jeudi 27 septembre 2012

Match #5 - Coup de pied dans la ruche

#34 J. Lavoie sur le dos du Piqueur non-identifié - Photo Domskibum

Les re-matches sont toujours véritablement une partie d'échecs entre chaque instructeur... Le seul hic en ce qui concerne les ConUnistes, c'est que leur livre de référence date de l'époque de Knute Rockne.

Le match de vendredi soir, le dernier en soirée de la saison pour les Bleus, est l'attendu"Homecoming" pour les Piqueurs. Donc, sûrement quelques spectateurs de plus qui arboreront le bourgogne dans le stade de la rue Sherbrooke. Nous sommes chanceux, Señor Météo nous prédit une température clémente considérant la période de l'année. De plus, nous n'aurons pas à nous taper des intermissions publicitaires sans fin de Rad-Can et des arbitres déployant continuellement des foulards comme s'ils désiraient s'assurer de passer au petit grand écran.

Un des pièges évidents pour les historiquement distraits du boul. Édouard-Montpetit est de demeurer concentrer sur le match devant eux et non celui qu'ils ont encerclé en Rouge dès la parution du calendrier 2012 en février dernier.

En offensive
On se rappelle qu'au 2e match de la saison, nos 2 porteurs de ballon avaient gagné chacun plus de 100 verges au sol et le Roux avait complété sa journée avec 213v. de gains aériens. On doit s'attendre à une recette similaire encore une fois, bien qu'on ne serait pas surpris que coach Maciocia soit tenté de mettre d'autres receveurs en highlights pour laisser nos prochains adversaires un peu songeur en lorsqu'ils regarderont des films la semaine prochaine.

L'an dernier à Loyola, à peu près au même moment dans la saison, coach Maciocia avait donné des répétitions au non-regretté Yan Cyr, lorsque l'enjeu de la rencontre n'était pas encore décidée, question de voir ce qu'il pouvait accomplir dans le feu de l'action au cas où une blessure surviendrait à son quart numéro un. Voyons voir s'il utilisera le même stratagème cette année.

En défensive
Après avoir réussi 10 sacs et fait consommer un format Costco entier de Tylenol au quart Reid Quest Reid au premier affrontement, on ne s'attend pas trop à ce que la recette change du côté du front défensif. Compte tenu que les ConUnistes n'ont pas de jeu au sol, et que le temps pour effectuer des passes sera extrêmement restreint, la recette de la courte passe dans le flanc, bubble ou voilée devrait être au menu de l'adversaire cette semaine encore..

On se remémore que notre tertiaire avait été erratique au premier plaqué devant les impétueux receveurs Loyoliens. On gardera l'oeil sur ceux-ci pour voir s'ils se sont maintenant resserrés.

Rappelons que leur meilleur receveur #8 K. Bastien, n'a pas revêtu l'uniforme depuis le premier match de la saison.

Unités Spéciales
Nos unités de couvertures étaient solides la semaine dernière, et on surveillera si le toujours excellent #23 K. Robertson réussira à les ébranler.

Tous les soirs avant de se coucher nous reregardons le retour de botté de placement du #88 M. Davidson de samedi dernier et nous écrasons une larme devant la perfection des blocs de ses coéquipiers lors de l'envolée du rapide ex-Grassettois... Nous espérons revoir ça vendredi.

Du côté de nos botteurs, on espère que la progression se poursuive, mais on aimerait bien que les circonstances fassent que #39 Charles Jack Bauer ait davantage d'occasions de placements avant de prendre le bus pour vous savez où...

Ailleurs dans la ligue
Alors que tous s'attendent, pendant la visite des Hommes en Rouge dans le pays de Barney, à des courses au centre du pénétrant centre-arrière Matt Burke contre la ligne défensive amochée de coach Uttley, on ne serait pas surpris de voir son rival coach Mackey, au contraire, jouer de finesse et utiliser le bras de son talentueux quart J. Heather pour ouvrir le jeu en première demie. Par la suite, les remises de ballon au rhinocéros Mauve devraient rachever ceux dont l'attaque ne parvient pas à lever.

De l'autre côté de la Massawipi, le Renard encouragé par une prestation plus qu'honnête au pied de la montagne est de retour dans ses terres labourées et va attendre l'autre équipe Dorée de pied ferme. On rappelle que, n'eut été quelques hors-jeux et procédures illégales ainsi que de deux coups de pieds égarés de W. Dion, les tenanciers du Vert & Gris auraient pu festoyer solidement à leur retour de Montréal, samedi dernier...

Il sera intéressant de voir si les troupiers du général Constantin sauront conserver leur irrésistible erre d'aller générée par l'arrivée de son fidèle lieutenant Éthier à la tête de ses troupes d'attaques.  De leur côté, les Sherbyiens, menés par le "génie de l'offensive coach Lessard" (dixit The Messiah) devront trouver une façon de fouler le gazon synthétique* de l'opposant, eux qui n'ont réussi cet exploit qu'une seule fois (dans une cause perdue) en deux rencontres face à une autre défensive coriace, soit l'unique de Bleu vêtu.

* On rappelle que le stade du Vert & Or est en gazon naturel, sauf dans les deux zones de buts où il est en gazon artificiel.