mardi 8 mars 2011

Brunch dominical à St-Léonard – la suite


Tenant parole de notre billet précédent, on passe maintenant à la défensive...


Sur la ligne défensive, on a aligné #89 J. Pierre-Étienne, qui semble en meilleure forme que jamais, à l’extérieur. On a l’impression qu’il va connaître tout une année. A. Tapp, arborant et remplissant le chandail #99 jouait à l’intérieur, il est d’une carrure incontournable... avec ses épaulettes, il projette au sol l’ombre d’une feuille de contreplaqué.

#5 J-S Blanc est moins « balaise » qu’on ne l’aurait cru. On reconnait les priorités de coach Touchette et son irrésistible penchant pour la vitesse. À deux reprises, il s’est trouvé hors position et à eu l’honneur de recevoir les remontrances (euphémisme alert) de ses entraineurs. On a discuté un peu avec « La perle de Jonquière », #7 D. Ménard après l’entrainement, afin d’avoir son opinion vis-à-vis le nouvel instructeur -chef. Il nous a répondu que dans son cas, les choses avaient peu changé, conservant le même instructeur de position (M. Lapostolle) et le même coordonnateur défensif (D. Touchette). On oublie que tous ne sont pas affectés au même niveau par les bouleversements en haut. Il nous a également souligné que l’épidémie de blessures aux o-lines avait fait baisser l’intensité à l’entrainement de la ligne défensive dans les derniers jours du camp.


Chez les secondeurs, on a vu jouer au centre, les 2 William, #94 Fontaine & #1 St-Laurent ainsi que #35 Frédérick Mercier. Ce dernier semblait à l’aise et on l’a retrouvé sur plusieurs plaqués. #1 Monsieur St-Laurent est tout une pièce d’homme. Comme à son habitude, le #50 J. Beaulieu-Richard était partout sur le terrain. Après la pratique, nous l’avons cuisiné sérieusement et devant notre menace de lui mettre une lampe chauffante de 400 watts sur la tête, il a dû avouer qu’il avait reçu une invitation pour London (East-West Bowl) à la fin avril.

On a également noté que le #24 Jonathan Gagnon (qui évoluait davantage comme Db au collégial en 2009) occupera dorénavant un poste de secondeur pour les Bleus.

Parlant de secondeurs, on a posé la question sur l’absence au camp de Peter Carrière à coach Maciocia, celui-ci nous a dit que c’en était terminé pour The Ram avec les Carabins – régie interne.


Dans la tertiaire, on a vu évoluer en rotation #31 O. Fréchette-Lemire et le #11 Delien Charles au crucial poste de maraudeur. D. Charles a paru « perdu » sur quelques jeux, mais on est au camp d’entrainement pour ça, n’est-ce pas?

On a aimé la performance d’un petit nouveau (26 ans?), arrivé l’an dernier, qu’on ne connaissait pas, #29 Kewin Bordas, originaire du Gabon, mais qui provient du système Français (Flash de Courneuve) . Le rapide #5 O. Dzomo qui évoluait précédemment comme receveur a été muté comme demi-défensif. Bien que nous ne l’ayons pas constaté, on a également entendu de belles choses sur la recrue #27 J. Buissereth (Vanier). Nous n’avons pas vu #25 T. Rayapin sur le terrain, on présume qu’il devait être blessé.

Disons que la tertiaire va être sous pression cette année. On aime bien nos demis de coin #9 W. Désir, #24 A. Pruneau, et aussi T. Rayapin qui devrait connaitre une bonne année à sa 2e année LFUQ, et la hargne d’O Fréchette-Lemire (#31) dans le trafic. Nos HB pourraient avoir des difficultés contre de grands et gros demis insérés. On en saura plus long en août avec nos arrivants collégiaux A. Coady et A. Chabot.

Sans être réellement des connaisseurs, on aimait la façon dont #12 Zach Medeiros dégageait ses ballons dans l’environnement bubblé du stade Hébert. Si #15 Pépé avait une opportunité ce printemps du côté de la CFL, ce qui est dans le domaine du possible, nous ne serions pas pris au dépourvu l'an prochain.


L’évènement dans son ensemble

Un franc succès! Des retombées médiatiques surpassant toutes les attentes, une chance pour les partisans de voir, de jaser et d’apprécier le foot universitaire dans un milieu moins cérémonieux qu’un match. Une façon de mettre les recrues dans le bain montréalais, il fallait voir Yan Cyr tenter de se débrouiller devant le micro Radio-Canadien et l’assurance d’un Alexandre Nadeau-Piuze répondre aux questions rusées de la reporter Jacinthe Taillon avec une prestance qu’on ne retrouve même pas chez les athlètes professionnels. Les courtes entrevues qu’on voit dans le reportage de Rad-Can étaient beaucoup plus longues en réalité. On a aperçu et jasé avec quelques joueurs collégiaux qui trainaient par là (ce qui n’est jamais mauvais pour le recrutement des années futures).

De plus, c’est toujours motivant pour les joueurs d’avoir un point focal et de changer la routine de l’entrainement en profitant de l’adrénaline générée par le fait de jouer devant ses partisans.

La seule amélioration souhaitée à l’évènement serait un stade avec des gradins, un peu à l’image des installations du Cap-de-la-Madeleine, pour permettre d’assister de façon plus sécuritaire à l’évènement. Avec toutes les nouvelles installations de soccer intérieur partout dans le Montréal-Métropolitain, surement que de telles installations doivent se dénicher pour un dimanche matin dans la semaine de relâche.

Photo d'Olivier Fréchette-Lemire (#31) neutralisant #12 Félix Prévost, de la décidément très active @bebehabs