dimanche 15 septembre 2013

Match #3 - Ramassis de notes - De bonnes et de moins bonnes nouvelles

Swissknife Erlington qui mène la charge - Domskibum
Comme à l'habitude, on plonge rapidement:

- Le meilleur joueur des Carbs en défensive fut #95 O. Daoust-Pichette qui était partout sur le terrain. Il a connu son meilleur match depuis ses débuts dans l'uniforme Bleu. Malheureusement, il s'est blessé au genou avec 1:30 à faire à la rencontre.

- Avec ses 11 sacs, dire que la ligne défensive des Carbs était dominante est un euphémisme. 6 des 8 leaders dans les plaqués des Bleus sont des membres du front défensif... et si on ajoute que #41 By-Ray est membre honoraire de ce mur, on grimpe à 7.

- À la fin du 3e quart, les joueurs de la ligne défensive ont demandé à leur instructeur R. Hilaire, de cesser de blitzer, qu'ils tiendraient le front et appliqueraient de la pression à un vs un. Ils ont tenu parole...

Belle réception de F. Prévost qu'on ne reverra plus - Domskibum
- On s'attendait à beaucoup plus de #15 P-L Varhegyi. On a retenu 3 jeux (hormis ses 2 interceptions) qui lui ont couté son poste. La faufilade manquée lors d'un 3e essai au centre du terrain et deux passes dans le flanc vers un receveur libre se sont retrouvées à leurs pieds. Pour la première fois cette année, on voyait la pression se rendre régulièrement à lui et il ne savait pas trop comment réagir.

- À l'arrivée de #4 G. Cousineau, on a tenu le playcalling à des courses, des courses et quelques courtes passes. On jouait définitivement pour la victoire et non pas pour la progression du quart-arrière.

- Parlant de jeux offensifs, on a vu une multitude de formations inhabituelles qui débouchaient sur des jeux très simples. On sent que coach Iadeluca voulait donner des devoirs à coach Fortier pour la semaine à venir.

- Belle performance de la défensive des pitous. Les joueurs savaient à quoi s'attendre et les coaches Maritimiens ont joué très conservateurs dans toutes les phases du jeu  pour ne pas se battre eux-mêmes. À l'exception de  ce jeu bizarre où ils laissaient le temps s'écouler avant de donner un touché de sureté.

- Le match a mal débuté pour #32 N. Dubeau après une belle course suite à une bubble pass à contre-courant. Le défenseur adverse lui a envoyé un solide coup de casque (on croyait sur la cuisse) sur la jambe alors qu'il était en pleine course. Il ne reviendra pas par la suite.

- Regardez le #33 N. Narbonne faire ses blocs, il n'en rate pratiquement jamais!

- Les deux autres porteurs ont bien faits, #1 S. Swissknife Erlington et #27 M. Crisi-Lauzon par la suite, mais les blessures sur notre ligne offensive et le bon jeu défensifs des pitous ne leur ouvrait pas de brèche comme on a vu chez d'autres équipes lors des 2 premiers matches.

- Au premier quart, #10 S. Nadeau-Piuze et #27 M. Crisi-Lauzon ont tous deux échappés des bottés sans avoir reçu de plaqué particulièrement aigu. On va devoir être beaucoup plus étanche à Québec city, particulièrement en première demie. Ces erreurs ne pardonnent JAMAIS à Laval (l'Université pas la ville).

- #88 M. Davidson n'était pas des retours de botté et n'a vu aucun ballon en sa direction en 1ère demie. Au moins on l'a impliqué en seconde demie et il a effectué un retour de botté qui mettra des points au tableau.

- "Go Crisi-Lauzon Go" se crie très mal... On va se mettre à la recherche de surnom dans ce cas-ci également.

- #82 F. Ménard-Brière est un botteur recrue et on doit vivre avec les aléas de son inexpérience. Il a fait de bons bottés de dégagement, dont un, vent de dos qui a parcouru 67v... Dans ses bottés de placement, ç'a été beaucoup plus laborieux avec seulement 2 en 5 (les 2 plus courts). Il ne manque pas les uprights de beaucoup (pas de shank), mais il est tout de même hors cible. Espérons qu'il n'aura pas le match entre ses pieds à la ligne de 40 avec 10 secondes à jouer dimanche prochain...

- Ce qu'on a entendu des blessures: # 67 D. Foucault et #37 N. Gauthier sont des cas de foulure à des chevilles. On va les revoir contre Sherby. Quant à Rotrand, on est beaucoup plus dans le 4-6 semaines que dans le 2 à 4 comme parlait M. Boulay dans le JdM vendredi. À ajouter aux blessés ceux de cette semaine: N. Dubeau (ça n'avait pas l'air tragique, mais ...), #61 A. Laganière qui semblait très mal en point et celui qu'on a mentionné plus tôt O. Daoust-Pichette, qui ne se disait pas trop amoché, mais était incapable de mettre du poids sur sa jambe blessée en quittant le terrain après le match.