jeudi 13 septembre 2012

Match #3 - Les Mauves s'amènent en ville

La d-line des Carbs attends les Gaiters à bras ouverts: Photo Domskibum
Samedi après-midi, les Mauves seront au CEPSUM pour tenter de surprendre les Bleus à domicile. Voyons un peu à quoi s'attendre:

En attaque

On croit qu'après avoir vu les films, coach Maciocia va vouloir tester le bide des visiteurs. S'il peut établir la course au sol, tôt dans le match, contre l'équipe qui avait nettement la défensive au sol la plus faible de la LFUQ la saison dernière, il lui sera facile par la suite de play actionner et de confondre le CD adverse Ray Gagnon par quelques passes savantes.

Il est intéressant de noter que le match hors-concours a été gagné par le jeu au sol (#8 Rotrand), celui à Sherby par les longues passes précises du #10 A. Nadeau-Piuze, et le dernier par la vitesse des receveurs #6 Prince Ali et #88 M. Davidson. On a bien hâte de voir la recette que Louis-François Maciocia va nous concocter samedi.

Attendez-vous à voir la recrue issue des Spartiates du Vieux-Montréal, #49 Nicolas Narbonne remplacer #18 A. Dupuis tel qu'il l'avait fait dans le match pré-saison contre les Lancers de Windsor.

En défensive

Jusqu'au début de la rencontre, on ignorera probablement qui sera le quart des Guêtres. Mais comme il s'agit d'une commotion, et que le protocole prend 6 jours, il est fort à parier que ce sera leur quart numéro 2 S. McDonald. De toute façon, il y a comme une tradition non-écrite, qui fait que lorsque les Lennoxvillois s'amènent au CEPSUM, ce soit toujours avec leur quart #2.

Donc le McDonald en question est connu pour sa grosseur (6'5-245), mais pas pour sa vitesse, sa précision ou la force de son bras. On s'attend donc, devant la dominante ligne défensive des Carabins, à beaucoup de courses, de cuts blocks et à de petites passes rapides pour éviter le rush.

Les visiteurs sont dotés d'excellents receveurs dont, A. Fox qui est difficile à plaquer et joue toujours avec fougue, D. Haddrall, S. Adekolu (qui a vraiment une belle shape de RV), G. Coventry et le dernier et non le moindre, S. Adu qui a joué des deux côtés du ballon la semaine dernière.

Au sol, le gros M. Burke va tenter de bulldozer la ligne et R. MacCalla va quant à lui essayer de la contourner de finesse. La semaine dernière contre Qc city, les Mauves ont couru le ballon 17 fois, contre 41 jeux aériens.

Honnêtement, sans J. Heather, on croit que le voyage de retour à Lennox-Vegas risque d'être très long pour nos purple friends.



Les unités spéciales
À l'exception d'A. Fox du côté des Guêtres, il ne devrait pas y avoir grand-chose qui se déroule de ce côté. Les joueurs des 2 équipes ayant été très efficaces à contenir les longs retours depuis le début de l'année.

Ce sera intéressant de visualiser la progression de nos botteurs, mais notons le travail de #39 Charles "Jack" Bauer qui terminera la semaine #2 avec 2 réussites (22 et 27v) .

Pour la petite histoire, on vous rappelle que l'excellent botteur des émules de Barney, Mathieu Paquette, a passé sa première saison universitaire avec les Bleus, où il était botteur numéro 3. Il s'est réfugié dans son Estrie natale l'année suivante où, sous la férule de son père, il s'est développé en l'un des meilleurs botteurs de la LFUQ.

Eli Ngoyi:
Débutons positivement, il était au East-West Bowl, athlétiquement l'athlète de plus doué de tous les joueurs présents.

À sa première année universitaire, il a provoqué une sévère commotion cérébrale à Marc-O Brouillette en le plaquant sauvagement par derrière APRÈS LE JEU. L'hiver suivant, il fait l'objet d'un article dans l'Accrofoot Mag où jure sur la tête de sa mère qu'il est un bon garçon.

L'année suivante dans le dernier match de l'année au CEPSUM, lors d'une échauffourée, il donne un coup de casque sur le nez de l'instructeur Pat Gregory, qui lui n'en portait pas. Cette fois, il est suspendu.

Samedi dernier, il est le sujet de la marche étudiante hebdomadaire d'Antoine Deshaies à la demie de la télédiffusion de la partie, où il affirme qu'il est maintenant un joueur renouvelé et il jure sur la tête de sa mère qu'il est un bon garçon. Au 3e quart, l'analyste des Rad-Can, C-A Sinotte  illustre clairement une scène où, APRÈS LE JEU, lors d'une mêlée, il saisit le pied de P. Lochard et lui imprime une rotation de 270 degrés. Une tentative de blesser dans tout ce qu'il y a de plus classique.

S'il s'était s'agit d'un joueur des Carabins, vous pouvez être certain qu'il serait suspendu samedi.

En passant, à 1:30 de la fin de la rencontre il a attrapé une pénalité de 15v. de rudesse pour avoir lancé un joueur du R & O au sol, APRÈS LE JEU! Un joueur transformé qu'on vous dit!

S'il vous plaît les o-lines Bleus, gardez constamment un oeil sur lui, spécialement APRÈS LE JEU!

Ailleurs dans la ligue
Le premier match du week-end est celui avec l'issue la plus incertaine. Les deux équipes les plus faibles de chacune des conférences s'affrontent. McGill se doit de l'emporter pour éviter une autre saison de "beignes". On regardera surtout l'offensive de P. Boies qui se doit de générer de l'action après 3 matches de rodage.

Avec le quart partant de SMU J. Creighton fini pour la saison et la première fois de sa carrière SIC qu'il verra du terrain, le quart J. Legault (trop?) a une très grosse commande devant lui. Les Renards devraient l'emporter aisément.

À St-FX, deux équipes similaires s'affrontent. D'excellents joueurs de chaque côté, mais quelques trous et manque de profondeur ici et là. Avantage ConU, ne serait-ce parce que Reid Quest Reid va pouvoir lancer des passes sans se faire attaquer de partout...La question dont on n'a pas entendu la réponse est l'état de santé de K. Bastien qu'on a pas vu à Montréal la semaine dernière.

Et au premier match en soirée de l'histoire du PEPS- TELUS- MOUNTAIN DEW - MEUBLE DOMON CENTER, les R & O (peut-être en noirs?) crinqués après les évènements récents, devaient se pourlécher les babines de leurs rivaux qui vont revivre live la déportation Acadianne. On ne s'attend pas à un grand suspense, ça devrait se terminer assez tôt...