vendredi 4 octobre 2013

Match #6 - La revanche ou l'humiliation

Même en l'absence de Rotrand, la ligne O devra ouvrir le chemin - Domskibum
Nous avons comparé les forces en présence la semaine dernière, voyons donc rapidement ce qui pourrait faire différence cette semaine.

La Confiance
Laissez-moi vous conter une histoire. En secondaire 4, je jouais un peu au volley-ball. J'étais un joueur moyen (commettant souvent des erreurs dans des moments critiques) et dans le cadre d'un tournoi, j'avais été le laissé pour compte à la fin du repêchage (comme on voit dans les films). J'ai monté une équipe avec les laissés pour compte comme moi, et nous avons fini par gagner le mini tournoi. J'ai passé d'un joueur moyen à un des meilleurs joueurs de mon année, et ce sans vraiment m'améliorer au niveau technique... Essentiellement, la confiance en moi me faisant passer de zéro à héros (si vous me permettez d'utiliser l'expression usée à la corde).

Tout ça pour dire que #4 G. Cousineau et/ ou #15 P-L Varhegyi sont dans la même situation. Ce n'est plus une question de lecture de la défensive adverse, de prise de décision, ou de playcalling, mais simplement de confiance en leur moyen, d'avoir du plaisir à jouer.

Ils doivent se dire: "Ça ne peut pas être pire que le dernier match, alors on n'a plus rien à perdre" et s'amuser.

Le Différentiel
On parle toujours du différentiel de points entre Montréal et Québec, mais avec le premier rang pratiquement hors d'atteinte pour les Bleus, le différentiel de points contre Sherbrooke pourrait faire la différence dans le classement final de la saison régulière. Rappelons-nous qu'une victoire avec un différentiel supérieur à 4 points donnerait l'avantage aux Carabins en cas d'égalité entre les deux équipes. Par leur victoire en lever de rideau de la saison 2013, les Carabins détiennent déjà l'avantage contre les Gaiters.

Les Impondérables
Ils se résument pas mal au retour des blessés. Du côté de Montréal, les potentiels: #67 D. Foucault, #37 N. Gauthier, #18 A. Dupuis, #32 N. Dubeau.

D. Foucault pourrait faire une grande différence pour l'attaque des Bleus avec un retour au jeu. Rappelons qu'il peut jouer indifféremment comme garde ou comme bloqueur.

Du côté du Vert & Or, la situation du botteur M. Hébert est toujours inconnue, et on ne serait pas surpris de voir le grand et gros porteur /TE JC Beaulieu de retour...

Ailleurs dans la ligue
Semaine qui débute vendredi soir par l'affrontement entre les Guêtres et McGill. Le jeune P-L Dussault fait écarquiller beaucoup d'yeux depuis quelques matches, mais ce n'est rien à côté de J. Heather qui lui fait décrocher des mâchoires. Tant que les Guêtres conservent leur nouvelle bonne habitude de limiter les pénalités, ils devraient sortir en tête.

À Québec, un dimanche après-midi de pluie torrentielle, les troupiers du général devraient reprendre leur bonne habitude de blowout en bonne et due forme. Les partisans, les entraineurs, les joueurs, tout le monde s'en ennuient. Alors, pourquoi ne pas en profiter pour gonfler ses statistiques pour la seule fois cette année.

Notons que tous les matches sont webcastés ce week-end.

P.S.: Désolé pour l'histoire larmoyante de l'adolescent rejeté, on ne recommencera plus, promis.