jeudi 2 juillet 2009

CFL: "This is our League" - Vous en êtes bien sur?


Neate Sager du CIS Blog a compilé une liste des joueurs partants (et sur la liste de blessés) d’ex-joueurs d’Université de la SIC évoluant parmi une des 8 équipes de la CFL. Les données étaient valides avant le botté d’envoi d’hier, fête du Canada. Ils ont été triés par le nombre de joueurs /Université :




Mise à jour, allez au bas du billet, vous retrouverez une liste exhaustive des 26 québecois évoluant actuellement dans une équipe de la CFL:

10 — McMaster
8 — Regina
7 — Laval, Manitoba, Queen's, Saint Mary's, Saskatchewan
6 — Simon Fraser
5 — UBC, Calgary, Laurier, Ottawa, Western
4 — Concordia, Windsor
3 — Alberta, Bishop's, McGill, York
2 — Acadia, St. FX
1 — Guelph, Sherbrooke, Waterloo
0 — Montréal*, Mount Allison, U of T

Et par conférence:

L’Ouest Canadien: 41 (5.9 joueurs par université)

L’Association Universitaire Ontarienne: 41 (4.1 joueurs par université)

La LFUQ : 18 (3 joueurs par université)

Et la Conférence Atlantique 11: (2.8 joueurs par université)

Généralement, on attribue le même poids à l’addition des conférences du Québec et des Maritimes, donc nous serions à 29 vs 41 pour les 2 autres conférences.

Prenez note que les Alouettes et les Stampeders (les 2 finalistes à la Coupe Grey l’an dernier), ont le moins de joueurs de la SIC parmi les équipes de la CFL.

Faites attention de ne pas confondre les non-imports vs les joueurs de la SIC. Martin Bédard et Étienne Boulay chez les Als en sont de bons exemples, n'ayant ni l'un ni l'autre jamais évolué dans la SIC. Et de la même façon, les joueurs québécois vs les autres (les 3 joueurs des Gaiters, Chris Cvetkovic, Burke Dales de COnU et Craig Hetherington de Mc Gill) proviennent d’autres provinces)

Il serait très intéressant de faire la même analyse avec le ratio des joueurs Québecois vs l’ensemble des non-imports évoluant dans la CFL. Voir la mise à jour...

.. et avec les instructeurs?? (À part Chapdelaine? Bellefeuille est un Ottawais à part entière)

Rappelons que depuis quelques années il y a toujours au moins trois équipes de la LFUQ dans le top 10 de la SIC et que l’équipe responsable d’un des plus gros tailgate de football au Canada a remporté 4 des 6 dernières Coupe Vanier…

* snifff

Mise à jour: Un de nos commentateur fidèle, Als4ever (nous on préfererait Carbs4ever, mais que voulez-vous...) a colligé une liste qu'on croit complète des Québécois évoluant dans la CFL:

"J'ai listé les joueurs qui font partis de la formation de 46 joueurs de chaque équipe (plus quelques blessés qui devraient normalement faire partie de la formation de 46 joueurs)

Centres-arrières
Bertrand Mathieu, Eskimos

Receveurs
Deslauriers Eric, Alouettes
Desriveaux Danny, Alouettes
Challenger Kevin, Eskimos
Arthur Jabari, Stampeders

Ligne offensive
Brodeur-Jourdain Luc, Alouettes
Picard Dominic, Argonauts
Lambert Paul, Alouettes
Parenteau Marc, Roughriders
Gauthier Alex, Tigercats
Marcoux-Gagné Cedric, Tigercats
St-Pierre Jonathan, Roughriders

Ligne défensive
Chevrier Randy, Stampeders
Légaré Etienne, Argonauts
Robede Miguel, Stampeders
Kashama Alain, Stampeders

Secondeurs
Calixte Marc, Stampeders
Labbé Pierre-Luc, Blue Bombers
Carrière Jean-Nicolas, Argonauts
Kashama Fernand, Stampeders

Demis défensifs
Boulay Étienne, Alouettes
Proulx Matthieu, Alouettes

Spécialistes
Robichaud Matt, Tigercats
Frenette, Jocelyn, Roughriders
Bédard Martin, Alouettes
Adrian Davis, Argonauts


Total: 25
Alouettes: 7
Stampeders: 6
Argonauts: 4
Tigercats: 3
Roughriders: 3
Eskimos: 2
Blue Bombers: 1
Lions: 0

Donc, sur un bassin d'environ 168 joueurs "non-import"(21 par équipe), j'arrive à 26 Québécois, soit 15% du total.

Pour ce qui est des coachs et dirigeants (sans recherche, donc je peux en oublier):
-Wally Buono (entraineur-chef & DG Lions) NDLR: On ignorait que Buono venait de Mtl (bien qu'on s'en rappelle du temps des Als), impressionnant Als4ever. Sauf qu'étant le seul avec aucun Qbcer dans son club, on ne peut dire que ça nous aide!

-Danny Macioccia (DG Eskimos, ancien entraineur-chef)"

13 commentaires:

Als4ever a dit…

Voici une tentation d'analyse des joueurs Québécois dans la LCF. J'ai listé les joueurs qui font partis de la formation de 46 joueurs de chaque équipe (plus quelques blessés qui devraient normalement faire partie de la formation de 46 joueurs)

Centres-arrières
Bertrand Mathieu, Eskimos

Receveurs
Deslauriers Eric, Alouettes
Desriveaux Danny, Alouettes
Challenger Kevin, Eskimos
Arthur Jabari, Stampeders

Ligne offensive
Brodeur-Jourdain Luc, Alouettes
Picard Dominic, Argonauts
Lambert Paul, Alouettes
Parenteau Marc, Roughriders
Gauthier Alex, Tigercats
Marcoux-Gagné Cedric, Tigercats
St-Pierre Jonathan, Roughriders

Ligne défensive
Chevrier Randy, Stampeders
Légaré Etienne, Argonauts
Robede Miguel, Stampeders
Kashama Alain, Stampeders

Secondeurs
Calixte Marc, Stampeders
Labbé Pierre-Luc, Blue Bombers
Carrière Jean-Nicolas, Argonauts
Kashama Fernand, Stampeders

Demis défensifs
Boulay Étienne, Alouettes
Proulx Matthieu, Alouettes

Spécialistes
Robichaud Matt, Tigercats
Frenette, Jocelyn, Roughriders
Bédard Martin, Alouettes

Total: 25
Alouettes: 7
Stampeders: 6
Tigercats: 3
Argonauts: 3
Roughriders: 3
Eskimos: 2
Blue Bombers: 1
Lions: 0

Donc sur un bassin d'environ 168 joueurs "non-import"(21 par équipe), j'arrive à 25 Québécois, soit 15% du total.

Pour ce qui est des coachs et dirigeants (sans recherche, donc je peux en oublier):
-Wally Buono (entraineur-chef & DG Lions)
-Danny Macioccia (DG Eskimos, ancien entraineur-chef)

Anonyme a dit…

Morin-Soucy n'est pas considéré comme faisant partie des Alouettes vu qu'il est blessé ? Ce résumé donne la curieuse impression que la LFUQ est sous-représentée dans la CFL :( A la décharge du Québec, deux nouvelles équipes ont joint la ligue il y a relativement peu de temps (7 ans pour Montréal et 5 ans pour Sherbrooke).

Les joueurs de l'Ouest semblent vraiment avoir la cote pour les sept équipes qu'ils ont... Visiblement, les meilleurs joueurs ne proviennent pas tous des meilleurs équipes, quand je vois Regina et McMaster en tête du palmarès !!

Sylven

P.S. Dans la dernière phrase, j'aurais tendance à remplacer "d'un des" par "du" étant donné que le tailgate de Laval est selon moi le plus gros au Canada ;)

Deux fans a dit…

@Als4ever: Maudite belle job, on va mettre ton commentaire dans une mise à jour.

À vue de nez, le seul manquant est le DT Adrian Davis des Argos, il habite Greenfield Park et à joué à ConU. Tu as compté Mike Renaud comme un Ottawa?

@Sylven: T'as oublié que Morin-Soucy, n'est pas blessé, il est à la "retraite"...

Pour l'Ouest, on imagine que jouer à proximité des équipes professionnelles possède ses avantages.

ET tu nous croiras peut-être pas, mais on avait originellement écrit "le plus gros"... mais on a hésité parce qu'il nous semble que Regina ou Edmonton, en aurait tout un aussi...

Anonyme a dit…

Belle job en effet Als4ever.

Voici un autre bon travail provenant d'un autre site parlant de football universitaire (www.cisfootball.org), soit l'assistance moyenne par université l'an dernier :

Laval 13,861
Western 7183
Sherbrooke 7023
Queen's 5878
Laurier 4849
McMaster 3878
Montreal 3796
Saskatchewan 3420
Saint Mary's 3084
Concordia 3064
Guelph 3010
McGill 2937
Regina 2481
St. FX 2386
Waterloo 2350
Bishop's 2290
Toronto 1896
Windsor 1818
Manitoba 1813
UBC 1738
Calgary 1716
Acadia 1630
Mount Allison 1561
Simon Fraser 1343
Alberta 1250
Ottawa 1084 (1445 pour 3 matchs)
York 250 (1000 pour 1 match)

Donc, basé là-dessus, les plus proches poursuivants de Laval au niveau de la grosseur du tailgate risquent forts d'être Western et Sherbrooke, à moins que Regina et Alberta fêtent pour dix !!

Sylven

Deux fans a dit…

Merci Sylven, on avait déjà utilisé cette liste dans un de nos billets. On suspecte même que Jacques L. l'ait pondu...

Mais par rapport au tailgate, on vous accorde sans discussion celui du foot universitaire canadien, le doute qu'on soulevait était par rapport aux équipes de la CFL, parce qu'à notre connaissance, les équipes autres que mentionnées n'ont pas de tailgate de l'ampleur du votre...

Als4ever a dit…

Ouin, NMS était borderline. J'aurait peut-être du l'inclure. À regarder Jeff Robershaw jouer sur les unités spéciales hier, NMS aurait fait une bien plus belle job.

J'ai complètement oublié Adrian Davis qui a déjà appartenu aux Alouettes.

Mike Renaud est né à Ottawa, alors je l'ai disqualifié...

Anonyme a dit…

En ce qui concerne la liste des asssistances aux matchs universitaire, j'ai parti le bal en compilant les statistiques pour le Québec et en le publiant sur cisfootball.org.

C'est Axer un fan des Axemen d'Acadia qui a terminé le travail.

En passant les Deux fans, vous aussi pensez que l'ami Glen prépare son recrutement à Canton, Ohio.

Jacques L.

Deux fans a dit…

@ Jacques L. Oui, sur le blogue de Capital Region Football qui parlait du modèle de Laval on a écrit:

Very interesting article and comments, the only point that we would like to put the spotlight on… is over and above everything else, the success of a team depends more on its recruitment than on their financial success.

And when you have the winning ball rolling in your favor, you can get the best players because they want to be in a winning team, win Vanier Cups, and because you win, you get to be the coach of the national junior team where you can “sell yourself” to the coming best players…


Et on ajoute que la deuxième phase approche, le succès du R & O depuis plusieurs années attire de plus en plus les meilleurs jeunes athlètes de la large région de Québec (qui préfèrent le football au hockey, soccer et autres) qui rêvent de jouer pour les Rouges, constituant une pépinière de très haute qualité de joueurs de football, se destinant naturellement à leur équipe fétiche.

Mais on trouve que tout ça est de bonne guerre, et comme tu le mentionne souvent: "On n'a qu'à gagner..."

Dom a dit…

C'est en voyant les chiffres de Sylven, qu'on voit bien que le monde de Québec sont pas normal!!! lol

Dom a dit…

2fans: c'est drôle, quand on parlais de l'arrivée de Santerre à la barre des bleus, beaucoup de gens disaient: yes il va être plus facile de recruter les meilleurs, particulièrement ceux du Vieux-M, qui à l'époque étaient les meilleurs. Car à quantité de bols d'or remporté, on croyaient que les ex spartiates voudraient continuer avec un coach gagnant qu'ils connaissaient. Mais sans avoir de statistique, je crois pas que ce ne fut le cas, les bons du vieux ont continués d'aller à Laval...
Mais bon, on va ben finir par y arriver

Anonyme a dit…

Non, Santerre a en effet attire vers lui un tres grand nombre de joueurs du Vieux - la grande majorite, sauf quelques exceptions (certaines notables...)

Pour ce qui est de la position de M. Constantin a la barre d'equipe Canada, c'est une arme a deux tranchants....des joueurs qui ne sont pas satisfaits de leur utilisation ou qui n'aiment pas le style d'un certain coachs peuvent aussi voir les choses differemment...on entend que Carl Brennan comme coah des OL n'a pas un style qui plait a tout le monde...

Et puis s'ils se font ramamsser en finale....

Anonyme a dit…

C'est sûr que si on considère les tailgates de la CFL, ça change la donne !! Dom, en quoi supporter massivement son équipe de football universitaire est anormal ?

Santerre a attiré beaucoup d'anciens spartiates chez les Carabins, le meilleur exemple étant cette année avec à peu près seulement Jean-Alexandre Bernier (DL) qui lui a échappé. Le fait est que le Vieux-Montréal n'a plus l'exclusivité des bons joueurs collégiaux francophones avec l'émergence de Garneau.

Je continue de penser que l'implication d'un entraineur universitaire avec les équipes junior, même si son style ne peut pas plaire pas à tous, est encore un bon gage de succès dans les recrutements futurs. En tout cas, j'y vois plus de positif que de négatif car les jeunes apprennent à te connaitre et à apprécier ta compétence (ce qui est sûrement le cas avec Constantin). Certains joueurs associeront même l'entraineur à la bonne expérience qu'ils ont vécue, surtout si l'équipe a eu du succès, ce qui aura un impact quand viendra le temps de choisir leur université.

Et une défaite en finale contre les USA, qui ont cette fois une vraie équipe junior nationale, serait loin d'être déshonorante selon moi. Tout dépendamment de la façon dont l'équipe canadienne jouera... Et l'expérience qu'ils auront vécue sur et en dehors du terrain restera gravée dans leur mémoire pour longtemps.

Sylven

Deux fans a dit…

On est pas mal d'accord avec toi Sylven, de plus, mettons 1 ou 2 années plus tard, lorsque le recruteur (coach) et le joueur iront dîner ensemble pour discuter des possibilités de jouer pour leur équipe, disons que ça va faciliter de beaucoup le "contact" de la première discussion. Contrairement disons à Santerre et Bolduc qui devront partir de zéro pour établir une crédibilité...

... et si vous voulez l'avis d'un ex-rep, ça vaut de l'or...

Conservez vos commentaires pour le Mondial Junior, nous devrions avoir un billet sur le sujet autour de midi...