dimanche 21 octobre 2012

Match #8 - Ramassis de notes | Déparité

On n'a besoin de personne, on a Mickaïl Davidson - Air connu
Nous n'en sommes pas à notre premier blowout contre McGill, mais celui-ci avait une particularité, c'est que McGill n'a jamais été de la partie. Habituellement, on voit quelques passes, quelques premiers jeux, des blitz imprévus, du moins quelque lueur... Samedi, il n'y avait rien. La défensive des Carabins contrôlait le jeu, et l'offensive équilibrée de coach Maciocia sévissait à plein, autant par le sol que par la passe.

- Le temps de possession est probablement le meilleur indicateur, 38:30 pour les Carabins. Disons que les gars de la défensive qui ne jouent pas sur les unités spéciales doivent être frais et dispos aujourd'hui.

- On voyait que les demis-défensifs des Hommes en Rouge étaient incapables de suivre la vitesse des receveurs des Carabins, notamment, #1 A. Fortier-Labonté, #3 J-C Morin-Phaneuf et évidemment #88 M. les trémas Davidson.

-Que dire de #10 A. Nadeau-Piuze et de ses 20 passes complétées en 23 tentatives. Ça fait le 3e match (Sherby, Laval et McGill) cette année qu'il nous offre une performance MVP. On a été le féliciter après la rencontre, et le toujours politiquement correct Roux attribuera le mérite de son succès à sa ligne offensive.

- Encore belle prestance des back-ups #4G. Cousineau et du workhorse à 3 vitesses #32 N. Dubeau. Gabriel était certain d'avoir sa première passe de touché complétée à #5 P. Enchill qui étirait les bras pour saisir le ballon, lorsque le ballon dévia légèrement sur l'upright, modifiant la trajectoire de quelques pieds, la peau de cochon se retrouvant derrière le receveur.

- Il semble que les CO adverses soient incapables de riposter aux schèmes défensifs de coach Thorpe reposant sur une pression intense sur le QB à 4, 5, 6 ou 7 joueurs...et ce à différents moments. Les Hommes en Rouge ayant réussi (avec l'aide de l'arbitre) à ne pas accorder de sac en première demie. Les deux premiers jeux à l'attaque des McGillois de la deuxième demie se conclurent par 2 sacs.... Donnant le ton à la suite de la rencontre.

- Pour la 2e semaine consécutive, on a dû voir à une quinzaine d'occasions des joueurs adverses trainer sur le terrain à la suite d'un jeu en attente de "soins". Ça faisait du bien un match sans pause publicitaire.

- Signe que la saison se termine, avant la rencontre on s'est fait présenter les finissants (et ceux dont on sait qu'ils ne reviendront pas): #80 F. Leclerc, #31 O. Fréchette-Lemire, #34 J. Gagnon, #44 J-S Martel, #97 F. Pana, #57 A. Rousseau-Saine, #1 A. Fortier-Labonté, #50 J. Beaulieu-Richard et notre souriant #94 W. Fontaine.

Cliquez ici pour voir la séquence animée
- Superbe retour d'échappée de #52 M. Girard d'une cinquantaine de verges au terme d'une course effrénée, il ne lui en manquait peut-être que 10v. pour inscrire son premier touché. Le gros bonhomme de 270 livres nous confiera après la partie qu'une fois au sol, il ne pouvait/voulait plus se relever, son coeur voulant quitter son corps....

- Meilleure journée au bureau depuis le début de la saison pour notre botteur improvisé #17 J-D Chevalier, 5 bottés, 38.8v. de moyenne, tous haut et dans les coins.

Zones d'ombre
Deux punitions de rudesse (indiscipline) par des recrues #54 R. Scharoun et #56 R. Lusikala. Disons qu'ils vont devoir apprendre à encaisser les coups et les remettre en temps et lieu.

#29 D. Deschamps a réussi  un  botté de placement de 25 v., quelques minutes plus tard, il manquait un 29 v. sans réellement de pression.

Les blessés
#6 A. Ndao et #44 J-S Martel n'étaient pas habillés. Pendant le match, on a vu #55 S. Légaré crouler par terre en se tenant encore la cheville, il n'est pas revenu dans le match. Surement qu'on aurait dû le laisser convalescer encore un peu.

Nous avons brièvement jasé avec le OL M. Glaude après la match et celui-ci nous a confirmé qu'il ne reviendrait pas au jeu cette année. Il a vraiment subi une très sévère commotion et il espère pouvoir recommencer à s'entraîner sous peu.

Intéressantes discussions impromptues
Après le match, on a été discuter avec notre plaqueur à gauche favori, #57 A. Rousseau-Saine, entouré de sa famille et amis et souriant comme un banquier devant sa succursale rénovée... Suite son introduction en tant que finissant, on lui a reparlé de sa saison en cours, et de sa décision pour revenir une quatrième et dernière année, même si ça retarde sa carrière de médecin d'une année. Le capitaine de la OL nous répondra:

"Revenir au jeu cette année est la meilleure décision que j'ai prise ma vie..."

On a aussi été discuté avec #44 J-S Martel qui n'était pas habillé aujourd'hui et nous a serré la pince avec sa main fraichement déplâtrée ( ce qui explique son absence de l'alignement). On se rappelle que Jean-Sébastien a passé les deux dernières années en réhabilitation ayant été victime de deux ACL successifs. Lorsqu'on a mentionné le mot "finissant", il a soupiré et mentionné qu'il terminait son séjour footballistique, mais pas son parcours étudiant.

En lui disant que pour lui, le football c'était maintenant "ca passe ou ça casse" cette année. Tout en acquiesçant, il mentionnait qu'il a maintenant 25 ans, une maison et que la femme de sa vie attendait leur premier enfant, il serait temps pour lui de passer à autre chose... En tant que partisans, on oublie parfois les réalités de la vie des footballeurs... J-S, n'oublie pas de le prénommer Noel, s'il nait le 25 décembre...

Photos de Domskibum