vendredi 11 mars 2011

Le post combines et la LFUQ...

Credit: CFL.ca - J.P. Moczulski/The Canadian Press Images
La fin de semaine dernière couronnait les 2 combines donnant une visibilité aux joueurs universitaires de 4e année vis-à-vis des équipes de la CFL qui en sont à faire leur plan en préparation de la séance de repêchage du 8 mai prochain. Regardons d’un peu plus près la performance des prospects de la LFUQ en marge de cet évènement.

Les joueurs de ligne offensive

Quatre prétendants de la LFUQ se destinent à une carrière professionnelle à cette position qui est un des postes fétiches que les équipes canadiennes tentent de combler avec des non-imports. Le E-Camp était déjà bien pourvu avec ce type de joueurs, notamment avec celui qui est le favori pour partir #1 S. Mitchell et quelques autres. P. Baillargeon qui faisait très bien au camp (devançant tout ses confrères québécois) s’est probablement déchiré l’ACL et devra mettre sa carrière sur la glace pour la prochaine année. Les 3 LFUQuois restant : Sébastien Taché (Carbs), A. Barrette a.k.a The Moose (ConU) – et Y. Sage (V &O). Quand on regarde les résultats de ces 3 larrons, leurs chiffres à la combine se comparent très bien et ils sont tous dans la bonne moyenne. Le résultat et l’appréciation des recruteurs sur films dans les 1 contre 1 feront surement la différence. On s’attend à ce que les 3 soient repêchés. L'ordre de leur selection sera très intéressant.

Les D-linesmen

Parmi ceux-ci, il faut être prudent, il y a comme 2 races dans la CFL, les ailiers défensifs mobiles, donc qui peuvent jouer dans les unités spéciales, et les autres…

Parmi les ailiers défensifs mobiles, notons que Junior Turner, le cousin de Steven a impressionné plusieurs recruteurs par ses performances, notamment au saut en longueur. M-A Fortin pourrait également se faufiler, par ses performances (dont beaucoup de vitesse), mais également avec ses années de long snapping sans faute au sein du R & O. M-A Fortin risque fort de partir dans les 3 premières rondes et de demeurer dans la CFL.

À l’intérieur, c’est plus délicat. Une équipe qui va sélectionner un plaqueur défensif canadien espérera qu’il puisse remplir le poste, et ce à moyen terme, dans un an ou deux maximum. B. Thompson (McGill) avec seulement 15 reps au bench-press ne s’est pas aidé. Plusieurs ont de bons chiffres dont notre G. Alexandre (malgré un 3-cones des plus lent), M. Boulay des Gaiters (qui s’est bien classé dans toutes les épreuves) et M. Forbes (ConU) qui s’est fait remarquer des recruteurs qui ne le connaissaient pas vraiment. Malgré que G. Duclervil (Carbs) ait connu une très bonne combine NIC, la concurrence féroce et le peu de postes ouverts à cette position risquent de laisser son cellulaire muet le 8 mai prochain.

On croit tout de même que la régularité et les performances passés de Galax le placeront premier de classe.

Donc la vraie question est combien d’équipes croient que de ces non-imports pourraient jouer à l’intérieur pour eux?

Les botteurs


Peu d’échos ont filtré du E-Camp concernant les 2 botteurs présents, dont la quasi légende LFQuéenne Christopheure Milo. On a appris que Montréal, Hamilton, et Saskatchewan seraient les principaux intéressés par un botteur canadien, particulièrement s’il peut effectuer les 3 types de bottés.

PP Gélinas
nous a confié qu’il y avait 8 botteurs d’un peu partout (non seulement du Canada) à la combine NIC. Il semblait très heureux de sa performance là-bas, dans des conditions pas idéales pour les botteurs.

Les autres

Compte tenu du faible nombre de joueurs avec des qualités athlétiques leur permettant de jouer immédiatement sur les unités spéciales, les RB (pourtant modestes en tant que gains au sol) E. Nyamadi (ConU) et K. Exume (Bish) vont surement recevoir des invitations.

Liam Mahoney (ConU), sans avoir de gros chiffres, a su demeurer prétendant à un poste de receveur. Il va sans dire que son film de highlights sera surement sa meilleure carte de visite, comme ce n’est pas un receveur de type « unité spéciale », mais plutôt playmaker, il sera intéressant de voir si une équipe le voit dans sa soupe.

Dans un autre ordre d’idée

Quelques commentateurs, allant même jusqu’à D. Forde ont parlé d’un choix au repêchage pouvant aller aussi tôt qu’une troisième ronde pour Brad Sinopoli des Gee Gees qui évoluerait comme quart-arrière… euhhh tout le monde est conscient qu’on parle de la CFL et que le dernier canadien d’intérêt à avoir joué comme pivot était Russ Jackson? On parle dans le temps de Maurice Duplessis et de D. Diefenbaker là… Si B. Sinopoli se fait simplement inviter à un camp pour lancer des ballons, ce sera tout un accomplissement, pour lui et la ligue…

Source - entre autres:
E-Camp results (CFL.ca)
Camp d'évaluation de la LCF, les Sherbrookois font belles figures (Journal de Sherbrooke)
Turner time to shine (CFL.ca)
Naylor: Sinopoli raises eyebrows as Canadian QB hopeful  (TSN.ca)