dimanche 16 septembre 2012

Match #3 - Ramassis de notes - On y va pour 7 points

S. Légaré affichant le #18 d'Alex Dupuis sur son avant-bras - Photo Domskibum

3 084 spectateurs, un samedi avec une température tout à fait acceptable de la mi-septembre. Triste.

- On dira que c'était le 2e match local d'une série de 3 consécutives, que les Alouettes sont à Montréal le lendemain, que plusieurs étudiants ne sont toujours pas entrés à l'Université, mais plusieurs soi-disant amateurs de sport de Montréal préfèrent discuter convention collective et lock-out que d'apprécier du VRAI sport.

- Beaucoup de changements sur l'alignement des Bleus ; on a vu revêtir pour la première fois le Bleu chandail, les DL #98 A. Tapp (qu'on a vu pas mal sur le jeu) et #90 S. Rahal. On verra apparaître comme demi de coin le Grassettois #37 N. Gauthier (à la position occupée précédemment par #33 J-M Lemieux). Il nous avouera après le match qu'il s'attendait à être testé davantage. Notons que le #81 M. Fournier-Rioux n'était pas habillé et ne semblait pas blessé.

- On ne cesse de se surprendre des progrès de notre long snapper et plaqueur défensif #52 M. Girard. Il est toujours dans l'action, manque rarement ses plaqués. Dans le premier quart, il avait déjà réussi 2 plaqués sur les US. De plus, il a réussi son 5e sac du quart depuis le début de la saison lors de ce match.

- On a jasé avec des o-lines après le match et ceux-ci nous rappelaient que parfois pour nous les amateurs, un gain de 3 verges peut sembler négligeables, mais eux peuvent en être très satisfaits. Ils nous mentionnaient aussi combien E. Ngoyi avait un talent supérieur, mais qu'il semblait perdre son énergie à tenter de blesser sournoisement ses adversaires, notamment avec des cuts blocks à des endroits inappropriés sur le jeu.

- Athlétiquement, le Roux a vraiment progressé. Mon frère/oncle vient assister à 2-3 matches avec nous par an. Il n'en revenait tout simplement pas de la vélocité "renouvelée" du bras d'Alex Nadeau-Piuze. Les Mauves, et ils ne sont pas les seuls, ont été surpris de la vitesse pure du Roux quart lors de son touché lors de QB draw. Il félicitera son préparateur physique P-M Toussaint au micro d'Antoine Deshaies.

- Au sujet des 3 interceptions du Roux. Les DBs Lennoxvillois ont fait du bon travail de couverture et les interceptions font parti du jeu, mais on a de la difficulté à comprendre celle au début du 3e quart. On mène 21-0, les Guêtres ont le moral dans les talons et on lance un ballon en l'air sur une double, sinon une triple couverture qui se fait intercepter facilement. Ils convertirons cette interception en touché par la suite. On doit adapter nos choix de jeu au pointage!

- Le #21 S. Adu des Guêtres, a, par DEUX fois, plaqué le joueur des Carabins après le jeu dans la zone des buts, une fois vs le Roux et une autre après le TD à #8 Rotrand Sené. Après, on blâme les Bleus pour les échauffourées.

- On se doit de souligner le gros match du demi  #31 O. Fréchette-Lemire avec ses 2 interceptions et sa course sur un jeu truqué des US. On aime voir nos 5e années impliqués et transporter l'équipe avec leurs enthousiasmes.

- La plus grosse différence entre les Carabins de cette année et ceux de toutes les éditions précédentes? Le nombre de touchés lorsqu'on arrive dans la Red Zone... l'effet Macho Maciocia.

Le unsung hero

Va cette semaine au #34 Jonatan (pas de H) Gagnon, qui a excellé sur les unités spéciales. Il frappe vraiment fort, BOUM. On a notamment apprécié que sur le long retour de botté de #88 M. Davidson. Jonatan (pas de H) a littéralement sacrifié son corps en le plaçant dans le trajet du Guêtre qui allait le rattraper, encaissant par le fait même un choc important et permettant ainsi à son coéquipier de se faire assaillir par le micro inquisiteur d'Antoine Deshaies.