dimanche 9 novembre 2008

Le joueur le plus utile aux Carabins (MVP)

Les Carabins ont terminé la saison la fin de semaine dernière à Québec. Nous en sommes donc aux bilans et aux honneurs individuels. La distinction la plus recherchée est bien évidemment celle du joueur le plus utile à son équipe, décerné par allezlesbleus.ca. Nous y voilà donc (nous aurions préféré parler de la finale de la coupe Dunsmore, mais ce sera pour l’an prochain).


Les aspirants sont : Marc-Olivier Brouillette, Hantz Boursiquot et du côté de la défensive, Josh Gesse, Hamid Mahmoudi ainsi que Nicolas Morin-Soucy. Mathieu Brossard aurait pu évidemment s’ajouter à cette brochette, mais nous étions incapables de retirer quelqu’un pour lui faire une place.

Les critères qui ont guidé le choix sont : le nombre de matchs joués, l’importance de la présence du joueur à chacun de ses matchs et le leadership que ce joueur démontrait devant ses équipiers.


Marc Olivier à sa 3e année, a connu sa meilleure saison à la tête de l’attaque des Carabins, il a porté le ballon sur plus de 352 verges, réussit 133 passes en 218 tentatives, pour une remarquable moyenne de 61% et à utilisé tous ses excellents receveurs à bon escient. Il n’a alloué que 5 interceptions, et victime que de 8 sacs, ce qui est remarquable compte tenu du nombre de passes tentées. Il a disputé tous les matches des siens. Nous ne lui reprochons globalement que 2 choses :
• Ses courses au sol où il plonge tête première, même si le premier jeu est déjà obtenu, risquant ainsi une blessure qui pourrait hypothéquer sa saison.
• Il essaie parfois une espèce de passe de type « Hail Mary », quand la situation n’est pas désespérée, faisant confiance à ses receveurs, mais risquant une interception et gâchant le momentum à l’attaque.

Hantz Boursiquot a lui aussi connu sa meilleure saison en carrière. Il a fait oublier Joseph Mroué et ses chiffres sont là pour le démontrer. Il a gagné 807 verges en 117 portées et marqué 6 touchés (plus haut total des Carabins). À l’exception du match contre Mc Gill, où il a été affecté par une blessure à une cheville, subit contre St-Mary’s, il a disputé tous les matchs des siens et a été le pivot sur lequel l’attaque pouvait s’appuyer avec une moyenne de 6.9 verges par portée.

Joash Gesse, aussi à sa 3e année, a été tout simplement été intraitable comme secondeur. Ses statistiques sont aussi à la hauteur, 50 plaqués, dont 37 en solo et 4 bons pour des sacs du quart, mais au-delà de ses chiffres, son désir de vaincre est également à signaler. Nous l’avons vu boiter à partir du 2e match cette année, éprouvant visiblement des difficultés avec ses genoux. Lors du dernier match (décisif) contre Bishop, on l’a vu apparaître avec un immense bandage recouvrant complètement sa main droite pour la protéger après une fracture au pouce. Bien qu’il ait été peu efficace, il était tout de même là et en demi-finale contre Québec, il s’était acclimaté à sa demi-main et a connu un match honnête. Il était également des équipes spéciales, où il a notamment bloqué un botté et connu du succès en limitant les retours adverses.

Hamid Mahmoudi est un leader qui exploite sa finesse et son intelligence et ses qualités athlétiques. Il a été le meilleur retourneur de bottés des Carabins ramenant le ballon au total pour 407 verges, et surement qu’il aurait obtenu de plus beaux chiffres n’eut été de la myriade de pénalités de « blocage par derrière » et « d’avoir retenu » que les équipes spéciales ont écopées. Il a été aussi le meneur dans les interceptions avec un total de 6, trois fois plus que tout autre joueur des Carabins. Il a été un partant dans tous les matches et a dominé la tertiaire des bleus avec 17 plaqués, dont 14 en solo.


L’homme à la crinière flamboyante, Nicolas Morin-Soucy, qui lui aussi est de toutes les unités spéciales, a obtenu des statistiques enviables dans une saison qui n’a débuté comme partant à la défensive qu’après le match la 3e partie contre Sherbrooke où la blessure à Martin Gagné lui a ouvert la porte et il a réussi à devancer Martin, un joueur All-Canadian, comme ailier défensif partant. Il a terminé sa saison au deuxième rang chez les Carabins avec 32 plaqués (derrière Josh) et 6.5 sacs (devancé par Mathieu Brossard). Sa vitesse et son acharnement sont ses plus belles qualités. On l’a vu pourchasser les quarts adverses à de multiples reprises avec ses compagnons Brossard et Alexandre, mais aussi descendre le terrain pour aider un plaqué jusque dans la tertiaire. Il aurait été intéressant de voir ses statistiques s’il avait débuté tous les matches des Carabins. Il a même réussi un touché en retour de botté sur les unités spéciales!

En écrivant ce texte, et décrivant les qualités de ces super joueurs, c’est désolant de constater que de tels talents ne parviennent pas à mener l’équipe plus loin… Est-ce la faute du manque de discipline, de l’acharnement des officiels contre les Bleus, de l’attaque pas assez diversifiée, de choix douteux de Marc Santerre dans le feu de l’action, en effet, combien de fois avons-nous vu la décision de botter au troisième essai en milieu de terrain pour des gains nets minimes??? Difficile à dire, mais cette équipe n’a définitivement pas jouée à son plein potentiel…

Donc, notre choix comme joueur le plus utile des Carabins se porte sur Josh Gesse, l’incontournable, qui a aussi reçu le titre de joueur défensif par excellence de la dernière saison sur la scène du football universitaire québécois. Pour ses qualités athlétiques et son anticipation du jeu, pour l’inspiration qu’il a servie à ses équipiers sur les deux unités. Pour le féliciter de sa saison exceptionnelle, il recevra un « pad on the back » des Deux Fans.

À l’exception de Hantz Boursiquot, tous ces joueurs seront de retour l’an prochain, et s’ils peuvent éviter les blessures, il sera passionnant de les voir affronter les équipes adverses en 2009.

Photos gracieuseté de Dom Bernier