vendredi 10 octobre 2014

Match #6 - Les dangereux Piqueurs

Une image qui n'est pas rare au campus Loyola - Photo Domskibum
Donc, on va traverser le boul. Décarie samedi midi pour aller retrouver nos ennemis montréalais: les Piqueurs. Une victoire des Carabins nous assurerait probablement la demi-finale de la Dunsmore au CEPSUM. Nous avons supputé sur les différentes possibilités de classement dans le forum.

Voilà un peu ce qu'on s'attend à voir:

À l'offensive:

À l'exception de quelques épisodes (à Québec, ainsi que la passe course de #88 M. Davidson la semaine dernière où la première drive a traversé le terrain) la machine offensive bleue a toujours été longue à se mettre en branle. Les premiers jeux semblent souvent difficiles à obtenir pendant le premier quart. On va donc souhaiter que les engrenages se mettent en place rapidement. Particulièrement si #1 Swissknife Erlington revient au jeu.

La défensive très respectable de ConU constituera un bon test pour une offensive qui (si on excepte le match à Laval) n'a pas vraiment connu de bas jusqu'à maintenant. Ce qui est historiquement assez rare chez les Bleus.

En défensive:

Avec la défection de leur porteur Gunner Tatum, le jeu au sol des Piqueurs avec les demis offensifs #7 Kevin Wade et #34 Olivier Dupont n'empêcheront pas le sommeil de la ligne défensive des Bleus. On imagine que les ConUniste voudront lever le ballon pour le faire avancer. On ne croit pas qu'ils pourront percer le mélange de blitz et de formations différentes que les Carabins leur présenteront.

Les Unités Spéciales:

Rendu au 6e match, on sait pas mal à quoi s'attendre. On ne devrait pas donner grand-chose aux Bourgognes et Or et on ne devrait pas faire grand-chose non plus... et on devrait perdre une soixantaine de verges de pénalités à cause des retenues et des plaqués par-derrière sur les retours de bottés.

On va évidemment prêter attention aux bottés de placement de #18 L-P Simoneau qui a réussi 7 de ses 8 tentatives depuis qu'il a obtenu la pôle de botteur de placement.

Les impondérables

Pour tout partisan des Carabins, les matches contre les Stingers signifient souvent cheap shots et blessures graves.  Pour vous aider à remémorer, rappelez-vous des blessures à G. Quiroga ACL et pied, career ending), Frank Bruno (ACL), Alexandre Dupuis (ACL), et l'an dernier Simon Légaré (ACL).

Espérons que le bel élan de l'année 2014, qui s'est déroulée sans trop de blessures graves jusqu'à maintenant, se poursuive au-delà de cette rencontre.