mercredi 6 janvier 2010

Team World vs Team USA


Changement de sujet, parlons un peu football...

Le 30 janvier prochain, en préambule du ProBowl se tiendra au Lockart Stadium à Fort Lauderdale l’évènement footballistique Team World vs Team USA (comme les amerloques les aiment). Cet évènement se trouve à être un peu la suite suite du Championnat mondial qui avait été présenté à Canton, USA le printemps dernier.

L’alignement des 45 joueurs du World Team est composé de 31 joueurs Canadiens, dont 11 collégiaux et universitaires « québecois » (Dillon Guy est un Ontarien qui s’en va jouer NCAA et Christian Walcott est un Ontarien). Dans les communiqués de presse, on fait mention de Jérémi Doyon-Roch comme quart de l’équipe. Les joueurs ont été sélectionné par un panel d'instructeurs de tous les pays.

La Team World est composée de joueurs de la France, de l'Australie, du Japon, de la Suède, des très exotiques Samoa Occidentale et évidemment du plusse beau pays du monde.

La date limite de « letter of intent » pour adhérer à un collège américain est le 3 février 2010. 80% des joueurs américains ont déjà comités à un collège américain. Donc si des équipes veulent présenter des bourses ou des offres à d’autres joueurs, nul doute que ça se concrétisera à ce moment là. Les rumeurs veulent que Doyon-Roch ait déjà des propositions américaines sur la table, il n'a pas encore pris sa décision.

Voici les joueurs qui nous intéressent:

24 RB Guillame Bourassa, 5-11 185 7/1/1990 College Champlain Lennoxville
77 OL Danny Groulx, 6-6 335 3/27/1990 College Champlain Lennoxville
68 OL Dillon Guy, 6-5 295 7/16/1991 College Champlain Lennoxville
9 LB Christian Walcott, 5-11 195 9/21/1990 Concordia University
84 WR Adam Thibault, 6-0 190 3/26/1990 Laval University
33 DB Mike Dubuisson, 6-3 198 9/30/1991 Saint Léonard Cougars
83 WR Julian Bailey, 6-1 185 3/9/1990 Vanier College
12 QB Jeremi Doyon-Roch, 6-3 190 8/4/1992 Vanier College
11 LB Byron Perez-Archambault, 6-1 220 10/18/1990 Vanier College
32 FB James Sifakis, 6-1 235 7/30/1991 Vanier College
45 DL Mehdi Abdesmad, 6-6 250 9/28/1991 Vieux Montréal Spartiates

Équipe d’entraineurs: Entraineur-chef, Jan Jenmert (Suède);
Coordonnateur defensive: Warren Craney, Concordia
Entraineur des demis offensifs : Marco Iadeluca , Phénix d’André-Grasset

Malheureusement pour visualiser le match, il faut être abonné à NFL Network ou mieux encore – être sur place (l’entrée est gratuite).

Le site internet de l’évènement (en anglais)

62 commentaires:

Sylven a dit…

Un peu dans la même veine quoiqu'a un niveau supérieur, Richard Boutin liste dans le Journal de Québec les invités au camp d'évaluation de la CFL en vue du prochain repêchage (lejournaldequebec.canoe.ca/journaldequebec/sports/rougeetor/archives/2010/01/20100106-211120.html) :

Marc-Antoine Beaudoin-Cloutier, DL, Laval
Joash Gesse, LB, Montréal
Christian Houle, LB, Montréal
Hamid Mahmoudi, CB, Montréal
Cory Greenwood, LB, Concordia
Kristian Houle, T, Concordia
Cory Watson, SB, Concordia
Charles-Antoine Sinotte, WR, McGill
Pascal Fils, RB, Sherbrooke
Ludovic Kashindi, CB, Sherbrooke
Shawn Gore, REC, Bishop's
Steven Turner, REC, Bishop's
Nick Poloniato, DB, Bishop's

Félicitations à tous ces joueurs ! A noter que Maxime Bérubé (DB, Laval) et Samuel Fournier (FB, Laval) qui avaient pourtant participé au Défi Est-Ouest l'an passé n'ont pas été invités.

Sylven a dit…

Autre article de Boutin sur Michel Boudreault, OL, Laval qui sera aussi invité au camp d'évaluation malgré sa blessure qui lui a fait rater la saison 2009 au complet (http://lejournaldequebec.canoe.ca/journaldequebec/sports/rougeetor/archives/2010/01/20100106-211348.html).

Anonyme a dit…

Ouch pour les bleus!!
Selon rougeetormania.com, Alexandre Lortie du Vieux-Montreal aurait confirmé à Glenn Constantin sa venue l'an prochain!!!

Anonyme a dit…

Ca commence a etre ridicule...Julian Bailey qui n'attend qu'un detail administratif pour confirmer a Laval aussi...je plains les receveurs du groupe qui ne sont que "bons" et non des superstars...ils ne verront jamais de terrain....et la rumeur a Quebec est que Roch-Doyon aurait indique a Glen qu'il viendrait a Laval l'an prochain s'il n'allait pas en NCAA...ce qui explique pourquoi Constantin n'a pas recrute de troisieme QB...si c'est vrai on est aussi bien de changer de sport...

Famous Guacamole a dit…

Quoique l'ajout de Lortie, Bailey et a la rigueur Desmarais et Montjoie (a voir pour Desmarais) ne sont pas des surprises, je commence a me poser des questions...apres le match a Montreal ou le Rouge et Or a ete bien battu par les Bleus, ou Bishop's a fait bonne figure malgre plusieurs departs, ou Serbrooke s'et bien tire d'affaires malgre un calendrier tres difficile, et ou McGill est revenue dans le peloton, je m'attendais a une annee de recrutement bien mieux repartie entre les diverses equipes de la conference Quebec.

Bien que partisan du Rouge et Or, je ne m'explique pas le resultat actuel - ou a moins d'un changement majeur c'est le recrutement le plus "lopsided" que j'ai vu depuis que je suis l'equipe. Je n'ai pas les explications, et bien que mon coeur de partisan des rouges me porte a pavoiser, quelque part mon enthousiasme est tempere par le fait qu'une telle situation n'est pas viable. C'est peut-etre un alignement des etoiles qu'on ne reverra plus, et quelque part c'est un peu ce que je souhaite. Enfin, on verra bien.

Sylven a dit…

On verra pour Roch-Doyon, il y a le temps de couler bien de l'eau sous les ponts d'ici l'an prochain. La performance de Tristan Grenon cette saison (qui n'est qu'à sa 2e année rappelons-nous) influencera sûrement sa future décision. Sans oublier les potentielles offres de la NCAA.

Néanmoins, j'ai le même sentiment partagé que Guacamole en ce sens que je suis très heureux que mon équipe ait un excellent recrutement car elle avait quelques failles l'an passé qu'elle devait corriger (surtout OL), elle a plusieurs vétérans qui ont gradué en 2009 (2 QB, 2 FB, 2 OL, 1 DL, 2 LB et 2 DB) et ce serait tout un party si le Rouge & Or se rendait à la Coupe Vanier en 2010 (c'est la dernière chance cette année, ensuite le gros match quitte Québec !). Mais d'un autre côté, il ne faudrait pas qu'on assiste à des opérations de démolition jusqu'à la demi-finale canadienne.

J'espère donc que Laval a passablement fini son recrutement outre les cinq noms mentionnés dans Le Soleil de mercredi (Desmarais, Monjoie, Bailey, Gagnon et Bourassa) et que les autres équipes (surtout Montréal et Sherbrooke) vont se partager les autres bons joueurs collégiaux. Je souhaite aussi que l'évaluation d'Alain comme quoi il y a beaucoup de talent disponible cette année se vérifie et que les "restants de Laval" (je ne le dis pas de façon péjorative mais il faut quand même être réaliste que le Rouge & Or a pas mal passé la gratte jusqu'à maintenant) viennent tout de même renflouer les autres équipes pour garder une certaine compétition dans la ligue. J'aimerais bien entre autres voir Sherbrooke faire les séries cette année.

En terminant, je ne sais pas ce que Coach Constantin leur susurre doucement à l'oreille pour convaincre toutes les meilleures recrues de venir à Québec mais une chose est sûre, Coach Bolduc et Santerre n'ont pas su trouver les mots justes. Il reste que le recrutement est un cycle et que cette année est définitivement le haut du cycle pour Laval. Tout comme Montréal avait eu son haut de cycle l'an passé mais il me semble que les autres équipes avaient quand même tiré leur épingle du jeu dans les circonstances, contrairement à ce qu'on voit à date cette année.

En tout cas, on verra ce que les prochaines semaines nous réservent comme annonces.

duquettep a dit…

Triste comme situation.Aucun intérêt pour une ligue à une seule équipe.

Claude a dit…

@ Famous guacamole

Pour l’alignement des planètes vaudrait vérifier avec Jojo Savard… Moi je pense que la majorité de ces gars ont participé à MU-19 en 2007 et 2008.

En 2008 ont voyait vraiment que l’équipe de MU-19 avait beaucoup de plaisirs de jouer ensemble, ça ce voyait sur le terrain pendant les pratiques et encore plus en dehors du terrain. Pendant ces deux semaines beaucoup de liens ce sont tissées entre eux, d’autant plus qu’ils ont rapporté la Coupe Canada. Cette expérience gratifiante commune ne peut faire autrement que d’être rassembleur, ils ont toujours gardé contact entre eux.


Juste pour en nommé quelques noms de cette édition 2008

QB : Tristan Grenon

RB : Guillaume Bourassa
Pascal Lochard

REC : Alexandre Lortie
Julian Bailey


OL : Hugo Desmarais
Karl Monjoie

DL : Jean-Alexandre Bernier
Vincent Desloges

LB : Francis Beaudet


2007 : Arnaud Gascon-Nadon, Junior Seydou Haïdara, Guillaume Rioux et etc.


Donc en bref: Une gang de chum + une organisation et un programme de Football hors pair au Québec et au Canada + le défi et la nécessité de up gradé leur niveau de jeu pour ce taillé un poste de partant + La possibilités de gagner des coupes Drunsmore + La possibilités de gagner des coupes Vanier + (Pour certain joueurs) une bonne opportunité de ce développer afin d’atteindre le niveau professionnelle donc un tout qui à probablement pesé dans la balance avant de faire leurs choix.

Sylven a dit…

Effectivement, c'est une drôle de coïncidence qu'autant de joueurs sur l'équipe MU-19 se retrouvent maintenant à Laval. Le "problème" est que ce sont les meilleurs joueurs collégiaux qui font partie de cette équipe. Qui était l'entraineur-chef en 2007 et 2008 ?

Claude a dit…

@ Duquettep

Premièrement : Il ne faut pas oublier qu’il y a 27 équipes Universitaire, qu’il ne faut pas juste bâtir une équipe pour être compétitif au Québec le but ultime est de gagner la Coupe Vanier

Si je me rappelle bien le Rouge et Or à perdu en demi-finale…

Deuxièment : Ne paniquer pas, il reste d’excellent joueurs à recruter et le niveau de compétition sera encore excellent

Le Vert et Or de Sherbrooke ne recrute pas une tonne de Top prospect à chaque année et ils ont toujours une bonne équipe compétitive à chaque saison

Troisièment : De rassemblés plusieurs bon joueurs n’est pas garant de succès. Le succès d’une équipe au Football passe par plusieurs choses et d’impondérables.

Les Spartiates en 2008 étaient bourrés de talent et ils n’ont pas fait les séries

Alain C. a dit…

Prenons pour acquis que les joueurs suivants optent pour une autre équipe que Laval...
1- Olivier Nassif-Bouchard
2- Maxime Fournier-Rioux
3- Alexandre Dussault
4- Alexander Fox
5- Olivier Quevillon
6- Antoine Pruneau
7- Pierre-Marc Langevin
8- Frédéric Marshall
9- Emmanuel Gaudreau
10-Charles-Éric Lapierre
11-William St-Laurent
12-Benoit Monette
13-David Ménard
14-Louis Taillon
15-Kevin Pinard
16-Alexandre Charest

Donc, il reste un petit groupe à convaincre pour sauver le recrutement d'André Bolduc et Marc Santerre. Je ne sais pas si vous en voyez d'autres....

P.S. J'ai pris pour acquis que Louis Sirois et Frédéric Mercier seront de retour pour une 4ième année dans leur équipe respective.

Alain C. a dit…

En passant, je prend pour acquis que les joueurs mentionnés dans Le Soleil vont également optés pour Laval. Au point, oü on est rendu:)

Als4ever a dit…

Avec les joueurs qui restent, la seule façon que Montréal puisse avoir un bon recrutement c'est que celui de Sherbrooke soit désastreux. (À moins de transferts surprises/joueurs étrangers)

L'indice Sylven des receveurs est rendu à combien maintenant avec l'addition de Lortie et celle possible de Bailey?!??!

Famous Guacamole a dit…

Dussault et Fournier-Rioux sont d'excellents receveurs, toujours disponibles. Dans le cas de Dussault, il n'est certain qu'il veuille continuer a aller a l'ecole. Il etait sur la liste de Glen, mais les choses ont certainement evoluees...

Lapierre est aussi un excellent LB

Vengeur Masqué a dit…

@Sylven

L'entraîneur-chef des équipes Québec U19 est Marc Loranger, DC du Vert et Or de l'Université de Sherbrooke. Il est généralement assisté par des entraîneurs de position provenant de la plupart des université québécoise.

La théorie se tient à moitié car plusieurs membres de ces équipes ce sont retrouvés dans d'autres université, particulièrement chez les Carabins.

Claude a dit…

@ Sylven

L'entraîneur chef était Marc Loranger

Als4ever a dit…

Fournier-Rioux s'en va à Sherbrroke selon le tableau.

Claude a dit…

@ Vengeur masqué

En réalité ma théorie s’appliquait aux joueurs de l’année 2008 qui ont connu la victoire. C’était des gars qui avaient vraiment du fun ensemble.

Malheureusement en 2007 ont ne retrouvait pas dans cette édition la même chimie… ce fut plutôt le contraire bref autre exemple qu’une équipe bourré de talent n’est pas garant de succès

Sur l’équipe 2008 deux joueurs seulement c’est joint au Carabin soit Simon légaré et Maxime Lévesque-Thibodeau. Faut prendre aussi en considération que ce n’est pas tous les joueurs qui peuvent débourser les coûts d’être à l’extérieure de chez eux…

Deux fans a dit…

@Als - Tant que nous n'avons pas colorié la case du nom du joueur, ce n'est pas définitif.

@Duquettep - Tu as raison, tout ça est génial pour Qc city, mais un peu triste pour l'ensemble de la LFUQ.

On va faire un billet de recap de la première phase sous peu..

@Claude - On préfère aller à la guerre avec des tanks, qu'avec des fantassins, aussi bons soient-ils...

Alignement du MU19-2008


Tu sais qu'on craint que le reste du Canada ne se moque de la Q - disant que c'est une division d'une seule équipe qui ferait 10 matches hors concours avant d'entreprendre sa vraie saison de 2 matches..

@Alain C. - Va falloir faire du recrutement en France, au Japon en Suède et autre...

@Carbs4ever - L'indice Sylven des receveurs a explosé (comme un thermomètre qui arrive au bout)

Sylven a dit…

Un bon point amené par Claude : sans vouloir paraitre prétentieux, Laval ne compétitionne pas seulement avec les autres équipes de la LFUQ mais d'une année à l'autre veut faire partie de l'élite canadienne, donc avec des équipes comme Calgary, Saskatchewan, Queen's, Western, Laurier et St. Mary's. Ce qui ramène le sempiternel débat sur la division 1...

Merci pour l'info concernant l'entraineur-chef de l'équpe MU-19. Par contre, ça vient dégonfler un peu la balloune comme quoi tous ces joueurs veulent rejouer ensemble à cause du plaisir qu'ils ont eu lors de ce tournoi car dans ce cas, ils voudraient aussi se joindre à l'entraineur qui dirigeait l'équipe. Or, celui-ci est à Sherbrooke et peu de ces joueurs semblent avoir choisi le Vert & Or.

Selon mon évluation, l'indice Sylven des receveurs est actuellement à 10 sur 10 et grimpera à 11 sur 10 si Bailey se joint au Rouge & Or ! Dire qu'il n'y a seulement qu'un poste qui se libère cette année avec le retour de Prud'homme comme quart et un autre l'an prochain avec la gradution de Mathieu Picard (à moins que Feoli soit repêché dans la CFL et passe pro). C'est dommage pour ceux qui n'ont pas su percer dans les années antérieures mais leur chien est pas mal mort selon moi. Je pense entre autres à Babacar Seye, Jérémy Rabot et Patrick Lavoie.

Alain a raison qu'il reste encore du talent dans ce recrutement mais il faudra voir comment il sera divisé entre Sherbrooke, Montréal et les équipes anglophones. Si ces dernières pigent dans la même talle, ça risque de faire mal aux Carabins et au Vert & Or avec tous les top prospects que Laval a raflé.

Deux fans a dit…

Comme on l'a mentionné dans le post, on saura au plus tard le 3 février, les joueurs qui iront NCAA en 2010, les plus probables étant Abdesmad & Doyon-Roch.

Hugo Desmarais est toujours une énigme pour nous, compte-tenu que c'est un 3e année de CEGEP, mais il semble qu'il ait une offre de Div 2. sur la table.

Une petite nouvelle personnelle ironique du vendredi : Je joue dans une ligue de garage de hockey les vendredis et temporairement cette semaine on m'a demandé de "booker" les équipes. Ce qui était quasi fait en date d'hier, mais depuis le début de la journée aujourd'hui, je ne cesse de recevoir des annulations... Là où le virtuel et le réels se rejoignent...

Sylven a dit…

Desmarais serait fou d'aller perdre son temps en division 2... A mon humble avis, le football universitaire canadien est de calibre supérieur. Vous regarderez juste Simon Fraser qui n'ont rien fait de bon depuis qu'ils sont revenus dans SIC (ils n'ont fait les séries qu'une fois depuis 2004, soit en 2008 où ils avaient surpris Saskatchewan en demi-finale de Canwest avant de perdre en finale contre Calgary), je vous prédis qu'ils vont soudainement être dans le coup dans les prochaines années dans la division 2 de la NCAA !

Évidemment, c'est totalement autre chose pour la division 1. Bien que Doyon-Roch et Abdesmad ne seraient pas les premiers à s'y casser le nez avec ce qu'on a vu ces dernières annés (Gascon-Nadon, Plesius, Claude, Maxi). C'est vrai, on l'oubliait celui-là. Vous devriez le mettre dans le tableau, ça vous rehausserait un peu le moral quant au recrutement des Carabins!! ;)

Claude a dit…

@ Deux fans

De source sûre

Tous les Universités Américaine qui ont manifestés de l'intérèt pour Hugo Desmarais sont dans la Première division 1A.


Il n'à reçu aucune offre de la division II

duquettep a dit…

Sans compétition,aucun intérêt pour les amateurs, aucun intérêt pour les commanditaires,aucun intérêt pour la radio et la télévision.On veut bien encourager notre équipe mais on désire un peu de suspense.En absence de rivalité durant la saison, il y a un risque certain de mal performer durant les rencontres de fin de saison contre les équipes de l ouest.

Alain C. a dit…

Deux fans, vous allez être content, ce que j'ai pu savoir, c'est qu'Antoine Pruneau aurait opté pour Montréal ainsi que Jonathan brûlé.

On peut ajouter dans la liste des prospects intéressant qui n'ont pas encore fait leur choix, Alexandre Branco.

http://www.footballcanada.com/useredits/Image/ROSTER.pdf

Bert a dit…

Je crois que nous sommes à peu près tous d'accord que pour le bien et l'avenir du football universitaire québécois, il ne peut y avoir une équipe "dans une ligue à part" et cinq autres plus ou moins paritaires. On ne peut blâmer le Rouge & Or de chercher à obtenir le plus possible des meilleurs joueurs; le problème, c'est qu'il en obtient une trop grande proportion! Les seuls aspects négatifs pour l'équipe sont que 1- l'inévitable désenchantement chez les "joueurs" qui, par la simple loi des nombres (cf.: l'indice de Sylven), ne joueront à peu près pas au football universitaire contamine le programme; et 2- l'absence de matches intenses parce que serrés nuise à la performance du club lors des deux matches ultimes (Groulx a sauvé le match à peu près à lui tout seul cette année, mais...).

Néanmoins, si c'étaient mes amours de Carabins qui connaissaient une telle situation, je ne serais sûrement pas très malheureux! (bravo à Guacamole et Sylven qui sont capables de reconnaître malgré leur partisanerie que la situation pose problème!).

Enfin, je me pose des questions sur les joueurs en cause. On s'est fait dire qu'il s'agit de choix personnels qu'il faut respecter, et c'est évidemment vrai. Mais tout de même, il me semble qu'indépendemment de la haute opinion que peut et doit avoir un joueur de ses capacités, choisir de se mettre en compétition avec dix autres joueurs pour un poste (sans parler des autres qui surviendront ensuite) alors que d'autres équipes (qui ne sont tout de même pas les Lions de Détroit) ont des besoins évidents à leur position, ça soulève des interrogations sur la perception qu'ils ont du sens de la victoire à tout prix vs la satisafction de performer...Mais je ne suis pas psychologue sportif!

Deux fans a dit…

@Alain C. - Tu as la clé pour mettre le chiffrier à ton goùt, utilise-là :)

On commentera un peu plus tard demain, mais on voudrait remercier tous les commentateurs pour le niveau et la pertinence de la discussion actuelle.

Hohly a dit…

Effectvement c'est une très bonne discussion depuis deux semaines, je regrettre d'être trop occuper pour y participer.

Un élément de réponse pour l'attrait du R&O, est peut-être dans la façon dont l'entraînement ce fait. À chaque semaine, un joueur peu perdre son statut de partant si un autre joueur se démarque plus. Ça doit donner des entraînements d'une rare intensité.

Je ne dis pas que les autres équipes ne font pas ça, mais quand tu compétitionne à chaque semaine contre les plusieurs des meilleurs joueurs de la conférence, juste pour être habillé pour le prochain match ; ça va donner des résultats au fils des années...

Finalement, les coachs ne peuvent pas faire de cachette, c'est 1-2 joueurs par équipe par année qui font la CFL. De tout le SIC, c'est souvent un seul fait la NFL par année.

Le joueurs qui aspire vraiment à la CFL va vouloir se mettre dans une situation de compétition, s'il ne peut devenir un partant régulier, il sait à quoi s'attendre pour le futur = Regardez le foot à la TV comme nous.

Ce n'est pas très scientifique, mais quand tu t'entraîne avec les meilleurs, tu deviens meilleur.

Als4ever a dit…

D'un autre côté, rien ne vaut des situations de match contre des adversaires coriaces pour t'améliorer. Quand tu gagnes 6-7 rencontres par année par la marque de 50 à 3, ça part mal... Tandis qu'affronter 3 fois le Rouge et Or dans une saison, c'est dur à battre point de vu compétition.

Sylven a dit…

Bon là je pense que certains "dépriment" un peu avec oui l'excellent recrutement de Laval, mais n'oublions pas que ces joueurs seront des recrues et que la grande majorité auront juste un impact à moyen terme (2-3 ans). Avec un tel recrutement, le Rouge & Or s'assure de demeurer compétitif dans les prochaines années mais bien peu de ces joueurs seront partants l'an prochain. Outre Francis Claude au poste de centre-arrière, je n'en vois pas beaucoup qui sont assurés de percer l'alignement : même Gascon-Nadon devra se battre contre deux vétérans à la position d'ailier défensif (à moins que Beaudoin-Cloutier passe pro).

Donc, bien que Laval part avec une longueur d'avance, les matchs se joueront sur le terrain et je ne crois pas qu'on puisse leur donner la Coupe Dunsmore en janvier !! Peut-être que les autres équipes vont finir leur recrutement en force (il reste encore bien des annonces à venir dans les prochaines semaines !) et peut-être que, malgré que je ne le souhaite et ne le pense pas, Grenon fera patate et que la ligne offensive ne sera pas si améliorée.

Mais même si Laval demeurait une coche au-dessus des autres équipes, je ne crois pas que ça enlève tout intérêt au football universitaire québécois. Il y aurait encore de très bons matchs et de belles rivalités. Et des surprises peuvent toujours arriver (une défaite au CEPSUM !), surtout quand on sait que quatre des cinq autres équipes de la conférence seront dirigées par des quarts finissants. Pensons seulement à McGill, qui leur avait prévu 3 victoires en 2009 ? Pas moi en tout cas !!

duquettep a dit…

Pas de déprime, aucun intérêt.

Deux fans a dit…

@Sylven - Si comme tu le présumé logiquement: Babacar Seye, Jérémy Rabot et Patrick Lavoie sont "Out" - On devrait assumer que leurs successeurs dans le depth chart, on approxime là, Yannick Morin-Plante, Jérémie Chrétien et Guillaume Rioux sont passibles de subir le même sort l'an prochain, après avoir peut-être cumuler à trois une dizaine de passes en 2010...

Ces joueurs étaient tous des étoiles secondaires et collégiales et avaient été recrutés sur la base du fameux "Il n'en tiens qu'à vous de jouer"... Et croyaient naïvement ou légitimement que leurs talents et leurs efforts qui les avaient menés à susciter l'attention de Constantin, suffiraient à leur faire descendre la Grande Allée avec la foule en liesse, Coupe Vanier en main...

@Hohly - On te prépare un billet demain qui va ébranler ton argumentation...

@Claude - Tu as surement raison pour Hugo Desmarais, on a cherché en vain l'université américaine qui avait été mentionnée. On imagine que les récents retours massifs des joueurs Québécois après une ou deux saisons au sud doivent le faire réfléchir.

Ce Desmarais semble un type sympathique qui est un O-line dominant, autant que Gascon-Nadon pouvait l'être en défensive.

@Bert - On croit que le psychologue sportif aurait changé de branche après avoir tenté d'expliquer le cas des receveurs qui optent pour QC city.

@ Re-Sylven - D'accord que l'effet 2010 sur le terrain ne sera pas catastrophique pour la ligue - c'est par la suite que ça risque de se gâter...

Alain C. a dit…

Je suis d'accord avec Sylven. Même si Laval a un très bon recrutement, plusieurs de ces joueurs ne seront pas capable de faire partie de l'alignement partant en 2010. EEN plus, les autres équipes ont des joueurs de 3ième, 4ième et 5ième année qui seront de retour et qui ont l'expérience. Et on pourrait s'en reparler en 2012 et on pourra trouver d'autres joueurs comme Patrick Lavoie, Jérémie Chrétien, Jean-Phlippe Dumas, etc qui n'auront pas jouer un rôle majeur dans l'équipe. Ce n'est pas à cause qu'ils sont mauvais mais la compétition est tellement féroce qu'il y a des vedettes que se font voler leur poste par d'autres vedettes. Dans la vie, il y a toujours des meilleurs que nous à quelques parts...

Et c'est une roue qui tourne, Laval ne pourra pas recruter une tonne de joueurs en 2011, c'est ça la bonne nouvelle. Mais si les équipes qui affrontent réussisent à garder les parties très serrés, Laval va être dans le pétrin car ils ne pourront pas faire joueur leurs recrues et les faire voir du terrain comme dans les années passés. C'est l'objectif que devrait se fixer les autres équipes et après, on ne sait jamais.

Deux fans a dit…

Alain C. Alain C. Alain C. - Laval ne pourra pas recruter une tonne de joueurs en 2011, c'est ça la bonne nouvelle..

Tu te souviens qu'après l'excellente récolte de receveurs de Laval l'an dernier (Seydou Haidara, Rioux, Morin-Plante etc...) , tu avais dit que la bonne nouvelle dans tout ça c'est qu'après avoir fait le plein de receveurs à Laval en 09, l'excellente récolte 2010 à venir serait répartie dans les autres équipes... ehhhhh Et maintenant tu répètes la même chose?

Il y a une réunion des optimistes anonymes la semaine prochaine, on t'inscrit?? :P

Sylven a dit…

Duquette, si le fait qu'une équipe déjà dominante comme Laval connaisse un bon recrutement t'enlève "tout intérêt" pour le football universitaire, tu n'es juste pas un vrai fan qui aime suffisamment le sport. Retourne au Canadien de Montréal !! ;) Crois-tu que Queen's, Calgary, Saskatchewan, Western et St. Mary's vont mettre la pédale douce cette année dans leur recrutement parce qu'ils ont aussi dominé leur conférence l'an dernier ?!?

Deuxfans, je ne crois pas que Guillaume Rioux risque de se faire éclipser d'ici quelques années par les nouveaux receveurs recrutés parce qu'il a une corde additionnele à son arc : retourneur de bottés. Quant à Jérémie Chrétien, il a bien débuté la saison 2009 avant de connaitre une baisse de régime. A lui d'utiliser cette année d'expérience à son avantage. Celui pour lequel je te donne peut-être raison est Yannick Morin-Plante car il provient du AA et n'a vu que peu de terrain l'an passé. Sa place dans le depth chart est donc effectivement menacée selon moi.

P-A a dit…

La question qui se pose c'est que si un joueur est convaincu qu'il a ce qu'il faut pour jouer pros et qu'il va à Laval, mais ne parvient pas à battre les autres vedettes à se position pour obtenir un poste de partant (mettant ainsi fin à son rêve de jouer dans la CFL), aurait-il vraiment été capable de jouer pro? Je veux dire, s'il ne parvient pas à percer un allignement universitaire, comment aurait-il pu espérer percer un allignement de la CFL? La question bien sur est de savoir si le temps de jeu qu'il aurait pu avoir ailleurs aurait fait de lui un meilleur joueur au point de réussir à percer un roster CFL.

duquettep a dit…

Il est triste de constater que certains fassent des commentaires pour le moins bizarres.Aimer la compétition est une chose et aimer une seule équipe est autre chose.Je connais des joueurs de Laval,de Concordia,des Carabins et de Sherbrooke.Je veux que les joueurs universitaires connaissent du succès au football mais surtout dans leurs études.Je désire une compétition saine mais pas la victoire à tout prix.Bravo à Laval pour son recrutement mais il demeure un fait incontestable,aucun intérêt lorsque le résultat final est connu 3 ans à l avance.Une saine rivalité demeure la raison d être du sport.Nous devons faire des choix dans la vie et profiter pleinement du moment présent.Cela dit,je souhaite la meilleure des chances aux joueurs de toutes les équipes en espérant aucun traumatisme qui pourrait mettre en péril leur qualité de vie.

duquettep a dit…

En passant,avoir une tuque du rouge et or ne m empêche pas de vouloir la survie du football universitaire.

Deux fans a dit…

@Sylven - C'est certain que s'il y a moins de compétition dans la ligue il va y avoir moins d'intérêt, c'est la loi du sport.

Avec la venue de Bailey, il va falloir en tasser un autre. Lortie retournait au Vieux..

@P-A - Je vais te donner un exemple, et de Montréal de surcroit. N'eut été la blessure à Martin Gagné en 08, N. Morin-Soucy n'aurait jamais été repêché au 3e tour.

@duquettep - On aborde la question plus à fond dans notre prochain billet.

Sylven a dit…

Bon après la déprime, voilà maintenant l'exagération. Dû au bon recrutement 2010 du Rouge & Or, on connait maintenant les résultats des trois prochaines années (de tous les matchs ?!?), la survie du football universitaire (québécois, canadien ou nord-américain ?!?) est menacée et des traumatismes mettant en péril la qualité de vie de certains joueurs sont même à prévoir !! Les joueurs de Laval sont tellement supérieurs aux autres, de vrais surhommes !! La fin du monde en 2012 (c'est la fin du calendrier maya) avec ça !?! ;)

Donc, on sait déjà qui gagnera les trois prochaines Coupes Dunsmore et les trois prochaines Coupe Vanier. On sait déjà aussi qui finira deuxième et qui ne fera pas les séries. Au diable les blessures, les surprises et les recrutements des années futures, tout est écrit dans le ciel !!

Mais qu'arriverait-il si le Rouge & Or perdait un de ses deux seuls quarts à une blessure sérieuse, disons Prud'homme, et que Grenon ne rencontrait pas les attentes ? Les Carabins ne voudraient pas leur en prêter un même s'ils en ont huit (!), donc Laval pourrait avoir une excellente défensive mais ne pas être capable de marquer de points.

Et à nouveau, je le répète, Laval compétitionne au niveau national alors il est condamné à s'améliorer parce que les autres puissances de l'Ouest, de l'Ontario et des Maritimes continuent de le faire. Et il avait des failles l'an passé puisqu'il n'a pas dépassé la demi-finale canadienne.

On veut tous des saines rivalités et une bonne compétition et je l'ai déjà dit, j'aurais souhaité (et je continue de le faire car contrairement à ce que plusieurs semblent penser, ce recrutement n'est pas terminé et il reste encore beaucoup de talent dans les joueurs collégiaux restants) que le recrutement 2010 soit mieux partagé mais ce n'est pas arrivé et je n'y peux rien.

Mais ce n'est pas parce que je suis un partisan de Laval que je suis le football universitaire mais bien parce que j'aime ce sport et que j'adimire ses étudiants athlètes bien de chez nous, donc même si mon équipe était moins bonne, je continuerais d'assister à ses matchs. Peu importe qui les fait (évidemment c'est encore mieux quand c'est un joueur de mon équipe !), j'aime voir un bel attrapé du bout des doigts en plongeant ; j'aime voir un placement de 40 verges ; j'aime voir une défensive résister à un 3e jeu et une verge ; j'aime voir un retour de botté ramené pour un touché. C'est cela, je pense, être un vrai fan.

duquettep a dit…

En période de restrictions budgétaires,les universités du Québec devront faire des choix.Soutenir des équipes compétitives ou non,prévilégier les activités pour l ensemble de la collectivité universitaire ou non.Ce questionnement est légitime et risque de mettre en péril certains programmes.Vouloir conserver des acquis me semble raisonnable et surtout avoir une saine rivalité.Je ne comprends pas cet acharnement à vouloir justifier l injustifiable.Il faut être réaliste, bien peu de fans continuent à regarder un match lorsque le pointage est hors de portée.On peut apprécier un bel attrappé mais la vie ne se limite pas au football.Nous pouvons regarder les faits saillants de la semaine et économiser temps et argent.Ayant étudié dans une université américaine ,membre du Big Ten,ayant vu plusieurs parties de calibre universitaire,je préfère du suspense à une partie à sens unique.Les fans de Québec ne sont pas différents des autres.Ils quittent avant la fin d un match de baseball,de hockey ou de football lorsque le pointage est hors de portée.Je désire uniquement la survie du football universitaire et si certains ne comprennent pas, c est malheureux. Encore une fois,pas de déprime seulement une constatation.Les succès de Laval sont enviables et souhaiter que Bishop,McGill,Montréal,Concordia et Sherbrooke connaissent le même succès semble raisonnable.

Sylven a dit…

Duquette, je trouve que tu dramatises énormément la situation actuelle. Oui, on aimerait tous que les matchs se gagnent sans exception par un placement dans la dernière minute de jeu mais malheureusement, c'est du wishful thinking. On ne voit même pas ça dans les ligues professionnelles comme la CFL et la NFL où il y a un plafond salarial, un partage des revenus et un repêchage amateur !

C'est dommage mais il y a et aura toujours des équipes qui ont plus de moyens et d'attraits que d'autres au football universitaire, attirant ainsi davantage les joueurs collégiaux. Ce n'est pas pour rien qu'il y a 6 ou 7 power houses au Canada qui sont plus ou moins toujours les mêmes équipes. C'est la même chose aux États-Unis. Évidemment, c'est plus difficile pour une petite université comme Bishop's de compétitionner avec les grandes universités que sont Montréal, Laval, McGill, Concordia, et Sherbrooke (dans cet ordre à ma connaissance). Mais celles-ci peuvent très bien copier voire améliorer le fameux modèle Laval (je sens qu'on va encore revenir là-dessus...) selon leur contexte et devenir à leur tour les programmes dominants de demain.

Personne n'a chiaulé entre autres l'an passé quand Montréal et Sherbrooke ont eu de très bons recrutements, meilleur que celui de Laval. Mais maintenant que c'est au tour du Rouge & Or, c'est la catastrophe, la survie du sport est en péril ! Les gens semblent oublier que l'équipe a perdu 9 partants cette année dont son quart étoile (et son substitut) !

Par ailleurs, quelle université a récemment parlé de fermer son programme de football ? Je n'ai entendu aucune rumeur en ce sens. En fait, j'entends plutôt des rumeurs pour des universités qui veulent démarrer un programme de football.

duquettep a dit…

Comme en humour ,on peut parler à un deuxième niveau. Je suis probablement paternaliste et je suis probablement défenseur de la veuve et l orphelin. Mes commentaires veulent porter à la réflexion.Il me semble que la situation actuelle est différente de celle de l année denière mais ceci étant dit,j espère me tromper et je ne suis pas un expert.Ce que je ne veux pas voir ce sont des derbys de démolition .Encore une fois,aucun blâme à Laval et il est à espérer que chacune des équipes y trouvera son compte.Je demeure un simple amateur de sport qui aime aussi le hockey et qui préfère une partie Pittsburgh-Chicago à une partie Canadiens-Nashville. .Je suis le football depuis plusieurs années et je vais continuer à m y intéresser mais lorsque nous avons aussi un alma mater aux États-Unis et qu il y a deux parties la même journée ,le choix sera plus facile à faire.

Alain C. a dit…

Deux fans, bien drôle votre commentaire:) mais je persiste et je signe...:) Oui, je disais qu'on allait avoir 2 bons reçeveurs mais comme c'est parti, ça devrait être 1 pour chaque équipe ou 2-3 bons reçeveurs pour une équipe et 0 pour l'autre.:) Il reste Maxime Fournier-Rioux, Alexandre Dussault et Alexander Fox qui sont d'excellents reçeveur et qui devraient optés pour une autre équipe que Laval.

Et pour l'an prochain, veuillez m'excuser si j'insulte des jeunes reçeveurs mais ils vont être fou s'ils décident d'aller affronter les Julian Feoli, Victor Tremblay, Mathieu Bouvette, Guillaume Rioux, Yannick Morin-Plante, Jérémie Chrétien, Seydou Haidara, Adam Thibault, Alexandre Lortie et Julian Bailey et peut-être Mathieu Picard pour une 5ième année. La plupart de ces joueurs vont leur rester entre 3 et 4 ans lorsqu'un jeune va devoir les affronter en 2011. C'est inconscient si un excellent reçeveur décide d'y aller.

Et je suis d'accord avec Sylven, la compétition va aussi féroce l'an prochain. Les meilleurs joueurs s'éliminent entre eux et je pense que ça va donner une leçon à certains qui osent prendre la direction de Laval en espérant voir du terrain et compromette leur carrière. En plus, les Carabins ou le Vert et Or ont d'excellentx joueurs de 3ième, 4ième et 5ième année.

L'an prochain, Laval va avoir un recrutement difficile à part de la ligne tertiaire et du côté des secondeurs. Et depuis quelques années, Laval se situait près de 20 nouveaux joueurs. recrutement difficile en 2011, semblable à celui de 2009. Je m'inquiète pas du tout pour les Carabins et Sherbrooke. Ils vont avoir de la profondeur même s'ils recutement entre 7 et 10 bons joueurs cette année. Par contre, Concordia risque de se retrouver en difficulté car si leur recrutement 2010 est médiocre, ils vont avoir plus de misère en 2011 car plusieurs(5-6) des finissants de Vanier sont francophone ou parlent bien français.

Deux fans a dit…

@Sylven - Un recrutement inférieur pour les R & O l'an dernier? Et tu dis ça sans rire?

Junior Seydou Haidara
Fredo Plessius
Yannick Morin-Plante
Guillaume Rioux
Carl Surprenant
Dominic Richard
Jean-Alexandre Bernier
Dominic Boisvert

C'est certain que si on prends 2010 comme référence, c'est une mauvaise année...

Als4ever a dit…

Si Montréal et Sherbrooke avaient de mauvais recrutements comme ça, les discutions actuelles n'auraient pas lieu... ;-)

Sylven a dit…

Deuxfans et Als4ever, je n'ai pas dit que le recrutement 2009 de Laval était mauvais mais inférieur à ceux de Montréal et Sherbrooke. Dans les noms que tu cites, il n'y a qu'un seul joueur qui a été partant l'an dernier, soit Bernier. Plesius a partagé son temps de jeu avec Lehoux et Rioux, bien que retourneur #1, était 5e ou 6e receveur. Haidara a manqué plus de la moitié de la saison pour une question d'éligibilité si vous vous souvenez.

Combien des joueurs recrutés par les Carabins ont été partants l'an dernier ? Beaucoup plus qu'un à mon avis. Juste avec Sené, Renière, Légaré et Rousseau-Saine, leur recrutement 2009 a été supérieur à celui de Laval...

Alain, je n'ai aucune indication que Picard ne sera pas de retour cette saison pour une 5e année. Donc, tu as raison que seulement un nouveau poste de receveur sera ouvert en 2010 (Prud'homme) et en 2011 (Picard), sauf si Feoli est repêché et passe pro. Par contre, je crois que le Rouge & Or aura encore de l'attrait pour des OL l'an prochain car il y en aura encore deux qui gradueront cette année (Breton et Fiset) et deux l'an prochain (Boudreault et Baillargeon). Un quart sera aussi une grande nécessité avec Prud'homme à sa 5e année en 2011, de même qu'un botteur avec la graduation de Milo en 2010 ou 2011 (?).

Blague à part, pensez-vous que le futur stade des Élans de Garneau (bravo à eux pour avoir attaché le financement en passant) aura ses lumières avant le PEPS ?!? ;)

Als4ever a dit…

@Sylven
Le "fameux modèle Laval" n'est pas une potion magique qui transforme une équipe en "powerhouse" du jour au lendemain. Il y a d'autres facteurs qui ont beaucoup aidé et qui aident encore:
-La ville de Québec est la plus grosse ville Canadienne sans équipe de sport professionelle (Ne me parler pas des Capitales svp...) Résultat: couverture médiatique exceptonnelle, athlètes traités comme des vedettes professionelles, meilleurs foules donc plus d'argent, etc...
-Le Rouge et Or ont bati leur programme en étant la seule université francophone dans la ligue. La tradition d'excellence était déjà établi avant même qu'un match soit jouer au Cepsum ou à Sherbrooke. C'est dur à ratrapper ça.

La meilleure chose qui pourrait arrivé pour la parité serait que Laval échappe une Dunsmore aux mains d'une équipe Francophone.

Sylven a dit…

Als4ever, tout à fait d'accord avec toi. Ce sont les détracteurs du "modèle Laval" qui pensent qu'il s'agit d'une potion magique menant directement au succès car moi je sais tous les efforts qui ont été mis par la direction du programme de football depuis 15 ans.

Tu as en bonne partie raison quant aux succès du Rouge & Or, l'autre facteur étant que les Québécois (dans le sens d'habitants de Québec) sont de bons amateurs de sport, contrairement aux Montréalais qui ne sont que d'excellents amateurs du Canadien à mon humble avis !

Le manque d'équipes de sport professionnel à Québec (tu oublies aussi les Kebs au basketball !!) est dû à deux choses selon moi : l'absence de riches mécènes intéressés d'investir dans le sport ici et le manque flagrant de vision des dirigeants de la LNH et de la LCF. Quand toutes les équipes de hockey du sud des États-Unis seront mortes et enterrées, peut-être que Gary Bettman pensera à ramener le hockey là où il appartient, i.e. au Canada...

Par contre, là où je ne suis pas entièrement d'accord avec toi est que les traditions d'excellence, ça se construit, sinon Queen's, Toronto et McGill (les trois plus anciennes universités canadiennes jouant au football) seraient encore les trois seules power houses au pays et Laval ne serait qu'un arriviste avec ses 15 ans d'histoire comparé aux 125 ans des trois autres !!

Alain C. a dit…

Sherbrooke va annoncer quelques recrues cet après-midi. J'ai bien hâte de voir le tout. S'il annonce seulement les recrues de janvier, on devrait avoir 10-12 annonces selon moi. Présentement, Rémi-Julien Funk, David Dumas-Goulet, Mathieu St-Pierre-Castonguay, Nicolas Lafond, Dave Boucher et Olivier Quevillon. On a entendu parler également d'Antoine Vaillancourt et de Frédéric Verville.

Deux fans a dit…

@Sylven - On ne connait pas beaucoup de détracteurs du "modèle Laval" - Sherby l'a imité (avec un succès mitigé, on prépare un billet là-dessus) et Carleton à Ottawa veut bâtir un programme à partir de ce modèle.

@Alain C. - On serait surpris de voir plus d'annonces (importante) que La Tribune de ce matin. Ce Dave Boucher semble un bon DB et même retourneur. Ce sont tous des étudiants débutant leur université en janvier.

Sylven a dit…

Vous irez sur .org, les détracteurs du modèle Laval y pleuvent ! Il y avait aussi un certain fan des Gaiters, dont on lit moins souvent les commentaires sur votre blogue, qui ne l'avait pas en haute estime non plus si je me souviens bien.

Pour Sherbrooke, pas de nouvelles grosses prises à annoncer cet après-midi ce que je comprends, du genre Olivier Nassif-Bouchard ou Maxime Fournier-Rioux ? A quelle position Frédéric Verville joue-t-il et de quelle équipe provient-il (désolé, je ne le trouve pas dans le tableau) ?

Alain C. a dit…

Sylven, je pense qu'on va annoncer seulement les joueurs qui commençaient leur étude en janvier. Olivier Nassif-Bouchard et Maxime Fournier-Rioux devraient s'en aller à Sherbrooke selon moi....Je suis du même avis que Mathieu St-Pierre-Castonguay, qu'il va avoir d'autres de Champlain-Lennoxville qui vont se joindre au Vert et Or.

Frédéric Verville(Victoriaville) est un joueur de ligne défensive, il mesure 6'2-250 et il était également botteur si je me trompe pas. En passant, àa mon retour ce soir, je vais changer le poids de David Dumas-Goulet. Ce que j'ai trouvé, c'est qu'il mesure 5'9-180 livres. Donc, ça devient une prise plus intéressante.

Donc, peut-être 2 à 5 joueurs de plus qui ne sont pas dans la liste ci-haut...ça pourrait être des gars comme Alexandre Charest ou Benoit Monette. En tous cas, on verra bien.

Avez-vous remarquer quelque chose de spécial en ce recrutement 2010? À part la domination de Laval...:) C'est la première année que je vois la grosse majorité des joueurs qui ont fait leur choix avant la fin de janvier. Du jamais vu. Même ceux qui commencent à l'automne ont déjà fait savoir leur décision.

Als4ever a dit…

@Sylven
D'accord avec toi pour le manque de vision de la LNH, mais manque de vision de la LCF? Construisez un stade de 25000-30000 places, et la LCF viendrait volontier à Québec. Ce n'est pas à la ligue de construire le stade (elle n'en a pas les moyens anyway)

C'est sur que les médias parlent beaucoup trop du Canadien, mais la population s'intéresse à d'autres sports:
-F1: Un des Grand Prix avec le plus de spectateurs à travers le monde.
-LCF: Les Alouettes sont soldout depuis 10 ans. L'an passé, la coupe Grey a attiré 68000 personnes qui ont payés plus de 10 millions pour les billets.
-Baseball: on a perdu les Expos car la ligue était géré tout croche et qu'on a rie des amateurs avec les ventes de feu et la grève. Mais en 1994, le stade était souvent plein.
-L'Impact devrait bientôt évoluer dans la meilleure ligue en amérique du nord. Ils ont aussi récemment réussi à remplir le Stade Olympique et les assistances au Stade Saputo sont bonnes.
-La boxe va très bien
-Le tournoi de tennis rempli le Stade Jarry à chaque année

Donc malgré la mauvaise couverture médiatique, d'autres sports vont très bien à Montréal...

Sylven a dit…

Alain, c'est vrai qu'il y a plus de joueurs collégiaux qui entrent à l'université en janvier et donc qui annoncent leur choix plus tôt cette année. Coïncidence ou nouvelle tendance ?

Als4ever, tu amènes de bons points, comme d'habitude. Pour la LCF, je comprends que ça prend un stade convenable pour accueillir une équipe professionnelle, mais s'il y avait une volonté claire de la ligue de s'établir à Québec (comme c'est le cas à Ottawa alors que cette ville a déjà eu pas une mais deux franchises qui ont échoué), ça encouragerait certes les promoteurs à le construire. Mais on ne sent pas ça du tout : les dirigeants disent sur le bout des lèvres que Québec les intéresse mais préfèrent plutôt organiser des matchs hors-concours dans une ville à la population du quart de celle de Québec qui n'a même pas d'équipe universitaire... Ce n'est pas ce qu'on appelle être très visionnaire !

C'est bien la moindre des choses qu'une ville de 3 millions d'habitants réussisse à vendre 20 000 billets pour huit matchs de football par année. Quant au baseball, quand on est un vrai amateur d'un sport, on passe par-dessus les coups de cochon que la direction nous fait. Par exemple, le Canadien pourrait trainer dans les bas fonds de la LNH pendant des années que le Centre Bell continuerait d'être plein, tout comme les Nordiques remplissaient le Colisée dans leur période de misère. Montrél est d'ailleurs la seule ville qui a perdu une concession de baseball majeur depuis la grève de 1994.

Donc, si d'autres sports que le hockey professionnel vont bien à Montréal (je ne peux pas contester les exemples de la F1, du tennis, du soccer et de la boxe), quel est le problème avec le football universitaire ?!? Serait-ce que les montréalais n'aiment pas le sport amateur (les équipes de hockey junior en ont toujours arraché dans la métropole) ?

Vengeur Masqué a dit…

Bah, depuis le jour 1 que le programme de football de l’Université Laval se fait dénigrer. Ça a commencé par McGill qui se moquait de Laval, de qui on disait qu’il sera beaucoup moins facile de trouver des commanditaires lorsque l’équipe sera sans victoire au bout de 4 ans (ironiquement, Laval a battu McGill à tous les ans durant cette période, avec une fiche combiné de 5V-1D).

Ensuite, vu l’ampleur des succès de l’équipe (championnat national à sa 4ème saison, fiche de 8-0 l’année suivante), le phénomène ne pouvait être expliqué que par un monopole sur le bassin de joueur francophone voulant étudier en français. Ainsi, l’arrivée des Carabins devait assurément mettre un frein au succès de l’Université Laval. Après tout, il sera dorénavant quasi impossible pour Laval de recruter des joueurs de talent du CVM, le Cégep montréalais tout puissant et dominant à l’époque. On donne 5 ans tout au plus au Rouge et Or.

Lorsque l’année suivante c’est Sherbrooke qui se joint à la danse, alors là c’est définitif, non seulement Laval n’a plus aucune chance, mais c’est toute la survie du football universitaire francophone qui est en péril…

Dans les faits, c’est le fruit du travail acharné des gens passionnés qui a permis au programme de football Rouge et Or d’en arriver là où il est, et le plus difficile, de maintenir ce niveau d’excellence, ce que peu ou pas de programme ont réussi. C’est à cause de gens qui ont osé et qui ont pris des risques, qui ont su faire les bons choix que le programme en est là où il est. C’est aussi Laval qui a en quelque sorte parrainé l’arrivée de Montréal et Sherbrooke, et qui a par le fait même augmenter le niveau de compétition.

En ce sens, c’est dommage de voir les gens critiquer le recrutement de Laval, de minimiser ses succès et par le fait même l’engagement et le travail de ceux qui ont contribué à ce succès. Je ne vois pas pourquoi un programme qui travaille SÉRIEUSEMENT avec ENGAGEMENT ne disposerait pas des mêmes opportunités. On a été témoins de programmes qui ont voulu brûler des étapes, qui ont fait des choix d’entraîneurs plus ou moins douteux, qui ont adoptés une attitude questionnable sur et hors terrain, d’université qui n’a pas soutenu son programme de football… Il n’est pas surprenant que les résultats reflètent ces choix. D’un autre côté, j’ai beaucoup d’admiration pour un club comme Bishop’s qui a su faire des choix intelligents et qui est capable de tenir son bout contre des programmes mieux nantis.

Bravo à ceux et celles qui n'adopte pas cette ligne de pensée, c'est tout à votre honneur.

Als4ever a dit…

@Sylven
En effet, les Montréalais n'ont jamais vraiment porté attention au sport amateur. Le fait que les médias en parlent peu n'aide pas non plus. Si tu savais le nombre de fois que je me fais demander "c'est quoi ça?" en me pointant ma tuque/chandail des Carabins! Ce n'est surement pas la même chose à Québec...

Ça prendrait au moins une Dunsmore sinon une Vanier pour vraiment que les Carabins puissent se faire connaitre à Montréal.

Attention avec le Canadien! C'est assez récent que le Centre Bell est plein à chaque rencontre. Avant 2006, il y avait plus de 1000 billets invendus en moyenne par rencontre. Le Canadien peu dire merci à Ray Lalonde qui a mené plusieurs campagnes de pub efficaces ("La ville est hockey", le centenaire, "Nous sommes Canadiens") et qui a réussi à rendre le Canadien "à la mode" chez les jeunes. Ça m'impressionne de souvent rencontrer des jeunes filles qui trippent sur le Canadiens comme les jeunes filles de ma génération trippait sur le Backstreet Boys! Mais est-ce que ça va durer? C'est intéressant pour le Canadien présentement, mais ce n'est pas ce qu'il y a de plus solide comme base de partisants. Le hockey va toujours rester populaire, mais surement pas au niveau présent selon moi.

Deux fans a dit…

@VM - On ne peut pas dire que tu ne prends pas ton équipe à coeur - on entends quasi une musique symphonique de circonstance en lisant ton éloge de l'UL.

Mais depuis qu'on tiens ce blogue, on n'a jamais vu "d'ennemis" à Laval, des rivaux, oui et nous en sommes les premiers, mais personne qui ne souhaite la mort du programme de football du R & O.

D'ailleurs, on a pas critiqué le recrutement du R & O... Si on pouvait avoir les mêmes joueurs, on les feraient jouer sans vergogne dans le prochain Lipdub de l'UdM. On questionne cependant des joueurs talentueux qui risquent de pratiquer pendant 3 ans pour peut-être recevoir 3 passes!!!

C'est certain que la question de la parité de la ligue n'est pas le problème des recrutés, mais c'est le problème de la ligue et de tout ceux qui s'y intéressent (et mêmes les partisans de Qc city) et souhaitent son expansion...

D'ailleurs, hier on a twitté un article de Versus-Québec écrit par un gars de Qc qui déplore le manque de challenge lors des matches de foot au Peps, bien que nous ne soyons pas d'accord avec ses solutions.

@Carbs4ever - Étant marketeur de nature, on a aussi l'impression qu'après le "hype" du Centenaire, le CH ne connaisse une baisse de popularité (spécialement à l'extérieur de la région métropolitaine),sauf qu'il n'y a pas grand chose pour les remplacer...

duquettep a dit…

@Sylven.Remettons les pendules à l heure.On ne devrait jamais faire d attaques personnelles sans avoir la moindre idée sur nos interlocuteurs.Avoir des billets de saison des Alouettes,des Expos pendant 20 ans ,des Carabins,assister aux épreuves de patinage de courte piste à QUÉBEC,assister au championnat canadien de baseball à QUÉBEC,démontre à mon avis un intérêt marqué pour le sport.Je souhaite ardemment que Québec obtienne une concession dans la LNH.Votre connaissance du football universitaire est indéniable et je souhaite de tout coeur le succès à un circuit qui a sa raison d être.Le malheur,ce n est pas Laval et on souhaite qu ils remportent la coupe Vanier s ils représentent le Québec.Leur manière de faire est enviable mais si la compétition est inexistante,le PEPS sera moins rempli comme dans les affrontements contre Bishop et Mount-Allison.En passant,ne pas vouloir de traumatismes crâniens n a rien à voir avec la grosseur des joueurs de Laval mais fait référence à un receveur de passes de SHERBROOKE qui a été frappé solidement.Des études récentes font référence aux dangers à long terme qui guettent l ensemble des victimes de commotions cérébrales. Mon commentaire touchait donc les étudiants de toutes les universités.

Deux fans a dit…

@duquettep - Ce n'est pas pour diminuer la portée de votre commentaire, mais pour clarifier les faits. L'étudiant en question Jonathan-Simard-Massé n'a pas été victime d'une commotion, mais d'une fracture cervicale: l'histoire ici.

Effectivement, il y a eu énormément de commotions cérébrales cette année, bien que ce mot soit le mot tabou du football universitaire...(probablement dû au facteur "amateur" de la ligue)

Sylven a dit…

Deuxfans, effectivement les artiles de ce nouveau journaliste de Versus Québec sont parfois un peu confus. Je ne suis pas non plus d'accord avec ses solutions pour augmenter la parité dans la LFUQ. D'abord, ok pour la diminution de l'âge maximal des joueurs mais c'est exactement le but du nouveau règlement des huit ans après la fin du secondaire, peut-être ne le connait-il pas. Quant à réduire les alignements de 80 à 50-60 joueurs, je ne crois pas qu'il recueille beaucoup d'appuis chez les entraineurs, mais en quoi ça augmente la parité puisqu'on n'habille que 45 joueurs par match (ce n'est pas comme si certaines équipes manquaient de joueurs) ? Et je ne comprends pas son point "d'améliorer le système des années d'admissibilité".

En fait, c'est plate à dire mais je ne vois pas vraiment de solution tant que les joueurs collégiaux choisiront leur université. Mais le système fonctionne comme ça depuis des décennies à la grandeur de l'Amérique du Nord donc je ne vois pas comment on pourrait instituer un repêchage ou quelque chose qui y ressemble juste au Québec.

Parlant de Versus Québec, voir les nouvelles recrues de Sherbrooke (www.versusquebec.com/oneNouvelleEquipe.do;jsessionid=801EE5BDF6A7F18D38EAAEE24BD7C92B.worker1?oi=5052). C'est Alain qui va être content car il y a quelques nouveaux noms qui n'étaient pas sortis auparavant.

Duquette, désolé si tu t'es senti attaqué personnellement et si j'ai mal saisi certains de tes propos, je m'en excuse. Mais le but de ma réponse n'était pas de dénigrer ta personne (que je ne connais pas en effet) mais seulement de questionner certaines de tes affirmations que je trouvais exagérées voire un brin alarmistes. J'ai donc essayé de rester au niveau des arguments tout en faisant un brin d'humour (peut-être raté !) pour illustrer mes propos. On a tous à coeur le football universitaire et le succès de la LFUQ.

Heureusement, avec la nouvelle entente interconférence, il ne devrait plus y avoir de duels Laval-Mount Allison dans les prochaines années à moins que les Mounties s'améliorent grandement. Par contre, Gary Ross était quelque chose à voir lors de ce match et juste lui valait le billet d'entrée selon moi...

duquettep a dit…

Excusez l erreur et merci pour la précision.Je suis toujours inquiet lorsqu un joueur est blessé mais les séquences à long terme d une blessure peu importe la raison sont toujours inquiétantes.On souhaite à ces étudiants de pouvoir éviter toute séquelle qui pourrait compromettre leur avenir.