jeudi 16 août 2012

Entrevue avec coach Thorpe

Ajouter une légende
Tant qu'à être au camp, nous voulions interroger un autre que coach Maciocia qui a des tribunes à satiété pour s'exprimer. Nous avons donc jeté notre micro fiel attention sur coach Thorpe, un entraineur qui est très peu connu du public et même du monde du football québécois.

DF - On a appris que vous venez de vous installer à Montréal de façon permanente, alors on vous souhaite la bienvenue...

J'ai déjà demeuré 6 ans à Montréal, merci quand même (hummm l'intervieweur avait un peu botché sa présentation, surement l'influence subliminale de Réjean Tremblay)

DF - Vous revenez triomphant du Championnat de Football Mondial, comment ça été?

Une expérience fantastique, j'étais entouré d'une très bonne équipe d'instructeurs et les jeunes ont suivis notre "plan" tout au long des 2 semaines qu'a durée le tournoi.

DF - Était-ce votre première expérience en tant qu'entraineur-chef à ce niveau?

Oui

DF - Quelle a été la clé de votre succès là-bas?

J'avais de l'expérience dans ce type de tournoi, et j'avais une bonne idée de comment je voyais les choses. C'est ainsi que j'ai expliqué aux jeunes que nous n'étions pas deux unités de 11 joueurs de chaque côté du ballon, mais bien une entité de 45 joueurs. Tous les joueurs présents ont eu du temps de jeu et nous avons fait une rotation constante chez nos joueurs. C'est ainsi qu'on a pu compter sur des forces fraîches au fur et à mesure qu'on progressait dans le tournoi. De plus, les autres équipes s'entrainaient sur le terrain les jours entre les matches, nous au contraire, nous nous préparions mentalement.

DF - Une question qu'on s'est toujours posée était l'influence des frais de 3 300$ (approx) que les jeunes devaient débourser pour assurer leur présence à Austin, Texas.

Certains jeunes avaient l'argent, d'autres ont fait des mains et des pieds pour la dénicher, notamment organiser des levées de fonds, etc... Il y en a même un qui a vendu des cupcakes.

DF - Revenons aux Carabins, qu'est-ce qu'une défensive Noel Thorpe?

Je tiens et j'enseigne particulièrement 3 points:
  • Great Tackling
  • Discipline
  • Make plays
Un peu comme à la finale de la Dunsmore à Québec où J-M Lemieux a échappé une interception potentielle en début du match. C'est ce genre de jeu que l'on se doit de réussir et qui peut faire la différence à la fin.
Lequel a le plus beau chapeau? - Photo Domskibum

DF -  Plusieurs partisans des Carabins sont inquiets du départ de G. Duclervil au centre de la ligne défensive. On sait que l'an dernier les Carabins n'ont pratiquement rien donné au sol en 2011(à l'exception de 2-3 bursts de S. Lévesque), nous sommes incertains à cette position pour la nouvelle saison.

Tu sais que Mathieu Girard est plus lourd que Garlins l'était? Et avec les F. Pana, O. Daoust-Pichette et S. Rahal que j'ai ici, je n'ai aucune crainte pour notre ligne défensive.

DF -  Que peut-on s'attendre avec votre promotion à titre de coordonnateur défensif?

Au niveau des schèmes de jeu, on va poursuivre pas mal ce qu'on faisait l'an dernier, tout en tentant d'être encore meilleur au niveau des revirements.Nous voulons des turnovers.

Évidemment, on remercie coach Thorpe de son temps et de sa sollicitude. À voir les succès que l'on a connus sur ses unités spéciales l'an dernier (on n'a qu'à penser aux 4-5 bottés bloqués), on a comme l'impression que l'exigeant coach Thorpe va serrer d'un cran et va exploiter au maximum toute faille qu'il aura déniché dans les vidéos de la semaine. Attendez-vous à des revirements à la tonne encore en 2012...

Et comme il se dit dans la Sexxxion 6 lorsque la défensive est sur le terrain  : Get the Ball Back!