lundi 30 août 2010

Buckle up, let's go (bis)



Première visite sur allezlesbleus.ca?

Bienvenue…

Nous sommes Deux Fans (le père et le fils) et sommes des partisans de longue date des Carabins, mais également du football universitaire en général. Nous rédigeons 3-4 billets par semaine principalement sur les Carabins, mais également tout ce qui entoure le football universitaire québécois et ce qui peut intéresser les fans (tel que le tailgate). Étant donné que la couverture du football universitaire est très mince dans la région montréalaise, nous sommes l’endroit pour s’abreuver d’information sur nos Bleus et leurs rivaux.

- Abonnez-vous au fil RSS , pour ne rien manquer des billets ou des commentaires.
- Ou plutôt recevez par courriel nos billets en vous inscrivant à l'endroit prévu. 

-  Sur notre de plus en plus populaire page Fan de Facebook
- Suivez-nous sur twitter (On twit TOUTES les nouvelles publiées à propos du football universitaire québécois ; on écrit des billets sur les Carabins, mais habituellement on twit sur les autres équipes) . Vous pouvez également suivre nos twits sur le site pour vous tenir au courant de l'actualité footbalistique.

- Lisez les libellés (tags) qui vous intéressent (on a écrit pas mal depuis le début du blogue il y a bientôt 2 ans) .
- Vous pouvez rechercher dans le site si un sujet (ou un joueur) vous intéresse particulièrement.

Vous trouverez toutes ces possibilités (et des millions d’autres encore!!!) dans la marge de droite.
Vous aimez particulièrement un article et/ou une photo? Vous pouvez partager votre enthousiasme à la fin du billet en question par le bouton « SHARETHIS » au bout du billet qui vous permet d’afficher votre intérêt sur Facebook ou Twitter ou encore de l’envoyer par courriel à une personne en particulier.



_____________________________________


Nous re-publions ce billet parce que notre lectorat a triplé depuis l'an dernier et également parce qu'il est un de nos favoris et qu'il est le billet idéal pour débuter une saison de football

Avec le camp d'entrainement qui se termine, on se permet de ressortir un texte qui avait paru dans la revue IForum de l'UdM. Bien que datant de 5 ans, et traitant de la saison inaugurale des Carabins en 2002, il possède encore toute sa pertinence. Il est le texte que nous avons croisé qui décrit le mieux la réalité culturelle quotidienne des joueurs des Carabins. En effet, seuls les Carabins sont confrontés à une telle diversité culturelle parmi les équipes de la LFUQ. Et ironiquement, comme il arrive souvent avec les Carabins, cette expérience est relatée par un étudiant provenant de Québec: Vincent-Thomas Maher.


14 août 2002; je viens de me taper Québec-Montréal. Ma Géo-Métro tient le coup. Pour un gars qui commence l’université dans deux semaines, j’ai l’air relax. En fait, je suis stressé comme un puceau. À 19 h, j’irai au premier entraînement de l’histoire des Carabins. Je dépose mes affaires et mange un sandwich qu’il est déjà 17 h 30. Je dois y aller. Sur le chemin, je réalise que j’habite à cinq minutes du terrain. Heureuse constatation qui m’aide à canaliser ma nervosité.

Je suis en retard. Il y a beaucoup de bruit dans le vestiaire. Je tourne le coin. Je pénètre. Un petit groupe de joueurs en uniforme discutent; «grouille-toi, mec», me disent-ils pour la forme. J’exécute. Ils partent. Ils ne m’ont pas demandé mon nom. Des yeux, je cherche mon casier. Je le repère. Sur le chemin qui m’y mène, je sens qu’on m’observe. Je souris, j’ai l’air cool, mais je suis petit dans mes shorts. J’arrive à ma case. Mon voisin de gauche, Mangumgu Pati, a la carte d’Afrique pendue autour du cou. Il me salue, sans plus. Mon voisin de droite me fait peur. Il a l’air d’un vrai «thug»; 6 pieds 5, 250 lb, un foulard aux couleurs d’Haïti sur la tête et les écouteurs sur les oreilles. Je le salue, mais il ne me répond pas. Je n’insiste pas. Dans ce vestiaire, on parle français, anglais, franglais et créole. Je m’ennuie un peu de Québec. La minorité visible ici, c’est moi.

Les premières journées du camp sont dures. Je dois m’adapter, les autres aussi. Ça cogne fort au football universitaire. Chacun veut faire sa place. Il y a bousculade, escalade et intimidation. À la café, on sent vraiment le choc des cultures. C’est aussi simple que classique; les Noirs d’un bord, les Blancs de l’autre. Il y a des clans. Il paraît que c’est normal. Ce n’est pas ce que Jacques Dussault, l’entraîneur, semble croire. À la pratique suivante, il nous parlera, longtemps, du football mais aussi de la vie. Il s’adressera à de jeunes adultes qui, apprenant ce qu’est la différence, ont du mal à voir par delà les apparences. Il a compris ça, Jacques. C’est pourquoi il nous obligera à manger ensemble, en équipe. Je sais maintenant que l’emplacement de mon casier n’a rien d’aléatoire. Au souper suivant, on mange ensemble. Cela se passe bien, de mieux en mieux et, sur le terrain, on le sent. Je m’ennuie moins de Québec maintenant.

20 octobre 2002; dernière pratique de la saison. Je me sens nostalgique. L’année prochaine, certains ne reviendront pas. Dans un coin, Fritznel Casaneuve et Rodney Pierre taquinent les gars de Saint-Georges de Beauce sur leur accent d’habitant. Tout de suite, Samuel, un gaillard de 6 pieds 2, du Lac-Saint-Jean, défend ses compères des régions, en créole, oui monsieur! Les Haïtiens sont trop crampés pour répliquer. Ils rient fort, les Haïtiens. Ils vont me manquer. Greg, mon voisin de 6 pieds 4, 250 lb, va me manquer aussi. Il faisait du bon riz haïtien, Greg. Je suis sûr qu’il aurait aimé Québec.

21 octobre 2002; dernier match. Un genou au sol, main dans la main, nous attendons tous que Jacques nous fasse son speech. Il y a quelque chose de fort entre nous. De par nos différences, nous formons une équipe solide. Comme quoi, lorsqu’on partage un objectif commun, on en arrive à s’accepter, à s’apprivoiser, à se comprendre et parfois même à s’aimer. Saison difficile; 0 victoire et 7 défaites. Personne ne veut en perdre une huitième, mais peu importe, la vraie victoire est déjà remportée. Personne n’en parlera, mais tout le monde le sait. Je le sais. Je regarde Mangumgu Pati dans les yeux et je sais qu’il le sait. Les gars de la Beauce le savent. Ousmane Koly, Fritznel et Sanchez le savent. Les gars du Lac le savent, Greg aussi. Jacques nous regarde, tous. Il nous aime, Jacques. Aujourd’hui il n’y a qu’une couleur qui signifie quelque chose pour nous tous. Cette couleur, c’est le Bleu des Carabins de l’Université de Montréal. Jacques est heureux, nous aussi, «Buckle up. Let’s go», dit-il. Et ce fut un bon match...


Vincent-Thomas Maher, un étudiant en communication, l'a soumis à un concours portant sur les relations interculturelles au Québec.  Les juges, des membres de la Commission canadienne des droits de la personne, lui ont accordé le premier prix.



Avec le passage du temps les instructeurs et les prénoms ont changé, on parle dorénavant de Marc Santerre et de Djems, Rotrand, Rudy, Zachary et Nadis, mais également d’Alexandre, de Mathieu, de Jean-Christophe (ça prenait bien un prénom composé) et de Olivier, cependant la trame de fond demeure la même...



Kick-off inaugural de la saison 2010 par Pierre-Paul, jeudi 2 septembre @19:00, 3 heures plus tôt pour le tailgate.


Photo de l'édition originale des Carabins 2002 - gracieuseté de l'Université de Montréal


13 commentaires:

Le Nain a dit…

Super intéressant comme texte et très bien écrit en effet. Bien aimé le wrap-up fait à la fin, avec les changements de noms, pour préparer la saison 2010.

Bref, bonne saison aux adversaires du côté obscur de la 20. En espérant que notre rivalité se poursuive sur le chemin qu'elle est en train de prendre, loin des débordements d'il y a 3-4 ans.

Longue vie aux Carabins, l'équipe qui est la plus plaisante (et aussi la plus dure) à battre. Par contre, je n'irai pas jusqu'à vous souhaiter une Dunsmore... faut rester réaliste !!

;)

Le Maître du Monde a dit…

C'est toujours plus le fun quand on a qqu'un à hair et à respecter! Le Canadian contre les Nordiques c'est mieux que contre Ottawa, ou même Boston :)

Les matchs UdM vs Laval sont toujours les matchs les plus intéressant et les plus émotif.

La saison 2010 sera la meilleur depuis longtemps. Même si Laval reste l'équipe à battre, l'arrivée de de nouveau QB pour diriger l'attaque va mettre du piquant dans la compétition. Sherbrooke, BU et ConU ont tous améliorés leur équipe. Rien n'est gagné pour personne...

... PlayBall!!!!

Le Maître du Monde a dit…

Je me souvenais plus de ce texte. Un mot...

...SOLIDE!

Deux fans a dit…

@Le Nain - Si on a un souhait à faire c'est : "Le moins de blessures possible" et ce pour toutes les équipes... QU,on voit les meilleurs joueurs se mesurer l'un à l'autre fair & square...

@Mdm - Ce qu'on aime particulièrement de ce texte c'est qu'il saisit bien la "substance" de l'équipe des Carabins...

Anonyme a dit…

excusez-moi si ca n'a pas rapport mais je ne trouve pas Matthieu Trudeau sur l'alignement des Carabins...simple erreur?

Steph

Hohly a dit…

Bien content que le climat soit redevenu meilleur !

Un peu sur le sujet de Marco Iadelucas, Laval devrait être 60/40 passes et courses. À votre avis, quelle sera la proportion pour les Bleus ? Moi je penche 30/70 passes et courses.

Als4ever a dit…

@Hohly

Lors de la meilleure saison de Mroué en 2005 ainsi que lors de la première saison de Brouillette en 2006, le ratio a été de 40% passes et 60% courses. J'anticipe pas mal la même chose.

Sylven a dit…

L'an passé, avec la blessure de Groulx, Laval a été presque 50-50 (235 passes vs 231 courses), tandis que Montréal, avec la blessure de Brouillette, a été 38% passe et 62% course. Les deux équipes devraient selon moi garder des proportions similaires cette année.

Deux fans a dit…

On est sur le game preview intitulé Match #1 : La bataille des Roux.

Au match d'Alex N-P vs Sherby l'an dernier, on était à 73% en faveur de la course. Si on court plus de 50% (tel qu'attendu), Rotrand aura définitivement besoin d'aide d'Olivier Renière ou peut-être même de Rudy Williams. On aimerait voir Rudy pounder la O-line à partir du milieu du 3e quart...

Ce qui va être intéressant aussi, c'est le % de Sherby, qui n'ont plus de P. Fils pour faire 57% des courses comme à l'affrontement à Sherby.

Sylven a dit…

Le pourcentage de passe de Sherbrooke n'aura pas le choix de monter cette année (46% en 2009)avec le départ de Fils. Et oui, Sené va avoir besoin d'aide si celui des Carabins descend sous les 40%.

Anonyme a dit…

Réponse @ anonyme
Je crois que Mathieu Trudeau ne joue plus au Football problème à son genou désolé!!!!!!!!!!!!

Anonyme a dit…

Matthieu Trudeau ne joue plus au football?!?! Wow...c'etait une sinon la premiere recrue committee...d'ailleures je pense que c'est lui sur la photo qui fait le lien avec la section recrutement du site des deux fans...

Qqn peut confirmer si c'est vrai au'il arrete le foot? Ca me renverse si c'est le cas...

Steph

Deux fans a dit…

@Steph - On attends une confirmation, mais selon ce qu'on en sait, ça ressemble à ça...

Suite à son opération au genou, il n'a plus de vitesse... est-ce temporaire ou permanent, c'est ce qu'on tente de savoir...