lundi 28 mai 2012

Ce n'est pas parce qu'il ne se passe rien, qu'il ne se passe rien...

Quelques sujets sont venus sur le sujet récemment et il serait intéressant d'y revenir, ce que nous faisons dès maintenant. Nous y allons de façon interrogative pour susciter la discussion.

S'améliorer en stagnant?

La semaine dernière il a été confirmé que Fredo Plesius refuserait de s'habiller du noir et jaune des TiCats pour revenir dans la LFUQ. De la même façon, une source nous a confirmé que A. Gascon-Nadon et I. Bamba  ainsi que le produit des Dinos de Calgary K. Fabien (tous des clients de l'agent J. Hardaway) et C. Rockhill feraient de même.

Regardez le highlight dominant de F. Plesius ou le fait qu'A. Gascon-Nadon ait remporté lors des deux dernières années le trophée individuel remis au joueur de ligne défensive au football SIC. Dans une carrière aussi limitée dans le temps que celle d'un footballeur, on se demande ce que ces joueurs vont apprendre dans une ligue où ils ont prouvé qu'ils dominaient. N’oubliez pas que dans ces deux cas, ces joueurs sont déjà plus vieux que leurs homologues américains sortant des collèges.

Pour être honnête chaque joueur vit une situation particulière et tente de prendre la meilleure décision pour son avenir professionnel, et non seulement sportif. Ainsi, J. Beaulieu-Richard, dans un programme "continu" comme la pharmacie n'avait pas le luxe de pouvoir suivre des cours à distance ou autre arrangement académique compensatoire. Un autre exemple est K. Fabien (OL) mentionné ci-haut, qui n'est âgé que de 21 ans, et n'est pas dans la même position que les joueurs du Rouge & or notamment.

Marc-O Brouillette qui vient de passer son barreau la semaine dernière, deux ans après avoir complété sa 4e saison avec les Carabins est un très bon exemple qui démontre que les études ne s'arrêtent pas après un séjour SIC. La carrière CFL donne une latitude idéale pour quelqu'un qui veut étudier en hiver, lorsque le champ d'étude le permet, entre deux saisons de football.

Comme Samuel Giguère l'a démontré, on sait bien que le salaire dans l'équipe de réserve de la NFL rapporte plus qu'un salaire de recrue de la CFL (75k vs 50 k approx), mais nous croyons que nous approchons du niveau ridicule.  F. Plesius a pourtant obtenu une chance au mini-camp des Eagles où il n'a pu réussir à faire partie de l'équipe du camp d'entrainement (90 joueurs). Si son talent est aussi incontournable, pourquoi ne pas faire comme Solomon Eliminian qui est venu faire ses preuves au Canada deux ans avant de se faire offrir un contrat par les Vikings du Minnesota?

On suspecte que les succès de C. Greenwood, qui a paraphé cet hiver un nouveau contrat de 4 ans (non-garanti) avec les Chiefs de Kansas City, ait créé une précédent qui est grandement envié par ses ex-confrères. Rappelons que Corey Greenwood compte sur J. Hardaway comme agent...

Dans un récent billet, Jim Mullins remet l'odieux sur la nouvelle convention collective (CBA) de la NFL qui retire justement la possibilité pour un joueur sous contrat CFL d'aller faire un essai NFL à son année d'option.

On entend souvent que les meilleurs joueurs ne craignent pas les défis et veulent toujours se confronter aux meilleurs pour s'améliorer, pourtant dans ce cas précis, on peut affirmer qu'ils prennent exactement la voie contraire.

L'avenir nous dira s'ils ont pris la bonne décision...


Une Super ligue?

Nous avons été toujours sceptiques de la possibilité d'une ligue pancanadienne telle qu'espérée par plusieurs partisans, particulièrement ceux de Laval, qui s'ennuient profondément lors de blowouts à répétition des leurs à domicile.

Nous trouvions que le débat était un peu inutile parce que dans notre grand pays ad mare usque ad mare, les coûts de transport transcanadien en faisaient en problème insoluble. Dans cet article d'Alain Goupil de La Tribune, on apprend que Sports Canada pourrait faire partie de l'équation et promouvoir d'une façon inattendue les sports interuniversitaires.

L'article mentionne également la volonté de Bishop's de maintenir une équipe de football au sein de la LFUQ.


La fin du commissaire?

Dans le même article, on sous-entend que le commissaire Tom Allen en serait à sa dernière année comme commissaire de la LFUQ (nous retenons nos larmes de crocodile). Le poste de commissaire serait même aboli.

Il semble qu'une réunion lors du prochain mois fera progresser ces différents dossiers...