mercredi 26 mai 2010

Entrevue avec Jérémi Doyon-Roch

Nous avons décidé de fêter la Reine, les Patriotes, Dollard et le début hâtif de l'été par une visite au camp d'entrainement des Cheetahs de Vanier qui désiraient compléter leur alignement pour la saison 2010.

On ne sait si c'était le beau temps ou un manque généralisé de football pour expliquer ça, mais c'était le who's who de la LFUQ qui assistait au scrimmage qui se tenait au terrain en gazon naturel des Cheetahs à Ville St-Laurent.

Alors, on a aperçu 2 nouveaux instructeurs chez les Cheetahs; soit Anthony Luckas (ancien Homme en Rouge) qui s'occupait des demi-défensifs et Woodley Jean (ancien Carabins, qui n'est pas tout à fait nouveau selon ce qu'on a su après coup).

Parlant des Carabins, on a également aperçu coach Touchette, Sonny Joshi et le petit nouveau Sean Dougherty. On a aussi vu une délégation complète des Renards, une autre des Homme en Rouge, quelques Piqueurs qui s'activaient, ainsi que Ray Gagnon des Guêtres. Sur la photo prise samedi, Coach Touchette, ainsi que Spiro étaient venus assister à la pratique.

Parmi les joueurs présents, plusieurs anciens Cheetahs surveillaient la prochaine cuvée de guépards, on a reconnu notamment notre Frank Spark Bruno ainsi que Nathan Primetime Taylor.

Le niveau général du scrimmage était tout de même impressionnant, 4 arbitres surveillaient les formations, et tous les joueurs présents semblaient à leur place (il n'y avait pas de touristes en cleats). Comme le but de l'exercice était de composer l'alignement des Cheetahs pour 2010, les joueurs établis ont eu moins de temps de jeu pour permettre aux coachs de bien jauger les nouveaux prétendants. De ce qu'on a vu, on a bien aimé le travail d'Antoine Pageau #64 au centre de la O-line. Le #5 Jerome Dixon, qui évoluait comme secondeur du côté large, était doté des 2 qualités recherchées:  rapide + bon gabarit... Le #88 Jake Pearsall SB faisait également une belle cible du haut de ses 6'4. Et deux D-Lines qui n'étaient pas dans l'alignement l'an dernier soit les #72 et #69 risquent forts d'être occupés les fins de semaine de l'automne à venir...

"On ne veut pas être la génération de Vanier qui n'aura pas gagné le Bol D'or" - Jérémi Doyon-Roch

À la suite du scrimmage, les recruteurs se sont activés, s'entretenant avec plusieurs des joueurs présents, principalement Jérémi Doyon-Roch, mais également d'autres joueurs de cette équipe qui comptera plusieurs 3e années cette saison. Nous nous sommes insérés entre les recruteurs et avons posé quelques questions au très épié Jérémi (avec 2 "e") concernant "son" équipe et son année à venir.

Imputez le chapeau (il faudrait se dénicher un chapeau à la Spiro) au soleil de plomb. L'entrevue a été improvisée au dernier moment et assurée par la nouvelle caméra à Dom, et on s'aperçoit à l'écoute qu'un microphone aurait été de mise. La première question concerne leur fin de saison l'an dernier (ils ont perdu en demi-finale contre les Spartiates du Vieux-Montréal). Soyez patient, le son s'améliore par la suite. Et lorsqu'on se retourne pour pointer un joueur, nous pointons son coéquipier, le WR #2 Vincent Cléroux.




Ça va être toute une saison dans le collégial AAA cette année et notre coeur de fans, un peu malmené par l'orangé cette année (on parle de hockey et de foot), pourrait pencher vers le Rouge et leurs "apache"!

On ne saurait trop remercier Dom Bernier qui, en plus de son rôle familier de photographe, (les photos du billet sont de lui) armé de son nouveau kodak bionique perfectionné, ajoute dorénavant l'arme du caméraman à sa besace. Et on remercie également J. Doyon-Roch de nous avoir généreusement accordé de son temps.

Mise à jour: Un commentateur anonyme nous a aiguillé sur ce récent vidéo de Jay Roch qui illustre certains accomplissements 2009. Le son a été retiré par Youtube (droit d'auteur). Lorsqu'il est habillé en rouge et blanc, il représente Vanier, en rouge avec pantalon noir, le Canada à Canton au championnat mondial junior à Canton, Ohio, et enfin en Blanc et Bleu (beaux chandails) il représente Team World qui affrontait Team USA dans la semaine après le Super Bowl.


34 commentaires:

Anonyme a dit…

This kid... always been the fans' favorite

Le Maître du Monde a dit…

La pression va être forte sur lui.

Anonyme a dit…

Forget the CIS...Doyon-Roch will follow another ex-Cheetah QB Myles Gibbon to the NCAA.

Deux fans a dit…

@MdM - Bof, en tant que QB, faut que t'aies ça en toi... pense à A. Nadeau-Piuze qui débutait son premier match à Qc City sur une seule jambe devant 15k personnes...

Ou imagine les 2 QB de Qc qui doivent chausser les souliers de B. Groulx/ César, qui ont tous 2 quasi toujours affichés des moyennes de passes complétées supérieures à 75%... Les murmures vont se faire entendre rapidement si quelques ballons sont interceptés ou ne trouvent pas preneurs...

@Anon 22:42 - If the CEGEP player hasn't received a full scholarship offer on beginning of February (in its 4th session usually) at the latest, with the new Clearinghouse rule, it's over. NCAA teams won't take the risk.

So we'll see Doyon-Roch, H. Desmarais & M. Abdesmad in the QUFL.

Anonyme a dit…

Doyon-Roch est elligible pour le recrutement 2011. Il a été approuvé par le clearing house. Il serait surprenant de le voir dans la CIS.

Sylven a dit…

D'accord avec Deuxfans qu'un quart doit apprendre à fonctionner sous pression assez tôt. J'ai hâte de voir comment les deux nouveaux quarts de Laval vont dealer avec cette année ! Groulx a toujours été au-dessus de 68% de ses passes complétées mais seulement deux fois au-dessus de 75% (2007 et 2008), tandis que César est descendu aussi bas que 47% (2006) et n'a été qu'une seule fois au-dessus de 75% (2008, 81% !). Quand même, la barre est haute, surtout au niveau du ratio TD/INT.

Ce n'est pas impossible que Doyon-Roch et Abdesmad reçoivent une bourse de la NCAA à leur troisième saison collégiale (tout comme Gibbon l'a fait), mais les nouvelles règles d'éligibilité pour les joueurs québécois viennent grandement diminuer leur attrait pour les universités américaines vu qu'il ne leur reste alors que trois ans d'éligibilité. C'est exactement ce qu'a vécu Desmarais cette année : beaucoup d'intérêt vu le talent du joueur mais rien qui se concrétise finalement.

Deux fans a dit…

On vient de Twitter que coachs Constantin & Iadeluca étaient à André-Grasset ce week-end. Particulier tout de même que toute les équipes de la ligue sauf le R & O étaient présentes à Vanier lundi.

Pourtant, le R & O recrute allègrement à Vanier (S. Lavaud, J. Bailey, etc...)

Possible que les coaches voulaient profiter de la journée de congé pour s'entrainer en vue de la course de canot du Carnaval l'an prochain... :P

Anonyme a dit…

Doyon-Roch est cleared par le ClearingHouse. Il peut donc faire le move n'importe quand. Son dossier : 5 years to play 4. Surtout dû à son jeune âge, son grand talent, et aussi parce qu'il performe très bien dans ses études.

Famous Guacamole a dit…

l'histoire de Desmarais etait de plus complique par le fait qu'il n'avait pas les credits necessaires pour s'inscrire...malgre le fait qu'il ait recu beaucoup d'interet

et il ne les a toujours pas...il doit reussir quelques cours cet ete meme pour etre eligible a Laval...

Deux fans a dit…

Ce qu'on comprends des nouvelles règles NCAA Clearinghouse: les joueurs perdent une année d’éligibilité NCAAienne par année collégiale, et ce à partir de leur 2e année collégiale.

Donc, si une équipe NCAA recrute après 3 ans (ce dont on doit faire quand la date d'expiration du début février est expiré), il ne restera que 2 ans d'éligibilité au joueur pour jouer NCAA. Peu d'équipes veulent accorder un full scholarship pour si peu de rendement.

Voici ce que F. Fonseca (qui a fait 3 ans à Momo) a déclaré à Versus-Q à la suite de son séjour aux States (il était dans l'année de l'application de la nouvelle règle:

Ma première saison universitaire ne s`est pas déroulée comme je l`aurais voulu. Lorsque j'ai passé du Collégial AAA au réseau universitaire, j'avais signé un "full scholarship" avec l`Université North Dakota. Après plus d'un mois là-bas, j'ai dû faire demi-tour et revenir au Québec car la NCAA clearing house m'obligeait à m'asseoir pour ma première saison et m'enlevait une année d'éligibilité. Je n'aurais même pas le droit de pratiquer.

Je ne voulais pas vivre cela alors je suis revenu et j`ai opté pour une université québécoise sans même avoir participé au camp et après avoir manquer les deux premières semaines d`activités.


Pour Gibbon, on est un peu confus (aurait-il bénéficié d'une clause grand-père?) car il a joué pour Vanier en 2006, 2007 et 2008.

On a retrouvé un article de The Gazette qui mentionne:

The NCAA, which classifies CEGEPs as high schools, changed its eligibility rules in August 2007. In a move that somehow eluded CEGEP athletic directors, academic advisers and coaches, the new NCAA rules require CEGEP students to graduate in two years instead of three.

Many students - including Gibbon and just about every other student/athlete in an elite sports program - take three years to complete the requirements for a CEGEP diploma.

The CEGEP athletic directors, academic advisers and coaches have been in a state of confusion - bordering on near panic - over the new rule, which was brought to light last June when hockey player Myriam Croussette, who was recruited by the University of Maine, contacted Dawson College to verify her eligibility.

To understand the concern, it's important to know that coaches and CEGEP sports programs market their teams by heralding the players who go on to receive scholarships in the United States. It adds a sheen of prestige to the teams and CEGEPs, and enhances a coach's reputation, which is valuable in attracting top athletes.

To clear up the matter, Vanier College invited Holly Smith and Lisa Auten of the NCAA Eligibility Centre to speak on the issue last week. While phrases such as "retroactivity" and "grandfathering" were tossed about, Smith was careful to explain that the rule came into effect as soon as it was passed by the NCAA last year, effectively placing responsibility for the information gap on CEGEP athletic directors and academic advisers.


Et se poursuite avec:
While the NCAA's Auten said there are waivers for everything when it comes to eligibility, some CEGEP players have already been affected by the new rule.

Take the case of Anaclet Mulumba Mbayi, a freshman at Fairleigh Dickinson University in New Jersey. The NCAA has ruled the Vanier graduate is a partial qualifier, leaving him in a state of partial limbo. He is eligible to receive a full scholarship and practise with the team, but he can't dress for games and does not go on road trips, at least for this year.

If players prefer to do their CEGEP studies in three years rather than two, then Vanier academic adviser Marilyn Moore said she will recommend they consider going on to a Canadian university.

Sylven a dit…

Pense pas que l'adverbe "allègrement" s'applique au recrutement vaniérois du Rouge & Or... Lavaud était le premier joueur provenant de ce cégep depuis un méchant bail. Ça fait deux maintenant avec Bailey mais on est encore très loin du compte de Garneau, du Vieux-Montréal et de Lennoxville.

Anonyme, tu as l'air d'en connaitre plus que moi sur les règles d'éligibilité de la NCAA, mais moi la (seule) règle que je connais est que passé la deuxième année collégiale, ça vient diminuer ton éligibilité de 4 ans. Or, Doyon-Roch commence sa 3e année à Vanier donc à mon avis, il devrait ne lui rester que 3 ans d'éligibilité NCAA l'an prochain quand il sera prêt à faire le saut.

Anonyme a dit…

Pas quand tu es cleared par le NCAA clearinghouse. Ce qui prend un SAT score de 1100 et + ainsi que de bonnes notes et recommendations.

Anonyme a dit…

en parlant du loup, voici sa toute nouvelle video

http://www.youtube.com/watch?v=2fXjR_xA_b0

MoMo a dit…

Ce qui prouve que Doyon-Roch est déjà avancé dans le processus de recrutement.

Sylven a dit…

Anonyme, si je comprends bien, un bon étudiant pourrait à la limite jouer 4 ans au cégep et toujours avoir ses 4 ans d'éligibilité dans la NCAA. Donc, la NCAA a mis en place une façon de contourner sa propre règle...

Le Coach a dit…

Tu peux demander à la NCAA de te faire ''clear'' en envoyant ta candidature, des recommendations, tes notes, tes résultats de SAT test (les tests que les américains du secondaire font à la fin de leurs étudent). La NCAA peux donc te permettre de ne pas perdre d'année. Pour être au courant, Doyon-Roch c'est fait clear l'an dernier. Il conserve donc toutes ses années d'éligibilité.

Sylven a dit…

En tout cas, l'équipe à qui la possible défection de Doyon-Roch dans la NCAA ferait le plus mal est sans doute les Carabins car ça fait déjà un bon moment qu'ils le courtisent et, à moins d'une surprise cette année, la relève de Brouillette n'est pas vraiment à la hauteur pour une équipe de premier plan comme Montréal.

Deux fans a dit…

Merci à Anonyme & à Le Coach, c'est beaucoup plus clair (clear?).

De ce qu'on comprends, c'est comme si le dossier était "gelé" au niveau de l'éligibilité au moment où le clear est accordé?

Mais M. Gibbon est le seul Cégépien footballeur qui soit passé au sud de la frontière depuis les 2 dernières années?

Parlant de M. Gibbon, possiblement que ses succès à Alabama constituent le meilleur allié pour Jay Roch...

Et peu importe ce qu'il advient, on lui souhaite la meilleure des chances...

P.S.: On a entendu entre les branches que Mehdi Abdesmad avait de bons résultats scolaires, il est possiblement dans la même situation "clear" que Jay Roch.

Anonyme a dit…

Bonjour

en passant, j'adore votre blogue

mais vérifier vos sources avant d'affirmer hors de tout doute ce que vous dites.

-Fonseca a joué 4 saisons à momo

-Rémi biakabutuka a signé la même année que Gibbons à l'université Citadel, donc il n'y a que 2009 où il n'y a pas eu de québécois qui sont partis dans la NCAA

-Ce n'est pas certain que Hugo Desmarais passe le minimum de cours pour être éligible l'an prochain...et s'il passe que le minimum il ne va pas avoir son DEC....pas certain qu'il va choisir d'aller à l'université sans DEC

Champion

Famous Guacamole a dit…

Champion, personne n'a dit que Desmarais ne devait pas passer de cours pour etre eligible - en fait, c'est exactement ce qu'on affirmait. S'il est eligible, je serais tres surpris qu'il ne rentre pas a Laval en septembre. Il pourra toujours terminer son Dec a la premiere session s'il ne lui manque pas beaucoup de credits - mais je ne le vois pas faire une 4ieme annee de Cegep a moins qu'il en ait absolument besoin...

On verra bien...c'etait aussi le cas de Danny Groulx cette annee, et lui a decide de faire une 4ieme annee pour finir son DEC...mais son case etait encore plus difficile si je puis dire...

Deux fans a dit…

@Champion - Merci de vos commentaires.

Pour F. Fonseca - on avait vérifié à partir de l'article que l'on cite: http://www.versusquebec.com/oneProfile.do?oiProfile=5318 , mais on avait oublié qu'en secondaire 5 et qu'en collégial, les joueurs évoluent à ces 2 niveaux pendant la même année, 2004 dans ce cas. Mea Culpa.

Nos dire sur M. Gibbon étaient davantage une interrogation qu'une question, de là le "?".

Votre exemple de Remi Biakabutuka est un peu particulier. Un walk-on, qui se retrouve dans un collège militaire et dont on ignore le type de scholarship qu'il reçoit.

Ce printemps, il y a eu un débat un peu partout au Canada concernant l'intérêt pour un joueur d'aller évoluer aux E-U. Shomari Williams qui connait bien le dossier, ainsi que les bourses disait qu'à moins d'un full scholarship d'une D-1, ce n'est pas rentable et profitable de s'expatrier aux E-U.

Sylven a dit…

Je serais aussi surpris que Desmarais retourne au cégep pour une 4e année s'il réussissait les cours dont il a besoin pour être éligibile à Laval mais qu'il ne terminait pas son DEC. Lui qui rêvait à la NCAA, je suis pas mal certain qu'il considère ne plus rien avoir à prouver au niveau collégial et que tout ce qui l'intéresse maintenant est de joueur universitaire.

Je me souviens aussi d'avoir lu les commentaires de Shomari Williams (dont je lis toujours avec intérêt le blogue) sur les circonstances dans lesquelles ça valait la peine d'aller jouer dans la NCAA : "full scholarship" en division 1. L'entrevue d'Étienne Boulay ce matin vient d'ailleurs apporter de l'eau au moulin en ce sens, car il dit que le coaching québécois s'est beaucoup amélioré depuis son époque formant ainsi de meilleurs joueurs de football.

Profoot a dit…

De source sure, advenant que Hugo doit faire une autre session au Vieux Montréal. Il ne jourait pas au football cette année.

Deux fans a dit…

On oublie souvent l'importance de "l'académique" dans la vie des jeunes footballeurs...

Tous les coachs collégiaux, dans leur speech de clôture en fin de semaine dernière, rappelaient aux jeunes l'importance de s'entrainer, de ne pas trop fêter, mais également de se soucier de leur "académique"...

Famous Guacamole a dit…

Pour rester dans le sillon des "sources sures"...Desmarais doit passer deux cours cet ete avant de rentrer a Laval, deux cours de francais...disons qu'avec un peu de serieux ca devrait etre faisable...

Dom a dit…

FG: Ouf, sais enquorre draulle!!! lol

Deux fans a dit…

Pour faire l'avocat du diable...

Disons que J. Doyon-Roch et/ou M. Abdesmad aient leur clear de la NCAA.

Pourquoi n'ont ils pas été recrutés lors du dernier signing deal de la NCAA?

D'autres joueurs du World Team l'ont été...

Sylven a dit…

Peut-être simplement pour terminer leur DEC. Ce serait sage de leur part car on ne sait jamais ce qui peut arriver aux USA. Surtout si on se fie aux nombre de Québécois qui en sont revenus déçus récemment.

Le Coach a dit…

Doyon-Roch ne vient que d'avoir 18 ans. Il est donc très jeune pour un gars qui va entamer sa 3ième saison dans le collégial AAA. Il a tout intérêt à continuer de progresser, de s'entraîner (rare sont les gars qui sont aussi sérieux que lui) et de se faire un nom. En l'espace de quelques mois, il a pris plus de 20 livres. Il a donc tout intérêt à profiter de son jeune âge pour connaître une solide saison à Vanier et gagner le bol d'or et se montrer disponible pour le recrutement en vu de la saison 2011.

Anonyme a dit…

Je ne suis pas dans le secret des dieux, mais je suis prêt à gager un vieux deux que Hugo Desmarais va starter comme LT aux Spartiates en 2010.

En passant, tu peux faire des équivalences à l'université, mais tu ne peux pas obtenir un DEC.

footballement parlant jouer à Laval est le meilleur choix....mais si tu regardes du côté personnel, obtenir le diplôme est le meilleur choix.

de toute façon, s'il ne se blesse pas...il va jouer CFL qu'il joue 3, 4 ou 5 ans à l'université.

Champion

Anonyme a dit…

je serai plus riche de deux dollars...;-)

Anonyme a dit…

je ne vais pas verser des larmes pour le 2 dollars...

ce que je trouve triste par contre c'est qu'un jeune de 20 ans n'étant pas capable d'obtenir un DEC en 3 trois ans decide d'aller à l'universite!

je suis au courant qu'il est un gros talent, mais avec la moyenne de carrière de 4 années dans la CFL pour les joueurs canadiens...j'essayerais d'obtenir tous les diplomes qui sont à ma portée.

finish what you started

Champion

Deux fans a dit…

@Champion - Bien qu'on ne peut vous donner tort, vous n'êtes pas sans savoir que plusieurs joueurs universitaires passent 4 ans au Cegep avant d'aller à l'université. On imagine que plusieurs raisons sont possibles (personnelles ou scolaires).

On évalue ça approximativement à 15% des joueurs. H. Desmarais ne constitue pas une exception...

Sylven a dit…

D'abord, disons que le DEC devient pas mal important quand tu as un diplôme universitaire, ce que Desmarais devrait obtenir suite à son passage à Laval. Et ensuite, c'est impossible de jouer dans la CFL après trois ans d'université. L'éligibilité au repêchage se fait à ta 4e année universitaire, peu importe le nombre d'années de cégep auparavant.