lundi 7 mars 2011

Brunch dominical à St-Léonard

Nous avions rendez-vous ce dimanche matin au domicile intérieur des Cougars de St-Léonard pour avoir un aperçu des Carabins 2011 – "Nouveaux & Améliorés!"

On a jasé avec plein de gens et on a plein de matériel… Alors plongeons:


Le premier contact officiel des joueurs avec Danny Maciocia dans le cadre d'un camp s'est déroulé sous le mot DISCIPLINE. Le meilleur exemple de cette discipline Macociaiesque provient de la plume de S. Vleminckx :

"Les joueurs ont rapidement compris que ça ne sera pas toujours facile, les entraînements avec Maciocia. Le coordonnateur aux communications et marketing Benoît Mongeon a eu cet extraordinaire mot d’humour pour décrire son nouveau coach de football au travail. « Je ne dirais pas qu’il a la mèche courte. Je dirais plutôt qu’il n’a pas de mèche du tout. »"

Plusieurs joueurs, principalement de ligne étaient blessés, dont notre étoilé A. Rousseau-Saine, qui s'est fait opérer l'autre labrum cet hiver et qui a mentionné dans le même article qu'il contemplait l'idée de faire une 4e année en 2012, simplement pour se payer la traite...

D’ailleurs, le full scrimmage était plus court que prévu. La ligne offensive ne comptait que 4 joueurs et demi, l’intention était de les ménager. On a également vu plusieurs jeux simulés « sans lignes », qui nous permettaient de rassasier notre appétit d’amateurs en sevrage. Plus d’une centaine de personnes s’y étaient réunies, malgré l’abondante neige du faux camp de printemps. On avait droit aux chandails de jeu (les blancs pour l’offensive et les bleus pour la D) et même de vrais arbitres sanctionnés (mais sans M. Berry, restons tout de même décents).

Les absents (dans les camps NIC et autres E-Camp) et blessés étaient trop nombreux pour que l’on les nomme tous, mais ça nous donnait l’occasion de voir évoluer d’autres joueurs. Notons la présence de Garlins Duclervil, tout frais revenu de Toronto, qui tenait à faire la pratique, même sans son habituel chandail #98. À placer dans les vrais....

Au niveau des joueurs, le point saillant était la présence du nouveau quart-arrière #17 Yan Cyr, qui était le « talk of the dome». Particulièrement avec l’opération au pied à Alex Nadeau-Piuze le contraignant à l’inactivité, les regards se portaient naturellement sur le nouveau-venu. Donc ,Yan Cyr… wow! Des passes vives, un pass flight bas (jamais il ne portera le surnom de rainbow), un release vif comme l’éclair, un ballon qui fait expirer les receveurs à la réception oumphhh.

La grosse question à cent million de granules de caoutchouc toujours non résolue : Est-il éligible à un retour au jeu avant le match #7? L’organisation des Carabins semble y croire. On nous parle d’une réponse définitive de SIC d’ici un mois.

F. Dupuis a performé au même niveau qu’il l’avait fait l’an dernier, son calme et son poise étant ses principaux atouts. Les 2 nouveaux Gabriel Cousineau #4 et Gaël Bernard-Perron #2 ont très bien fait. Les avis étaient partagés quant au meilleur des deux, disons que ça va se joueur en août. Coach Maciocia disait qu’il était convaincu que les Carabins n’avaient jamais possédé tant de profondeur au poste de quart de leur histoire et nous devons lui donner raison. M. Dostie n'est plus dans l'alignement des Bleus.

G. Cousineau nous confiait que les joueurs venaient tout juste de recevoir le nouveau playbook, donc il est un peu normal qu’il y ait eu un manque de synchronisation, mais honnêtement, sur le plan de l’exécution, ça ressemblait au camp hivernal de l’an dernier.

Les receveurs ont définitivement éclaté les DB’s dans le scrimmage et les pratiques les précédents. Seul Antoine Pruneau tenait son bout. À noter que notre tertiaire est relativement petite lorsque Antoine et Wandy Désir (blessé) ne sont pas dans l’alignement… Un joueur comme #5 Théagène Jean (6’3) semblait s'amuser comme un enfant dans une confiserie lors du jeu simulé.

Parlant de receveurs, on a parlé à D. Maciocia un peu plus tôt, et celui-ci pressent beaucoup de belles choses pour ses receveurs issus du AA et n’avait pas peur d'affirmer qu’ils étaient à leur place et prouvaient beaucoup de choses à ce camp, même s'ils n'avaient pas la renommée de joueurs issus du AAA.

Celui qui a volé la vedette dans ce département est Félix Prévost #12, qui a bien paru, notamment par une one-handed catch en plongeant au coin qui a valu les murmures les plus prononcés de ses coéquipiers. Avec l’absence des vétérans et la blessure au genou de F. Bruno, il est évident que le go-to guy est dorénavant M. Fournier-Rioux, lui qui, semble t'il avait connu un camp difficile les jours précédents, a affirmé son utilité par ses attrapés à répétition et son habileté à repartir rapidement après le catch.

On reviendra demain avec un billet concernant la défensive.

Mise à jour:  Le résumé vidéo de Rad-Can où l'on peut apercevoir deux acteurs vedettes de notre billet, Yan Cyr et Misteur Berry....

Photo: Yan Cyr en exécution, crédit à euhhhh à Bebehabs???