mercredi 7 septembre 2011

Alex Nadeau-Piuze - Joueur offensif de la semaine SIC

Notre Roux, en route vers le POW SIC | Superbe photo de Dom Bernier
Voici, tiré du communiqué des Carabins qui résume son accomplissement:


Montréal, le 7 septembre 2011 - Le quart-arrière des Carabins de l’Université de Montréal, Alexandre Nadeau-Piuze, a mérité le titre de joueur offensif de la dernière semaine de Sport interuniversitaire canadien (SIC). Son entrée sur le jeu au deuxième quart lors du match d’ouverture face aux Redmen de McGill a changé l’allure du match pour les Bleus. Il avait reçu pareil honneur au Québec mardi.

Nadeau-Piuze est entré dans le match alors que les Bleus tiraient de l’arrière 1-7 au début du deuxième quart. Rapidement, le joueur de 23 ans originaire de Repentigny a complété trois passes de touché pour donner les devants 22-7 à sa formation. Il a d’abord complété un jeu de 14 verges avec Rotrand Sené (Arts et sciences). Ensuite, il a réussi deux longues passes dans la zone des buts de 22 et de 33 verges à Félix Prévost (HEC Montréal, administration).

Nadeau-Piuze a finalement complété le match avec des gains de 283 verges par la voie des airs en complétant 23 de ses 32 tentatives de passe. L’étudiant en droit a finalement mené les Carabins à une victoire de 24-13.


En passant, comme le communiqué ne le mentionne pas (ahum ahmm), Alex terminé son Baccalauréat en Administration des Affaires le printemps dernier et poursuit dorénavant ses études en droit à l'UdM.

La LFUQ à l'honneur

Notons également la performance de Billy Lemoine, ailier défensif pour les représentants de la ville qui  a des apparitions de vrais cougars, qui s'est mérité le même honneur de l'autre côté du ballon.

Il y a quelque chose dans les céréales de la famille

Le frère cadet d'Alexandre, Samuel Nadeau-Piuze, s'est également mérité un titre cette semaine, soit joueur de la semaine des unités spéciales du Collégial Div. 3 en retournant 2 bottés d'un bout à l'autre pour les Phénix d'André-Grasset.


Prochaine étape

Alexandre a mentionné au camp d'entrainement que le point sur lequel il voulait s'améliorer cette année est la constance dans ses performances. Disons qu'il subira un vrai test samedi au PEPS en affrontant la défensive historiquement la plus chiche au Canada depuis que Wilfrid Laurier a déménagé de St-Lin-des-Laurentides à McGill.