mardi 7 juillet 2009

Le JWC, du maraudage éhonté?


On a eu la confirmation de nos doutes dans cet article du Nouvelliste de Trois-Rivières au sujet d’un des athlètes les plus en vue du recrutement 2010.

Guillaume Bourassa, de La Tuque évolue comme porteur de ballon avec les de Cougars de Champlain-Lennoxville. Il a terminé avec la meilleure fiche de verges par portée (une moyenne extraordinaire de 8.65) au collégial AAA l’an dernier et représentait son pays au Championnat Mondial Junior à Canton la fin de semaine dernière. Il termine son séjour collégial en décembre 2009 et fera donc son admission à l’université en janvier.

Questionné par le journaliste Robert Martin : « Pourrait-il choisir, par la suite, de faire une demande d'admission à l'Université Laval et, ainsi, rejoindre Glen Constantin, l'entraîneur-chef, et Justin Éthier, le coordonnateur à l'attaque, avec le Rouge et Or, ceux-là même qui ont dirigé l'équipe canadienne? »

Guillaume a répondu : «J'ai apprécié jouer pour eux, et évidemment on a effleuré le sujet. Mais, ce n'était pas vraiment le temps de s'engager tout de suite. Et puis, je préfère y penser encore quelques temps»

Ça confirme ce qu’on clame depuis la semaine dernière, le JWC est un prétexte pour permettre aux instructeurs d’accéder directement aux athlètes convoités! Notons que les seuls instructeurs représentants UNE université francophone proviennent des détenteurs de la Coupe Vanier, le R & O (avec Glen Constantin en tête) qui ont ensuite sélectionnés d’autres instructeurs représentants UNIQUEMENT des universités anglophones Bishop’s (Loranger) et Concordia (Warren Craney) et Ontarienne pour compléter le personnel d’entraineur. Belle façon de laisser en plan ses rivaux les Carabins et le Vert & Or.

Deux faits à ajouter : Les Américains empêchent toute démarche de recrutement des joueurs de High School vers le niveau universitaire en juin et juillet. Les recruteurs pris en défaut seraient sanctionnés sévèrement. Notons que les recruteurs amerloques n’avaient même pas droit d’assister aux matches à Canton! Alors qu’au Canada on a donné au loup les clés de la bergerie!

Pourquoi les américains envoient des instructeurs High School au Championnat? Nous avons l’avantage d’avoir un niveau plus élevé que les High School, soit nos CEGEP, avec des instructeurs extrêmement compétents tels Jean-François Joncas (Lennox) et Pat Boies (F-X Garneau) qui bénéficieraient surement d’être confrontés avec d’autres instructeurs des mêmes groupes d’âge un peu partout dans le monde. Pour permettre aux athlètes et entraineurs collégiaux d’être en compagnie des meilleurs entraineurs, il serait possible d’offrir une chance égale aux entraineurs universitaires d’aller passer une journée au camp d’évaluation des juniors (un peu comme les Alouettes font avec les instructeurs universitaires).

22 commentaires:

Anonyme a dit…

ben voyons...du maraudage....hommes de peu de foi...

il y a une ou deux surprises a venir de la Belle Capitale qui n'ont rien a voir avec le championnat Junior mais qui vont quand meme en faire sursauter plsu d'un...stay tuned...

Anonyme a dit…

Je serais plutot d'accord avec le billet des Deuxfans....c'est pas normal comme structure. Il semble que Constantin ait eu le choix de ses adjoints, et qu'il ait voulu specifiquement ecarter Santerre en raison du comportement de ce dernier durant la derniere periode de recrutement...si c'est vrai, c'est pas joli...

Le post precedent fait reference a un gros coup des rouges...je pense savoir a quoi il fait reference, et si c'est confirme c'est en effet un gros coup...mais je ne dirais rien avant que ca se confirme...ce qui n'est pas le cas a ma connaissance...

P-A a dit…

C'est bizzare pourtant, car pour le championnat junior en 2007, constantin n'avait pas hésité à nommer Santerre sur l'équipe d'entraîneur en tant qu'entraîneur des demis-défensifs. (D'ailleur il y avait une très belle photo de Santerre avec son futur joueur étoile Frank Bruno prise lors de ce championnat dans un article de Remi sur le recruttement des bleus cette année-là).

C'est évident que le fait de cotoyer les joueurs dans ce contexte peut donner une longueur d'avance, qu'onle veuille ou non, car ça permet au jouer de voir s'il est confortable avec un entraîneur, mais de là à crier au complot, il y a tout de même une marge selon-moi.

Als4ever a dit…

Des rumeurs de transferts provenants de l'équipe qui a 15 receveurs tout-étoile dans sa formation? Intéressant...

Deux fans a dit…

Attention, nous n'affirmons pas que c'est un complot Anti-Carabins... ou anti-Santerre ou anti Bolduc. Car n'oubliez pas que Sherby est une équipe francophone également. Nous disons que c'est une situation qui favorise beaucoup trop le Rouge & Or pour une ligue de football qui aspire à être équilibrée.

Croyez-vous qu'aux États-Unis on tolérerait un seul moment une situation si injuste?

Surement l'article auquel tu fais référence P-A.

Quant à votre surprise, annoncez-vous le retour de Tristan Jones? :P

Anonyme a dit…

Non, c'est pas le retour de Tristan Jones (excellent!), mais bien l'annonce d'une nouvelle surface synthetique au Peps, avec le logo d'Ameublement Tanguay au centre du terrain, ainsi que le logo des producteurs d'oeufs du Quebec dans la zone des buts ouest, et de celui de Budweise dans la zone des buts cote est.

Le logo de l'universite devrait toujours apparaitre sur les casque des joueurs, quoique ce n'est pas encore confirme....

Anonyme a dit…

En tous cas, Bourassa a de bonne chance de suivre les traces de son demi-frère Nicolas Bisaillon.

http://www.cyberpresse.ca/le-nouvelliste/sports/200906/26/01-879043-guillaume-bourassa-a-gagne-son-pari.php

Malgré qu'il étudie en administration et tout est possible... car Sherbrooke est une excellente université plus particulièrement en administration si je me rappelle bien.

Et je sais que les partisans de Laval vont vouloir également l'excellent reçeveur Adam Thibault. Mais s'il a décidé d'opter pour les Cougars au lieu de F.X.-Garneau, il y a sûrement une raison.:)

Alain C.

Deux fans a dit…

Le demi-frère de Nicolas Bisaillon??? On l'avait manqué celle-là... Va falloir activer notre réseau d'information Latuquois! lolll
Good "heads up play" Alain C.

D'un point de vue stratégique, Sherby serait son meilleur choix, les Bleus et les Rouges sont solides en RB pour quelques années, tandis qu'avec Pascal Fils qui termine son séjour universitaire en 09, ce serait un naturel. De plus, après avoir passé 2.5 ans à Lennoxville, il doit être à l'aise dans cette belle région.

Nicolas avait fait son collégial à 3-R.

Pour la nouvelle surface au Peps, c'est toujours sain de voir des commanditaires s'impliquer. Pourvu qu'ils mettent la surface très épaisse pour ralentir S. Lévesque! lolll

Anonyme a dit…

En tous cas, ça va être le porteur de ballon le plus convoité. Et pour le Vert et Or, il faudra s'assurer qu'il demeure en Estrie. Et sûrement que Pascal Lochard(Vieux-Montréal) et Olivier Nassif-Bouchard(Beauce) seront également très convoités si on ne peut s'assurer de la présence de Bourassa.

Alain C.

Dom a dit…

P-A J'dis ça comme ça, mais ne serait-ce pas plus le fait que son meilleur chum, et coéquipier a Vanier était déjà QB avec les bleus?

P-A a dit…

à Dom : Peut-être, mais on pourrait aussi dire que si jamais Bourassa se joint au Rouge et or c'est parce que son beau-frère (Nicolas Bisaillon) lui casse les oreilles depuis 3 ans avec les récits de son passage à Laval et que lui aussi a envie de connaître qqe chose de similaire.

On peut ben dire ce qu'on veut finalement, ça ne changera pas grand chose. Pour ce qui est de la citation de Bourassa au sujet du recruttement disant :" ...on en a parlé un peu..."
ça peu vouloir dire pas mal de chose.

Je ne sais pas pourquoi il n'y avait pas plus d'entraîneurs des équipes francophones. Ça peut être aussi simple que d'éviter de donner une raison au reste du canada pour critiquer le nombre élevé de québecois sur l'équipe (avec le recul on sait que c'est parce que le reste du Canada n'en ont rien à foutre de jouer sur leur équipe nationale, mais bon ça c'est une autre histoire).

Anonyme a dit…

Bon ça y est, la machine à rumeurs est déjà lancée pour Bourassa et les autres et on est seulement en juillet !! Je ne savais pas que Bisaillon était son demi-frère ; ça ne nuira certainement pas à la cause du Rouge & Or. N'oublions pas que Laval perdra deux RB dans les prochaines années, soit Allard-Caméus (si ce n'est pas déjà fait) et Sénécal, donc l'ajout de Bourassa serait sûrement bienvenue malgré le brio de Béland et Lévesque l'an dernier. Surtout que ce dernier n'a que trois ans d'éligibilité restants et Ethier aime bien avoir une rotation dans le champ arrière. C'est certain que Sherbrooke en aurait encore plus besoin étant donné son manque de profondeur à cette position (quoique après le départ de Fils, Bernard-Perron pourrait revenir à sa position naturelle). En tout cas, ce sera son choix en janvier.

Quant aux rumeurs de transfert des Anomnymes ne signant pas leurs commentaires et ne nous donnant aucun détail, j'attends quelque chose de plus concret avant de me prononcer...

Je sens aussi un brin de jalousie dans le commentaire d'un Anonyme sur l'implication massive des commanditaires derrière le football universitaire à Québec...

Jones est de retour dans l'Ouest (Dinos de Calgary), pas de danger qu'il revienne au Québec. Il a trouvé que le calibre était bien trop fort ici, et il avait juste vu le camp d'entrainement du Rouge & Or !! ;)

C'est sûr que la présence de trois entraineurs de Laval est une occasion de débuter subtilement le recrutement pour l'an prochain et la façon simple de régler la situation serait que cette équipe soit coachée par des entraineurs collégiaux. Maintenant à savoir si les entraineurs des autres équipes francophones ont été volontairement écartés, on n'a aucune information à cet effet, donc ne partons pas en peur non plus. Le raisonnement de P-A ne m'apparait pas mauvais à cet égard.

Sylven

Anonyme a dit…

Je pensais que Jones allait a St-Marys's avec son frere Devon? En tout cas c'etait sur le site des Huskies...

Anonyme a dit…

Effectivement, je pensais que Jones retournait dans son coin de pays (il est de l'Alberta), mais j'étais dans le champ. Il jouera bel et bien à St. Mary's cette année.

Sylven

Deux fans a dit…

Lachez-nous avec la "musicographie" de Tristan Jones, on ne voulait que faire une blague avec ça nous!! lolll

@Sylven, recommencez pas le coup d'un 4e porteur de ballon #1, après celui de vos 14 receveurs #1 lolll

Si vous cherchez quelque chose, songez à remplacer Samuel Fournier, comme on l'a dit précédemment, s'il apprends à long snapper, c'est certain que vous allez le perdre l'hiver prochain...

P-A a dit…

peut-être qu'on (Laval) devrait commencer à penser à convertir des receveurs étoiles en OL... Est-ce que c'est possible de combiner 2 receveurs étoiles pour obtenir un OL étoile?? (du genre de "je te donne 2 petits contre 1 gros") :P

Anonyme a dit…

En fait, le RB #1 sera sûrement Lévesque jusqu'à ce qu'il gradue mais il ne lui restera que deux ans après cette saison vu qu'il a fait son cégep en quatre ans. Ensuite, Béland et une recrue (disons Bourassa !) se battront pour le poste de #1.

Effectivement, avec le départ d'Arcoite et peut-être aussi de Fournier l'an prochain, il faudra de la relève au poste de FB. Sénécal aurait le physique de l'emploi selon moi s'il prenait un peu de poids (6' - 200 lb en 2008).

Feoli est clairement le receveur #1. C'est après que ça se corse pour le classement !! Et non P-A, le football n'est pas comme les billes : deux petits n'égalent pas un gros !! ;)

Sylven

Dom a dit…

P-A Moi en fait, j'parlais seulement pour le cas Frank Bruno. Toute façon, Je ne suis pas un pro du foot comme vous tous, j'y connais seulement pour les prises de vues, et pour être franc, je crois humblement seulement commencer a pouvoir bien prévoir les jeux pour prendre de pas si mal prises de vue. Je n'suis qu'un fan inconditionnel des bleus... (je suis un ex-bleu d'une autre discipline)

Anonyme a dit…

Sujet connexe mais je soulève le point ici quand même. Que pensez-vous de Football Canada qui change les règles d'éligibilité pour participer au championnat canadien dans le but évident, à mon avis, de défavoriser le Québec ? Ça commence à en agacer certains qu'on soit devenus la nouvelle puissance au pays... Le Québec a remporté le championnat en 2007 et 2008.

En effet, le règlement a été modifié cet hiver pour que les joueurs qui ont joué plus d'une saison au niveau post-secondaire (cégep, junior ou universitaire) soient inéligibles. Or, les Québecois finissent l'école secondaire un an plus tôt que les autres Canadiens. De plus, les joueurs qui ont participé au championnat international en Ohio sont inéligibles. Or, le Québec comptait 46 des 67 joueurs sur l'équipe nationale !!

C'est quoi l'idée d'avoir un championnat national junior si on n'invite pas les meilleurs joueurs de moins de 19 ans ? Les règles devraient être simples selon moi : t'es élibible si t'as moins de 19 ans, point à la ligne. Et ensuite, que le meilleur gagne !!

Malgré cela, le Québec était invaincu dans le tournoi à la ronde mais l'utilisation d'un joueur de ligne défensive inéligible (il joue depuis deux ans pour les Cheetahs de Vanier, comment ça se fait que les entraineurs ne le savaient pas ?!?) leur a fait perdre par défaut les deux matchs où il a joué, les reléguant au match pour la médaille de bronze disputé samedi...

Sylven

Deux fans a dit…

Merci de nous avoir éclairé là-dessus Sylven. Effectivement ces foutues stupides règles complexes connues de 3 personnes au Canada "écoueurent" beaucoup plus les jeunes qu'autre chose. Il semble que l'an dernier au cours du même championnat, une équipe d'une autre province s'était vue disqualifiée pour des motifs similaires.

Pourtant, ce devrait être comme au hockey junior... l'année de naissance et: That's it! Peu importe si tu joues dans la NHL, le junior B ou les loisirs de St-Eusèbe.

Ce qui arrive souvent dans ces organisations là est que, comme peu de gens s'impliquant dans le CA, ça laisse certains magouilleurs établir des règles tarabustées nuisant à l'esprit du sport.

Deux fans a dit…

On en profite tout de même pour souhaiter bonne chance à l'équipe U19 du Québec qui disputera un round robin samedi pour l'obtention de la médaillon de bronze (vs l'ON et le MB).

Anonyme a dit…

a lire dans le Journal de Quebec ce matin...

Deux grosses prises sur le radar de Glen Constantin

À un mois de l’ouverture du camp d’entraînement, le Rouge et Or de l’Université Laval mijote un coup fumant.

L’entraîneur de la ligne défensive des Owls de Rice se pointera à Montréal, le 21 juillet, pour tenter de convaincre Arnaud Gascon-Nadon de ne pas tourner le dos à la NCAA. L’ailier défensif n’a toutefois pas l’intention de changer d’idée.

Le secondeur Frédéric Plesius et l’ailier défensif Ar naud Gascon-Nadon sont sur le radar de l’entraîneur-chef Glen Constantin. Les deux amis n’ont pas apprécié leur expérience dans la NCAA et ils évolueront au Québec la saison prochaine. À Laval ou à Montréal chez les Carabins.

« J’ai beaucoup aimé la façon de coacher de Glen avec l’équipe canadienne junior en 2007 en Floride, a mentionné Plesius. Je suis en contact régulièrement avec mon ami Samaël Lavaud. J’ai aussi plusieurs amis chez les Carabins. Je veux jouer avec Arnaud et ma décision est liée à la sienne. »

Commis à l’endroit des Carabins 24 heures avant d’obtenir une offre de Rice, Gascon-Nadeau soutient que plusieurs choses ont changé en un an. « L’équipe des Carabins n’est pas la même et des choses ont changé dans ma tête, a-t-il exprimé. Pour atteindre mon rêve, il serait peut-être préférable que je m’éloigne des distractions de Montréal. À 21 ans, je vais prendre une décision pour moi. »

Bonheur perdu

Parmi les plus beaux espoirs de la cuvée de recrutement 2007, Plesius et Gascon-Nadon ont obtenu une bourse d’études chez les Bears de Baylor et les Owls de Rice respectivement en division 1-A.
Le rêve américain n’était pas au rendez-vous au Texas. « Ce que j’ai vécu à Rice n’est pas ce à quoi j’avais rêvé, a résumé Gascon-Nadon. J’ai joué beaucoup à ma première saison et j’ai participé à un Bowl, mais je n’aimais pas l’atmosphère.

« Mon rêve est toujours d’atteindre la NFL, mais je ne l’aurais pas réalisé en demeurant à Houston parce que je n’étais pas heureux, a poursuivi le produit des Spartiates du Vieux-Montréal. Je n’ai pas retrouvé le plaisir de jouer au football. »

Plesius tient des propos similaires. « Je n’avais pas un bon équilibre entre le football et le plaisir, a-t-il expliqué. J’étais loin de ma famille et je n’avais pas de vrais amis. Pour bien performer, je dois être heureux et je n’étais pas à l’aise dans ma situation à Baylor.

« Ma nouvelle vie dans la campagne de Waco était trop différente, poursuit le secondeur étoile. On parle d’une ville très républicaine où les mentalités sont très différentes du Québec. »

Plesius n’abandonne pas son rêve ultime. « Mon rêve n’était pas de jouer dans la NCAA, mais dans la NFL, a-t-il affirmé. J’ai toujours la chance de le réaliser puisque des joueurs universitaires canadiens atteignent la NFL. »

Contrairement à Gascon-Nadon qui a été élu au sein de l’équipe d’étoiles des recrues de la conférence USA, Plesius n’a participé à aucune partie. En cours de saison, il a été déplacé sur la ligne défensive.