lundi 8 octobre 2012

Match #6 - Ramassis de notes | On en a notre claque de l'exécution

Ce n'était pas la bonne façon de faire avancer le ballon - Photo: Domkibum
Succinctement, lors de nos 5 dernières visites à Qc city, nous avons marqué: 11, 7, 14, 8 et 7 points. Impossible de gagner avec si peu de points. On peut dire ce qu'on veut sur l'exécution, mais elle sera toujours un peu déficiente.

Ce qu'on a surtout vu, c'est une offensive sans imagination qui a joué des jeux que Laval avait bien vu et analysé en vidéo et qui savait exactement comment réagir devant chacun d'eux.

Malgré que coach Maciocia avait mentionné qu'il voulait répartir ses passes également à son personnel de receveurs de passes pour éviter d'être trop prévisible. Dimanche, 14 des 23 passes ont été attrapées par #6 A. Ndao et #88 M. Davidson. Tous les ballons au sol ont été porté par Rotrand, sauf les courses du #10 A. Nadeau-Piuze, évidemment.

On aimerait rappeler le jeu qui a fait la différence lorsqu'on a battu Laval au CEPSUM l'an dernier, c'était par un flea-flicker provenant de nulle part du Roux à #5 P. Enchill qui a lancé le ballon le plus loin possible à #80 F. Leclerc.

On va le dire et le répéter, pour battre les Noirs & Noirs, il faut les surprendre, casser la prévisibilité. Lorsqu'on réussit à faire ça, toutes les fois, on sent la panique gagner les rangs ennemis. Et on peut apprécier en effet secondaire voir J. Éthier engueuler S. Lévesque.

Revenons au match

- Tout ceux qui anticipaient les punitions comme le facteur-clé dans le match ---> You're out.

- Tout ceux qui anticipaient les revirements comme le facteur-clé dans le match ---> You're out.

Le facteur clé?

Une de nos série type:

- Remise à #8 Rotrand qui gagne de peine et de misère 2v. en courant au centre. 2e et 8
- Petite passe par-dessus la ligne à #88 M. Davidson, qui se termine pourchassé par Fredo, M. Masseau et une bande d'affamés, 7v. 3e et 1v.
- On remet le ballon au Roux qui fait une faufilage du quart en tentant de se frayer un passage parmi les mastodontes noirs. PREMIER JEU CARABIN.

On finit par botter sur la série suivante suite à un manque d'exécution.

Bravo!  Nous terminerons le match avec 20 premiers jeux contre seulement 14 pour Laval... ça nous fait une belle jambe!

Une série type du Noir & Noir

- 6 receveurs sur la ligne, on dirait qu'ils bougent tous en même temps. On voit nos DBs courir un peu partout, comme des chiens renifleurs paniqués de la douane , en tentant de se positionner. Le ballon se lève, il y a 2 receveurs complètement libres, T. Grenon lance le ballon au plus éloigné à 20v. et celui-ci gagne un autre 20 v. avec ses jambes... Le ballon vient d'avancer de 40v. PREMIER JEU LAVAL.
  
 Des points positifs

- Belle performance des secondeurs #50 J. Beaulieu-Richard et de #41 By-Ray.

- Plusieurs partisans bougonnent contre #37 N. Gauthier. Mais à ce qu'on se rappelle, les demis de coin A. Pruneau, J-R Jules, H. Mahmoudi, J-G Clermont, en ont tous laissé passer lorsqu'ils sont à un contre un, ça va arriver. On a trouvé que N. Gauthier s'est bien comporté par la suite en restant dans son match et à fait quelques beaux plaqués.

- Notre botteur #17 J-D Chevalier a accompli ce qu'il avait à faire: Une moyenne de 33,5 v. par botté à sa première présence dans le stade le plus hostile au Qc pour un Carabin. Ses bottés ont tous été dirigés dans les coins et pratiquement aucun gain n'a été concédé en retour de bottés.

Les blessés

C'était un match tough. On ne serait pas surpris d'apprendre que des joueurs de chaque côté ne seront pas à leur poste samedi. De plus, c'est une pause de 6 jours, donc moins de repos. On a jasé avec #55 S. Légaré qui a grandement manqué à la o-line des Bleus. Sa blessure est une entorse à la cheville, il marche sans béquille, mais boite. Il ne nous apparaissait pas particulièrement optimiste en vue d'un retour au jeu samedi prochain. Il nous a confié que lorsqu'on le voyait frapper le sol de frustration immédiatement après sa blessure à ConU, ce n'était pas tant la douleur que le fait de savoir qu'il ne pourrait pas jouer contre Laval.

On recherche 
Quelqu'un a vu notre passe au centre du Roux à #12 F. Prévost ou à #3 JCMP qui avait beaucoup de succès lors des 2 dernières années? On ne l'a pas encore vu en 2012.


Conclusion
Avec les 19 points de différentiel nécessaires pour pouvoir tenir la Dunsmore à Montréal, le partisan des Bleus doit maintenant accrocher des chapelets sur sa corde à linge. En effet, nous sommes à la mi-octobre et il est possible d'avoir une température pluvieuse avec des vents de 40-50 km/h. Avec un quart weather-sensitive, il nous sera virtuellement impossible de combler cet écart.