lundi 19 décembre 2011

Les top 10 recrutables 2012

Nous revoilà à faire notre énumération des meilleurs prospects à différentes positions qui devraient laisser leur marque à court terme sur le football universitaire canadien, sinon américain (NCAA). Exceptionnellement cette année, nous n'avons pas de joueur de ligne défensive nominés. La situation devrait se corriger en 2012 avec la graduation de plusieurs joueurs prometteurs.

Pierre-Luc Varhegyi (QA)
Ce produit des Cactus et qui a perfectionné son apprentissage avec coach Maciocia et les Phénix en 2010, se veut le meilleur quart disponible sur le marché. Fort de statistiques Jay Rochienne à sa première année comme partant, il a dû composer avec des blessures et des receveurs plus jeunes cette année, ce qui ne l'a pas empêché de gagner un 3e Bol d'Or consécutif ! Il retrouvera son coach et ses receveurs avec les Bleus. Plus d'information sur ce billet (et les excellents commentaires sous-jacents) où nous commentions son arrivée avec les Carabins.

Felix Faubert-Lussier (RV)
Le premier baptisé "Le Prochain" par les frères Ménard de Footbec, il ne leur a pas fait manquer leur prédiction en étant un des joueurs collégiaux les plus considéré pendant son séjour avec les Spartiates. Félix est un baller, il est l'incarnation même de l'expression. Peut importe ce qu'il fasse sur un terrain le ballon ne sera pas loin et il finira par faire un jeu. Il pourrait jouer à pratiquement n'importe quelle position sur le terrain et finirait avec le titre de Joueur du Match. Il s'est entrainé très fort lors de son séjour collégial et possède un physique CIS ready. Il s'est fait récemment opérer pour un ACL qui l'a ralenti une grande partie de la saison dernière. Il s'est fait couper les cheveux et il s'est commis avec le Rouge & Or, où il devra mettre en veilleuse un de ses multiples talents, soit celui de botteur.

Charles Vaillancourt (LO)
Étant sous la loupe des recruteurs suite à sa nomination sur la première équipe d’étoile de la Div. 1 l’an dernier, Charles a su maintenir leurs regards envieux en ouvrant des brèches pour la redoutable attaque au sol des Cougars de Champlain-Lennox. Il va se présenter au Texas pour représenter Team World à la fin janvier. S’il ne reçoit pas d’offre d’université NCAAienne, notamment Akron, Buffalo qui ont manifesté un certain intérêt pour ses services, il projette de s'aligner avec une des équipes Dorées.

Marc Glaude (LO)
Ce produit des Cactus de Notre-Dame, nous a affirmé qu'avec sa petite taille, il avait dû perfectionner sa technique et son timing pour atteindre le niveau d'excellence auquel il aspirait. Devant notre regard ébahi sur la mention "petite taille" (6'4-275), il a avoué qu'il avait profité un peu physiquement ces récentes années. Ses deux mentions sur la première équipe d'étoile de la Division 1 en 2010 et 2011, malgré le fait qu'il ait manqué les 4 premiers matches des siens en 2011, en font une incontournable sélection .

Luis-Andres Guimont-Mota (PB)
Sans conteste le porteur de ballon le plus prometteur a sortir du collégial depuis Rotrand Séné. Avec son incroyable moyenne par portée de 7.5 verges par portée, il a mené les siens au Bol d'Or de la Division 1 où il en a profité pour éblouir les observateurs (gelés) avec une performance magistrale de 399 verges lors de ce match, en raflant évidemment le titre de joueur du match. C'est un coureur explosif qui a une facilité à repérer les ouvertures et est très difficile à plaquer. Avant d'arriver à Garneau, il a joué au football quelques années dans un high school floridien.

Jacob Gesse (PB)
Plusieurs porteurs de qualité finissent leurs séjours collégiaux cette année. Le Vieux-Montréal avait la particularité d’avoir 3 des meilleurs en son sein. Ceux qui ont fait avancer le ballon au sol pour l’équipe toute l’année sont les Guillaume Charbonneau-Lemaire (un coureur vertical) et N. Dubeau (de bonnes mains, plus en souplesse et peut faire des all the way). Contre toute attente et toute logique, nous y allons avec le 3e, soit Jacob Gesse, le p’tit frère du vénéré Joash qui, les 2 occasions où on a eu l’occasion de le voir, n’avait besoin que d’une fissure pour s’échapper à l’autre bout du terrain. S’il affiche la même détermination et le sérieux que son frère à l’entrainement, il ne pourra que s’améliorer et devenir une force dans la LFUQ.

Luka Ricard (SC)
De son Lennox profond, Luka s'est entrainé très fort l'hiver dernier, améliorant beaucoup sa vitesse et réussissant ainsi à faire passer son jeu a un niveau supérieur, concrétisant ainsi les avis de plusieurs observateurs qui reconnaissaient son talent latent. Un grand et gros secondeur doté d'une belle vitesse.

Randy Lusikila (SC)
Le 3e larron du trio de secondeurs de Vanier 2010 avec By-Ray et C. O'Kill qui fait à son tour son arrivée SIC. Il est lourd, rapide et doté de bras qui n'en finissent plus. Un athlète qui devrait voir du terrain dès les premiers matches 2012.

Shayne Gauthier (SC)
On a essayé de le contourner, mais quand un joueur s'illustre aux postes de secondeur, de porteur de ballon, et comme retourneur de botté, qu'il est la recrue de l'année en 2009, et fait l'équipe d'étoile de la Division 2 au cours de chacune des 3 années où il y évolue, il devient un incontournable. Ce produit du football du lac St-Jean peut difficilement manquer son coup au niveau supérieur.

Vincent Campbell (RV)
Dans la grande tradition de receveurs des Griffons avec Simon Le Marquand (étoile OUA), Jérémie Chretien, Alexandre Fortier-Labonté, nous apparait cette année possiblement le plus prometteur de tous, soit Vincent Cambell. Vincent, constituant la grosse arme offensive des Griffons, a évolué toute l'année contre une double couverture face aux meilleurs demis de coin adverses. Cela ne l'a pas empêché d'inscrire plus d’attrapés, de cumuler plus de verges et plus de touchés que n’importe qui d’autre et de s'établir comme le meilleur receveur de la Division 3. Son frère Julien, blessé l'an dernier, évolue comme demi-défensif depuis les deux dernières saisons pour les Gee Gees d'Ottawa.

Tous les ans, nous devons effectuer des choix, et laissons de très bons joueurs en plan parce qu'on en sélectionne d'autres. Ça fait un peu partie du jeu. Les délaissés notables cette année sont les joueurs de ligne offensive les 2 Phillippe et C. Leduc de Garneau, S. Nadeau-Piuze (aka Le Brun),  Guillaume Charbonneau-Lemaire, N, Dubeau, F. Chagnon, A. Ndao, J. Finn, C. Mulumba ainsi que le tri-étoilé V. Chabot et ils ont tous la capacité de nous faire ravaler nos écrits en 2012.

Nous avons choisis d'ignorer volontairement les demis défensifs J-P Bolduc (qui s'est engagé avec le Rouge et Or), le joueur de ligne défensive Ricardo Desrosiers (maintenant commité avec les R & O) ainsi que le très recherché Fode Yansane pour la simple raison qu'ils en étaient à leur 4e année collégiale et que nous les avions encensés l'an dernier. Prenez note que Fode à encore un défi académique devant lui avant qu'il ne puisse accéder au niveau universitaire.

Joël Zougrana de Champlain-Lennoxville a tellement impressionné les recruteurs de Boston College par ses performances athlétiques au printemps dernier que ceux-ci lui ont offert un full scholarship. Lui qui était originellement receveur de passes sera muté à la position de demi-défensif au sud du 45e parallèle. Le receveur/quart Élie Bouka est dans la même situation, lui qui avait déclaré l'an dernier vouloir s'orienter du côté de Weber State en Utah.

Notons que nous analysons ici des recrues qui proviennent du réseau collégial québécois, cependant chaque année plusieurs recrues issues du football civil ou d'autres origines arrivent et se hissent parmi les meilleurs dès leur arrivée. On n'a qu'à penser aux Beni Djock, Mike Dubuisson et Boris Bede l’an dernier, 3 joueurs d'impacts qui ne provenaient pas du réseau classique. Dans la même veine,  Rouge et Or Mania a annoncé vendredi dernier l’arrivée du transféré Div. 1 NCAA Jeff Veinotte dans cette même veine.

De la même façon, certaines universités, principalement anglophones, recrutent fortement du côté ontarien pour s'assurer de demeurer compétitifs ( le lauréat du Trophée du Président, Max Caron, en est un exemple frappant, à seulement sa seconde saison).

P.S.: Pour remettre les choses en perspective, vous pouvez aller revoir notre sondage sur les recrues de l'année 2011, réalisé en août.  On avait manqué Tristan Baldini des Redmen et Jamal Henry de Concordia, le reste se tient bien. Rappelons qu'à l'époque, By-Ray était à London, ON et M. Dubuisson à St-Léonard, QC.