jeudi 11 juin 2009

La Bombe!


Suite à notre billet faisant le point sur les assistances aux matches des Carabins, nous avons produit un premier billet s'intitulant "La passe au RB sortant du champ arrière" Voilà notre deuxième partie sur le marketing des Carabins : La Bombe. Après un constat de l’état de la situation, quelle stratégie l’Université de Montréal pourrait suivre pour accroître sa popularité aux guichets?

Un point que nous n’avons pas abordé jusqu’à maintenant est le coût d’un programme de football pour une université. Il est difficile de savoir quel est le coût d’un tel programme, car simplement attribuer les coûts devient complexe. Quels sont les coûts imputables au football vs les autres programmes élite, quelle partie des infrastructures sont imputable au football, etc…mais il est certain que maintenir 5-6 entraineurs à temps plein, des entraineurs à temps partiel, tout le personnel de soutien, la communication, etc… entraine des dépenses importantes….Et lorsqu’on doit déplacer 60 personnes à Halifax, les coûts sont également proportionnels.

L’Université étant un lieu de haut savoir et principalement intellectuel, le plus brutal des sports (et aussi le plus stratégique) n’est peut-être pas celui que l’Université favoriserait si elle avait une décision à prendre entre des besoins académiques ou sportifs.

Pour rester compétitif dans sa ligue vis-à-vis le recrutement, on croit qu’une équipe est tout de même tenue de dépenser dans le même ordre de grandeur que ses concurrents… Compte tenu des succès aux guichets des bicolores dorés et des renards verdâtres, nul doute que cela va engendrer des dépenses qui gonfleront surement davantage que l’inflation au cours des prochaines années.

Il y a quelques années, l’équipe receveuse partageait ses recettes aux guichets avec l’équipe visiteuse. Ainsi, Montréal pouvait bénéficier de l’immense popularité du football ainsi que de la rivalité à Québec pour l’aider à défrayer ses dépenses. Suite à l’entente de 2007, ce partage pris fin, en même temps que les camps d’entrainements des Bleus aux États-Unis, coïncidence? De plus, le fait que le dernier match éliminatoire local date de 2005(!!!) n’a rien fait pour gonfler les coffres. Alors, le besoin deviendra pressant de générer des revenus similaires à ses rivales pour donner le soutien attendu, autant de la part des instructeurs que des joueurs et futures recrues.

D’ailleurs, cela nous amène à notre sujet… Nous croyons que la « timidité » de la mise en marché était aussi limitée par le nombre de sièges vides chaque année. Pourquoi mettre en branle une lourde (et surement un peu plus couteuse) mise en marché quand le nombre de sièges à vendre est si peu nombreux?

Voici donc notre stratégie : ajouter des estrades du côté pair (de la montagne) à l’endroit indiqué. On suppose qu’il doit avoir moyen d’ajouter 1000-1500 personnes à la capacité du stade. Ce qui le porterait à autour de 7 000 spectateurs (Tel qu'indiqué par la photo du haut). Ces estrades seraient tout de même très bien placées car elles débuteraient à la ligne de 50 verges.

Ce faisant, ces spectateurs paieront leur admission, boiront et mangeront et contribueront au programme de football des Carabins de l’Université de Montréal. Avec ces sièges supplémentaires, les Carabins pourront continuer à assurer leur compétitivité face à leurs rivaux.
Tableau actuel:

Le secret pour attirer des gens supplémentaires et les retenir?

Un tableau indicateur moderne pour améliorer la visibilité et la qualité du spectacle, pour visionner des reprises des meilleurs moments, pour créer de l’atmosphère avec des messages de ralliement. En fait, amener le football universitaire au niveau des événements sportifs contemporains. Les spectateurs habitués de ces manifestations s’attendent à un tel niveau de support.
Les avantages d’un tableau numérique?
• Permets de revoir les touchés, les jeux spectaculaires, etc…
• Permets d’optimiser les revenus des concessions alimentaires et des objets promotionnels véhiculés par la boutique.
• Permets de revoir les faits saillants d’un joueur en particulier ainsi que ses statistiques pour l’année ou en carrière pendant le déroulement de la partie ou une pause publicitaire.
• Amuse les partisans avec des petits jeux & concours (ok ok, celle-là nous énarve, mais on market ici – pas de place pour l’amour!)
• Offrir aux commanditaires une visibilité incomparable, de plus il est facile de faire des promotions ciblées avec les commanditaires (par exemple l’an dernier promouvoir le partisan Budweiser)
• Tenir les partisans informés des autres matches se déroulant dans la LFUQ ou encore du classement, des matches à venir, etc…
• Et le dernier, mais non le moindre, pouvoir inciter les partisans à fréquenter le blogue « Allezlesbleus.ca » héhéhé

Tableau HD suggéré:


Un tel tableau devrait couter autour de 400-450k. Nous avons l’avantage du fameux MUR DE BRIQUE GRIS au bout du terrain – qui au lieu de servir d’enlaidir le paysage servirait à accrocher le tableau d’affichage. Ce mur aurait l’avantage d’éviter de construire une couteuse structure autoportante, en supposant que les calculs de charge démontrent que ce mur peut le supporter, réduisant d’autant les coûts d'installation. De plus, le mur fait face à l’est, donc assure de jour, comme de soir, une excellente visibilité et un contraste de couleurs avantageux pour les spectateurs.

La technologie des tableaux d’affichage permet maintenant des résultats stupéfiants. Appréciez ce tableau d’aréna récemment installé et la clarté des images!

Pour payer le tableau? Ahhhhh ces vulgaires considérations financières… Il y a surement un peu d’espace au niveau du prix de billets. On imagine aisément qu’avec l’atmosphère générée par une plus grande assistance et un tableau moderne, surement que les gens pourraient payer 15% de plus pour jouir d’un « meilleur événement ». De toute façon, les gens de Montréal sont habitués de payer beaucoup plus pour des évenements sportifs, ça va demeurer le meilleur rapport prix/entertainment en ville. Et quel meilleur argument pour convaincre les gens de payer un peu plus que de pouvoir jouir d’un support sportif moderne.

On pourrait offrir à un commanditaire privilégié un espace publicitaire fixe au haut ou au bas du tableau comme un donateur/commanditaire particulier qui verrait son nom accolé au nouveau tableau et qui pourrait également jouir d’un bouquet « d’exposure ». Dans ce rôle, on verrait bien une compagnie de cellulaire qui gagnerait à être vue auprès d’un marché d’étudiant, tel que Koodo, Fido, Virgin Mobile.

On sait que les 2 paliers de gouvernement sont actuellement en mode « dépenses d’infrastructures » . C’est une occasion qui ne se représentera peut-être pas avant quelques années (étant donné que les gouvernements risquent d’être beaucoup plus chiches au sortir de la récession). D'ailleurs, les partisans des R & O se fient sur ce programme pour le programme de rénovation du PEPS appelé familièrement le Super PEPS. Des investissements de 85 millions seront nécessaires pour mettre le projet à terme. Bien que nous ne sommes pas au courant des détails du projet, on présume qu’il incluera un tableau indicateur moderne.

On vient d’apprendre que l’université Concordia ajoutera un dôme pour recouvrir ses installations de novembre à avril et pouvoir s’entrainer au chaud tout l’hiver, un investissement de 4.5M.

N’oubliez pas qu’un tel tableau indicateur servira également aux équipes de soccer masculines et féminines des Carabins, sans compter les autres utilisateurs du stade du CEPSUM, les Spartiates du Vieux, les spectacles rock (les petites mesdames d’Outremont vont être contentes).

L’Université de Sherbrooke complète un projet de nouveau terrain pour l’équipe de football du cet automne, un projet de 2.5M. Il servira également aux Jeux du Canada de 2013.

Il nous semble évident qu’à long terme l’avenir du football universitaire est plus prometteur que jamais. Le succès des programmes de football de Laval, de Sherbrooke, et dans une moindre mesure Concordia, ne se dément pas et chaque année les foules pour l’ensemble des matches disputés au Québec sont en croissance. La LFUQ est possiblement la division de la SIC la plus forte au Canada. Le prestige de l’Université de Montréal, la plus importante université francophone à Montréal y est liée.

P.S.: Nous aurions aimé travailler davantage un montage graphique complet à l'échelle du tableau HD sur le mur, mais il nous manquait une photo de base ainsi que du temps... possiblement qu'un jour, nous nous ferons plaisir...

25 commentaires:

Anonyme a dit…

Un oubli de taille dans votre papier: Les amis de la montagne.

Le stade du Cepsum étant situé où il est, sur le flanc de la montagne, ses possibilités d'expansion sont à peu près nulles.

Vous êtes vous demandé pourquoi les estrades du côté de la montagne ne sont pas centrés par rapport au terrain?

Tout simplement pour ne pas ''enlaidir'' la vue que l'on a de la montagne, les estrades actuelles étant cachés par le bâtiment accueillant la patinoire et les gradins couverts.

Il faut se rappeler la saga des Alouettes et de leur projet d'agrandissement du stade McGill.

Sur le site actuel, le stade a atteint sa capacité maximale.

Il faudra attendre le développement du campus Outremont et espérer qu'un nouveau stade soit inclus dans les plans.

Jacques L.

Deux fans a dit…

Bonjour Jacques, oui, mais le projet des Alouettes prévoyait d'abattre des arbres, et cacher la vue à des gens habitants à proximité...

Où l'on place les estrades nous, on ne voit qu'UN SEUL arbre solitaire à abattre. (pour faire politically correct, on n'a qu'à dire qu'on le remonte un plus haut... :)

Par rapport à la vue sur la montagne, considérant la configuration du stade, on ne comprends pas trop la vue de qui on gâcherait - à part les pilotes d'avions et d'hélicoptères qui survolent le stade.

Mais pourquoi les estrades actuelle ne sont pas centrées?? ehhhhh - on croyait que c'était des raisons d'ergonomie...

Et entre toi et nous, le TEMPO géant temporaire que les Piqueurs vont monter dans Montréal-Ouest, ça va être autrement plus esthétiquement contestable!

Anonyme a dit…

De toute façon, coincé entre le Cepsum et la montagne, les possibilités du site actuel sont très limités.

Si on n'avait pas les contraintes liées au statut de la montagne, qui est une aire protégée, on aurait toujours le problème du stationnement (même s'il est atténué par une sortie du métro sur le site), l'impossibilité de tenir un tailgate sur le site, le manque d'installations sanitaires, etc.

De toute façon il faudrait vendre tous les sièges disponibles avant même de songer a prendre de l'expansion.

Et même là, compte tenu qu'il faudrait 1,5 milliard pour retaper les bâtiments existant sur les campus du Québec, et que pour des raisons financières on ne peut retenir les chercheurs qui ont une réputation au niveau international (dixit La Presse de ce matin), je ne crois pas que le stade de football constitue une priorité pour l'Université de Montréal.

Toute amélioration devra vraisemblament se faire à l'aide de capitaux provenant de l'extérieur.

Jacques L.

Nick T. a dit…

C'est sûr qu'il y a des considérations écologiques et financières mais un fait demeure: il n'y a rien de plus poche qu'un stade avec des estrades qui ne font pas le tour. Quand j'ai vu que le Stade Saputo avait un côté ouvert j'en revenais pas.

Des estrades temporaires dans les zones des buts et dans l'espace vacant mentionné dans l'article feraient des miracles pour donner un sentiment de proximité qui manque au Cepsum.

Als4ever a dit…

Malheureusement, le stade est situé à l'intérieur de la partie du Mont-Royal qui est désigné "arrondissement historique et naturel"

Tant que le stade n'est pas plein à craquer, il faut oublier les projets d'aggrandissements, ça ne passsera jamais aux différents comité de la Ville de Montréal, de l'arrandissement Outremont, des amis de la montagne, du Ministère de l'éducation, du Ministère de la culture, communication et condition féminine(sans joke), etc...

Et même si un jour il venait à manquait cruellement de place à l'intérieur du Stade, il faudrait passer plusieurs années à débattre sur la pollution visuelle de l'écran géant, la pollution visuel des nouveaux gradins qui peuvent être vu de la rue ou en se promenant quelque part sur la montagne, la pollution sonore, les déplacements de foules, le transport en commun(encourager un tailgate en voiture serait un sacrilège!),l'impact sur les résidents, l'impact sur la végétation, la faune, etc...

Les Alouettes ont déjà vécu tout ça. Et c'est sans compter certains résidents qui viennent raconté n'importe quoi en consultation publique. Par exemple, un résident du "Guetto McGill" est déjà venu se plaindre qu'il y avait des bouteilles de bières fracassées sur sa maison à cause des fans des Als. 1)Aucune bouteille de bière n'est vendu au Stade 2)Aucun Tailgate avant les parties 3)Il habite dans un quartier avec pleins d'étudiant d'une université classé parmi les 10 meilleurs au monde pour les party... Hummm je me demande d'où vienne ces bouteilles fracassés sur la maison du "chialeux" du quartier...

Pour ce qui est de l'écran géant, ça pourrait être une bonne idée, s'il est bien utiliser.

Il faudrait s'assurer d'avoir plusieurs caméras HD qui filment chaque rencontre, et d'avoir des personnes charger de faire un montage de tout ça.

Les Alouettes ont installé un écran il y a 2-3 ans. J'étais très content au début, mais c'est rapidement devenu une machine à pub qui montre des reprises à l'occasion. Donc point de vue atmosphère au Stade, ça apporte rien ou presque. Au moins c'est une source de revenu supplémentaire pour les Als.

Mais bien utilisé, j'avoue que ça peut être très intéressant.

Anonyme a dit…

Pour ce qui est des estrades temporaires dans la zone des buts, impossible, à moins de les installer au dessus de la rue Vincent d'Indy et de couper les conifères par dessus lesquels P.-P. Gélinas envoie ses convertis.

Il faut se rappeler qu'avec plus de 1500 sièges de disponible, en moyenne, à chaque partie, il est difficile de justifier l'investissement pour l'ajout de nouveaux sièges.

Jacques L.

Anonyme a dit…

Personnellement, sans connaitre toutes "les contraintes liées au statut de la montagne", je pense que l'ajout de sièges à l'endroit montré sur la photo est une bonne idée. Au PEPS, il y a même des sièges derrière une des deux zones de but...

Tant qu'à y être, pourquoi pas déplacer les poteaux de lumières à travers les estrades pour ajouter encore plus de sièges (il semble y avoir quelques trous sans arbres dans le talus derrière !) ou en garder juste des plus puissantes aux quatre coins du terrain. Pis à quoi elle sert la chaise de lifeguard bleue ?!?

En passant, je ne suis pas sûr que le Super PEPS (qui fera l'objet d'une 4e annonce officielle cet après-midi...) contiendra un nouveau tableau indicateur. Les éléments qui ont été menionnés à date sont l'amélioration de la galerie de presse, des vestiaires, des concessions et des toilettes, ainsi que... l'installation de lumières !! La nouvelle surface synthétique et les 2000 nouveaux sièges devraient être installés cet été en prévision de la Coupe Vanier.

A propos du financement, si les 3paliers de gouvernement se sont entendus pour financer le Palais de la Musique (salle de l'OSM) à hauteur de 250 M$, il y a sûrement moyen de trouver quelques millions pour retaper le CEPSUM... Ce serait quand même pas mal moins cher que de construire un nouveau stade ailleurs.

L'endroit où je rejoins Jacques par exemple (sans avoir les chiffres en main) est qu'il vous faut commencer par remplir les sièges actuels avant de penser en ajouter d'autres !!

Sylven

Anonyme a dit…

Pourquoi une chaise de lifegard? Lol

P'tit comique Sylven, il s'agit d'une plateforme pour une caméra de télé.

En ce qui concerne les poteaux d'éclairage, comme l'expliquait Als4ever, lorsque l'on veut faire quelque chose sur la montagne il faut s'armer de patience et avoir des arguments blindés pour réussir.

Il faut comprendre que le Mont-Royal est assiégé de toutes parts par les promoteurs et les institutions qui en l'occupent déjà en partie, d'où la vigilance de groupes comme les Amis de la montagne qui n'ont pas toujours tort de se méfier, loin de là.

Jacques L.

Deux fans a dit…

On voit 2 points à débattre par rapport à suggestions:

Pourquoi plus de sièges quand on ne remplit pas le stade actuellement?

Pourquoi un tableau indicateur en HD?

Je vais vous répondre concernant la capacité dès maintenant, un peu plus tard pour le tableau.

Jacques L., cette année, toute chose étant égale par ailleurs, on devrait faire des foules de : 4 200 (Mc Gill), 5 100 (Qc city), 4 500 (Sherby) et 3 700 (Acadia). Donc attirer 17 500 personnes, soit une moyenne de 4 375 personnes par match (et non pas 3 500).

Donc si je suis directeur marketing du foot des Carabins, j'ai 2 900 places à remplir pour être à guichet fermé cette année. Le point qu'on voulait établir, c'est qu'une activité publicitaire intéressante qui pourrait générer des retombées au guichet doit couter autour de 20 000$ (genre une campagne co-op avec CKAC avec emphase les 2-3 jours précédents les matches). Donc, pour avoir des revenus anticipés de 37 000$ (revenus moyen de ventes estimés à 13$ le billet), on doit en dépenser 20 000$. Le risque est considérable, pour un gain somme toute modeste... De là l'idée d'avoir plus de sièges à remplir.

Mais, comme vous avez tous une nature de boss et que vous voulez des faits avant des théories, on devrait peut-être le faire dès cette année, même si ça ne rapporte pas réellement financièrement parlant. Ainsi le fait de remplir le stade sur une base régulière démontrera le besoin d'offrir plus de sièges au CEPSUM...

Des sièges supplémentaires sur la ligne de 50 verges!!! Pas dans le pit de la zone des buts de foot Canadien...

Dom a dit…

Bon, voici mon point, que j'avais transmis hier soir en privé, mais bon j'le met publique! Malgré tout il rejoint plusieurs aspects déjà mentionné!

Le problème avec les estrades supplémentaires, ils peuvent absolument rien faire de ce côté de la montagne à cause des "amis de la montagne". Déjà, celles en place, ils ont contourné les règlements municipaux prétextant qu'ils solidifiaient la parroie rocheuse pour éviter des éboulements. De plus, il y a toujours une piste de ski à l'extrémité est, et il me semble que l'hiver dernier un entrepreneur parlait de la réouvrir à fin de site d'entrainement.

Pour le panneau indicateur, il n'a que quoi, 2 ans, 3 max, et ils en sont si fier!! Je serais surpris qu'ils le change de ci-tôt. Pour un écran TV, oubliez ça, ils n'ont pas les moyens!!! La seule option que je verrais, serait un temporaire en location, comme au stade Percival Molson pour les matchs des Alouettes (extrémité est du terrain de McGill.)

Perso, qu'ils commencent à remplir les 5200 places du stade serait un bon début, car ça fait des lune que ça pas été fait, ensuite qu'il le remplisse sur une base régulière, putain ça devrait pas être si difficile à remplir 5200 sièges, juste en étudiants, le campus compte 53 000 paires de fesses!

Over all, le problème à Mtl, c'est que contrairement à Qc et Sherby, 1. Ya 3 équipes de foot universitaire, plus une professionnelle. 2. Ya tellement d'autres activités à faire en ville contrairement à Qc et Sherby! Donc, beaucoup plus difficile d'aller chercher des sponsors, ou un généreux donateur comme Tanguay à QC et une foule! D'autant plus qu'au départ, les franco, contrairement aux anglos, on a pas une très grosse tradition de donner à son alma mater!

C'est mon point de vue, pis j'le respecte! lol

Anonyme a dit…

J'ai un commentaire qui n'a pas trop de liens avec le sujet du billet, mais plutôt avec la 1e photo attachée. Je suis en gros plan sur la photo et je me demandais d'où elle vient puisque je ne l'ai jamais vue.
merci
Karine

Anonyme a dit…

Dom soulève un point très intéressant: l'offre de loisir à Montréal est de loin supérieure à celle de Sherbrooke et Québec.

La seule façon pour les Carabins de monter dans la hiérarchie et d'augmenter leur base de fans est de gagner un championnat.

On pourra alors parler d'un plus grand stade, mais pas sur le site actuel.

Sur le nouveau campus Outremont?

Jacques L.

Deux fans a dit…

Ahhhhh bande de partisans réfractaires... voyons vos arguments:

@Dom -"Déjà, celles en place, ils ont contourné les règlements municipaux prétextant qu'ils solidifiaient la paroie rocheuse pour éviter des éboulements."

On regarde la photo et on trouve que le risque d'éboulement a été sous-estimé de l'autre côté également, surement que nous pouvons trouver une firme d'ingénieur pour appuyer nos dires.

"...qu'ils commencent à remplir les 5200 places du stade serait un bon début, putain ça devrait pas être si difficile à remplir 5200 sièges, juste en étudiants, le campus compte 53 000 paires de fesses!"

Tu calcules ça en fesses toi? loll - Le point qu'on fait, c'est que ça fait 7 ans qu'on dit ça et qu'on stagne, on croit qu'il faut peut-être regarder ailleurs, d'autres idées - de là impliquer les CEGEP, l'UQAM, et une campagne publicitaire en bonne et due forme (comme on le disait dans un commentaire précédent).

"...beaucoup plus difficile d'aller chercher des sponsors, ou un généreux donateur comme Tanguay à QC"

Là t'es pas correct avec Sherby et QC, les Nordiques ont quittés Qc city parce qu'ils ne pouvaient compter sur suffisamment de revenus corporatifs... Nous avons tellement de cies d'importances (détenus par des francos qui ont souvent étudiées à l'UdM) à Mtl que c'en est injuste pour les autres.. seulement les lister pourrait prendre un billet complet (pensez à CGI, Québecor, Jean Coutu, Metro, et Tanguay est lié à Brault & Martineau).

Québec et Sherby ont une structure différentes des Carabins, leurs équipes de football sont des Corporations indépendantes, et non pas une uniquement une équipe sportive d'élite comme les Carabins...

"l'offre de loisir à Montréal est de loin supérieure à celle de Sherbrooke et Québec."

S'il vous plaît, lâchez-nous avec l'offre de loisir, nous avons 3 M de personnes dans le Montréal Métropolitain, avec les revenus les plus élevés de la province. Il doit y avoir plus d'étudiants inscrit dans l'Île de Mtl (CEGEP ou Université), que d'habitants à Sherby, et on doit pas être très loin de Qc city.

L'offre de loisirs en automne? Enlevons le CH, on parle pas de la même chose... il reste les Alouettes (20 000 spectateurs) et la fin de l'Impact. La plupart des marchés similaires en Amérique du Nord doivent avoir le double d'offre de loisirs. Prenez Boston (ville comparable à Mtl en population), ils ont les Pats dans la NFL, les Bruns au hockey, les Celtics au Bball, les Revolution au Soccer (dans la grosse MLS), j'oubliais les Red Sox au baseball...et Boston College attire sans problème au-delà de 30 000 personnes à ses matches locaux...

@Jacques L. "La seule façon pour les Carabins de monter dans la hiérarchie et d'augmenter leur base de fans est de gagner un championnat."

C'est certain qu'un championnat aiderait, mais de la façon dont les choses se déroulent, on dirait qu'on s'en éloigne un peu plus à chaque année au lieu de s'en rapprocher... et surement un peu à cause du succès des programmes des deux équipes en Or.

Mais à ce que je me souvienne, lorsque les Bleus ont été impliqués dans des matches éliminatoires, on en a pas trop entendu parler dans la presse écrite ou dans les journaux. En 2006, nous étions à Loyola lors du match de demi-finale contre les Piqueurs, et dans l'ensemble je ne crois pas qu'il y avait plus de 4-500 partisans des Carabins dans les estrades... on parle d'un stade situé à 10 minutes du CEPSUM. Qc City se déplace à coup de 1 000 pour un match régulier à Mtl (à 2:30 de distance)

- On reviens pour le commentaire sur le tableau d'affichage, vous nous épuisez... :)

Anonyme a dit…

Deux fans vous êtes des hommes de peu de foi.

L'an dernier nous étions à 1,8secondes de la deuxième place. Les Carabins sont sur la bonne voie.

L'offensive était nettement meilleure l'an passé, et la défensive était égale à ce qu'elle nous a habitué.

L'ajout de nouveaux éléments en offensive devrait amener les Carabins à un autre niveau dès cette année.

J'ai comme l'impression qu'il y aura du bleu sur le terrain lors de la partie de championnat cette année. Reste à savoir qui visitera qui.

Jacques L.

Deux fans a dit…

@Jacques L. d'accord pour l'an dernier, et N M-S avait ses doigts sur le chandail de Sanchez-Deschamps avant qu'il ne prenne la poudre d'escampette, il ne lui manquait qu'une phalange...

Mais comme on disait dans la cour d'école: "Passé proche compte pas!"

... et n'oublie pas nos défaites décisives contre les deux équipes en Or... On ne méritait pas la 1ere place et on a perdu la 2e.

Pour 09, tout est permis... on reviendra sur les prévisions après les camps de la CFL.

Deux fans a dit…

En ce qui concerne le tableau indicateur:

Tous les évènements sportifs et culturels en ont. Si on a attiré 300k personnes voir Mc Cartney l'été dernier, et qu'ils ont passés une belle soirée, c'était uniquement grâce à ça - il n'y a peut-être que 20k qui pouvaient le voir directement... et vous avez surement plein d'expériences personnelles de ce genre ...

On regarde du hockey, du football, du Bball à la télé, et du moment qu'on montre les joueurs en arrêt, que font ils?? Eh bien oui... ILS REGARDENT LE FOUTU TABLEAU!...

On a des billets autour de la ligne de 45 au CEPSUM, si une passe pour un touché est tentée du côté opposé et que l'attrapé se fait moindrement creux dans la zone des buts, nous devons regarder la réaction des partisans de ce côté pour savoir s'il y a touché ou non... et réagir avec un délai de 5 secondes... Tout simplement parce que le terrain (et la zone des buts) au foot canadien est immense, de là une autre raison d'avoir cams et écran géant!!!


Dom a dit: Pour le panneau indicateur, il n'a que quoi, 2 ans, 3 max, et ils en sont si fier!! Je serais surpris qu'ils le change de ci-tôt. Pour un écran TV, oubliez ça, ils n'ont pas les moyens!!! La seule option que je verrais, serait un temporaire en location, comme au stade Percival Molson pour les matchs des Alouettes (extrémité est du terrain de McGill.)

C'est parfait Dom, on va pouvoir aisément le revendre à une école secondaire (où il aurait du aller en partant!) et ainsi encaisser un peu d'$... héhéhé

Une location pourrait être une solution temporaire intéressant. On a pas vu celui des Als... mais comme Als4ever a dit, il ne faut pas seulement le louer, mais s'assurer d'y mettre du contenu intéressant et pertinent (ce qui demande un peu de temps et d'$ aussi)

Et du côté du mur gris, on pense que les Amis de la Montagne ne pourraient imaginer une raison de s'y opposer.

Dans nos liens Twitter, on a trouvé une page Web sur le Stingerdome, intéressant tout de même. Mais en même temps, un peu désolant de voir que tout le monde bouge sauf nous...

En passant Sylven, 85M et PAS UN TABLEAU INDICATEUR MODERNE??? Ben voyons - ça ne se peut pas...

Anonyme a dit…

Quelques commentaires :

Je l'ai déjà dit et je le redis, pour une agglomération de 3 millions d'habitants, Montréal est à mon avis une relativement piètre ville de sports car contrairement à ce que certains affirment, l'offre n'y est pas si grande EN PROPORTION. Ainsi, proportionnellement (population quatre fois moindre), Québec a selon moi une offre sportive supérieure et surtout une participation populaire très supérieure aux évènements sportifs, si on exclut évidemment les Canadiens. Même chose pour les commanditaires, il devrait y en avoir pour tous les goûts à Montréal mais tout le monde veut être associé au Canadien et il reste des miettes pour les autres.

En passant, le revenu moyen des montréalais est inférieur à celui des habitants de Québec (26 134 $ contre 25 828 $ en 2008).

La comparaison de Deuxfans avec Boston m'apparait donc beaucoup plus appropriée : pas de basketball professionnel, pas de baseball professionnel, soccer de calibre inférieur et des sports amateurs peu développés. Bien sûr que Montréal a trois équipes de football universitaire mais seulement une francophone avec au moins le double de la population francophone de Québec et huit fois celle de Sherbrooke !?! Pendant ce temps, l'Université Laval a vendu 10 000 billets de saison pour la saison 2009...

Dom et Jacques, visiblement ça fait longtemps que vous n'êtes pas venus voir ce qui se passe à l'autre bout de la 20. Vous devriez faire un tour cet été et défaire vos vieux préjugés. On y joue entre autres du baseball professionnel et il va y avoir un show permanent du Cirque du Soleil tout l'été qui démarre dans quelques jours... Vous n'avez peut-être pas remarqué mais Québec est en plein effervescence depuis quelques années !!

Par ailleurs, il y avait beaucoup plus que 20 000 personnes qui voyaient Sir Paul directement l'été dernier. J'étais de ceux-là et j'avais des dizaines de milliers d'amis autour de moi !! Le site des Plaines d'Abraham est un agora naturel qui peut contenir environ 150 000 personnes. Les écrans géants ont surtout permis à ceux qui n'étaient pas sur le site(sur la Grande Allée et en face du parlement) de suivre le show. Bref, pas sûr que le tableau indicateur soit le meilleur investissement pour ajouter de l'ambiance au CEPSUM. L'ajout de sièges me parait beaucoup plus intéressant, si la demande est là !!

Deuxfans, n'oublions pas que sur les 85 M$ du Super PEPS, il y en a seulement une dizaine qui vont pour le stade de football. Le gros des investissements sont pour le stade de soccer intérieur, la piscine olympique et le gymnase de 4000 places.

Enfin, je crois que les Carabins termineront encore derrière le Rouge & Or et les Stingers cette année, donc pas de match des séries à domicile en 2009. Oui, leur recrutement a été excellent, mais ces joueurs ne seront à maturité que dans 2 ou 3 ans. Et je pense qu'il y a encore une légère faiblesse au niveau de l'attaque (quart-arrière, receveurs et porteurs de ballon avec le départ de Boursiquot). Je suppose qu'on aura un beau billet à ce sujet bientôt où chacun pourra exposer ses prédictions en long et en large !!

Sylven

P.S. Karine, si c'est toi qui apparais à droite sur la photo, ça me donne une raison de plus d'aller voir le match du Rouge & Or au CEPSUM cet automne !! ;)

Le Maître du Monde a dit…

Une bonnne campagne de pub et une couverture dans le sens du monde dans les médias montréalais serait déjà un bon début pour remplir les gradins. Si on peut pas ajouter des sièges, ajoutons des gens. Des billets "debout" serait une option à considérer. Y'a justement de la place dans le gazon au 2 extrémités des gradins côté montagne, pourquoi pas y loger des gens bebout?

Deux fans a dit…

@ Sylven, en marketing, on considère surtout le "revenu disponible" et idéalement le revenu discrétionnaire. Voici les stats de 2006, il semble que c'était pas mal inchangé en 07.

Et je te défie d'aller voir n'importe quelle manifestation d'envergure sans écran géant...ni jumelles - Zzzzzzzzzz

Je me souviens de mon premier match de football live au Stade O en 197X, c'était la Machine ou les Concordes, il y avait 60 000 personnes et on était dans le "pit" en haut... Mon seul souvenir?? "PU JAMAIS" lolll Avec les écrans modernes d'aujourd'hui, peut-être qu'il en serait autrement...

@MdM - des spectateurs qui paient pour être debout à Montréal au foot Universitaire?? Ça va prendre quelques années années et quelques championnats pour voir ça!!! (et pas mal de bière pour qu'ils oublient qu'ils sont debout! loll)

Als4ever a dit…

Il me semble qu'on a déjà eu des spectateurs debouts (ou plutôt couché sur la pelouse...) lors de certaines parties contre l'équipe de la ville au revenu brut supérieur à Montréal mais au revenu disponible inférieur?

Anonyme a dit…

Je trouve les suggestions du Maitre du monde intéressantes. Évidemment, le prix du billet debout (appelé admission générale au PEPS) devrait être moindre que celui assis pour faire oublier les courbatures à la fin du match !!

Ce qu'il faut aux Carabins est "démarrer la roue". Attirer plus de monde parce qu'on parle d'eux dans les médias et faire parler d'eux dans les médias parce qu'ils attirent plus de monde (you know what I mean !?!). Donc, une campagne de pub intensive en début de saison (style août) serait sûrement un bon point de départ. Je vous suggère la Presse du dimanche, il parait que ça roule à la planche...

Et ensuite on rajoute des sièges, et peut-être ensuite, si les finances le permettent, on rajoute le tableau indicateur !!

Deuxfans, merci pour le cours d'économie 101 !! Mais selon l'Institut de la Statistique du Québec, Québec aurait également dépassé Montréal en 2007 au niveau du revenu personnel disponible (25 541 $ comparativement à 25 490 $, soit 51 $ de plus ou deux caisses de 24 ;) ).

Sylven

Als4ever a dit…

Une campagne de pub intensive, ça risque de couter trop cher dans les médias Montréalais, mais ils pourraient ciblés certains groupes comme les étudiants, les diplomés de l'UdM et les fans des Alouettes.

On a déjà eu à la mi-temps d'un match des Als un concours d'habileté entre d'anciens joueurs des Als et des pompiers. On pourrait refaire la même chose mais Carabins vs anciens Alouettes au mois d'août.(ou Carabins VS Stingers, ou Redman VS PeeWee AA de La Prairie...) Une belle pub devant 20002 fans de foot qui ne coute rien en plus.

Pour ce qui est des médias Montréalais, j'ai bien peur que ça prenne une Coupe avant qu'ils ne parlent régulièrement des Carabins.

Deux fans a dit…

@Als4ever, tu nous a fait sérieusement fait rire avec tes assertions macro-économiques. Mais si tu as vu des spectateurs "debout"... ils devaient certainement arborer des chandails rouges, si pas sur leur personne, dans leur cœur à tout le moins. Ça doit être considéré normal dans la ville à l'économie progressiste: 20 000 spectateurs avec un seating capacity de quoi, 10 200?? - oufff

Mais on a hâte du jour où les Montréalais seront debout (pas nous par exemple... loll)...

Deux fans a dit…

@Sylven, on est d'accord pour le plan de match, mais on placerait le tableau HD plus haut dans les priorités, tsé faut meubler les matches contre Acadia et les Men in Red... Et je vous souhaite des tableaux HD à votre Super Peps, sinon prépare toi à des sarcasmes ... :)

et pour le clore le dossier économique, (on commence à entendre ronfler en arrière), 80% des partisans des Carabins que l'on connait viennent de régions administratives extérieures à Mtl. (On ne dit pas que notre échantillonage est valide, mais que le poids de la banlieue est très important.)

@Als4ever, tant qu'on ne sait pas les efforts déjà déployés par l'UdM au niveau des facultés, c'est difficile d'affirmer que c'est le "Point le plus facile". Mais les Carabins font des efforts dans ce sens, sont-ils suffisants? C'est certain qu'il y a des pistes de solution là, Sherby emplit ses estrades quasi-uniquement avec ses facultés...

Le marché des partisans des Alouettes serait surement un bassin intéressant et peut-être "facile à pénétrer". Il y a surement des trucs à faire avec cette clientèle, en association ou non avec les Als.

Anonyme a dit…

Als4ever, bon point de faire une publicité ciblée. Outre celles déjà mentionnées, j'ajouterais les clubs de football scolaires, ainsi que les auditeurs de RDS et CKAC dans les clientèles que les Carabins devraient viser. Mais oui, il faut d'abord déployer plus d'efforts auprès des étudiants de l'Université de Montréal pour convaincre ces partisans naturels de venir voir du bon football à prix raisonnable. Pourquoi pas un blitz publicitaire dans le journal et la radio universitaires à la rentrée ?

Ils n'ont jamais dépassé 19 000 personnes au PEPS, mais ça fait quand même 9000 personnes debout !! Au moins, la capacité sera portée à 12 000 places assises cette année.

Je sens déjà les sarcasmes se déplacer vers le tableau indicateur maintenant qu'on va enfin avoir des lumières !! ;) C'est vrai que le Rouge et Or aura aussi des matchs locaux à meubler contre Bishop's et Mount Allison cette année... On se rabattra sur les cheerleaders !!

Sylven