dimanche 12 octobre 2014

Match #6 - Ramassis de notes

Les piliers de la défensive, #52 Mat Girard et #41 By-Ray qui s'amusent fermes cette année - Domskibum

Une rencontre où l'issue était décidée à la fin du 1er quart. Dire qu'il y a certains "connaisseurs" qui avaient placé Concodia devant les Carabins dans le SIC -Top 10.... C'mon Man!

On se rend compte dans notre ramassis de notes que les choses qu'on bien faites, ont réellement été bien faites, et nos lacunes étaient de la même façon, cruellement évidentes. Alors, voici nos notes:

- Les bottés: #82 F. Ménard-Brière a assurément connu sa meilleure journée de la saison. Il dégageait et plaçait son ballon vent de face ou de dos et faisait constamment reculer et déplacer le retourneur adverse. Son confrère du pied, #18 L-P Simoneau a quant à lui connu une journée horrible où il manquera trois bottés (un a été repris) à gauche des poteaux.

- La défensive, un mot INTRAITABLE. Après une journée difficile la semaine précédente, les secondeurs sont revenus en force et ont coupé toute course qui réussissait à traverser la ligne défensive. En tête, les #41 By-Ray#24 J-C Touchette et #50 A. Cromer-Emond (Ces 3 joueurs totalisent 15 plaqués sur les 34 de l'équipe!!! Les seuls points des Piqueurs sont survenus suite à un impressionnant botté de placement de 46 v. par K. Treolar.

- Encore une grosse partie de By-Ray, qui a fait mal à l'adversaire en s'amusant derrière la ligne de mêlée. #2 A. Coady était également très satisfait de sa partie. D'ailleurs, suite à la rencontre, il nous confiait qu'il était content d'en avoir connu une au niveau qu'il peut livrer.

- Malgré les 36 points, l'attaque a évolué en dents de scie. Seulement 63 v. gagnées au sol (moy. de 2.7v. par portée), une des pires performances non RetO de l'histoire de l'équipe. Beaucoup, beaucoup de punitions de "Trop de temps" (mauvaise habitude suite à notre horloge défectueuse?),
procédures, hors-jeu et quelques retenues, qui ont empêché l'attaque Iadelucaienne de connaître des drives soutenues. On semblait toujours avoir à faire 15-20-25 verges pour obtenir un premier jeu. La ligne offensive semblait vraiment paniquer devant les menaces de blitz des abeilles.

- Les longs jeux nous ont sauvés, #88 M. Davidson devrait vraiment être considéré comme MVP de la LFUQ. Il semble tout accomplir à la perfection.

- Quel beau quart-arrière notre #4 G. Cousineau, il nous permet d'avoir une offensive que nous n'espérions pas. Et on a toujours l'impression qu'il progresse un peu plus à chaque rencontre. Sa passe de touché à #3 R. Cibasu après s'être débarrassé d'un dline adverse pourrait faire les "jeux de la semaine". Le seul point qu'on aimerait qu'il améliore est lorsque ses 5 secondes sont écoulées, qu'il bouge dans la pochette, soit qu'il roll-out ou qu'il avance à l'intérieur de la pochette, mais qu'il ne reste pas à la merci d'un plaqué  blindside, tel un canard assis.

Trois apiculteurs qui se sont bien amusés - Domskibum
- Et on termine l'attaque avec notre #5 P. Enchill qui se découvre bien et échappe très peu de ballons , mais également ses bloc clés qu'il effectue à profusion. Sa passe de touché nous a rappelé le même jeu, qu'il a avait également exécuté avec succès, il y a trois ans au CEPSUM contre le RetO.

- L'OL #64 G. Sylvestre (bicep), et RV #6 A. Ndao (cheville) n'étaient pas sur l'alignement. Le demi de coin #38 Jordan R. n'y était pas non plus, mais c'était plutôt pour une raison punitive (suite au match contre Sherby). Durant la partie, #66 M. Laliberté (une autre belle histoire de notre oline cette année) est tombé au combat avec une blessure au genou.

- Le bye week va faire du bien à plusieurs joueurs qui commencent à accumuler des blessures. On pense notamment aux 4-5 joueurs, dont M. Davidson, qu'on a vu avec des blessures aux chevilles. Parlant de receveurs blessés, on nous a confié que A. Vendrame et A. Huard attendent leur "libération médicale" et qu'il n'est pas impossible qu'on les voit finalement habillés en 2014.

En concluant, on ne croit pas qu'on va revoir les Piqueurs cette année. Sherby devrait combler le différentiel de 7 points les séparant à leur affrontement, simplement pour avoir le plaisir de revenir au CEPSUM et du coup, éviter le PEPS..