vendredi 20 octobre 2017

Les Séries débutent en fin de semaine



Dès la sortie du calendrier de la saison, tous les amateurs de football avaient encerclé la date du 21 octobre. L’historique des affrontements entre les deux powerhouse du Québec est tel que tout le monde savait que la 1re position au classement allait se jouer lors de cette partie. Le 9 septembre, lors de l’ouverture de la saison locale au CEPSUM, les Carabins avaient « surpris » les champions de la Coupe Vanier en remportant la victoire 21-16. S. Caron avait pris le contrôle de la partie avec plus de 380 verges de gain par la voie des airs. Si ce n’avait été des 195 verges de pénalités, le pointage n’aurait peut-être pas été aussi serré. H. Richard avait eu le plaisir de faire la connaissance avec les nouvelles TwinTowers des Carabins… J

Depuis cette partie, beaucoup de chaînes ont été tirées et plusieurs événements sont venus mettre encore plus de piquant dans une situation déjà à 100000 sur l’échelle de Scoville :
  • ·         L’attaque des deux équipes a connu un certain « passage à vide ». Sans réelle gravité, juste assez pour faire chialer les fans des deux côtés de la 20.
  • ·         Les deux équipes ont été prises dans des distractions médiatiques suite à leur partie (ou non) face aux Stingers.
  • ·         Les deux équipes se sont remises en selle suite à une solide performance face au Vert et Or à Sherbrooke.
Suite à la victoire des Carabins en ouverture de saison, le mot magique était différentiel. La route vers la coupe Dunsmore passe assurément par une pièce de théâtre en 3 actes face aux Méchants. Il pourrait être présomptueux de penser qu’une équipe puisse vaincre les troupes du Général Constantin 3 fois dans la même saison. Donc, si y’avait une partie que les Bleus pouvaient perdre c’était celle de ce samedi… tant que cette défaire reste dans le différentiel. Différentiel qui est de 5 points. No problemo, connaissant l’historique des deux équipes, c’est un coussin plus que suffisant…  Mais ça, c’était avant le #GastroGate! Avant que la santé publique de Montréal ferme le CEPSUM et force l’annulation du match. C’était avant que Concordia refuse de rejouer le match le jour de l’Action de Grâces. C’était avant que le RSEQ annule la partie. Avant que les positions au classement soient maintenant déterminées par un pourcentage. Maintenant, pour s’assurer d’avoir l’avantage du terrain lors de la finale québécoise, les Carabins n’auront qu’une option : Gagner!

Plusieurs partisans des statistiques avancées diront qu’une défaite en fin de semaine ne serait pas si grave; que penser gagner une Dunsmore au PEPS a été fait deux fois plutôt qu’une ; been there, done that!... C’est une façon de penser. Mais tous ceux qui étaient au CEPSUM l’an dernier, ont toujours l’amertume de la défaite et exigent vengeance! J’en suis.

Encore cette année, les deux organisations présentes des équipes semblables et qui présentent peu de faiblesse. Le retour de Pi-vinnnnnn et Breton-Robert va rendre l’attaque aérienne du Rouge et Or encore plus dangereuse. Ajouté au Pierre, Gagnon-Brousseau, Moisan, Savard… ce groupe de receveurs, tout étoile, a de quoi effrayer la tertiaire des Carabins, privée de son meilleur demi de coin étoile, Z. Alexis. Le retour au jeu du Trifluvien J-S Bélisle arrive donc à point pour les Carabins. Avec la blessure d’Alarie-Tardif, c’est le repenti C. Amoah qui sera dans le camp arrière pour les Rouges. Pourra-t-il poursuivre sur sa lancée de la dernière partie? Saura-t-il conserver le ballon entre ses mains?


Quel Front7 présentera les Carabins samedi? Voudront-ils toute de suite mettre de la pression sur H. Richard avec des chasseurs de QA comme les TwinTowers jumelés à S. Rossi et le dominant BCBG ou verrons-nous le retour d’une D plus traditionnel avec 2 DT de gros format? Lors de la partie de la semaine dernière, plusieurs DT étaient habillés et ont vu du terrain : F. Pelletier, B. Cayo Coco, W. Caron, K. Prévost, O. Paquet-Brisson et PO Laurendeau. Est-ce que les Carabins voudront limiter le passage au centre de C. Amoah ou voudront-ils continuer à jouer dans la tête de Richard? Personnellement, j’adore voir Hugo péter les plombs et engueuler ses joueurs de ligne offensive. Ça me rend toujours heureux.

Côté attaque, les Carabins habilleront sûrement une cargaison de FB/TE pour contrer les attaques de M. Betts. À moins que le nouveau coach des PB de l’équipe, un certain N. Narbone-Bourque n’ait réussi à passer son savoir à sa brigade de porteurs. La semaine dernière, W. Altema était encore le PB #1 de l’équipe en remplacement de G. Parent. . Il a excellé su plusieurs blocs en protection. Notons que la situation de G. Parent est toujours inconnue, mais au moins, il ne se déplace plus en botte de marche. A. Robo, R. Malki et WJ. Bien-Aimé ont également vu du ballon On le dit depuis trop longtemps, l’équilibre en le jeu au sol et aérien est la clé pour faire avancer le ballon. Mais dans le cas présent, est-ce que l’on tente d’établir le jeu au sol contre la meilleure défense dans le domaine où l’on poursuit avec ce qui fonctionne? Poser la question c’est y répondre. Avec un quatuor de receveur comme G. Paquet, R. Cibasu et LM Normandin et le désormais incontournable K. Kaya, difficile de ne pas leur lancer le ballon. Si la ligne offensive peut donner moindrement du temps à son quart Lévisien, tout ira pour le mieux.

Je n’ai eu aucun écho de la performance des botteurs lors de l’entraînement de cette semaine, est-ce que LP Simoneau sera de retour dans l’alignement ou reverra-t-on M. Arpin? L’enjeu est important, ça pourrait se jouer sur un botté sur le dernier jeu…


Ma prédiction : nous aurons toute une partie!!!!! Carabins par 7, c’est ma fête en fin de semaine, ça sera mon cadeau.

Y’annonce une température parfaite samedi pour la partie. Les Montagnards se joignent au Tailgate des Carabins organisez par les Annette Boissonneault, la maman de BCBG. Si vous êtes à Qc. pour la partie, vous devez venir nous voir. Le tailgate sera à l’extrémité est du stationnement principal. Tout comme la semaine dernière à Sherby, les membres des Montagnards pourront se procurer leur chandail aux couleurs de l'association.


MdM