jeudi 13 août 2009

Roundup des équipes de la LFUQ


Voici un article de la Fédération Québécoise des Sports Étudiants (FQSÉ) qui fait le tour pas mal complet des équipes de la LFUQ ainsi que des points à surveiller à l'aube d'une nouvelle saison...

Cependant, on aimerait attirer votre attention sur cette phrase: Il y aura de la profondeur au poste de porteur de ballon chez les Redmen avec en tête Chris Hayes (Winnipeg, Man.) et le joueur de 6'0 et 200 livres Andrew Hamilton (Montréal, Qué.), un ancien des Stingers, qui a maintenu une moyenne de 8.4 verges par course en 2006.

Andrew Hamilton, qui avait fait le camp des Alouettes et qui avait joué aux states et qui avait un succès fou contre nos Carabins?? Cette nouvelle est définitivement la surprise des camps d'entrainement!!! En passant, les Deux Fans croient que Andrew va pouvoir se tailler un poste comme partant avec les Hommes en Rouge... (ironie ici)

P.S.: L'image est en noir et blanc pour démontrer que ça fait longtemps qu'Andrew a affronté les Bleus...

24 commentaires:

Anonyme a dit…

Avec un quart recrue en Jonathan Collin et suite au transfert de leur RB #1 l'an dernier (David Friedman), du renfort à l'attaque est bienvenu pour les Redmen. Mais pas sûr qu'ils ont ce qu'il faut sur la ligne offensive pour avoir une gros attaque au sol. Pas pour rien que leur attaque repose presque exclusivement sur le jeu aérien depuis plusieurs années. Petite question : pourquoi Hamilton a-t-il quitté les Stingers ?

Sylven

Anonyme a dit…

Il avait signé un contrat avec les Alouettes.

Il l'ont assigné à l,équipe de réserve, et hop la sortie après une année.

Je suis surpris qu'il puisse revenir puisqu'il a été professionnel durant une année.

D'un autre côté, si j'ai bien lu, Laval alignera un demi défensif qui a évolué avec une équipe de la NFL Europe.

Je suis doublement perplexe.

Jacques L.

Anonyme a dit…

Si Hamilton n'a pas joué de match chez les pros (vu qu'il était sur l'équipe de pratique des Alouettes), qu'il n'a pas joué ses cinq années universitaires et que ça ne fait pas plus de huit ans qu'il a fini son secondaire, il est encore éligible.

Quant à ce Daniel Schober nouvellement recruté par Laval, quelqu'un sait-il quelque chose de lui outre qu'il a joué deux ans pour les Centurions de Cologne (NFL Europe) et qu'il est Allemand ?!? Dans ce cas rare, je n'ai aucune idée des règles d'éligibilité.

Sylven

P-A a dit…

si je comprends bien Laval est allé chercher 25 joueurs étoiles en défensive cette saison mais pas un seul OL étoile? Faudrait arrêter là, parce que ça va faire pas mal d'étoiles sur le banc à un moment donné... Pour mon info personelle (d'un gars qui a jamais joué au foot de sa vie) un DL étoile ça se transforme en un OL étoile?

Anonyme a dit…

Dans l'article du Vert et Or, je suis bien d'accord que Pascal Fils devrait être le meilleur ou sinon assurément dans les 3 meilleurs porteurs de ballon de la ligue.

Oui, ils ont une excellente ligne offensive mais avant de nommer Louis-Charles Gagné(sans vouloir dénigrer ce joueur), ils ont d'autres joueurs comme Krystof Gyorfi(4ième année), Maxime Otis(4ième année) qui lui sont supérieurs selon moi. En plus des nouvelles recrues comme Kevin Croft, Christopher Belley et Bruno-Pierre Doyon. Ils ont beaucoup de profondeur.

Alain C.

Anonyme a dit…

P-A, pour ton information, Laval est allé chercher 2 joueurs étoiles de ligne offensive en Ludwig Dolce et Dominic Richard. Ça compense à peine les départs de Brodeur-Jourdain et Turgeon, mais c'est mieux que rien !!

Et non, c'est assez rare qu'on voit un joueur de ligne défensive être muté sur la ligne offensive. L'inverse est un peu plus fréquent.

Sylven

Deux fans a dit…

@P-A - Bien aimé ton commentaire sur les étoiles, elles sont toutes du même côté! lolll

Il y a un truc qu'il ne faut pas oublier dans ce Hamilton, déjà en 2006 il était le plus rapide à la combine CFL dans les 20 premières verges. Alors imaginez un secondeur recrue qui le rencontre en one-to-one sur le terrain... oufff un foot-psy anyone?

Et contrairement à ce que tous en pensent, il n'est pas arrivé directement à ConU après son CEGEP, il avait transité par Eastern Michigan auparavant.

Nonobstant tout le reste, c'est vraiment un passionné de football pour revenir ainsi après une année perdue sur le roster des Alouettes (2007) et probablement inactif l'an dernier.

Deux fans a dit…

ON a twitté 2 liens du JdeQ concernant le Daniel Schober (voir dans nos liens twits), et bien qu'on les trouve d'une complexité Kafkaienne et qu'on refuse de comprendre les règles de SIC... on a toujours eu l'impression qu'un joueur, habillé une fois chez les pros, perdait son éligibilité universitaire...

Anonyme a dit…

C'est aussi l'impression que j'avais !! D'après ce que j'en comprends, c'est parce qu'il était étudiant à temps plein pendant ses deux saison à Cologne qu'il serait encore éligible. Pas clair ce règlement...

Autres informations sur Schober : il a 25 ans, mesure 6' et pèse 210 lb. Tout un physique pour un demi-défensif !! Il désirait supposément venir à Québec pour apprendre une troisième langue, en l'occurent le français...

Sylven

Anonyme a dit…

Une chance que le ridicule ne tue pas car certaines universités serait à la recherche de nouveaux entraîneur-chefs.

Les règlements de la CIS sont laxistes au niveau des règles d'admission, mais là on atteint des sommets dans l'art d'exploiter les failles dans la règlementation.

A monis que je ne me trompe il reste une année d'admissibilité à J-F Morin-Roberge, Jonathan Lapointe, Yves Bériault, Maxime Gagnier et sûrement quelques uns qui auraient joué professionnel dans une ligue perdue.

Allez coach Santerre, svp aidez la CIS à se couvrir de ridicule.

On se fout des critères académiques, de l'esprit des règlements et du fairplay, on veut juste gagner.

Allez Marc couvrez nous de ridicule, de toute façon on devrait survivre.

Jacques L.

Whistler a dit…

Je suis un fan de la ligue depuis
longtemps et je viens de trouver votre site avec de très bons commentaires

Avec le début de la saison je y revenir.

Et afin de juste rassurer Jacques L au sujet de son souhait ''Allez coach Santerre, svp aidez la CIS à se couvrir de ridicule.

On se fout des critères académiques, de l'esprit des règlements et du fairplay, on veut juste gagner.

Allez Marc couvrez nous de ridicule, de toute façon on devrait survivre.

Je peux l'assurer qu'il le fait depuis fort longtemps tout comme Dussault le faisait avant.

La seule équipe qui est vraiment très stricte sur les critères académiques d'admission dans la ligue est les REDMEN pour qui l'académique est la pierre angulaire du programme.....malheureusement ca se ressent sur le terrain.

Mais au delà de l'admission, il y a la moyenne que dois conserver un jouer afin de pouvoir continuer à jouer.

Par le passé, peu d'équipe on bencher des joueurs pour raison académique....ca me derange bien plus.

Le Nain a dit…

Du côté de Laval, plusieurs joueurs, dont des vedettes, ont dû manquer des matchs voire des saisons pour des raisons académiques.

Robédé, Groulx (ça lui a d'ailleurs coûté le "rookie of the year" d'après moi), Larosillière.

D'ailleurs, ce dernier s'est retrouvé avec les Carabins après avoir raté trop de cours pour faire l'équipe du Rouge et Or et manquer une saison.

Alors Jacques, insinuer que le Rouge et Or se fout des exigences académiques, c'est pas très fair. Au lieu d'essayer de niveler par le bas en tenter de descendre Laval, je suggère d'essayer de suivre le modèle et de l'améliorer. Le football universitaire n'a jamais été aussi populaire au Québec et l'ont voudrait que ça reviennent aux années sombres ??

Deux fans a dit…

Bonjour Whistler, on était chez vous il y a 4 jours... :) Vos rues vont être congestionnées sans fin aux Olympiques...

Bon, concernant le cas Schober, on est tout à fait d'accord avec Jacques L...

Mais à moins de mal interpréter ses propos, ce n'est pas un problème académique qu'il soulève, mais le fait qu'un gars de 25 ans qui a joué 2 ans dans la NFL Europe, roster de son équipe de Cologne, un circuit se situant entre la NFL et la CFL, vienne jouer avec des jeunes VRAIS étudiants de 19 ans...

Le gars n'est pas canadien, ni Français d'ailleurs, son seul truc c'est qu'il est aux études depuis toujours... et on pose la question, pourquoi ce gars de 25 ans là vient jouer dans un circuit universitaire??? Il ne pourra jamais jouer ni dans la CFL, ni dans la NFL... Il a dit qu'il vient ici apprendre le Français??? ahummm

SIC n'avait pas établi une règle cette année qui empêche les joueurs d'évoluer plus de 7 ans après leur High School?

D'ailleurs nos amis anglos (plus impartiaux que nous) du CIS blog voient les choses du même œil que nous.

Le cas Schober fait passer le cas Hamilton pour une binerie...

Ce qu'on haït, c'est ces cas légalistes se font au détriment des vrais jeunes canadiens "legit" qui veulent simplement jouer au football universitaire.

Anonyme a dit…

En effet, il faut faire la différence entre les critères académiques et l'élasticité des règles d'éligibilité de SIC. En ce qui concerne les critères académiques, Laval est très stricte : à preuve, deux recrues de qualité viennent d'être retranchées du camp d'entrainement parce qu'elles ne les rencontrent pas (Joe Mbaya et Jean-Christophe Viens).

Quant aux règles d'éligibilité de SIC, c'est à la ligue de mettre ses culottes et de resserrer ses règlements s'il y a lieu. Je ne crois pas qu'il faut blâmer les entraineurs, que ce soit celui de Laval, de Western Ontario ou de McGill pour en exploiter les failles. Pour Schober, je ne comprends pas trop comment la règle des huit ans après le secondaire s'applique, lui qui a 25 ans avec supposément trois ans d'éligibilité restante !!

Par contre, je ne pense pas que la NFL Europe soit entre la CFL et la NFL. Par exemple, Schober n'avait que deux ans de football dans le corps avant de jouer pour Cologne !! Il n'aurait jamais fait la CFL avec si peu d'expérience. Étienne Légaré, qu'on donne souvent comme exemple pour quelqu'un qui a commencé le football tard, a quand même joué sept ans (trois ans de cégep et quatre ans d'université) avant d'atteindre la CFL. Le bassin de joueurs de football est aussi beaucoup plus grand au Canada qu'en Europe, où pratiquement tous les jeunes jouent au soccer. D'ailleurs, Schober n'es pas prévu être partant cette année pour Laval malgré, dit-on, les belles qualité athlétiques de l'Allemand.

Sylven

Anonyme a dit…

Reste que les événements récents mettent à mal la crédibilité, du moins ce qu'il en reste, de la CIS.

Après le tollé qu'avait suscité la victoire des Bisons de l'université du Manitoba à la coupe Vanier en 2007, qui s'était ''paqueté'' une équipe d'ex junior de 25 ans et plus, la CIS avait reserrée le règle d'admissibilité en limitant le nombre d'années où un joueur
pouvait participer aux activités des équipes universitaires après la fin du secondaire.

J'espère que la contreverse que suscite le retour, ou l'arrivé, de joueurs ayant séjourné une saison chez les pros, même sur l'équipe de développement va amener la ligue à considérer qu'un professionnel n'a plus sa place au sein d'une équipe universitaire.

Et pour ceux qui n'ont pas saisi l'ironie de mon message précédent, et bien... tant pis.

Jacques L.

Als4ever a dit…

La NFL Europe est d'après moi de cabibre équivalent à celui de la LCF.

En 1998 à Amsterdam, Jake Delhomme était le substitut de Kurt Warner... (Pour ceux qui ne suivent pas la NFL, les deux ont plusieurs apparitions au Pro Bowl et les deux ont conduits leur équipe au Superbowl...)

La NFL Europe a contribué à développé beaucoup de très bons joueurs pour la NFL. Le calibre était donc assez relevé.

Pour ce qui est du bassin de joueur peu important en Europe, ce n'est pas grave, car la très grande majorité des joueurs étaient Américains. Il y avait une obligation d'avoir un joueur non-américain sur le terrain (en tout temps ou pendant une partie du match, selon les saisons).

Daniel Schober a été embauché pour jouer ce role. A-t-il vraiment joué en défensive? Ça je ne le sais pas. Le seul site que j'ai trouvé avec des stats, il avait tout à zéro, comme s'il n'avait jamais joué lors des rencontres.

Il était donc dans la NFL Europe à cause de son passeport, et non pas à cause qu'il était de calibre semblable aux autres joueurs.

Il ne faut donc pas trop capoté avec ça. Je doute fort qu'il soit un joueur tout-étoile instantanément.

Il reste que 25 ans avec 3 ans d'éligibilité, ça fait pas mal bizarre...

Als4ever a dit…

Et au soccer, c'est encore pire. Hicham Aaboubou a joué 11 parties avec l'Impact en 2007 pour ensuite évoluer avec les Carabins en 2008 et retourné avec l'Impact en 2009...

Sa date de naissance: 19 mai 1978

Il avait donc 30 ans à son arrivé avec les Carabins... (et il semble avoir aussi de l'expérience professionnelle à l'extérieur du Canada)

http://www.impactmontreal.com/Team/Player.aspx?language=EN&PlayerID=147

Anonyme a dit…

Je suis d'accord avec Jacques que l'occasion est bonne pour SIC de clarifier ses règlements concernant les joueurs professionnels qui veulent revenir au niveau universitaire.

En passant, la NFL Europe n'existe plus. Oui, il y a eu quelques exceptions de joueurs qui se sont ensuite rendus dans la NFL, mais ça reste une petite minorité selon moi.

Sylven

Deux fans a dit…

@Als4ever Bon point pour le soccer, mais on embarque pas là-dedans - c'est déjà assez compliqué suivre SIC -football...

Quant à Schober, on a twitté hier cet article qui nous en dit un peu plus sur sa valeur qui demeure tout de même bien mystérieuse.

La seule information qu'on a déniché lors son passage dans les Zeuropes c'est qu'il évoluait comme régulier au sein des unités spéciales.

Als4ever a dit…

@Sylven

On compte les joueurs qui sont passés de la NFL Europe à la NFL par centaines et le nombre de joueurs étoiles par dizaines.

Une petite stat trouvé rapidement qui date de 2000:

January 5, 2000: Ex-Amsterdam Admirals Kurt Warner is named MVP of the NFL season after leading the St Louis Rams to a 13-3 record with 4,353 yards and 41 touchdown passes. He is one of 180 NFL Europe League veterans to have appeared on NFL rosters during the season, including 11 quarterbacks who started games.

@Deux Fans

Moi aussi je ne suis pas trop soccer, mais ça démontre bien que l'UdM peut aussi profiter des règlements trop souple si ça fait leur affaire...

Anonyme a dit…

Als4ever, je t'accorde qu'il y a eu plus de joueurs que je pensais qui sont passés par la NFL Europe avant d'aboutir dans la NFL. Par contre, je suis persuagé qu'il y en a eu encore plus via la CFL. D'ailleurs, où jouent ces joueurs maintenant que la NFL Europe n'existe plus ?

Deuxfans, tous les entraineurs étireront l'élastique des règlements d'éligibilité pour améliorer leur équipe s'ils en ont la chance, peu importe le sport. C'est pourquoi je les blâme pas, on ferait pareil dans leurs souliers !! C'est donc à SIC de modifier ses règles quand des nouveaux cas se présentent.

Sylven

Als4ever a dit…

Les joueurs qui passent de la LCF à la NFL sont pas mal plus rare. Pourquoi? Parce que dans la NFL Europe, des clubs de la NFL "prêtaient" des joueurs afin de leur donner plus d'expérience.

Aussi, comme les règles du foot Canadien sont passablement différents du foot Américain, les talents requis varient d'une ligue à l'autre. Des secondeurs de 200 livres dans la NFL, ça n'existe pas.

Les équipes doivent maintenant garder ces joueurs avec eux pour les développer.

Il y a eu quelques tentatives pour partir une nouvelle ligue, mais ce n'est pas évident avec la récession. Aux dernières nouvelles, la "United Football League" devrait débuter en Octobre prochain. (Afin de profiter des dernières coupures de la NFL à la fin Août)

Anonyme a dit…

Als4ever, visiblement tu connais plus le football professionnel que moi donc je te donne raison pour la NFL Europe ! Par contre, des secondeurs de 200 lb, il ne doit pas y avoir des tonnes dans la CFL non plus car ils sont déjà rares dans le football universitaire. L'an passé par exemple, les plus "petits" pesaient 220 lb chez le Rouge & Or !!

Sylven

Als4ever a dit…

Chez les Alouettes, ça fait longtemps que je n'ai pas vu un secondeur extérieur du côté large qui pèse 200 livres et plus: Tim Strickland, TJ Hill & Chip Cox, tous entre 180 et 198 livres.

Le secondeur de l'autre côté est Diamond Ferri à 204 livres. Emry est le gros secondeur au centre de 228 livres...

Et on parle ici de la meilleure défensive contre la course de la ligue, et de loin.

Lorsque les Alouettes ont repêché Philip Gauthier du R&O, ils l'ont convertit de demi défensif à secondeur.

Il y a moins de course dans la LCF qu'au foot universitaire, et la vitesse est plus importante que du poids.