dimanche 8 septembre 2013

Match #2 - Ramassis de notes - Le faux crocs est mature

#15 P-L Varhegyi scrutant le terrain - Photo Domskibum
Soyons brefs dans les préliminaires et allons directement aux notes:


-Petit frisson quand on voit coach Thorpe, Marc-O et J. Beaulieu-Richard présenté à la foule, avec le retour des ex A. Nadeau-Piuze et O. Fréchette-Lemire en tant qu'instructeurs, la continuité dans le programme est indéniablement une clé de succès. Également, plusieurs anciens Bleus étaient dans les estrades à encourager leurs ex-coéquipiers.

- Pour être receveur de passes avec les Gaiters vous devez:

  1. Mesurer plus de 6'3 ou
  2. Mesurer moins de 5'7
- Pour la deuxième semaine consécutive, plusieurs plaqués ont été manqués par les demis-défensifs après la réception de passe. On a l'impression qu'on joue trop le ballon et pas assez le joueur / plaqué. Coach Fabyray doit rapidement travailler cet aspect.

- Nouveaux dans l'alignement cette semaine: #34 S. Drapeau (DD) qui a rapidement été partant après la blessure à #37 N. Gauthier , #22 H. Zepeda (RV), #42 N.. Easterbrook (LD), #44 G. Ghio (LD), #45 W. Tremblay-Lacombe (SC), #59 J-C Labreque (LO). On doit vraiment lever notre chapeau à coach Maciocia sur la qualité de son #recrutement2013.

- En ce qui concerne les quarts-arrières: #4 G. Cousineau est un quart athlétique, doué d'un bon bras et d'un bon release. Il tente d'exécuter le jeu du mieux qu'il peut et le réussit souvent. Toutefois, lorsque le jeu prévu avorte, il semble désemparé et hésitant.

- #15 P-L Varhegyi de son côté est davantage un quart de type flag football, qui semble raffoler que le jeu prévu ne réussisse pas. On le voit derrière la ligne, ballon en main, calme, scruter le terrain en évaluant la meilleure alternative...et effectivement, soit il complète la passe où il se met à courir pour un premier jeu quand il ne voit aucune ouverture. C'est le genre de quart que les receveurs adorent!

- En passant, en croisant le père à Pierre-Luc après le match, celui-ci nous a dit (ayant lu nos ramassis de notes de la semaine dernière) : "vous pouvez lui donner n'importe quel surnom sauf :Valderi- Valdera" hummmm...

- Le fait saillant du match? La première fois qu'on s'est rendu à J. Heather. Il n'a plus été le même par la suite... Comme dirait B. Brunet : "Il n'était pas prêt à payer le prix" pour compléter sa passe. Ce n'est pas donné à tous d'avoir le cran de notre "Roux".

- On vous invite à aller voir cette séquence vidéo du jeu entrainant la blessure à #8 Rotrand Sené (à 40 secondes). On voit 2 choses: un que Rotrand a cette capacité très rare de gagner 15 verges à partir d'un jeu qui était avorté. On voit également que la blessure est survenue HORS LIGNE par #21 des Gaiters Steven Adu qui poussait ses jambes contre la rambarde lorsqu'il tentait de se relever. Évidemment, comme ce n'était pas l’œuvre d'un Carabin, il n'a pas été puni.

- On parle beaucoup de #32 N. Dubeau, mais sans vouloir ne rien lui enlever, la oline et les blessures avaient diminuées les Mauves lorsqu'il a succédé à Rotrand, et la ligne offensive créait de belles brèches pour ses courses. Toutefois nous sommes en pâmoison devant son jeu dans les unités spéciales. Le dernier gunner de cette qualité qui nous avions était O. Renière. Il détale à toute vitesse et il plaque solidement le retourneur adverse. Regardez-le attentivement lors du prochain match. À tous les matches, il pourrait faire un jeu de la semaine avec un de ses hits.
Swiss Knife Erlington - Photo Domskibum

- Ça fait 2 parties consécutives que #1 Swiss Knife Erlington (alerte au surnom) complète un jeu en fin de match en décollant à toute vitesse du champ arrière pour se retrouver isolé dans le coin et capter l'offrande brune pour un majeur. C'est le jeu identique à celui que l'ex porteur du Rouge & Or M. Béland nous servait à tous les matches.

 - 15 punitions pour 125v., les punitions ont été directement responsables de 10 points des guêtres. La répétition ad nauseam des punitions pour hors-jeu de la défensive donnait beaucoup de chances à J. Heather de se reprendre en plus du 5v. automatique. De plus on en a vu 2 autres qui auraient dû être appelé. Le seul point de "chialage" qu'on ajouterait sur ses pénalités est de donner une chance aux demi-défensifs de faire leurs jeux.

- Vous savez que Misteur Berry nous a enlevé le plaisir qu'on avait à regarder les cheerleaders s'exécuter?  Maintenant on les regarde faire leurs pyramides entre les quarts et on conserve constamment un œil sur le tableau indicateur (qui défile les secondes restantes)  pour se rassurer qu'elles ne prendront pas de punition.

- Pi, les gars des Ultras qui étaient au match dans la section 4, c'est du football, pas du ballon rond, alors vos yeules quand l'offensive est sur le terrain (surtout celui avec le mégaphone), et vos chants guerriers, ben ça n'a pas rapport au football. À part ça, bienvenue...

On commence à croire que les Carabins jouent mieux à l'extérieur qu'au CEPSUM... On va revenir là-dessus.