jeudi 20 septembre 2012

Match #4 - Le Renard nous attend dans le stationnement

Jay Roch avec du temps peut être létal - Photo: Domskibum
Nous en sommes déjà au match #4, et déjà à un deuxième affrontement face au même adversaire, le Vert & Or. En résumé, sur 4 matches, chacun des instructeurs détient les game films de 2 rencontres. Donc quelques jeux pourraient constituer des surprises, mais le reste sera du remâché.

La défensive
Les Verts n'ont pratiquement rien fait au sol dans leurs 3 premiers matches, maintenant 60v. en moyenne par rencontre.
En protection, ils ont accordé 5 sacs contre les troupiers de coach Maciocia en match d'ouverture et 7 sacs contre SMU la semaine dernière.  Les sacs sont une chose, mais à Sherbytown, les hurry-ups des Carabins avaient causé directement nombre de passes incomplètes du quart Jérémi Doyon-Roch. À la veille d'affronter l'équipe ayant accumulé le plus de sacs au Canada, ils se doivent d'opter pour une solution drastique s'ils veulent que leur meilleur joueur  termine l'année sur ses 2 jambes.

On ne serait pas surpris qu'ils fassent un peu comme les Bleus l'avaient fait contre le R & O l'an dernier et affichent une formation avec 2 TE/FB pour diminuer la pression sur leur quart prodige aka The Messiah.

Avec le peu de temps dont l'homme au bras d'or dispose, on devrait voir de courtes passes et des screens en quantité. Il sera intéressant de voir si nos secondeurs / demi-défensifs pourront faire le plaqué au contact. Depuis le début de l'année, on a éprouvé de la difficulté dans cet aspect contre les meilleurs receveurs adverses.

Surveillez les blitz des Carabins en situation de 2e et long, ça va arriver rapidement et de n'importe où ! #40 J-S Blanc a été blanchi la semaine dernière et bien qu'appliquant de la pression sur de nombreux jeux, #7 D. Ménard n'a pu se rendre au quart averse qu'à une demie-occasion jusqu'à maintenant.

Du côté des pantalons et casques gris, prêtez attention au #1 S. Blanchard, un rapide playmaker et la plus grande menace offensive des représentants estriens.


En offensive
Au premier affrontement, le CD de Sherby V. Posy-Audette s'était attardé à stopper avec succès la course au sol de #8 Rotrand Sené. Les longues passes du #10 A. Nadeau-Piuze, dans surement son meilleur match en carrière, ont pris soin du premier match en tant que CD de Posy-Audette.

La vitesse élusive  de M. Davidson - Photo Domskibum
On devrait surement revoir Rotrand cogner à la porte pour tenter défier la ligne défensive des Verts, mais avec les succès de l'attaque aérienne depuis le début de l 'année, on ne s'obstinera pas longtemps. Coach Maciocia n'a pas servi la recette de la rapidité #88 M. Davidson, #6 Prince Ali au premier match, on ne serait pas surpris de le voir tester les secondeurs / demi-défensifs adverses avec cette arme.

À surveiller chez les Gris, un joueur dont on n'avait jamais entendu parler auparavant, le secondeur #14 O. Goulet-Veilleux qui domine les plaqués en solo et est 2e au total dans ce domaine dans la conférence.

Faites attention! Il y a 4 joueurs avec le nom de famille "Goulet" dans l'alignement du Renard qui veut surement confondre tous les exégètes par cette ruse consanguine...

Les Unités spéciales
On a vu la semaine dernière le premier retour de botté de bout en bout depuis 2 ans par M. Davidson, pourrait-on en revoir un cette semaine?

Les bottés de dégagement de #17 J-D Chevalier s'améliorent toutes les semaines, mais coach Maciocia n'hésite pas à balancer des tricks plays aux moments opportuns (ou importuns dépendant de quelle équipe on appui.)

Depuis le passage de I. Bamba dans la CFL, les unités de retour des Renardeaux sont beaucoup moins menaçantes, mais le #28 F. Bouthillier avait réussi de bon retours contre nous. Il faudra garder un oeil sur lui.

Ailleurs dans la ligue
La fin de semaine débute par la visite des habitants de la ville qui a connu son premier match local en soirée au Percival. Après avoir vu a deux reprises les Original Red cette année, on ne voit pas comment l'offensive en manque de confiance, sans vraiment de jeu au sol, pourra rivaliser contre la défensive de l'autre machine Rouge et ?.

En défensive, les McGillois pourraient donner du fil à retordre à l'attaque chevrotante des bicolores. Avec l'addition de O. Cain-Tremblay sur la ligne défensive, celle-ci est de première classe et pourrait sérieusement challenger la ligne offensive des visiteurs. La défensive devrait cependant crouler progressivement devant l'impuissance de l'attaque à faire avancer le ballon. Avec les déclarations de coach Éthier de mettre l'objet du désir dans les airs, on va garder un oeil sur les ballons échappés du côté des receveurs de l'équipe du général Constantin, erreurs qui ont constitué la 8e plaie d'Égypte depuis le début de la saison.

Au même moment que l'affrontement des équipes francophones, le match de plus crucial du week-end est sans conteste la visite des ConUnistes au Coulter Field. Crucial parce qu'une défaite des Mauves les laisseraient non seulement indéfaités, mais également exclus des éliminatoires à coup sûr. Du jeu aérien en perspective, avec 2 bons quarts-arrières et d'habiles receveurs et demi-défensifs. À lever la peau de cochon ainsi, les interceptions pourraient bien être la clé de ce match. Depuis le début de l'année, Reid Quest Reid n'en a distribué que 2, tandis que les faux alligators en sont déjà à déjà à 9.