vendredi 4 février 2011

Grosse prise chez les Carabins! Noel Thorpe

Credit Sun Media/ R. Taylor
...et non, ce n'est pas un recruté, mais le nouvel entraineur des unités spéciales, Noel Thorpe. Cet entraineur a oeuvré pendant 6 ans chez les Alouettes, avant de passer les 3 dernières avec les Eskimos d'Edmonton, devenant le bras droit à Danny Maciocia.


Donc les Bleus seront grayés de deux instructeurs de qualité CFL la saison prochaine...

Rappelons que le poste d'instructeur des unités spéciales nous rendait un peu sceptique, car lorsqu'on avait interrogé D. Maciocia à ce sujet, il soulignait combien c'était important pour lui, et il disait que d'un autre côté que s'il ne trouvait personne Paul-Eddy St-Villien, comblerait le poste. Il avait surement son plan en tête et ne voulait pas nourrir inutilement les rumeurs...

En tant qu'instructeur CFL, N. Thorpe a été notamment instructeur de B. Chui (ConU) et de P. Masson (Laval), comme dirait feu Joe Malléjac : C'est une grosse pointure.

Mise à jour : Voici l'annonce officielle des Carabins avec des déclarations de D. Maciocia et du principal intéressé . Thorpe. On y retrouve un curriculum vitae plus approfondi du nouvel instructeur des unités spéciales des Carabins pour au moins la prochaine année...


16 commentaires:

Jacques L. a dit…

Quant on connaît l'importance des unités spéciales, au football à 3 essais, l'arrivée d'un entraîneur expérimenté pour gérer cet aspect du match est une très bonne nouvelle.

Als4ever a dit…

Wow!!!

Il avait quitté les Als après le fiasco de Jim Popp comme entraineur-chef (Comme d'autres bonnes têtes de foot d'ailleurs)

Mon souvenir de lui: un gars travaillant et inovateur, et qui est très bon pour faire des ajustements durant la partie.

Excellente nouvelle pour les retourneurs!

Bert a dit…

Je salive, je salive...Eh! Les jeunes qui hésitez encore: venez rejoindre les Bleus, le Programme s'en va vers de Grands jours!

Sylven a dit…

La chose qui est sûre est que les Carabins ont délié les cordons de la bourse pour aller chercher Maciocia et maintenant Thorpe, en plus de la nouvelle salle d'entrainement, eux qui ont les plus faibles revenus des trois équipes francophones.

On ne peut que se réjouir de voir l'Université de Montréal investir dans son équipe de football. Il ne manque que l'écran géant et 2000 places de plus au CEPSUM, hein Deuxfans ?!? ;)

Deux fans a dit…

Pas certain que ça leur coûte beaucoup plus cher que les 2 coaches permanents qui occupaient ces postes l'an dernier.

Ahhhhh, on peut toujours rêver... :)

BC a dit…

Est-ce que Noel Thorpe parle francais? N'est ce pas un critere essentiel pour entrainer a l'UdM?

la-releve a dit…

Je ne penses que le français des coachs soient évaluer.
De se que j'entendais durant les match ( mes billets étant situer derrière le banc des bleus ) Spiro ferodurus ne parlait qu'en anglais à ses joueurs de même pour un ou deux autre entraîneur.

Deux fans a dit…

Nous non plus, on n'a jamais entendu Spiro parler français - disons que ça ne demandera pas une grande acclimatation pour les joueurs... lolll

@BC - Ce n'est pas un enseignant de l'Université, mais un coach...

Anonyme a dit…

@DF,

quoi un coach anglais...Il y aura surement un débat linguistique et que le bloc et le parti québecois avec Pierre Curzi en tête va s'en mêlé. Ensuite ce sera au tour du R&O avec Brad Collison :)

Le Maître du Monde a dit…

j'ai étudié en économie à l'UdM et j'ai eu plusieurs prof qui ne parlais pas francais... ou très peu. Les cours étaient en franglais qui tirait pas mal plus sur l'anglais. Anyway, nos livres étaient en anglais, la compréhension était donc plus facile quand le cours était dans la même langue.
Peut importe la langue, l'important, c'est que l'"enseignement" passe.

Alain C. a dit…

Selon moi, je pense qu'on devrait éviter ce genre de discussion qui pourrait déborder....

Mais je vais répondre à ce cher anonyme par une petite réflexion...et je ne veux surtout pas de réponse car c'est un sujet sensible pour plusieurs personnes, en tous cas pour moi:) et on est sur le site pour discuter de football. C'est un sport qui est à la portée des Francophones que depuis quelques années. On est entrain de prendre notre place tranquillement.:)

Mais je me pose cette question...Je trouve ça assez épouvantable et désolant de ne pas trouver d'entraîneurs assez compétents qui s'expriment dans la langue de l'université?

Bonne fin de soirée!

Anonyme a dit…

So guys, Thorpe doesn't speak a word of French. How's that going to work ?

Anonyme a dit…

Paul Lambert with the McGill Redmen too.

Deux fans a dit…

@Anon 08:59 - On n'a jamais entendu S. Ferodouros (l'ex instructeur des US) parler français non plus.

@Anon 09:14 - Ouais, mais ce sont des nouvelles de la semaine dernière... ;)

Deux fans a dit…

On a déjà hâte de voir les confrontations des unités spéciales qui vont opposer N. Thorpe contre les Posy-Audette et P. Masson, et même contre les ConUnistes avec menés par McGrath et son botteur au pied béni.

Il va y avoir de la stratégie qui va se dérouler là...

Anonyme a dit…

De toute façon c'est un faux débat la langue si ils veulent jouer plus loin nos joueurs ils doivent parler anglais alors autant l'apprendre tout de suite remarque comme a st jean eudes c'est en anglais que les condors apprennent le football et ils n'ont pas le choix si ils apprennent à ecouter les ''speechs des coachs''et analyser le football et là on parle du sedcondaire alors rendu à l 'université j,espere pour ces jeunes qu'ils comprennent l'anglais à l'ère de la mondialisation et ne pas le comprendre est un handicap comme ne pas comprendre le français est un handicap c'est un mmnumum ces deux langues