dimanche 13 mai 2012

Visite à London: Le East-West Bowl 2012

R. Sené en action - Photo de Domskibum
En compagnie de Domskibum et ses inséparables lentilles, nous avons fait un petit voyage éclair à London, ON pour aller assister au Défi Est-Ouest. À tous les ans, on en entend parler, mais avec Rotrand et les autres qui représentaient les Carabins et des billets d'avion par chers, c'était un signe du destin d'y aller.

Voici le résumé de presse officiel. Prenez note que même s'il s'agit d'un match d'étoile, les joueurs étaient là pour gagner. Il y avait de l'animosité parfois sur le terrain et les instructeurs gueulaient contre les arbitres.

Alors, allons-y avec le rendement de nos Carabins:



Rotrand Sené
 
À notre grande déception, avant le match il avait été décidé que chaque porteur de ballon (3) était limité à 8-9 portées, question d'équilibrer le temps de jeu. Rotrand était le porteur partant et il a été contenu dans ses premières 2 ou 3 portées. En 2e demie, les portées de Rotrand ont donné le ton à l'équipe de l'est vers la victoire. En 5 portées subséquentes, Rotrand a enregistré 79 verges et ressemblait au Rotrand - minimum 8 v - de ses 2 premières saisons.

Rotrand recevait également le ballon sur les unités de retour de botté d'envoi et faisait de la protection sur les bottés de placement. À le surveiller de près, Rotrand s'est grandement amélioré comme bloqueur depuis ses débuts.


David "La perle de Jonquière" Ménard


David a débuté le match en lion, faisant prendre des pénalités de retenue à son rival dans les premières séries. Il a même contribué à un sac derrière la ligne des buts, inscrivant ainsi un touché de sureté.
Faut se mettre à plusieurs pour stopper D. Ménard- Domskibum

Cependant, conséquence d'une blessure à l'épaule à J-A Bernier du R & O, tôt dans le match, la d-line est devenue plus mince, et au 4e quart, David qui n'avait pas joué au foot depuis 6 mois tirait de la patte. Le très mobile quart adverse Kennedy des Lancers de Windsor jouait au Roadrunner avec David au 4e quart, et D. Ménard ressemblait au coyote qui manquait son coup à chaque jeu.

Après le match, David nous confiera, épuisé, que c'était un des matchs les plus frustrants qu'il ait disputés...

Disons qu'il n'était pas enchanté de savoir qu'il reverrait ce même Kennedy à son premier match au CEPSUM.

Il semble que l'entraineur des Alouettes Mike Sinclair ait particulièrement pris David sous son aile et qu'il lui ait consacré beaucoup de temps tout au long de la semaine.


Antoine Pruneau

Drôle de match pour Antoine, où dans un match où l'ouest n'a pratiquement rien tenté de plus de 10 verges et tous les jeux semblaient se jouer du côté opposé au sien. Antoine confiera après le match qu'il lui semblait avoir passé l'après-midi à backpeddler sans jamais rien voir de son côté. Il s'est blessé (musculaire) à la jambe-hanche lors d'un jeu au milieu du terrain.

Il était hors de question pour lui de passer 2 quarts hors du jeu. Après quelques sprints douteux sur les lignes de côté, il est revenu dans le match en grimaçant par la suite.

Il a adoré l’expérience et souhaite de tout cœur être réinvité l'an prochain (où il en sera à la veille de sa 4e année).

Notes footballistiques

- Les receveurs de l'est étaient déçus de voir que leur entraineur de position de la CFL a passé la semaine à entrainer les receveurs de l'ouest, sans jamais vraiment s'occuper d'eux.

- E. Ngoyi et D. Ménard sur chaque aile, ont empêché les quarts de l'Ouest de respirer, jusqu'à ce que le Kennedy en question prenne son rythme. E. Ngoyi avait la vitesse pour contenir Kennedy, mais était, lui aussi, incapable de le rejoindre pour le plaquer.

- Plusieurs blessures un peu partout chez un paquet de joueurs suite à cette semaine et à ce match. On a croisé S. Lumbala des Dinos qui ne pouvait même pas tenir sur ses 2 jambes après la rencontre. Sans compter 3-4 joueurs de ligne qui ont quitté en cours de match.

- Prêtez un oeil au secondeur de St-Mary's, B. Hubbeard qui a connu un fort match également. Du côté de l'ouest, en attaque, les S. Lumbala et le quart Kennedy sont ressortis du lot.


- On l'a entendu en entrevue toute la semaine, mais les gars étaient vraiment contents d'entendre d'autres trucs, directives, détails techniques et souvent même dénomination de la part d'instructeurs différents. C'est ainsi qu'ils vont progresser.

- Le fait de se retrouver avec toute une bande de jeunes de leurs âges ayant des visées professionnelles est aussi très stimulant.

Notes sociales:

- Regardez un match de football dans une galerie de presse, c'est plate ; mes quelques irrésistibles cris étouffés  Rotrandddddddddddd  étaient généralement suivis d'une nuée de regards réprobateurs.

- Le TD Waterhouse est un beau stade de foot universitaire. Son seul hic, c'est la sempiternelle piste d'athlétisme qui cintre le terrain. La foule, moyenne en nombre pour l'occasion, s'est excitée un peu pour l'ouest en fin de rencontre.