lundi 31 octobre 2016

Ramassis de notes - Match #8- À une petite verge de Qc city...


L'unité défensive était concentrée à ne pas accorder de points - Photo Domskibum
Un dimanche froid et mouillasseux, un stade Percival complètement envahi par de bruyants partisans Bleus - Une équipe avec une mission - ne pas accorder de points #TeampPointscontre, un botteur extraordinaire, un peu de chance et du bon coaching. Tout ça pour une victoire au compte de 13 à zéro qui assure à nos Carabins le championnat de la saison régulière RSEQ, le premier de coach Maciocia.

... Au deuxième quart, suite d'un beau retour de botté d'une quinzaine de verges, le quart-arrière F. Paquette-Perreault tente et réussit une très longue passe d'une trentaine de verges, le receveur se fait plaquer à la suite d'une course effrénée, tout juste avant la ligne des buts. L'arbitre remet le ballon au 1. Est-il possible qu'il ait traversé à ce moment? Qui sait ?

Ce qu'on sait c'est que les Carabins ont réussi une fois de plus à nous faire égosiller pendant 3 essais afin de les encourager à stopper l'adversaire. Deux fois F. Paquette-Perreault tentant une faufilade du quart, sans succès. À la surprise de tous, les locaux décidèrent d'y aller pour le 6 points : La 3e fois fut une tentative de passe qui, elle aussi échoua. Les Redmen ne se sentaient sûrement pas à domicile à ce moment-là. Notons qu'un peu plus tard en 2e demie, l'habituellement très précis botteur F. Brown, qui n'était pas dans sa meilleure journée manqua décisivement un 32 v.

Tout un match de #8 BCBG qui était sur tous les plaqués, aidant la défensive à n'accorder que 37v. au sol aux troupiers de coach Hilaire. F. Paquette-Perreault mystifia la défensive Bleue par son habitude de reculer profondément après son recul de 5 pas, rendant à peu près impossible toute tentative de sac par les gros bonshommes de ligne défensive... Malgré plusieurs premiers jeux (14), la défensive lui interdit de convertir ceux-ci en points au tableau.

L'attaque des Carabins a été hésitante pendant toute la rencontre. #4 Sam Caron semblait mettre trop de vigueur dans ses ballons, lançant quelques passes trop hautes ou trop longues. De toute évidence, on voulait gagner la partie avec le jeu au sol et celui-ci était irrégulier. Le choix de jeu témoignait de l'esprit de la partie en étant extrêmement conservateur. Nous n'avons pas vu une seule passe à un demi sortant du champ arrière... Le dominant A. Seinet-Spalding contrôlait la ligne de mêlée et restreignait le jeu au sol..

Après le match, on a dit à notre botteur #82 F. Ménard-Brière, à son grand étonnement, que c'était son meilleur match de la saison. Il a réussi ses 3 placements tentés, a été impeccable dans tous ses bottés de dégagement, visant le côté opposé avec succès, reculant sans cesse les Hommes en Rouge et dégageant avec puissance son territoire lorsque la situation l'exigeait.

Pour une des premières fois de l'année, avecc le retour de #55 M. Glaude et de #36 Z. Alexis. nous avions pratiquement un alignement complet (moins #6 K. Kerr et Jr Noisy), mais la vie footballistique étant un truc cyclique, nous terminerons le match sans les secondeurs #7 B. Harelimana et #40 S. Rossi.

Nous reverrons les Hommes en Rouge dès la semaine prochaine, et bien que cette partie fut très fair play, on imagine que l'enjeu de la prochaine partie en fera une beaucoup plus disputée, avec une rivalité à fleur de peau. Pour la première fois depuis trop longtemps, on sentait les Redmen bien préparés, autant en attaque qu'en défensive. Les unités spéciales, ainsi que la tertiaire firent la différence pour les Carabins. S'ils pouvaient créer un momentum en leur faveur, on pourrait avoir un match samedi prochain à 14:00 au CEPSUM.