mardi 24 octobre 2017

Match #7 - Ramassis de notes - Quand les Carabins jouent comme les Canadiens

L'histoire du match - Photo Domskibum

Voici notre ramassis de notes suite à la défaite des Carabins de l'UdM au compte de 22-0 aux dépens du Rouge et Or de Laval, au stade  PEPS-SPORTIUM-TELUS-CANAC-ASHTON-PEPSI

- L'animateur au stade croit qu'il est un animateur de radio - il parle SANS CESSE... Comment les partisans de Laval réussissent à l'endurer dépasse l'entendement. (Et on s'abstiens de parler de son poème de secondaire 3 d'avant-match)

- En début de rencontre, malgré qu'on réussissait à déplacer le ballon, il nous semblait que le R et O était davantage prêt. Les jeux de passes très rapides dans les flancs et sur les lignes de côté s'enchaînaient et on voyait qu'on ne voulait pas donner de chance à la pression de se rendre. Les Bleus de leur côté avaient une offensive up-tempo, mais avec des jeux connus.

- Beaux jeux des receveurs aux casques dorés (Gagnon-Brousseau et Breton-Robert et T. Pierre) d'aller chercher quelques verges supplémentaires suite à la réception de passes. De notre coté, seul #11 Pocket Rocket a réussi à le faire jusqu'à ce qu'il se blesse.

- On parle beaucoup des 6 interceptions données par les quarts Bleus, mais 4 d'entre elles étaient sans conséquence. Elles équivalaient un botté de dégagement (tout comme celle réussie par #15 F.Hamel).

Parlant d'interceptions, et contrairement à ce que #4 S. Caron faisait l'an dernier, il nous semble que ses passes n'étaient pas à l'endroit "où seul le Bleu pouvait la saisir", mais plutôt l'endroit "où se trouve le Bleu". On sait que l'an dernier, Sam lançait souvent dans une double et triple couverture et a terminé la saison avec le MVP.

Le problème se situe bien davantage au niveau de la protection où malgré toutes les formations déployées par coach Iadeluca, on était incapable de protéger adéquatement le quart-arrière. La graduation de Narbonne-Bourque et la blessure à son successeur #28 A. Joubert, laissait une verte recrue, A. Demers tenter de remplir ce poste important. M. Betts a fait ses dégâts habituels, mais, contrairement à Montréal, on a été incapable de contenir E. Godin qui terminera avec le plus de plaqué chez les bicolores.

- Les sac (sacks) Canac ?!?  sérieusement ???

- Malgré la domination du R et O, l'attaque de ceux-ci a été bien contenue. Il faut dire que lorsqu'ils prennent l'avance, le livre de jeu des troupiers de coach Éthier diminue à 4 jeux qu'on nous sert ad nauseam.

De notre côté, on ne peut vous nommer un seul DL Bleu qu'on a remarqué pendant le match.
Une image vaut mille mots - Domskibum

- On ne sait pas trop ce que coach Bertrand donne à ses unités de couverture, mais de mémoire, il nous semble que nous n'ayons pas gagné une seule verge sur les retours de botté de dégagement pendant toute la partie. Du moment que notre retourneur saississait le ballon et levait la tête, il avait deux chandails rouge en train de la saisir.

- Dans les 3 dernières années, l'équipe qui a gagné le premier match perdra les 2 subséquents. Espérons que ceux qui ont jinxés le casque blanc sauront quoi faire pour éviter une répétition.