joueur américain n'ayant jamais joué au football ici, tel Ben Cahoun, peut être considére comme canadien aux yeux de la LCF.

En fait, on impose un minimum de joueurs canadiens et on fait tout pour favoriser les Américains.

Dans le cas de Martin Gagné, ses chances de signer un contrat à titre d'agent libre cette année sont minces, puisqu'un autre règlement stipule que les équipes ont droit à un maximum de 68 joueurs à leur camp d'entraînement, en plus des joueurs joueurs repêchés durant l'année et deux joueurs qui était admissible à ce repêchage.

Donc un maximum de 16 joueurs non-repêchés admissibles cette année.


Jacques L.

Deux fans a dit…

Juste pour en ajouter un peu sur le commentaire de Jacques, les Als et un ou 2 autres clubs de la CFL ne s'en tiennent pas au minimum de joueurs canadiens, en ayant toujours davantage dans l'alignement de départ. Ils ont compris qu'il y a d'excellent joueurs de football au Canada.

La chose qu'on ne comprends pas avec la règle du QB dans la CFL, c'est qu'en augmentant la "valeur" d'un canadien au poste de quart (même si c'est pour être un #2 ou #3), la ligue ne FERAIT QU'AUGMENTER SA POPULARITÉ! Prenez à Mtl, où depuis 10 ans, les quarts #2 et #3 ne voient jamais d'action, un québécois créera davantage d'intérêt pour le club qu'un "Brady" quelconque... en autant qu'il puisse faire le travail bien entendu...

Et Jacques, supposons qu'après 2 matches en 2009, Gagné ait déjà 3 sacs à son actif, et qu'il se déplace bien - une équipe devrait se dépêcher à le signer, car il y a 7 autres équipes qui peuvent le surveiller également... même si elles n'ont pas beaucoup d'espace dans leur alignement ou de non-repêchés...

Le "Doug Goldsby" d'UBC doit compter comme un non-repêché? Donc, il n'en reste qu'un de dispo chez les Als?

Anonyme a dit…

Selon moi, ce ne serait pas exagéré de mettre ce nombre à 25 joueurs Canadiens. Et ça empêcherait pas d'avoir un excellent spectacle car dans la ligue universitaire(quand 2 équipes sont d'égale force), on assiste à tout un spectacle.

Alain C.

Anonyme a dit…

Je ne sais pas si une équipe de la LCF peut mettre sous contrat un joueur d'une équipe universitaire durant la saison.

J'en doute.

Jacques L.

Als4ever a dit…

Pour les quarts, c'est effectivement très médiocre comme règlement. Même si une équipe décide de garder un quart Canadien, ça n'a aucun effet sur le "ratio". Donc personne n'essaie de développer de jeunes talents à ce poste...

Aussi, la plupart du temps les Alouettes habillent 20 Canadiens et 19 Américains pour les parties. Il peut arriver à l'occasion d'avoir plus de 20 Canadiens pour une partie à cause des blessures, mais c'est une exception.

Mais les Alouettes ont compris qu'il y a deux clés pour gagner dans la LCF:
1) Un bon quart
2) De bons joueurs canadiens

Les Alouettes ont toujours un bon noyaux de joueurs Canadiens qui ont le potentiel d'être parmis les meilleurs de la ligue à leur possition: Jeff Perrett, Josh Bourke, Scott Flory, Brian Chiu, Paul Lambert, Ben Cahoon, Kerry Carter, Davis Sanchez, Etienne Boulay, Mathieu Proulx(Lorsqu'en santé...)

Et c'est sans compter certains jeunes très prometteurs: Shea Emry, Dylan Steenbergen, Gurminder Thind, Andrew Woodruff,...

Si vous suivez les Alouettes depuis plusieurs saisons, vous pouvez constater que les joueurs Canadiens ont en général de longues carrières à Montréal tandis que les Américains sont souvent de passage pour 1, 2 ou 3 saisons.

Anonyme a dit…

C'est le problème avec les Américains : la CFL est une façon de passer le temps en continuant à joueur au football ! Pour eux, ce n'est qu'un moyen de plus pour atteindre la NFL. La seule façon de favoriser l'émergence de quarts canadiens est de changer le règlement pour obliger un (deux ?)quart canadien sur trois. Mais ne vous inquiétez pas, ça n'arrivera pas de sitôt...

Je ne crois pas non plus qu'une équipe puisse signer un joueur universitaire pendant la saison. Ils doivent selon moi attendre la fin de la saison. Donc, Gagné est chez les Carabins pour y rester, ce qui ne veut pas dire qu'une équipe ne le remarquera pas s'il performe bien en 2009 et ne lui fera pas signer un contrat pour 2010.

Sylven

Als4ever a dit…

Je ne connais pas les règlements sur les signatures de joueurs universitaires. Mais je sais que l'an passé les Alouettes ont signé Mike Giffen de Queen's au début novembre (après que son équipe se soit faite éliminée, mais bien avant la Coupe Vanier)

Deux fans a dit…

Finalement on a la réponse, directement d'un joueur de Bishop's (par Twitter, impressionnant tout de même).

"Yes a CFL team has the rights to any CIS player past draft eligible, but the player would remain with the team 4 the season".

Donc la possibilité existe, et si j'étais le D-G d'une équipe de la CFL, qui connait une saison ordinaire, à laquelle il me reste des choix, je plongerais surement...

Parlant de Bishop's, n'oubliez pas que Keith Godding va tenter de se mériter un poste avec les Zoizeaux Tricolores (il n'a plus d'option)... un autre à ajouter au lot, ça va jouer dur à St-Jean tantôt... On viens de recevoir le line-up des Als pour St-Jean line-up des Als pour St-Jean, et Nickolas Morin-Soucy va conserver son #88... ;)

Anonyme a dit…

Donc, une équipe de la CFL peut signer un joueur non repêché pendant la saison mais ça ne lui sert à rien puisqu'il doit rester avec son équipe universitaire jusqu'à la fin de la saison. Aussi bien attendre le printemps suivant pour voir ce qu'il manque vraiment à ton alignement tant qu'à ça (retraites, échanges, départs vers la NFL, etc.).

Sylven

Deux fans a dit…

@Sylven, le joueur devrait rester avec l'Équipe de la CFL qui l'a repêché, donc il ne serait plus admissible à l'universitaire .

Et n'oublie pas que celui qui le signe s'assure que ce ne soit pas une équipe rivale qui le fasse...

Anonyme a dit…

Oups, j'avais mal compris la réponse dans ce cas ! Malgré tout, cette situation est très rare selon moi. En effet, je ne me souviens pas d'avoir vu un joueur universitaire "monter" dans la CFL pendant la saison. Il faut dire que ces joueurs sont aussi étudiants et qu'ils ne peuvent pas lâcher l'école comme ça.

Sylven

Deux fans a dit…

N'oublie pas que rendu à leur 5e année, souvent ils ont un bac de compléter et ils font des études supplémentaires pour se "spécialiser" davantage...

Dans le cas précis de Martin Gagné, son rêve est de jouer dans la CFL, et advenant un téléphone, je ne l'imagine pas refuser. Au pis aller, il terminera son bac en Ed Phy en hiver...

En passant, dans le commentaire précédent, on a linké l'alignement des Als... Dans celui-ci, ils listent N M-Soucy à 240 livres, pourtant l'an dernier à la même date il était à 220, intéressant...

Als4ever a dit…

Martin Gagné a vraiment couru le 40 verges en 4.72 secondes? C'est fiable comme résultat? C'est plus rapide que le 4.83 d'Étienne Légaré au E-Camp.

J'ai toujours pensé qu'il manquait un peu de vitesse pour dominer comme DE dans la LCF, mais si le 4.72 est vrai, je vais devoir me raviser.

Pour ce qui est de N M-S, disons que le site web est Alouettes est souvent généreux envers les nouveaux arrivants...

Als4ever a dit…

Pour le fun, je viens de vérifier avec les résultats du combine du dernier défi Est-Ouest. Doug Goldsby est listé à 6013 et 217 livres (j'imagine que c'est très précis)

Et bien sur le site des Alouettes, il est à 5'11" et 187 livres...

Finalement le site des Alouettes, c'est n'importe quoi...

Deux fans a dit…

Honnêtement, pour l'avoir vu en webcast (donc avec une petite résolution), on serait très surpris que Goldsby (il était QB de UBC en 2007) fasse 200 livres, si on avait à gager entre les 2, on miserait sur le 187 livres...

Deux fans a dit…

@Als4ever, Fiable comme résultat?? Tu doutes de nos sources? On consulte actuellement notre département du contentieux pour évaluer si on doit les dévoiler... lolll

Sur les foutus 40 verges, n'oublie pas que si le temps est pris manuellement vs électronique, ça donne un biais de .2 en faveur du manuel. (Si je me souviens bien de ma jeunesse d'athlétisme...) Tous les résultats de la combine de la Boule étaient électroniques en passant. (Mais le E-Camp était manuel, je crois, alors l'argument ne tiens pas... :S)

La question est: Pourquoi en 2009, ne donne t'on pas toujours des électroniques??? Beaucoup plus fiables, mais moins spectaculaires...

On croit qu'en ce qui a trait à E. Légaré, un des gros points qui a joué en sa faveur est le fait qu'à la combine de la Boule l'an dernier, il avait fait 10-12 lifts @ 225... au E-Camp, il avait relevé sa performance à 22. Les recruteurs aiment beaucoup les progressions, ça démontre du sérieux et l'espoir que le joueur peut encore s'améliorer...

Anonyme a dit…

Pour ce qui est du 40 de Gagné je crois qu'il s,agit d'un temps effectué sur une piste d'athlétisme c,est pourquoi c'est plus rapide par rapport a un tems sur du turf avec des souliers de foot on peut facilement enlever .10 voir .15 pour certain pour ceux qui courent sure le gazon alors selon moi Gagné est a peu pres de meme vitesse que Légaré

Deux fans a dit…

Bonne hypothèse Anonyme...

Ce qui serait intéressant de savoir ce sont les temps de Légaré et de Gagné (bien que je crois que le 4.72 proviens de là) à la Boule de l'an dernier, là on aurait les chiffres "head-to-head"...

Mais on peut s'entendre sur le fait qu'ils possèdent des chiffres similaires et que Légaré est sorti #2 du repêchage de la CFL.

Anonyme a dit…

C'est malheureux pour Gagné mais un autre joueur du Vert et Or sera au camp des Alouettes.

http://www.versusquebec.com/oneNouvelleEquipe.do;jsessionid=81D4C2395A40F983D78FF26B82D4E04A?oi=3680

Alain C.

Deux fans a dit…

Salut Alain, on l'avait twitté à 16:00 lolll Il ne te reste plus qu'à apprendre à twitter @allezlesbleuca (allez voir dans notre widget twitter pour le l'hyperlien direct)

Mais en passant, c'est un spécialiste de longues remises - faque, ça ne compte pas :P

Tant mieux pour le jeune, mais oufff, il va y avoir 3 recrues pour les longues remises - le pro c'est vraiment compétitif!

Anonyme a dit…

Un sujet connexe quoique relié directement au repâchage.

J'avais remarqué que le nom de Jonathan Lapointe n'apparaisait pas sur la liste des joueurs des Alouettes

Ce matin on confirme dans le Journal de Québec son congédiement juste avant le début des camps d'entraînements.

Je crains que l'on réserve le même traitement à Nickcolas Morin-Soucy, on le garde sur l'équipe de développement durant une année pour s'en débarasser l'année suivante.

Jacques L.

Anonyme a dit…

C'est la dure réalité des FB dans la CFL. Ils en repêchent tellement, en plus des RB qu'ils transforment en FB (dernier exemple en lice : Guillaume Allard-Caméus qui n'a pourtant jamais joué à cette position à Laval), qu'à un moment donné, il faut en retrancher ! Dommage pour lui, en espérant qu'il se recase ailleurs.

Je crois par contre que la situation est différente pour Morin-Soucy sur la ligne défensive, en tout cas je lui souhaite.

Sylven

Deux fans a dit…

Ce qu'on aime moins dans le cas particulier de Jonathan, c'est que les Als ont été le chercher après la saison de foot (décembre) et il le libèrent AVANT le camp d'entrainement.

Donc il a fait les manchettes en décembre, s'est promené tout l'hiver avec la caravane des Alouettes pour les représenter et ultimement vendre des billets, et on le congédie en mai!!!

On est d'accord que le foot professionnel soit une "dure réalité", mais là ça n'a pas rapport au foot, on trouve que se servir des gens uniquement pour des raisons marketing, sans aucun bénéfice pour lui, ça fait cheap!!

Au moins on aurait pu l'habiller en Zoizeau, pour le congédier après une semaine de camp. Me semble que les apparences seraient moins...

On écoutais une toune d'April Wine ce matin: "Rock'n Roll is a vicious game"...

Deux fans a dit…

On a ajouté une petite mise à jour au billet (en bas) en faisant une analogie avec Thaine Carter qui, bien que repêché, a vécu une situation similaire à Martin...

Anonyme a dit…

Vu de même, c'est vrai que ça donne la désagréable impression que Lapointe n'a servi que d'outil promotionnel... Est-ce que le repêchage de cette année aurait changé la donne pour les Alouettes en ce qui le concerne ?

Sylven

Deux fans a dit…

@Sylven, le repêchage de Benoit Boulanger (lui aussi centre-arrière avec les Verts), semble avoir influencer directement cette décision.

Dans les commentaires de Lapointe, ce qui semble surtout le décevoir, c'est de ne pas avoir obtenu la chance de se confronter directement à Boulanger et "que le meilleur gagne"...

Anonyme a dit…

Pas pour excuser les Alouettes mais je suppose que leurs dépisteurs voyaient un plus grand potentiel en Boulanger. Quand même, ils auraient pu inviter Lapointe au camp, au pire pour la forme et au mieux pour lui donner sa chance.

Sylven

Als4ever a dit…

La LCF a changé un peu ses règlements. Avant, il y avait une limite de 75 joueurs au camp (en plus des derniers choix au repêchage).

Maintenant, la limite n'est que de 68 joueurs. (excluant toujours les choix au repêchage).

Kerry Carter est p-e le meilleur CA de la ligue. Dahrran Diedrick est un bon backup. Martin Bédard & Benoit boulanger ne comptent pas dans la limite de 68. Les Alouettes ont donc seulement préféré Michael Giffin(ex-vedette de Queens) à Jonathan Lapointe.

Deux fans a dit…

@Als4ever - merci des explications. As-tu lu cet article de Jack Bedell sur les plans de Popp avant le repêchage? C'est intéressant. Sauf qu'on se demande où avait-il pris son attrait pour Mousseau... loll

Concernant Lapointe, le point qu'on fait concernant son embauche à des fins marketing reste tout à fait valide...

On a donc l'impression qu'à part peut-être Steenbergen, les Als n'auraient rien repêchés et ça n'aurait pas changé grand chose pour eux...