lundi 28 octobre 2013

Match #8 - Ramassis de notes - Faut pas perdre l'avance.

Crazy-Lauzon devient soudainement le joueur le plus important des Carbs
Un petit ramassis de notes condensé cette semaine, car le recrutement 2014 nécessite notre attention.

Les positifs:

#82 F. Ménard-Brière tenait tête à B. Bédé, une 1re année (wow). Avec la perte probable de B. Bédé à la fin de la saison, coach Constantin doit prioriser son botteur de dégagement pour le recrutement 2014 compte tenu que Montréal et Sherby sont bien nantis en jambes pour quelques années...

Bravo aussi aux unités de couverture qui ont été sans failles.

Les négatifs

Tout comme l'an dernier contre Sherbrooke, lorsque les Bleus perdent l'avance en 2e demie d'un match, ils paniquent! On prend des punitions stupides, notre défensive devient soudainement incapable d'arrêter la course... On va peut-être devoir un jour faire une remontée pour comprendre que ce mot existe dans le dictionnaire, particulièrement à domicile.

L'attaque

C'est incompréhensible que ça semble si laborieux au 8e match de la saison. Des receveurs qui tournent du mauvais côté à la fin de leur tracé, un quart qui semble souvent mêlé, une attaque qui semble incapable de réagir face au blitz, une ligne à l'attaque qui est pour le moins irrégulière. La caractéristique la plus nuisible de l'attaque cette année, sauf à quelques rares occasions au sol, c'est d'être incapables d'établir un quelconque rythme.

À la fin de la saison, il va falloir se poser la question si les talents de nos meilleurs instructeurs sont disposés de la façon la plus adéquate pour l'équipe.

Les quarts

La grosse différence que nous avons vue entre les 2 quarts s'opposant est essentiellement la présence dans la pochette/ jeu de pied. A. Skinner semble à tout moment, sans même regarder savoir d'où provient la pression: il monte dans la pochette protectrice, fait légère feinte à droite ou à gauche pour tromper le défenseur qui fonce sur lui (même avec un DB), sans perdre ses receveurs de vue. Lorsqu'il va améliorer ses passes en mouvement, il va être très difficile à arrêter.

De son côté, #15 P-L Vareyghi a de la difficulté à conjuguer avec la pression adverse, on l'a vu souvent précipiter ses passes lorsqu'il avait du temps, et parfois tomber dans les mains du défenseur adverse sans que celui-ci ne provienne de son angle mort.


Le jeu
Photo Domskibum


Sur la fameuse passe de A. Skinner à #18 F. Lechasseur qui fut le point tournant du match et qui a été discuté ad vitam aeternam dans les commentaires des billets précédents, on ne comprend pas, mais vraiment pas pourquoi #38 Jordan R. a cessé complètement de courir avec son receveur à mi-chemin du tracé, sans que celui-ci ait fait une feinte. Brain fart, crampe à la jambe??

Les zarbitres

Resteront toujours les zarbitres, mais c'était quoi le problème à toujours placer le ballon au mauvais endroit après un jeu? On a dû perdre 2-3 premiers jeux à cause de ça.... Ce n'est pas comme si on en avait de trop des premiers jeux.

Observation

On regardait #44 du R & O jouer, S. Gauthier, ce jeune a de la graine de Max Caron. On ne serait pas surpris de le voir faire l'équipe d'étoiles dans les prochaines années.

Nos porteurs de ballon en voie d’extinction

#8 Rotrand est toujours incapable de jogger, #32 N. Dubeau se déplaçait une bottine de marche et une canne à Percival la semaine dernière et #1 Swissknife Erligton était amoché à l'issu du match (bien qu'il nous a assuré qu'il serait en poste à Bishop's)... Espérons que #27 Crazy-Lauzon va pratiquer avec un chandail rouge cette semaine tout en se nourrissant avec beaucoup de fibres.

La photo d'en-tête est de Domskibum.