jeudi 27 novembre 2014

The Big Kahuna : La coupe Vanier

 #83 Daniel VanderVoort qui s'impose devant 2 Gryphons - CBC
C'est la première fois qu'on rédige un game preview en sachant que c'est notre dernier de la saison au moment où on le rédige... Alors vous nous pardonnerez si on devient émotif...

Donc, samedi après-midi, comme dans un conte de fées, les Carabins disputeront le trophée le plus prestigieux du Sport Interuniversitaire Canadien dans un Percival-Molson rempli au bouchon de plus de 23 000 partisans habillés en Bleu. On ne sait pas trop quelles étaient les odds d'un tel scénario le 6 septembre (après la cuisante défaite de 40-13 à Québec city) , mais disons que le retour d'une telle gageure aurait sûrement été payant.

Et maintenant, il ne reste plus qu'un adversaire qui se dresse entre les Carabins et la coupe de l'ancien Gouverneur Général, les Marauders de McMaster. Un Marauder par définition est un "voleur", ou en d'autres termes des chapardeurs qui s'emparent d'objets ne leur appartenant pas. De là, il n'y a qu'un pas à faire pour affirmer qu'ils débarquent pour nous dérober la Vanier dans notre propre ville.

D'ailleurs, ils mettent brillamment la table, avec leur instructeur S. Ptaszek qui déclare ouvertement qu'ils sont défavorisés dans le processus les amenant à la Coupe Vanier (une stratégie des "nous contre le monde")... des Chapardeurs qu'on vous dit!

Leur couleur est le bourgogne (maroon) et gris, et leur animal les symbolisant est le balbuzard...

En pratique

Donc ceux-ci  possèdent une défensive très aguerrie, qui blitz beaucoup, ressemblant ainsi un peu à la nôtre. Souvent leur blitz est mené par leur secondeur au centre #1 N.Shorthill, un 4e année qui devance By-Ray au repêchge 2015 selon le CFL Scouting Bureau (ahem, ahem). À celui-ci se joint un DD qui s'amène au quart à partir de l'extérieur de la ligne de mêlée.

Sur les 5 DD partants des Marauders, 4 en sont à leur 5e année (merci de l'info M. Sinotte). Le plus connu d'entre eux #18 Joey Cupido, un athlète de haut niveau, est à surveiller de près. À ceux-ci s'ajoute le joueur de LD #54 Mark Mackie qui est constamment près du ballon. Le tout constitue une défensive rapide et expérimentée qui peut présenter des complications pour notre offensive, particulièrement dû au fait que nous n'avons pas affronté des défensives qui blitzaient si souvent (ils blitzaient pratiquement 2 jeux sur 3 contre Mt A.) depuis le début de la saison.

À l'attaque, leur situation se corse un peu. Ils possèdent une bonne et imposante ligne offensive, particulièrement au centre, là où ils tentent le plus de courir. Ces courses sont habituellement menées par #34 W. Moore, un bon porteur vertical, mais rien qui ne va vous rappeller Rotrand.

Par la passe, ils ont un quart de 5e année, #2 Marshall Ferguson, un chic type avec un bras, disons limité lorsqu'il doit aller en profondeur. Comme en témoigne son taux de passes réussies de 63.2%, il peut faire des dommages à l'intérieur de 20 v., mais plus loin, ça devient beaucoup plus hasardeux. Sa cible de prédilection est sans contredit #83 D. VanderVoort (un espèce de F. Lechasseur en plus mature) - On ignore toutefois s'il est parent avec Laura VanderVoort (Kara dans Smallville, pour les amateurs...) . Beaucoup de ses passes retrouvent également les mains de #82 Daniel Peeterman, une recrue promise à une très belle carrière.

Ils possèdent un botteur de dégagement respectable, mais qui est davantage reconnu comme botteur de placement, le 5e année #4 Tyler Crapigna. Ce dernier a battu plus tôt cette saison, le record de placement dans une carrière SIC, qui était détenu auparavant par le Renard W. Dion (on se souvient de sa célébration Gangnan style suite à l'établissement de son record), lorsqu'il envoya son 83e ballon entre les poteaux verticaux.

La stratégie

Donc en théorie, nous forçons les two and out, et nous fatiguons leur défensive avec un contrôle du ballon. Mais souvent, la théorie ne tient pas le jour du match...

On croit que la recette qui a fonctionné:  on prend l'avance tôt dans le match, on gagne la bataille du positionnement avec le pied de #82 F. Ménard-Brière et on laisse notre défense sauver les marrons du feu, tout ça assaisonné d'une atmosphère jamais vue encore au Percival...  et ça devrait nous assurer des entrevues d'après-match avec des joueurs Bleus souriants.

Alors, bon tailgate, bon match et surtout faites du bruitttttttttt !!! #InByRaywetrust