mercredi 16 juin 2010

Les high schoolers du ROC et la LFUQ

Plusieurs jeunes étudiants des High Schools provenant du ROC ( Rest of Canada) choisissent d'évoluer dans la LFUQ, principalement pour une de nos trois universités anglophones, soit Bishop's, Concordia ou encore la prestigieuse McGill. Étudions un peu plus le phénomène...

De plus en plus, malgré la domination du Rouge & Or, le niveau élevé de compétitivité de la LFUQ devient reconnu à travers SIC, par les recruteurs de la CFL et conséquemment les meilleurs footballeurs High Schoolers qui en sont à la fin de leurs études secondaires.

Suite au repêchage favorable de plusieurs de leurs confrères, on n'a qu'à songer uniquement dans les 2 dernières années à James Yurichuk - Bishop's (GTA), Jamall Lee – Bishop's (BC), Corey Greenwood - Concordia (Kingston), Shawn Gore – Bishop's (GTA) et autre Stephen Turner - Bishop's (GTA), il devient intéressant pour ces recrues de vouloir emprunter les mêmes programmes, les mêmes instructeurs, la même voie que leurs grands frères.

Il est évident que si un de ces joueurs peut se décrocher une bourse d'une université NCAA div. 1, ce sera leur premier choix, mais à plusieurs positions, à moins d'être doté d'un physique exceptionnel, ces opportunités peuvent être vers une université canadienne, souvent hors de son patelin (n'oublions pas qu'historiquement l'AUS a toujours fait ses choux gras de ces étudiants).

Sauf que la décision ne s'arrête pas là, ces étudiants, s'ils font directement le saut vers une université canadienne, doivent s'attendre à être red shirtés à leur première saison, question de maintenir intacte leurs années d'éligibilité pendant qu'ils acquièrent un peu d'expérience. Plus encore, s'ils choisissent le Québec comme destination, ces jeunes de 17-18 ans au sortir de leurs High Schools devront se mesurer à des recrues ayant 20-21 ans et possédant trois années supplémentaires de niveau intermédiaire de footballeurs pour se tailler un poste.

Plusieurs choisissent également de faire une saison au CEGEP, au même titre qu'une prep school américaine pour arriver au camp d'entrainement universitaire avec une préparation équivalente à leurs confrères issus des CEGEP. Avec un an de CEGEP, ils peuvent garder intacte leur éligibilité NCAAienne. Ainsi, l'an dernier seulement, on a vu parmi les recrutés de cette année, qu'on peut toujours suivre sur notre fichier hautement considéré, un cas comme Dillon Guy (GTA) des Cougars de Lennoxville, qui a obtenu le titre de OL de l'année au collégial AAA ainsi que le recherché secondeur Jason Briggs (BC) de Vanier, qui a opté pour McGill (après avoir semblé s'être commis envers ConU) venir passer un an dans des équipes AAA reconnues, pour en faire un stepping stone dans leur carrière.

L'an dernier, le demi-défensif #23 Kris Robertson provenait de son Ontario natale comme recrue prometteuse pour les Piqueurs de Concordia. Kris a abordé récemment le sujet sur son blogue de Canada Football Chat rappelant à quel point la marche était plus haute que tout ce qu'il s'imaginait:

"My first university football season was a mountain to climb. The level of play here in the “Q” (QUFL) was nothing like I first imagined it to be. The speed of the game is a lot faster than I’ve ever played, and a lot it faster than I expected. One thing I learned about playing here is speed is a great asset but it is also vital to be quick. The first four games of the season I never got to play on defense but I was able start returning on special teams."

Et puis un peu plus loin:

"The first four games of the season I never got to play on defense but I was able start returning on special teams. My first ever university football memory that I can look back on is the first ball I ever caught against Laval, I’ll never forget the feeling I had, a complete and totally rush of adrenaline, joy, and purpose. That first catch was the perfect catalyst to the rest of my university career. Watching from the sidelines the game seemed fast but playing in it was even faster. As soon as the ball is caught these guys are charging right in front of you it’s not like it used to be in high school and OVFL, its way faster. When I stepped on the field for defence for the first time in game five I had another revelation, the speed is crazy. The feeling that builds up is a great feeling. The experience also nothing what I expected, its way more of a faster tempo, and faster game pace than compared to anything I have played. All in all my first season was not to my liking too much, I made more mistakes than I would have liked to make, but I’m on the rebound now and I know what to expect and I’ll be more than ready."

Rappelons que Kris n'est pas le dernier venu, à son premier camp d'entrainement, il s'établissait comme le joueur le plus rapide des Piqueurs à leur combine interne (Devançant même Sanchez Deschamps et Arian François qui ont des réputations de marchands de vitesse). Il retrouvait parmi les prétendants aux quelques postes disponibles, un pur produit du football québécois de Ville La Salle,: Nathan Taylor, étoile collégiale AAA, qui avait fait ses classes par la voie classique des 3 ans de CEGEP, et qui s'est imposé comme demi-défensif partant dès le premier match des Piqueurs, devenant une des recrues les plus en vue de son année...

Nous garderons un œil sur ces joueurs du ROC qui ont toutes les raisons d'espérer une carrière professionnelle et qui souvent prennent de difficiles décisions pour mettre toutes les chances de leurs côtés en vue de cet objectif. N'oublions pas qu'ils contribuent collectivement à placer la LFUQ au premier rang des conférences de SIC par son niveau élevé de jeu.

18 commentaires:

Sylven a dit…

Petite correction mineure : les joueurs du ROC qui décident de faire le saut directement au football universitaire après le secondaire ont joué en général deux ans de moins que les Québécois qui passent par le cégep (et non trois), car le cheminement scolaire québécois implique une année de moins au primaire-secondaire (11 ans au lieu de 12).

Grosse nouvelle aujourd'hui concernant l'enquête de dopage sur les Warriors de Waterloo : l'université décide de suspendre son programme de football pour un an suite aux résultats de tests positifs de 9 joueurs (détails à www.theglobeandmail.com/sports/football/waterloo-football-program-suspended-for-a-year-on-steroid-scandal-reports/article1603380). Cela ne laisse donc que 9 équipes en Ontario et un paquet de joueurs propres qui vont se tourner les pouces cet automne. Dommage pour eux. Le calendrier est donc à refaire au complet et ça pose problème car avec un nombre impair d'équipes, ça signifie un "bye week" que l'Ontario ne peut pas se permettre à cause de leur format des séries.

Famous Guacamole a dit…

d'accord avec Sylven...la difference d'age est en general de deux ans, souvent moins car cetains joueurs en Ontario y vont pour une annee de plus au secondaire (l'equivalent de notre troisieme annee de Cegep...)

Anonyme a dit…

GTO?

GTA (= Greater Toronto Area)?

Als4ever a dit…

Parlant du ROC, Anthony Deslauriers a été coupé par les Argos...

Sylven a dit…

Je me demande si Laval est toujours dans ses plans celui-là ?

Deux fans a dit…

@Sylven - oui, mais pas obligatoirement, Jamall Lee a débuté son université à 18 ans et le botteur de ConU à moitié redshirté l'an dernier, Dumitru Ionita avait 17 ans.

@FG - Et on peut servir le contre-argument que plusieurs Qc graduent à l'universitaire non pas après 3 ans, mais après 4 ans de collégial (L. Gosselin, D. Foucault, S. Bergeron, J-S Martel, etc...)

@Anon 7:43 - Ehhhh ouan, c'était Pontiac GTO hein? Merci on corrige...

Quant à Deslauriers, bizarre qu'un 4e année se fasse couper avant la 2e fin de semaine du camp... (et doublement bizarre par To)

Sylven a dit…

Deuxfans, c'est sûr qu'il y a toujours des exceptions (et attention aux âges, c'est trompeur dépendamment de la date de fête) mais règle générale, la grande majorité des étudiants québécois finissent leur secondaire après 11 ans de scolarité contre 12 pour les étudiants du ROC. De même, la grande majorité des Québécois jouent trois ans de football collégial, ce qui donne une différence de deux ans en entrant à l'université. Oui, il y en a qui jouent quatre ans mais il y a aussi des ontariens qui jouent un an ou deux dans la OVFL.

Als4ever a dit…

Belle attitude de Concordia encore une fois...

Famous Guacamole a dit…

Deslaurier a ete coupe si tot a cause d'une blessure

Sylven a dit…

Y'a pas à dire, Concordia fait vraiment tout pour la promotion de son équipe de football (sic)...

Guacamole, blessure sérieuse pour Deslauriers ? Et sais-tu si Laval est encore une possibilité pour lui ou s'il penche plus du côté de Calgary ?

Anonyme a dit…

Faire enlever la photo du joueur de Concordia. C'est quoi la raison? Si il n'y en pas de sérieuse je trouve cela ''petit'' de la part de Concordia.

Pittbull

Deux fans a dit…

@Pitbull - c'est la loi sur le copyright ou droit d'auteur. La photo et tout les droits qui en découlent appartiennent au propriétaire de la photo.

Il n'est pas rare de voir des journaux contester l'utilisation de leurs images par des tierces parties (après tout, ce sont eux qui paient le photographe), mais habituellement les organisations sportives encouragent l'utilisation de leurs photos tant que leur propriété est soulignée, ultimement, ça ne peut que promouvoir leur image...

En ce qui concerne Concordia...

For the record, nous ignorions que la photo appartenait aux Stingers, l'ayant prise sur le Twitter à K. Robertson.

Als4ever a dit…

Achaler un bénévole qui tient un blogue pour faire la promotion de ton sport: FAIL

Sylven a dit…

Pour ceux que ça intéresse, SIC a annoncé hier pm que les joueurs de Waterloo (ceux pas trouvés coupables de dopage évidemment) étaient autorisés à transférer sans avoir à "sitter out" une année. Voir http://francais.cis-sic.ca/sports/fball/2010-11/releases/20100616-011 pour les détails. A mon avis, SIC ne pouvait pas faire mieux pour tuer le programme de football de Waterloo... Et ça risque de changer le portrait en Ontario si plusieurs partants décident d'aller aux mêmes endroits, je pense entre autres à Wilfrid-Laurier qui est juste à côté.

Als4ever a dit…

Ouin, pauvre Waterloo. Au moins ça passe un message clair et les entraineurs vont être moins porté à fermer les yeux sur certains cas douteux.

Kristian Matte vient d'être libéré par les Texans.

Deux fans a dit…

@Sylven, n'oublie pas qu'il y a toujours un débat en cours au Juvénile entre les écoles publiques qui auraient trop de secondaires "6" par rapport aux écoles privées...

On n'a pas de problème avec la décision de SIC, c'est avec celle de Waterloo originellement qui est plus problématique... ils ne s'en seraient pas pris autrement s'ils voulaient détruire le programme.

Plusieurs font des comparaisons avec le scandale McGill. Mais dans ce cas là, le "crime" avait été commis collectivement par les joueurs, tandis qu'à Waterloo, ça été fait sur une base individuelle par les joueurs...

@Als4ever - Pareil qu'au hockey... Que crois-tu que les entraineurs demandent à 80% des prospects lorsque ceux-ci visent le niveau supérieur : "prends du muscle mon gars..."

Et d'un autre côté, ils doivent dire - pas trop vite??? Mettons que ce n'est pas simple...

Sylven a dit…

Deuxfans, en effet, la grosse erreur de Waterloo a été de suspendre son programme suite à la découverte de 9 cas de dopage sur 62 joueurs. Je sais c'est déjà beaucoup trop, mais on parle quand même juste de 15% des joueurs qui trichent. Il y a d'autres moyens d'envoyer un message clair que de punir des innocents : Punis sévèrement les coupables (expulsion de l'équipe voire de l'université), impose des tests anti-dopage additionnels pour restaurer ton image et renvoie les entraineurs qui savaient ou auraient dû savoir quelque chose, mais permets aux 53 joueurs propres de jouer au football en 2010 et ne mets pas en danger ton programme pour les cinq prochaines années à venir. Si Waterloo revient en 2011 (et j'ai des doutes), ils vont devenir un nouveau York maintenant que plusieurs de leurs partants vont se disséminer à travers les autres équipes d'Ontario.

Als4ever, est-ce que Matte va se présenter à ce qu'il reste du camp d'entrainement des Alouettes ?

Als4ever a dit…

Matte recherche encore des options dans la NFL, mais devrait se rapporter aux Alouettes après