lundi 3 novembre 2008

Post-mortem : « de retour au gym la semaine prochaine » – Brouillette


Au lendemain de la défaite des Carabins contre le Rouge & Or, les constats s’imposent d’eux-mêmes.
Peter Carrière, maraudeur des Carabins, soulignait l’importance des détails de chaque petit jeu, à ce niveau de compétition, c’est ce qui fait la différence. Sur cet aspect, les Bleus avaient été dominés par leur adversaire à l’opposé de la 20. Peter revenait également sur le sempiternel acharnement des arbitres pour pénaliser les « bad boys » des Carabins. Mythe ou réalité…

Marc-Olivier Brouillette quant à lui, soulignait les difficultés que le vent avait entraînées, non seulement au niveau du jeu aérien, mais également sur le positionnement sur le terrain, particulièrement du côté des visiteurs. À trois reprises, les gains nets après botté de Michaël Shousha des Carabins étaient de moins de 10 verges, et ce, sans retour de botté proprement dit!!
Du côté du Rouge & Or, l’entraîneur Charles Constantin félicitait d’abord et avant tout la discipline de ses joueurs qui sont restés « dans leur match » et sont restés concentrés sur leur besogne, sans céder devant l’émotion de leurs éternels rivaux.

Mais une fois, tout cela dit, la partie s’est jouée sur 2 points :
  • L'ÉNORME ligne défensive du R & O, qui a limité les gains au sol de Hantz Boursiquot, Patrick Jean-Marie et de Brouillette a des poussières, tout en maintenant une pression suffisante, pour empêcher Brouillette de repérer ses rapides receveurs au-delà de 10 verges de la ligne de mêlée. On ne peut gagner un match avec seulement 7 points. On comprends pourquoi cette intraitable défensive n'a accordé que 60 points durant toute la saison régulière.

  • Le jeu au sol de Sébastien Lévesque : Ce joueur de première année n’avait disputé que 3 matches et 16 portées pendant la saison régulière et il avait fait très bonne impression. Samedi, il a démontré qu’il appartenait à l’élite de la ligue en étant le joueur offensif par excellence du Rouge & Or. Par le fait même, il est un outil supplémentaire dans la boîte à outils déjà passablement garnie de Glen Constantin… C’est un peu comme si Bill Gates gagnait le million à la loto…
Avec Marc-Olivier Brouillette de retour au gymnase à « pousser de la fonte », Marc Santerre, doit retourner au recrutement et au tableau à dessin pour tenter de venger l’honneur des Carabins l’an prochain...

4 commentaires:

Anonyme a dit…

Chapeau pour votre blog. Concernant la défaite contre Laval et bien les Carabins ont excellé là ou ils sont les meilleurs soit au niveau des pénalités coûteuses.

Va falloir qu'un semblant de discipline soit implanté au sein de cette équipe sinon jamais les Carabins ne pourront "sortir" de la division Québec avec des équipes comme Laval et Concordia.

A chaque année, ce problème revient sur le tapis mais rien de concret ne semble aboutir. M. Santerre a beau chialer contre les arbitres, ca na change rien. Ca commence même a devenir frustrant pour les partisans ( dont moi ).

Joe

Deux fans a dit…

Merci de votre commentaire, c'est très apprécié. Vous avez bien raison, mais cette réputation était là déjà dans le temps de Dussault, et le fait de critiquer l'arbitrage ne nous annonce rien de très différent pour l'an prochain. Honnêtement, je crois qu'on est un peu victime de notre indiscipline... de la même façon qu'au hockey, un goon va toujours être plus puni qu'un Lady Bing pour un geste équivalent.

Repassez nous voir, il nous reste encore 2 "posts" très intéressants concernant cette saison...

Le Maître du Monde a dit…

Reste à savoir si Santerre est vraiment la personne pour instaurer cette discipline au sein de l'équipe. Tant et aussi longtemps que le Coach ne sera capable d'imposer une disciple de fer, l'avenir des Carabins restera celle d'une bonne équipe, plein de talent mais éternelle 3e.
Dommage, pour une fois que des "mains" attrapaient les ballons de Marco... tant de talent gaspillé

Deux fans a dit…

C'est ce qu'on se disait quand on écrivait le "post" sur le MVP...

Mais, cette année, on a attrapé 2 genres de pénalités, les rudesses et celles après le jeu... et puis les retenues et blocages par derrière des unités spéciales...

Au moins, si on pouvait en éliminer une des deux... ça serait un début...